Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature francophone

2022-05-25T06:05:49+02:00

Les Possibles

Publié par MyaRosa

Virginie Grimaldi

360 pages, éditions Fayard, mai 2021

L'histoire :

Juliane n’aime pas les surprises. Quand son père fantasque vient s’installer chez elle, à la suite de l’incendie de sa maison, son quotidien parfaitement huilé connaît quelques turbulences. Jean dépense sa retraite au téléachat, écoute du hard rock à fond, tapisse les murs de posters d'Indiens, égare ses affaires, cherche son chemin. Juliane veut croire que l’originalité de son père s’est épanouie avec l’âge, mais elle doit se rendre à l’évidence : il déraille.
Face aux lendemains qui s'évaporent, elle va apprendre à découvrir l'homme sous le costume de père, ses valeurs, ses failles, et surtout ses rêves. Tant que la partie n'est pas finie, il est encore l'heure de tous les possibles.

 

Mon avis :

 

  C'est toujours un plaisir de lire un roman de Virginie Grimaldi. Dès que j'ai un coup de blues, une panne de lecture ou que je ressens le besoin de me changer les idées, je sais que je peux compter sur elle pour m'emporter dans un tourbillon d'émotions qui me fera passer du rire aux larmes et que je tournerai la dernière page le sourire aux lèvres.

 

 Cette histoire n'a pas fait exception à la règle. J'ai adoré Juliane et tous les personnages de cette histoire. On se met à sa place et on se sent impuissant, tiraillé entre l'instant présent, le passé et l'avenir. Il y a tous les souvenirs d'enfance de Juliane qui ressurgissent et qu'elle perçoit différemment, il y a les petits agacements voire le ras le bol du quotidien qui se complique et de la routine bousculée, il y l'avenir, incertain et terrifiant. Charlie, Jean, Gaëtan, Adèle et même Mr Colin m'ont vraiment touchée. Je les ai trouvé tellement vrais ! On a l'impression de les connaître et d'avoir passé du temps avec eux. Même sans avoir vraiment vécu la situation que traverse Juliane, elle nous transperce le cœur et nous renvoie à d'autres peines, d'autres peurs.

 

 Comme toujours avec les romans de Virginie Grimaldi, les pages se tournent toutes seules et on ne voit pas le temps passer. C'est bourré de références qui nous parlent et on rit beaucoup même quand la situation ne l'est pas du tout. Je n'en dirai pas plus car il faut le découvrir par soi-même, mais lisez ce roman ! Vous ne serez pas déçus ! Il y a vraiment quelque chose d'unique dans les romans de cette auteure et on reconnaît tout de suite sa signature. C'est rempli d'émotions, d'humanité, de sincérité, de vrai.

 

Voir les commentaires

2022-05-18T06:45:24+02:00

La Femme du maître tailleur

Publié par MyaRosa

Michelle Mazoué

315 pages, City éditions (Terre d'Histoires), mars 2022

L'histoire :

À la fin du XVIIIe siècle, Mathilde, une jeune lavandière harassée par son pénible travail, est embauchée comme garde malade auprès d'un grand tailleur parisien. Le vieillard se prend d'affection pour la jeune fille et il décide d'assurer sa succession en la mariant à son fils. Mais cette union arrangée est tout sauf heureuse. Peu à peu, la jeune femme découvre le caractère machiavélique et violent de son mari. Mal-aimée, maltraitée, elle trouve refuge dans les bras bienveillants de Nicolas, le jeune apprenti de l'atelier. Humilié d'être trompé, son mari conspire dans l'ombre. Et un jour, sous de fausses accusations, Nicolas est arrêté et envoyé au bagne. Pour retrouver l'homme qu'elle aime et vivre enfin selon son cœur, Mathilde devra être prête à toutes les audaces et tous les sacrifices...

 

Mon avis :

 

 Je viens, à l'instant, de refermer ce livre et... waouh, quelle aventure ! J'ai suivi avec plaisir et passion l'histoire de Mathilde et de Nicolas. J'ai eu l'impression d'y être et de voir les scènes se dérouler sous mes yeux. Il se passe tellement de choses dans ces 300 et quelques pages que j'ai eu l'impression de lire plusieurs tomes. J'ai adoré ce périple, semé d'embûches et de rebondissements, qui nous fait découvrir des univers très différents. Une chose est sûre, on ne s'ennuie pas une seconde ! On s'attache aux personnages et on espère de tout cœur qu'ils vont s'en sortir, se retrouver et pouvoir s'aimer librement envers et contre tous.

 

 Si le début de l'histoire se déroule en plein cœur de Paris, ce roman nous fait traverser la France pour aller jusque dans le Sud et même en Corse ! J'ai beaucoup aimé suivre les personnages mais aussi en découvrir d'autres au fil des pages et des rencontres faîtes en chemin. Quelle époque passionnante ! On découvre la dureté de la vie mais aussi des tas de métiers différents ainsi que les inégalités auxquelles sont confrontés les uns et les autres. Tellement d'injustice et de manipulations ! Il en faut du courage pour suivre ses rêves et ses convictions dans ce monde ! S'il faut se méfier de tout et de tout le monde, il existe heureusement des personnes bienveillantes prêtes à aider de parfaits inconnus qui redonnent foi en l'humanité.

 

 Il y a, dans ce livre, tous les ingrédients d'une saga passionnante : de l'amour, de l'aventure, beaucoup d'action et de rebondissements, du suspense, un contexte parfaitement retranscrit et plus vrai que nature et une plume très agréable. Les pages défilent et on ne voit pas le temps passer. J'ai adoré ! Je me réjouis déjà de retrouver Mathilde, Hippolyte, Martial, Eugénie, Nicolas et les autres dans la suite - Le Mauvais œil - qui sera disponible dès le 15 juin prochain.

 

 

Voir les commentaires

2022-04-21T13:37:18+02:00

Sortir du placard

Publié par MyaRosa

Rachel Corenblit

57 pages, éditions Nathan, avril 2022

Présentation de l'éditeur :

Le coming out n'est pas toujours un drame !

À 17 ans, Rita n'a pas de petit copain. Elle a déjà embrassé un garçon mais n'en garde pas un souvenir impérissable, loin de là. Est-elle " normale " ?, se demande-t-elle. Mais à la suite de la remarque anodine d'une amie de sa mère, Rita se demande si en réalité, elle ne serait pas attirée par les filles...

 

Mon avis :

 

  Je vous en ai parlé à son lancement et certainement plusieurs fois depuis, mais j'aime toujours autant la collection "Court Toujours" des éditions Nathan qui propose des récits courts, forts et marquants sur différents sujets auxquels sont confrontés les jeunes d'aujourd'hui : écologie, homosexualité, harcèlement, timidité, premier amour, deuil, etc... L'autre point fort de cette collection c'est l'accès gratuit aux versions numériques et audio du livre via une application.

 

 

 "Sortir du placard", c'est l'histoire de Rita, une adolescente de dix-sept ans qui ne se pose pas plus de questions que cela sur sa sexualité et ses sentiments mais qu'une réflexion lancée comme ça par une amie de sa mère va chambouler et amener à s'interroger sur le sujet.

 

 J'ai beaucoup aimé suivre le cheminement de Rita et la simplicité avec laquelle est traitée la question. Car finalement que Rita préfère les filles, les garçons ou aucun des deux qu'est-ce que ça change pour ses proches ? Est-ce que ça fait d'elle une personne différente que l'on va devoir appréhender d'une autre manière ? Bien sûr que non ! Rita est telle qu'elle l'a toujours été. L'auteure va ici un peu à contre-courant en nous proposant une héroïne qui ne sait pas vraiment où elle en est. Elle n'a pas passé toute sa vie à taire son secret comme c'est souvent le cas dans les livres qui abordent cette question. Non, Rita ne se pose pas vraiment de questions. Ou du moins pas là-dessus. C'est une jeune fille de son époque avec des complexes et des rancœurs qui a encore du chemin à faire pour se connaître et s'accepter telle qu'elle est.

 

On découvre les réactions de ses proches et j'ai vraiment aimé le naturel qui émane de ces pages. Pas de drame, pas de colère, pas de rejet... cela change un peu de ce qu'on a l'habitude de lire et je trouve cela bien car comment voulez-vous que les jeunes osent en parler si on diabolise toujours l'homosexualité ? Évidemment il y a des familles dans lesquelles ça se passe mal, mais c'est bien de rappeler que dans d'autres ça se passe finalement très bien. Ici il y a le questionnement de l'ado (car finalement ne pas être attiré par les garçons ne veut pas forcément dire aimer les filles), la surprise, les parents qui s'en veulent un peu de n'avoir rien vu et puis le constat que finalement ça ne change rien à leurs relations. La vie continue, les petites chamailleries reprennent comme avant... Et ça fait du bien !

 

Voir les commentaires

2022-04-19T18:55:17+02:00

L'Amour des grands

Publié par MyaRosa

Caroline Michel

285 pages, éditions Robert Laffont, mars 2022

L'histoire :

Juin 2019. Emmanuelle se rend au mariage de sa sœur cadette. Si la journée s’annonce festive, elle redoute néanmoins de croiser un invité : Vincent, son premier amour.
Qu’auront-ils à se dire ? Que reste-t-il de leur enfance révolue, de leur histoire inachevée, de leurs souvenirs faussement endormis ?
Tandis que la noce bat son plein, Emmanuelle rembobine le film de sa jeunesse et de sa relation avec Vincent tout en redonnant vie aux années 1980-1990, à « Cendrillon » de Téléphone, à la vieille Renault 19 de ses parents et à une bande d’enfants inséparables.

 

Mon avis :

 

 Si vous cherchez un roman pour les beaux jours, une lecture délicieusement nostalgique et douce-amère qui vous replongera dans vos souvenirs d'enfances et vos premiers émois, alors choisissez celui-là ! J'ai adoré le nouveau roman de Caroline Michel ! J'en ai encore le cœur tout retourné !

 

 "L'Amour des grands" c'est le temps qui passe et nous éloigne de ces gens et de ces lieux qui pendant toute une époque, presque toute une vie, ont été nos piliers et même notre monde entier. Ce sont ces moments que l'on n'oublie jamais et qui reviennent sur le devant de la scène lorsqu'on s'y attend le moins. Ces scènes qu'un morceau de gâteau, une odeur ou une chanson peuvent raviver et dont on se souvient dans les moindres détails, comme si c'était hier. C'est aussi les copains, les voisins, les soirées d'été passées à refaire le monde, les balades à vélo, les vacances d'été, les défis à relever. Ces choses dont on ne parle pas, qui sont souvent très éloignées de nos vies d'adultes, mais qui sont gravées à jamais dans nos cœurs et font partie de nous.  Et puis bien sûr, le premier amour. Cet amour tellement pur, tellement fort, tellement dur aussi quand il ne prend pas le chemin que l'on espérait. Cet amour qui finalement régira tous les autres. Cet amour idéalisé qui vit encore en nous et qui nous pousse sans cesse à nous demander : "Et si ?" Et si les choses s'étaient passées autrement. Et si j'avais fait un autre choix ou dit autre chose. Et si tout était encore possible ? Et si, et si...

 

 J'ai adoré chaque ligne de ce roman. Emmanuelle et Vincent m'ont vraiment serré le cœur. J'ai adoré découvrir leur histoire, lire leurs échanges, me plonger dans leurs souvenirs comme s'ils étaient miens et les voir se retrouver. Cette histoire, même si elle n'est pas la nôtre, fait forcément écho à quelque chose en nous. A des souvenirs qu'on croyait enfouis mais qui sont plus vivants que jamais, à des petites anecdotes mises de côté et à des émotions fortes qui nous ont traversé. A leurs côtés, on se sent revenir enfant, ado, jeune adulte qui découvre la vie, rêve, aime, pleure, vole de ses propres ailes. On lit cette histoire avec des papillons dans le ventre, le sourire aux lèves et l'impression d'avoir mis le nez dans une vieille boîte à chaussures pleines de photos d'enfance. C'est beau et triste à la fois, tendre et délicieusement mélancolique. On rit et l'instant d'après on a le cœur lourd et les larmes aux yeux mais on ne veut surtout pas que ça s'arrête. Une vraie madeleine de Proust dont on aurait tort de se priver. Merci Caroline. J'ai pris énormément de plaisir à lire ce livre et ressenti une multitude d'émotions. Merci Emmanuelle. Merci Vincent. Merci Avril. Merci Nicolas et tous les autres. Vous m'avez fait rajeunir d'un coup et passer un merveilleux moment. Je ne vous oublierai pas...

 

 

 

Voir les commentaires

2022-03-07T08:09:54+01:00

Ma belle,

Publié par MyaRosa

Camille Anseaume

248 pages, éditions Calmann Levy, février 2022

L'histoire :

Enthousiaste à l’idée de rencontrer sa belle-fille, Louise ne s’attend pas à devenir une marâtre de contes de fées. Avec Blanche cependant, elle se heurte à un mur de glace. Sublime, triste et mutique, la petite fille à la peau blanche comme la neige, aux cheveux noirs comme l’ébène et aux lèvres rouges comme le sang oppose à la bonne humeur de Louise un dédain constant, sous l’œil complice de son père qui, subjugué par la beauté de sa fille, est aveugle à ce qui se trame. Leur relation va vite s’empoisonner. Acerbe et drôle, Louise raconte la difficulté à trouver sa place de « belle-mère », ses complexes et ses insécurités exacerbées par l’ombre de l’ex-femme idéalisée.

 

Mon avis :

 

 Dernièrement, j'ai reçu trois romans, sortis à la même période, qui traitent des familles recomposées et surtout de la relation belle-mère/belle-fille. Même si je n'ai jamais été confrontée à cette situation, c'est un sujet qui m'intrigue et m'intéresse beaucoup. Je me suis toujours dit que cela devait être compliqué de trouver sa place et de s'occuper d'enfants qui ne sont pas les siens quand leur maman est encore là et ce livre le confirme vraiment. On se met immédiatement dans la peau de Louise qui est pleine d'enthousiasme à l'idée de rencontrer enfin la fille de l'homme qu'elle aime. Cependant, les choses ne vont pas du tout se passer comme elle l'imaginait. La petite fille ne l'accueille pas à bras ouverts et ne fait pas non plus d'esclandre, elle lui renvoie "juste" une froide indifférence. Louise ne s'en inquiète pas au départ et fait de son mieux pour apprivoiser l'enfant et la faire sourire mais ses efforts sont vains. Pire encore, l'homme qu'elle aime n'est plus le même lorsque sa fille est là. Il ne rit plus, s'éloigne d'elle et s'enferme avec sa fille dans une sorte de bulle sans lui laisser la moindre chance d'y accéder. Leur indifférence met Louise dans une position très inconfortable et lui renvoie en pleine figure tous ses doutes et ses complexes. Peu à peu, la situation devient invivable pour Louise qui est pourtant on ne peut plus patiente...

 

 J'ai adoré cette lecture ! Je découvre Camille Anseaume avec ce roman et quelle belle découverte ! J'ai adoré son écriture, son cynisme et sa façon, sans détour, d'aborder les choses. Ce livre est loin de se limiter au sujet belle-mère/belle-fille. On y parle aussi énormément de la beauté et de sa place dans notre société. L'auteure interroge sur cette image que l'on donne aux filles dès le plus jeune âge, sur notre fascination pour la beauté, sur l'hypersexualisation des filles dans notre société et sur le rôle des hommes dans tout cela. Des sujets souvent tabous qui sont abordés sans filtre. J'ai trouvé que les réflexions apportées étaient très pertinentes et jamais lourdes. Quelle bonne idée de s'être servi du conte de "Blanche-Neige" pour aborder tous ces sujets à la fois ! On a toujours tendance à rejeter la faute sur la méchante belle-mère quand une famille recomposée ne fonctionne pas, mais il faudrait aussi mettre en avant le rôle des pères. Font-ils de leur mieux pour que la situation se passe bien ? Après tout, les belles-mères sont tombées amoureuses d'un homme et doivent composer avec leur passé, leur enfant s'il y en a. Ne serait-ce pas aux hommes de s'impliquer davantage et de leur faire une place plutôt que d'attendre que tous les efforts viennent d'elles ? Et si, finalement, la beauté était un fardeau qui empêchait d'être soi et de s'épanouir vraiment ? Et si tout se jouait déjà dès l'enfance ? Et s'il y avait mieux à souhaiter à une fille que d'être belle ?

 

Ce livre est vraiment intéressant et agréable à lire. On a du mal à le lâcher. Il y a beaucoup d'humour malgré les sujets abordés qui ne sont pas évidents. J'ai vraiment adoré et ne peut que vous le recommander, peu importe que vous soyez belle-mère, beau-père ou rien de tout cela. C'est vraiment un livre percutant qui aborde des sujets actuels qui font partie de notre société et nous concernent tous.  Ce roman nous pousse vraiment à y réfléchir de plus près et à mieux regarder autour de nous à quoi les filles et les femmes sont confrontées quotidiennement et s'il y a quelque chose à faire pour que les choses changent. Une lecture enrichissante et puissante !

 

 

 

Voir les commentaires

2022-01-24T15:06:00+01:00

Tout le bleu du ciel

Publié par MyaRosa

Mélissa Da Costa

840 pages, Le Livre de Poche, février 2020

L'histoire :

Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.

 

Mon avis :

 

 Il faut reconnaître que ce roman est prenant dès les premières pages. On rentre tout de suite dans l'histoire qui n'est pas banale et on a envie de savoir ce qui va se passer, ce qui attend Joanne et Emile durant leur périple. Le style d'écriture est fluide et très agréable. Les pages se tournent rapidement et on a envie d'y revenir. Néanmoins, je ne m'attendais pas à ce que ce livre soit autant axé spiritualité, pleine conscience, développement personnel etc... Ce n'est pas du tout mon truc et j'ai trouvé que c'était parfois un peu trop et que ça manquait de subtilité. J'avais, à certains moments, l'impression de lire un manuel sur la "bonne" façon de vivre sa vie et c'est quelque chose qui me dérange un peu. Je pensais qu'on parlerait davantage des pertes de mémoire d'Emile. Mais, contre toute attente, j'ai fini par me prendre au jeu et je n'ai pas été hermétique à tout cela. J'ai aimé tout ce qui concerne le rapprochement avec la nature, le fait de profiter des petits bonheurs simples et de revenir à l'essentiel et surtout je me suis beaucoup attachée aux personnages.

 

 J'ai profondément aimé Joanne, Emile, Tom Blue, Joseph, Annie, Sébastien, Myrtille et beaucoup d'autres et j'ai aimé les suivre, découvrir leur histoire, ce qui les a mené là où ils en sont aujourd'hui. Leurs parcours ou leur façon d'être m'ont émue et je sais que je garderai un joli souvenir d'eux. J'ai vraiment aimé suivre les différentes étapes du voyage ainsi que les descriptions des paysages qui donnent vraiment envie de partir explorer le monde et vivre sa vie au jour le jour, en toute simplicité. J'ai trouvé que les révélations étaient beaucoup trop prévisibles, on les voit venir à des kilomètres, mais cela ne m'a pas empêché d'être touchée. En dehors de cela, est-ce que j'ai aimé ma lecture ? Oui, beaucoup. Et c'est cela que je retiendrai. La beauté et l'humanité des personnages et le bonheur qui est à portée de main si on le veut vraiment. J'ai aimé tous les thèmes abordés - le deuil, la mort, la différence, l'amour, l'entraide, la résilience, le courage, etc... - et j'ai trouvé qu'ils l'étaient avec beaucoup de recul et de justesse.

 

 En fait, plus je prends du recul sur cette lecture et plus je l'aime. J'ai l'impression que les petits bémols et les choses qui m'ont fait tiquer s'effacent pour ne laisser que l'essentiel, que le meilleur. C'est un livre lumineux et très agréable à lire. Il est plein de sagesse et de poésie. C'est un roman qui fait rire et sourire, qui fait parfois lever les yeux au ciel mais qui fait aussi pleurer et réfléchir. C'est une lecture marquante et je comprends pourquoi ce livre est souvent recommandé et offert. Je pense qu'il peut aider à surmonter toutes sortes d'épreuves et à croire au beau temps après la pluie. Il amène des réflexions intéressantes qui font forcément écho à notre histoire aussi et peuvent nous pousser à voir les choses d'une autre manière. J'ai d'ailleurs adoré toutes les citations qui ponctuent cette lecture. Certains personnages sont de véritables soleils et d'autres ont cela en eux mais ne l'ont pas encore découvert. Il y a énormément d'amour, d'humanité et de bienveillance entre ces pages et c'est cela que je veux retenir. Si j'ai tiqué sur quelques éléments, j'ai eu du mal à dire au revoir aux personnages et aux montagnes et je crois que tout cela va me rester en tête encore longtemps...

 

 

Voir les commentaires

2022-01-13T15:36:32+01:00

Comme une déesse

Publié par MyaRosa

Roxane Malone

342 pages, éditions Calmann-Lévy, octobre 2021

L'histoire :

Nina, pétillante trentenaire, est à la tête des Déesses, une agence conçue pour aider les femmes à tourner la page après une rupture… Soutenue par Marie-Jeanne, une septuagénaire bikeuse et bricoleuse, et par Jade, son assistante administrative, elle a réussi à créer un lieu cosy, qui offre aux femmes tout ce qu’il leur faut pour retrouver confiance en elles et démarrer une nouvelle vie. Spa, relooking, shopping, cours de pole dance, gogo dancers, il y en a pour tous les goûts !

À l’approche de Noël, l’agence est en pleine effervescence : entre la décoration, les demandes de réservation, l’organisation d’un concours et la gestion des ex-maris mécontents, Nina ne sait plus où donner de la tête.

Et comme si ça ne suffisait pas, Les Déesses fait l’objet d’un contrôle fiscal, mené par un inspecteur des impôts plutôt canon...

Les fêtes de Noël s’annoncent mouvementées !

 

Mon avis :

 

 Tout a commencé avec une écharpe trop longue, une guirlande qui ne voulait pas tenir en place, une chute monumentale et une visite inattendue... C'est avec fracas que l'on entre dans le quotidien de Nina, MJ et Jade qui s'occupent d'une entreprise pas comme les autres qui remonte le moral des femmes récemment séparées. Elles mettent tout en œuvre pour leur remonter le moral et faire en sorte qu'elles se sentent belles et fortes, prêtes à affronter le monde et à poursuivre leur vie sans se retourner sur les tocards qui leur ont lâchement brisé le cœur. J'ai adoré suivre leur quotidien, découvrir l'entreprise originale de Nina, découvrir les anecdotes croustillantes des clientes et assister à des scènes vraiment cocasses. C'est un roman pétillant et rafraîchissant, chaleureux et réconfortant dans lequel l'amitié et l'amour sont à l'honneur. On oublie tout le reste pour suivre avec beaucoup de plaisir les histoires de ces femmes et la rencontre entre Nina et Théo.

 

 Les personnages m'ont tout de suite beaucoup plu. C'est une romance hivernale très agréable à lire avec beaucoup d'humour et de légèreté. J'ai adoré les gaffes des protagonistes et le petit Frileux auquel on s'attache immédiatement tant il est adorable. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire et je n'ai pas vu le temps passer. Il y a des choses que l'on voit venir mais d'autres qui m'ont surprise. Sincèrement, je n'avais pas envie de quitter les Déesses et je serais bien restée un peu plus longtemps auprès de ces femmes hautes en couleurs. Si vous cherchez une lecture amusante et drôle qui donne le sourire, change les idées et remonte le moral alors voilà ce qu'il vous faut ! Un joli roman feel-good de fin d'année !

 

 

Voir les commentaires

2021-11-23T14:44:12+01:00

Te tenir la main pendant que tout brûle

Publié par MyaRosa

Johana Gustawsson

357 pages, éditions Calmann-Lévy, octobre 2021

Quatrième de couverture :

Si vous n’avez pas la force brute
et que personne ne vous entend,
il vous reste d’autres voies...

Lac-Clarence, Québec, 2002. Maxine Grant, inspectrice et mère célibataire dépassée, est appelée sur une scène de crime affreuse. L’ancienne institutrice du village, appréciée de tous, a massacré son mari, le lardant de coups de couteau.

Paris, 1899. Lucienne Lelanger refuse d’admettre la mort de ses filles dans un incendie. Elle intègre une société secrète dans l’espoir que le spiritisme et la magie noire l’aideront à les retrouver.

Lac-Clarence, 1949. La jeune Lina vit une adolescence mouvementée. Pour la canaliser après l’école, sa mère lui impose de la rejoindre à la Mad House, la maison de repos où elle travaille. Lina y rencontre une étrange patiente, qui lui procure des conseils pour le moins dangereux…

 

Mon avis :

 

 Waouh ! Je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir la plume et l'univers de Johana Gustawsson. Quelle claque ! C'est d'abord le titre du roman qui a attisé ma curiosité puis sa quatrième de couverture et les allusions au spiritisme et à la magie noire. Cela me semblait parfait pour cette période de l'année, mais je ne m'attendais pas à être aussi scotchée par ce roman. C'est noir, incroyablement noir et en même temps addictif et fascinant. On ne peut pas s'en détacher !

 

 J'ai vraiment adoré suivre toutes ces histoires en parallèle, découvrir toutes ces femmes meurtries par la vie qui tentent malgré tout de s'en sortir et de rester debout. J'ai adoré les différentes époques, les descriptions de Paris et du Québec et il n'y a pas une histoire qui m'a moins plu que les autres, elles étaient toutes passionnantes. Ce livre ne ressemble à rien de ce que j'ai pu lire jusqu'à maintenant. Ce n'est pas un thriller classique, l'auteure sort vraiment des sentiers battus et ça fait du bien ! J'ai trouvé cela rafraîchissant même si ça paraît étrange de dire cela vu les horreurs racontées...

 

 Je m'attendais à tout sauf à cela et j'ai adoré être prise par surprise et déroutée de la sorte. Je ne pouvais plus m'arrêter de lire tant j'avais envie d'en savoir plus sur ces histoires et ces femmes aussi effrayantes que fascinantes. J'ai aimé tous les thèmes abordés, la noirceur mais aussi l'amour, la complexité de la frontière entre le bien et le mal... Aucun passage ne m'a semblé long ou en trop et j'ai trouvé le groupe d'enquêteurs génial ! C'est un livre qui se dévore et qui ne peut pas faire ni chaud ni froid. La fin m'a vraiment achevée et je vais avoir du mal à m'en remettre. J'ai maintenant envie de tout relire depuis le début pour relever les indices semés au fil des pages. Il y a des tas de petits détails qui me reviennent en tête et font sens maintenant alors que je n'y avais pas prêté attention sur le moment. Quel roman brillant et surprenant ! Je peux vous dire qu'il se classe déjà dans mon top lecture de l'année. Si la noirceur ne vous effraie pas et que vous n'avez pas peur de pactiser avec le diable, alors foncez ! Vous ne le regretterez pas !

 

 

Voir les commentaires

2021-09-20T13:15:21+02:00

Les Silences du rouge-gorge

Publié par MyaRosa

Pascale Perrier

120 pages, éditions Oskar, avril 2021

L'histoire :

Quand il apporte son travail à sa meilleure amie malade, Luka ne résiste pas à la tentation de lire son devoir de français. Harper y parle, de manière très intime et sensible, d'un mystérieux roman nommé "Les silences du rouge-gorge" où l'héroïne est battue par son père. Intrigué, il cherche à lire ce texte et découvre que le roman choisi par la jeune fille n'existe pas. Pourquoi aurait-elle inventé un roman si ce n'est comme appel au secours, parce qu'elle est elle-même confrontée à ce problème ? Son amie le lui aurait-elle caché ? Luka doit en savoir plus. Il se lance à corps perdu dans une enquête dont il ne sortira pas indemne - dont personne ne sortira indemne, en réalité...

 

Mon avis :

 

 Luka pensait bien connaître Harper, la fille qui vit en face de chez lui et est dans sa classe. Pourtant, il aura suffit d'un devoir pour tout remettre en cause et envoyer valser ses certitudes car il semblerait que Harper ait quelques secrets. Et si sa vie n'était finalement pas si normale. Et si Harper vivait un calvaire sans oser en parler. Et si, à travers ce devoir, elle lançait un appel à l'aide...

 

J'ai immédiatement été happée par cette histoire. On se glisse tout de suite dans la peau de Luka et on se demande ce que l'on ferait à sa place. Comment peut-il aider son amie et faire avancer les choses sans la brusquer ? Comment faire si elle nie tout en bloc alors qu'il connait la vérité ? Doit-il risquer de la perdre pour la sauver ?

 

 Ce roman est difficile à lire tant il nous bouleverse et il est en même temps impossible à lâcher. Comme Luka, on est choqué de lire les extraits des Silences du rouge-gorge fournis petit à petit par Harper. On voudrait tant pouvoir l'aider sans la faire souffrir plus qu'elle ne souffre déjà. On comprend la culpabilité de Luka qui s'en veut de n'avoir rien vu et d'être un "mauvais ami". Cette histoire l'obsède et il ne pense plus qu'à cela. Il tente de provoquer Harper pour qu'elle accepte enfin de parler, mais rien n'est simple. On comprend aussi sa peur à elle de se livrer et de bouleverser la vie de ses proches.

 

 J'ai aimé suivre cette enquête pas comme les autres même si j'ai eu le coeur serré du début à la fin. Ce roman est bouleversant et aborde un sujet vraiment délicat avec beaucoup de justesse et d'authenticité. Il devrait avoir sa place dans toutes les bibliothèques car je suis persuadée qu'il pourrait aider des enfants en difficultés à accepter de parler et d'être aidés. C'est aussi une histoire qui encourage à faire attention aux autres et à voir au-delà des apparences. C'est un livre marquant que je n'oublierai pas et que je ne peux que vous recommander. Il ne peut laisser personne indifférent.

 

 

 

Voir les commentaires

2021-09-08T07:22:36+02:00

Un signe d'elle

Publié par MyaRosa

Stéphane Galas

363 pages, éditions Michel Lafon, juin 2021

L'histoire :

Pourquoi Stella Le Carré, la fille la plus convoitée de New London, a-t-elle jeté son dévolu sur Niels Edwards, adolescent insipide et solitaire ? Stella en est si étrangement amoureuse qu'elle lui propose de se suicider avec elle. Leur amour deviendrait ainsi éternel. « Et si tu ne le fais pas, je reviendrai d'entre les morts et je te pourrirai la vie jusqu'à ce que tu me rejoignes. » Gorge serrée, ventre noué, Niels accepte, mais lorsqu'il s'agit de sauter, c'est la panique. Seul le corps de Stella se fracasse sur le béton. Dévasté, Niels s'enferme dans une culpabilité mêlée à une peur irrationnelle : celle du retour de Stella.
Quinze ans plus tard, alors qu'il semble avoir enfin trouvé un semblant d'équilibre auprès de Gabrielle et de leur fils Oscar, un message glaçant apparaît sur la buée d'un miroir : « TU AS PROMIS ». Aussitôt, les signes se multiplient. Niels en est convaincu : Stella l'appelle.

 

Mon avis :

 

 En apparence, Niels Edwards a une vie plutôt chouette. Il est médecin dans un grand hôpital et partage la vie de Gabrielle avec qui il a un fils, Oscar. En réalité, Niels n'aura jamais une vie normale. Il est hanté par un secret. Un secret affreux et inavouable qui a gâché sa vie entière. Lorsqu'il était ado, il est tombé fou amoureux de Stella Le Carré. Ensemble, ils ont fait un pacte : se suicider en même temps pour que leur amour n'ait jamais de fin. Le problème, c'est que Stella a sauté par la fenêtre, mais pas Niels... Si ses proches savent quel drame il a dû surmonter, personne ne sait qu'il aurait dû mourir aussi ce soir-là. Personne sauf Stella. Et aujourd'hui, quinze ans plus tard, il semblerait que Stella soit bien décidée à lui faire tenir sa promesse...

 

Waouh ! Le résumé de ce roman était tentant mais j'étais loin de me douter qu'il me plairait autant. J'ai vraiment adoré cette histoire mystérieuse et effrayante ! L'intrigue est prenante. On rentre tout de suite dans le vif du sujet et ça ne traîne pas en longueurs. On a à peine le temps de se remettre d'une révélation qu'un nouveau rebondissement arrive et vient tout remettre en question. On navigue sans cesse entre le paranormal et la psychologie avec des scènes vraiment flippantes et marquantes.

 

 J'ai adoré le personnage de Niels. On se met vraiment à sa place et on se demande quelle vie on pourrait avoir avec toute cette culpabilité et cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Car, si Niels s'en veut, il a également peur de Stella et de ses promesses. Il s'est interdit d'aimer et d'être heureux. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et m'ont beaucoup plu. J'ai trouvé l'intrigue très bien menée et recherchée. L'auteur ne tombe pas dans la facilité et son récit tient la route et ne manque pas d'originalité. J'ai vraiment adoré l'atmosphère angoissante de ce roman. Si vous aimez les thrillers remplis de rebondissements et si vous aimez vous faire peur alors vous ne serez pas déçus !

 

Voir les commentaires

2021-08-12T05:36:00+02:00

Lectures estivales

Publié par MyaRosa

 Que vous soyez les pieds dans l'eau, les yeux rivés sur un livre ou la tête dans les nuages, j'espère que vous passez un bel été. Le mien passe à toute vitesse. Comme toujours, je n'ai pas réussi à faire le quart de ce que j'avais prévu de faire, mais ce n'est pas grave, je profite de ces moments précieux passés avec les miens. Le reste n'a pas d'importance. Je ne suis pas beaucoup passée par ici, mais cela ne veut pas dire que je n'ai rien lu. J'ai profite de l'été pour lire quelques romans de la rentrée littéraire dont je ne peux pas encore vous parler ainsi que quelques lectures d'Halloween (oui, pour une fois j'ai pris de l'avance) que je vous présentai cet automne. J'ai également lu avec beaucoup de plaisir les deux romans reçus dans la jolie box rose offerte par les éditions France Loisirs. J'avais promis de vous en reparler, alors me voilà !

 

 

 J'ai dévoré le roman de Fleur Hana en très peu de temps. Je n'avais encore jamais lu cette auteure et j'ai vraiment apprécié la fluidité du texte. On se laisse tout de suite embarquer dans cette drôle d'histoire et on ne voit pas le temps passer. Si vous voulez rire et passer un bon moment. Si vous cherchez une lecture parfaite pour les vacances, alors c'est exactement ce qu'il vous faut ! Sourires et éclats de rires garantis !

 

 Le roman de Laëtitia Celerien a également été une très bonne surprise. J'ai trouvé que c'était une romance poignante et difficile à lâcher. Sincèrement, je ne m'attendais pas à être aussi émue par cette histoire que je vais avoir du mal à oublier. L'histoire n'est pas banale et l'intrigue nous tient en haleine du début à la fin. C'est un livre surprenant et bouleversant que je ne peux que vous recommander. Préparez la boîte de mouchoirs, on ne sait jamais...

 

 J'ai également profité de l'été pour lire beaucoup d'albums, de BD et de mangas. Je suis affreusement en retard dans mes chroniques, mais promis, ça va venir ! Je retourne me plonger dans mon thriller et je vous souhaite à tous un bel été et de bonnes vacances si elles ne sont pas déjà passées. A très vite !

 

 

Voir les commentaires

2021-06-03T09:07:14+02:00

Le Secret des Jeanne

Publié par MyaRosa

Michelle Mazoué

286 pages, éditions City, mars 2021

L'histoire :

Dans le village de Vendée où elle a grandi, Jeanne s’est toujours sentie différente. Un jour, elle comprend pourquoi  : son passé n’est qu’un tissu de mensonges, l’homme qui l’a élevée n’est pas son véritable père. Alors, quelles sont ses origines  ?

Elle découvre que sa mère, morte lors de l’accouchement, était une femme à l’esprit frondeur, maltraitée par son père et qui a trouvé une épaule compatissante auprès de Jean-Sébastien, le prêtre du village. Au fil du temps, leur amitié s’est transformée, jusqu’à franchir les limites de l’interdit.

Éclaboussé par un scandale, Jean-Sébastien a dû quitter la femme qu’il aimait et s’exiler à l’autre bout du monde. Une décision qui a enclenché la mécanique d’un drame et qui, des décennies plus tard, va bouleverser toute une famille…

 

Mon avis :

 

 Comment grandir et s'épanouir quand on ne connaît pas son histoire ? Comment avoir confiance en soi quand on sent que les autres ne nous disent pas tout ? Ce roman nous entraîne sur les terres vendéennes, entre terre et mer. Il nous fait découvrir la beauté des paysages, la richesse et la diversité des lieux, mais aussi la rudesse de certains métiers et la dureté des commérages et des barrières sociales.

 

 Les personnages de cette histoire sont touchants. Ils portent tout le poids de leur histoire familiale et d'un passé qui vient entraver leur bonheur. Ils se battent pourtant pour leurs convictions et leurs passions et ne manquent pas de courage.

 

 C'est un roman plein d'amour. Les personnages n'hésitent pas à rester dans l'ombre ou à masquer leurs sentiments pour permettre à ceux qu'ils aiment d'être heureux. A l'inverse, d'autres sont vraiment malveillants, manipulateurs et sans coeur... C'est du moins l'impression qu'ils nous donnent avant que l'on découvre leur propre histoire.

 

 J'ai aimé être baladée d'une époque à l'autre et suivre toute l'histoire de ces familles. On voudrait tant que leurs vies soient plus simples mais il y a tellement de barrières, tellement de choses qui les empêchent d'être qui ils sont et d'être ensemble. L'époque, leur milieu, leur histoire personnelle, leurs croyances, leurs peurs... C'est une histoire touchante, pleine d'amour et d'humanité. Je ne pensais pas voyager autant et j'ai été agréablement surprise d'être transportée dans différents endroits du monde. Alors, êtes vous prêts à découvrir le secret des Jeanne ?

 

 

Voir les commentaires

2021-05-21T06:08:42+02:00

Bretzel & beurre salé, tome 1 : Une enquête à Locmaria

Publié par MyaRosa

Margot et Jean Le Moal

387 pages, éditions Calmann-Lévy, mars 2021

L'histoire :

Mais qui est le nouveau propriétaire mystère de la plus belle maison de Locmaria, celle de la pointe de Kerbrat ?

Tout ce paisible village du Finistère le guette depuis des semaines et voilà que débarque, en pleine tempête, Cathie Wald, une pimpante Strasbourgeoise. La cinquantaine, divorcée, caractère bien trempé, elle a décidé de prendre un nouveau départ en Bretagne, et d’ouvrir à Locmaria un restaurant de spécialités
alsaciennes.

La plupart des habitants l’accueillent à bras ouverts,ravis de ce petit vent de changement. Mais certains voient son installation d’un mauvais oeil. Et ne tardent
pas à lancer les hostilités. Après une soirée choucroute, un notable du village s’effondre, et Cathie est accusée de l’avoir empoisonné.

Une tentative de faire plier bagages à l’étrangère ?
Quoi qu’il en soit, Cathie n’est pas du genre à se laisser intimider. Et rien ne l’arrêtera pour prouver l’innocence de sa choucroute traditionnelle, quitte à se lancer elle-même sur les traces du coupable !

Au propre comme au figuré, on se régale dans ce savoureux cosy crime à la mode bretonne !

 

Mon avis :

 

 J'étais vraiment impatiente de découvrir ce roman qui semblait réunir plein de choses que j'aime : la Bretagne, la gourmandise, l'Alsace et le cosy mystery. J'avais tellement d'attentes que j'avais peur d'être un peu déçue, mais ce ne fût pas le cas. Je me suis régalée et j'ai passé un très bon moment à Locmaria !

 

 J'ai adoré suivre l'installation de Cathie dans ce petit village breton où tout le monde connaît tout le monde parfois même depuis plusieurs générations. Certains l'accueillent à bras ouverts, ravis d'avoir un peu de nouveauté dans le coin, mais d'autres se montrent plus méfiants à son égard.

 

 Ragots, rivalités et, vieilles rancoeurs ponctuent le quotidien de cette petite ville de bord de mer. On se laisse embarquer dans cette histoire dès les premières pages et on a l'impression d'y être. J'ai aimé l'ambiance de ce village et j'ai pris plaisir à faire connaissance avec ses habitants. J'ai trouvé cette lecture vraiment reposante, en fait. C'est très agréable à lire et on se croirait en vacances ! Bien sûr, une fois le livre terminé on a irrésistiblement envie de partir vivre en bord de mer !

 

 J'ai trouvé dans Bretzel et beurre salé tout ce que j'aime quand je lis un cosy crime : de l'évasion, de la détente, de l'humour, des personnages que j'ai envie de revoir, des descriptions du quotidien chaleureuses et réconfortantes, des passages gourmands, un endroit où on a envie de rester, une intrigue plaisante à suivre et agréable à lire. J'ai eu l'impression de passer quelques jours à Locmaria, d'avoir déjà visité la maison de Cathie, d'avoir marché sur la plage en contrebas et d'avoir dîné dans son restaurant. J'attends déjà la suite avec impatience et j'ai hâte d'en savoir plus sur les personnages car les auteurs nous donnent quelques infos intrigantes à leur sujet. Retour à Locmaria prévu le 16 juin. J'y serai, et vous ?

 

 

J'en profite pour participer au joli challenge de Bidib et Fondant !

 

Voir les commentaires

2021-05-06T11:43:47+02:00

À la lumière de nos jours

Publié par MyaRosa

Clarisse Sabard

596 pages, éditions Charleston, avril 2021

L'histoire :

2013. Après de longues années d'absence, Julia débarque dans sa famille paternelle, en plein coeur de la Touraine. Fraîchement renvoyée du célèbre concours de pâtisserie pour lequel elle travaillait, dévastée par le récent décès de sa mère, la jeune femme est complètement perdue.

Mais les dernières volontés de sa mère sont claires : Julia doit renouer avec son père, retrouver ses proches et partir en quête de son héritage.

Accueillie à bras ouverts par sa grand-mère Suzette, qui rêve de la voir reprendre la pâtisserie familiale, la jeune femme se retrouve rapidement plongée au coeur de l'histoire des trois générations de femmes qui l'ont précédée.

Des faubourgs parisiens des années 1920 en passant par les heures les plus sombres de l'Occupation, les secrets d'une famille, mais aussi de tout un village, éclatent l'un après l'autre. Et c'est peut-être à ce prix, une fois les blessures du passé guéries, que Julia pourra avancer dans la lumière.

 

Mon avis :

 

 Par où commencer pour vous parler de ce roman ? Franchement, je ne sais pas. J'ai envie de vous dire tellement de choses et en même temps il faut absolument garder la surprise de la découverte. Ce que je peux vous dire, c'est que j'ai adoré retrouver la plume de Clarisse. C'est une conteuse incroyable qui arrive à chaque fois à me captiver et à me tenir en haleine du début à la fin. Pour tout vous dire, mon rythme de lecture est vraiment ralenti depuis quelques mois et cela faisait longtemps que je n'avais pas dévoré un tel pavé en si peu de temps et surtout avec autant de plaisir !

 

 J'ai adoré suivre Julia qui retourne, avec beaucoup de doutes et d'appréhension, dans le village de son enfance à la demande de sa mère. On ne peut pas dire que son père l'accueille à bras ouverts. Ils ne se sont pas vus depuis longtemps et il y a beaucoup de non-dits entre eux. Jour après jour, Julia découvre des morceaux de l'histoire familiale et elle était loin d'imaginer que celle-ci avait été aussi mouvementée...

 

 Dans ce roman, on suit plusieurs générations de femmes d'une même famille. On apprend à les connaître au fil des pages et on découvre leurs rêves, leurs doutes, leurs souvenirs et les épreuves qu'elles ont dû affronter. Tellement d'amour et de courage entre ces pages ! J'ai adoré découvrir les secrets de cette famille. J'ai été émue et transportée à différentes époques. En général, dans ce genre de livres, je suis toujours plus passionnée par les parties qui se déroulent dans le passé. Je trouve toujours les parties dans le présent moins approfondies et moins intéressantes, mais ici ça n'a pas été le cas. Julia m'a vraiment émue autant qu'Eugénie, Suzette et les autres... Je me suis sentie bien, en lisant ce roman. J'avais l'impression de séjourner à Cressigny et de connaître les lieux comme ma poche. J'aurais bien aimé y rester plus longtemps.

 

 J'ai vécu cette histoire comme si j'en faisais partie. J'ai eu l'impression de partir sur les traces de mes ancêtres et de découvrir ma propre histoire et rien que pour cela, Clarisse, merci du fond du coeur ! Je trouve que ce livre rend un merveilleux hommage à nos aïeux. Il nous invite à voir au-delà des photographies en noir et blanc et des personnes âgées que l'on croise sans se poser plus de questions sur ce qu'a été leur vie. C'est un livre qui donne vraiment envie de s'intéresser plus aux autres, de se plonger dans la généalogie, d'interroger nos grands-parents sur leur enfance et leurs souvenirs car on a tous tendance à oublier qu'ils ont aussi eu notre âge. C'est un livre passionné et passionnant sur la famille, la transmission, la résilience et l'amour. Une merveilleuse lecture remplie d'émotions, de lumière et d'espoir. On rit, on tremble, on pleure et on en redemande !

 

 

Voir les commentaires

2021-03-22T07:56:37+01:00

Luna

Publié par MyaRosa

Serena Giuliano

217 pages, éditions Robert Laffont, mars 2021

L'histoire :

Parfois, on pense trouver le soleil en août, mais c'est la lune qu'on trouve en mars.


Luna arrive à Naples contre son gré : son père est gravement malade. Rien, ici, ne lui a manqué. Ses repères, ses amies, son amour sont désormais à Milan. Alors pourquoi revenir ? Pourquoi être au chevet de son papà, au passé trouble, et avec lequel elle a coupé les ponts ?
Mais Napoli est là, sous ses yeux : ses ruelles animées et sales, ses habitants souriants et intrusifs, sa pizza fritta, délicieuse et tellement grasse, son Vésuve, beau et menaçant...
Est-il seulement possible de trouver la paix dans une ville si contrastée ? Mais si ce retour aux sources sonnait finalement l'heure de l'apaisement ?

 

Mon avis :

 

 Par où commencer pour vous parler de Luna ? Luna vit à Milan et a une vie bien remplie. Elle a tiré un trait sur son passé, s'est éloignée de Naples - la ville où elle a grandi - sans se retourner, et n'a plus de contact avec son père. Pourtant, lorsque ce dernier se retrouve à l'hôpital dans un état grave, elle sait qu'elle ne peut pas le laisser seul et décide de le rejoindre malgré tout. Tout en elle semble redouter ces retrouvailles et ce retour aux sources. Elle n'a plus rien en commun avec sa famille et les napolitains en général, du moins c'est ce qu'elle pense...

 

 Ce qui m'a plu, tout de suite, c'est l'écriture de Serena Giuliano et cet humour qui n'appartient qu'à elle que l'on retrouve avec plaisir ici. C'est drôle, vraiment drôle, rafraîchissant aussi et tellement agréable à lire ! On dévore les pages sans s'en rendre compte et on a toujours envie d'y retourner ! Je me suis laissée entraîner dans cette visite de Naples pas comme les autres et j'ai beaucoup aimé suivre Luna. On la voit débarquer la boule au ventre, impatiente de quitter cette ville de malheur, et pourtant les choses ne vont pas du tout se passer comme elle l'avait imaginé... Il y a un lien très fort entre elle et cette ville qui l'a vu naître, tout comme elle est très attachée à sa famille même si elle a passé des années à se persuader du contraire. On voit vraiment son regard changer au fil des pages. Comme si, en arrivant, tout était noir et que les couleurs revenaient peu à peu... Mêmes ses souvenirs s'éclaircissent au fur et à mesure de ces moments passés avec les siens. Et si ce retour aux sources était finalement salvateur ?

 

 J'ai adoré les personnages secondaires : les deux Filomena, Gina, le couple de l'hôpital et les amies de Luna, toujours présentes et prêtes à lui redonner le sourire. J'ai aimé leur naturel, leur bienveillance et leur singularité. Ce sont des personnages difficiles à oublier !  J'ai adoré les proverbes napolitains et les mots en italien qui ponctuent le texte. J'ai aimé toutes les descriptions des paysages et de l'atmosphère si particulière de cette ville pleine de contrastes et de contradictions. Naples et Luna ont décidément beaucoup de choses en commun. Il y a tant de sentiments différents qui bouillonnent en elle(s) ! J'ai eu l'impression de sentir et de goûter tous les bons petits plats rencontrés au fil des pages : frittata di spaghetti, gnocchi alla sorrentina, parmigiana di melanzane, scialatielli, sfogliatella... On est vraiment transporté là-bas ! *

 

 J'ai beaucoup aimé ce mélange d'humour et d'émotions ainsi que les sujets abordés et je n'ai pas vu le temps passer. Seul petit bémol, je trouve que l'on voit les révélations venir à des kilomètres. Je n'ai donc pas été surprise, mais cela n'a gâché en rien mon plaisir tant j'ai aimé suivre ce petit groupe et voir Luna rayonner de plus en plus. Ce séjour lui aura apporté beaucoup plus que ce qu'elle attendait et c'est une femme bien différente que l'on quitte - à regret - à la fin du livre. Une femme plus libre, plus épanouie et surtout en paix avec son passé. J'ai beaucoup aimé cette lecture lumineuse et touchante.

 

"Revenir ici remet tout en question. C'est plus facile d'être loin, plus simple de haïr à distance. Sur place, mes racines me rattrapent, me clouent au sol et m'obligent à regarder ce que je ne voulais plus voir. Et tout n'est pas si laid. Tout n'est pas si noir."

 

Et cette merveilleuse couverture, on en parle ?

 

¤¤¤

* J'en profite pour participer au joli challenge de Bidib et Fondant et je vais me replonger dans le livre pour vous trouver un petit extrait gourmand.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog