Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

thrillers - policiers -...

2022-08-30T12:08:46+02:00

Reste près de lui

Publié par MyaRosa

Keep Him Close - Emily Koch

439 pages, éditions Calmann-Levy (noir), mai 2022

Quatrième de couverture :

Le fils d'Alice est mort.
Accident ou meurtre?
Le fils d'Indigo est accusé de meurtre.
Coupable ou innocent ?


Dans sa quête désespérée pour prouver l’innocence de son fils, Indigo est aidée par une inconnue au grand cœur. Toutefois, ce qu’elle ne sait pas, c’est que cette femme a ses propres raisons d’enquêter sur cette affaire…
Alice, elle, est persuadée que son fils a été assassiné. Elle est prête à tout pour retrouver le coupable, même à pactiser avec l’ennemi. Combien de temps pourra-t-elle faire illusion ? Sera-t-elle capable d’accepter la vérité ?
Une mère connaît son enfant mieux que quiconque, dit-on. Mais les fils d’Alice et d'Indigo cachent bien des secrets, et la réalité est parfois difficile à appréhender…

 

Mon avis :

 

  Ces derniers mois ont été bien chargés et mouvementés, mais je reprends doucement un rythme de lecture plus soutenu et lorsque je dois me remettre en selle, je choisis toujours des romans noirs. Le pitch de celui-ci m'intriguait beaucoup et je m'y suis plongée sans avoir lu d'avis dessus. Verdict ? J'ai beaucoup aimé !

 

 J'ai adoré suivre ces deux femmes qui n'ont, en apparence, rien en commun et vont être confrontées à des situations qui paraissent d'abord opposées mais qui finalement ne sont pas si différentes. Parce que ce qui est mis en lumière ici ce sont avant tout les relations entre une mère et son enfant. L'amour, la complicité, la bienveillance, l'incompréhension, les problèmes de communication, l'admiration, etc... On s'interroge sur ce lien si particulier et sur les différentes manières d'aimer. Connait-on vraiment les gens qui nous entourent ? Savons-nous vraiment à quel point ils nous aiment ? Jusqu'où sommes nous prêtes à aller pour protéger nos enfants ? Comment peut-on veiller sur eux sans les étouffer ?

 

 

 J'ai suivi avec passion toute cette intrigue et je me suis retrouvée un petit peu dans chacune de ces femmes. Leur souffrance m'a brisé le cœur. On se sent tellement impuissant face à nos enfants qui grandissent et que l'on voudrait protéger coûte que coûte. L'auteure décrit les sentiments des personnages et leurs émotions avec beaucoup de justesse et on prend tout - l'amour comme la souffrance - en pleine figure. On se met à leur place, on s'interroge, on frissonne, on doute, on s'inquiète, on espère.

 

J'ai vraiment adoré cette lecture qui, au-delà du suspense, nous fait passer par toutes sortes d'émotions. Une belle découverte !

 

A lire aussi :

 

Voir les commentaires

2022-04-15T06:46:25+02:00

Léonie

Publié par MyaRosa

Marlène Charine

317 pages, Calmann Lévy (noir), mars 2022

L'histoire :

Chaque matin, derrière la lourde porte rouge et sa série de verrous, Léonie attend Raymond. Et ce depuis 5 ans, 11 mois et 30 jours.

Raymond a kidnappé la jeune fille à la sortie d’une soirée, peu avant son bac. Depuis, Léonie vit à l’étage de sa maison, la cheville enserrée dans un bracelet métallique.

Mais ce matin, Raymond s’écroule. Crise cardiaque. Pour Léonie, c’est la panique. Toujours sous l’emprise mentale de Raymond, elle est incapable de sortir. Et si personne ne la croyait ? Et si tout le monde l’avait oubliée ? La voilà dans une maison isolée, seule avec un cadavre. Libre, mais pas libre.

Dans une clinique de la ville voisine, Diane lit à son frère, un excellent flic brisé par un accident de parapente, les dossiers qu’il aurait voulu résoudre, et notamment celui de la disparition de Léonie.

C’est alors qu’un corps est retrouvé dans la forêt...

 

Mon avis :

 

 Je découvre avec ce thriller l'écriture et l'univers de Marlène Charine et je dois dire que ça me plaît beaucoup. J'ai trouvé ce roman hyper addictif. J'avais vraiment du mal à le reposer et à ne plus y penser. J'étais impatiente de retrouver Léonie, Diane, Loïc et Jonas et de savoir quelle tournure allait prendre l'histoire. Les personnages sont vraiment bien dépeints, ce qui donne l'impression de les connaître. C'est noir, très noir et pourtant impossible de décrocher...

 

 Au fil des chapitres, Léonie, Jonas, Loïc et Diane prennent la parole. On découvre la terrible histoire de Léonie qui compte les jours depuis son enlèvement en espérant retrouver sa liberté mais ce jour tant attendu ne va pas se passer comme elle l'espérait. Après tant de temps passé à vivre dans une bulle, tout peut devenir source d'angoisse. Et puis, le monde a continué à tourner sans elle et elle va être surprise en découvrant comment ont réagi ses proches. Certains se sont effondrés après sa disparition, d'autres n'ont jamais perdu espoir et ont tout fait pour découvrir la vérité, certains l'ont oublié ou l'ont carrément traîné dans la boue. Maintenant qu'elle a toutes les cartes en main, Léonie a plusieurs options. Recommencer sa vie incognito et tirer un trait sur le passé, se venger, ou peut être un peu de tout ça à la fois... On découvre également l'histoire de Loïc et de Diane, frère et soeur fusionnels, eux aussi prisonniers chacun à leur manière.

 

 J'ai adoré naviguer entre les différents personnages. C'est un roman qui se dévore. L'intrigue est prenante et les personnages bien construits. La fin est cependant un peu trop rapide et tirée par les cheveux pour moi, mais je garderai tout de même un très bon souvenir de cette lecture captivante et j'ai déjà hâte de me plonger dans d'autres romans de Marlène Charine. En avez-vous lu ? Vous me conseillez plutôt "Tombent les anges" ou "Inconditionnelles" ? En tout cas, moi, je vous recommande fortement "Léonie" !

 

 

Voir les commentaires

2022-03-15T08:20:05+01:00

Meurtres et pépites de chocolat

Publié par MyaRosa

Chocolate Chip Cookie Murder - Joanne Fluke

530 pages, éditions Cherche Midi, avril 2021

L'histoire :

Hannah Swensen est de retour dans sa ville natale d’Eden Lake. Entre sa mère, plutôt envahissante, et l’ouverture de sa boutique, le Cookie Jar, elle a fort à faire. Son quotidien devient plus passionnant encore quand son livreur, Ron LaSalle, est retrouvé assassiné juste derrière son magasin. Le beau-frère d’Hannah, shérif adjoint du comté, fait appel à elle pour l’aider à trouver le coupable. Un nombre surprenant de suspects et de mobiles émergent alors. Très vite Hannah va réaliser qu’elle n’est pas seulement douée pour les cookies, mais qu’elle est aussi une enquêtrice hors pair.

Fous rires et frissons, mystères et pépites : cette histoire pleine de rebondissements ressemble au meilleur cookie du monde : sucrée mais légère, surprenante de bout en bout.

 

Mon avis :

 

 Il aura fallu attendre plus d'une vingtaine d'années et l'explosion du cosy mystery en France pour que les romans policiers gourmands de Joanne Fluke arrivent (enfin) jusqu'à nous ! J'attendais cela avec beaucoup d'impatience car j'avais lu beaucoup d'avis positifs sur ses romans et elle est décrite par beaucoup comme l'une des reines du genre.

 

 

 Je vais être honnête, je suis un peu déçue. J'ai aimé les personnages et l'ambiance de ce roman mais je m'attendais à bien plus. Je ne peux pas dire que j'ai été captivée du début à la fin. Les ficelles sont grosses, ça manque de subtilité et l'ensemble m'a semblé parfois un peu bancal. J'ai trouvé qu'il y avait pas mal de longueurs, que les personnages étaient parfois un peu agaçants et surtout longs à la détente car on devine beaucoup de choses avant eux... Néanmoins, je lirai la suite avec plaisir car j'ai aimé l'ambiance petite ville où tout se sait et j'ai aimé suivre le quotidien d'Hannah et les apparitions des membres de sa famille. J'ai bien envie d'en apprendre plus sur eux. J'ai lu plusieurs avis qui notaient le décalage avec notre époque. Je m'en suis fait la réflexion mais cela ne m'a absolument pas dérangé dans la mesure où je ne lis pas que des romans contemporains et je n'ai pas trouvé que cela manquait de crédibilité. Et puis, une histoire sans téléphone portable (ou presque), sans internet et sans réseaux sociaux, ça fait du bien !

 

 Si l'intrigue n'est pas des plus palpitantes, il fait plutôt bon vivre à Lake Eden - surtout dans la boutique d'Hannah - et on y resterait bien un petit moment. J'ai beaucoup aimé tous les passages sucrés mais quand il s'agit de pâtisserie je ne suis jamais très objective. On retrouve des recettes tout au long de la lecture et c'est quelque chose que j'aime beaucoup. Ce premier tome est en fait plus court qu'il n'en a l'air car il est suivi d'une histoire bonus qui se déroule juste après. J'ai beau être mitigée sur cette lecture, je suis quand même impatiente de retourner là-bas. Peut être que maintenant que je sais à quoi m'attendre ce sera moins décevant... Et vous, vous l'avez-lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 

 

Voir les commentaires

2022-01-04T14:42:10+01:00

La Première enquête d'Agatha

Publié par MyaRosa

Agatha's First Case - M. C. Beaton

57 pages, éditions Albin Michel, juillet 2021

L'histoire :

A 26 ans, Agatha a fait du chemin depuis le lotissement de Birmingham où elle est née. Secrétaire dans une agence de communication londonienne, elle doit se rendre chez sir Bryce Teller, un homme soupçonné du meurtre de sa femme, pour lui annoncer que l’agence ne souhaite plus défendre ses intérêts.
Impressionné par la pugnacité de la jeune femme, il lance un défi à Agatha : monter sa propre agence de communication, qu’il financera, pour le représenter. Et comment mieux défendre son client qu’en démasquant le véritable coupable ?

 

Mon avis :

 

 Dans cette nouvelle, on retrouve avec plaisir la pétillante Agatha Raisin avec quelques années de moins. Elle n'a pas encore trente ans et semble bien décidée à se faire une place dans le monde, le plus loin possible de son passé et de son mari qu'elle a quitté sans se retourner. Elle rêve déjà de son cottage dans les Cotswolds et l'on découvre avec plaisir sa toute première enquête...

 

 J'ai beaucoup aimé cette lecture. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu M. C. Beaton et c'est un régal à chaque fois ! Bien sûr, l'histoire est très courte, mais cela ne m'a pas empêché de passer un bon moment en sa compagnie. L'intrigue en elle-même va un peu vite à se résoudre et il n'y a pas un très grand suspense, mais je retiendrai surtout l'assurance, l'audace et le flair d'Agatha ainsi que ses irrésistibles gaffes. On comprend aisément pourquoi cette héroïne pas comme les autres a tant de succès. Cela m'a donné envie de me replonger sans attendre dans ses enquêtes. Et vous, vous aimez Agatha ?

 

 

Voir les commentaires

2021-12-13T14:36:36+01:00

La Clé du sang

Publié par MyaRosa

The Turn of the Key - Ruth Ware

335 pages, éditions France Loisirs, octobre 2021

L'histoire :

Riche couple d'architectes cherche nurse expérimentée pour ses quatre filles. Un salaire plus que généreux, la promesse d'une somptueuse demeure en Écosse, comment résister ? Rowan Caine quitte sa vie modeste de Londres et s'installe à Heatherbrae House. Tout semble parfait, alors pourquoi cette impression de malaise qui ne la lâche pas ? Est-ce l'omniprésence des caméras, l'attitude pleine de défiance des enfants ou les rumeurs qui entourent la maison ? Rowan refuse d'écouter les avertissements et s'accroche à son rêve. Mais c'est en plein cauchemar que ce tourbillon de mystères va l'entraîner...

 

Mon avis :

 

 J'ai découvert Ruth Ware il y a quelques années avec "Promenez-vous dans les bois..." qui m'avait tenu en haleine du début à la fin. En découvrant le pitch de son nouveau roman paru en exclusivité chez France Loisirs, j'ai tout de suite pensé au Tour d'écrou d'Henry James et je n'ai pas pu résister : Une vieille demeure isolée au fin fond de l'Ecosse. Des nurses qui s'en vont les unes après les autres malgré l'offre d'emploi plus qu'alléchante. Un endroit qu'on a tenté de moderniser mais qui reste profondément marqué par les drames et les histoires du passé. Des petites filles pas si angéliques que cela et des employeurs peut être pas tout à fait honnêtes... A moins que ce ne soit la nouvelle nurse dont il faudrait se méfier ? Ou bien peut être les employés présents depuis longtemps qui n'ont pas envie de voir quelqu'un d'autre s'installer ? On se méfie de tout et de tout le monde dans ce roman troublant dans lequel l'auteure s'amuse à nous envoyer sur de fausses pistes...

 

 J'ai adoré l'atmosphère pesante et inquiétante que l'on ressent tout de suite et le mélange entre passé et présent qui est si important. Cette maison est absolument fascinante et terrifiante à la fois. Les propriétaires l'ont rénové en essayant de garder le charme de l'ancien mais en y apportant le confort de la modernité. Le résultat est assez déroutant et j'ai adoré la manière dont la demeure est décrite. Cette authenticité d'un côté et ce vide de l'autre. On imagine sans peine le trouble que doit ressentir Rowan en découvrant que tout est connecté et qu'il y a des caméras dans toutes les pièces, y compris dans sa chambre... Ses employeurs, absents la plupart du temps, peuvent l'observer à tout moment et leur voix peut retentir dans les hauts parleurs de la maison n'importe quand. En plus de cela, les enfants ont un comportement étrange. Ils peuvent être charmants ou carrément hostiles et violents. Et il y a toutes ces histoires que l'on raconte et tous ces non-dits : pourquoi les anciennes nurses se sont-elles enfuient ? Est-ce qu'une enfant est vraiment morte ici ? D'où viennent ces bruits que Rowan entend la nuit ? Est-ce qu'il y a vraiment des fantômes comme l'une des filles semble le penser ? Jack, l'homme à tout faire, est-il aussi honnête qu'il en a l'air ? Si c'est le cas, pourquoi est-il toujours là au bon moment, comme par hasard ? Et Rowan, que cache-t-elle ? Qui est-elle vraiment ?

 

 Je me suis régalée à lire ce livre plein de rebondissements. Le côté huis clos m'a beaucoup plu et j'ai eu l'impression d'être aussi dans cette incroyable maison. Il y a des passages vraiment angoissants et tout un tas de pistes à explorer. J'ai trouvé ce livre totalement fascinant ! C'est tout à fait le genre d'histoires que j'aime et qui me donne envie de rallumer la lumière en pleine nuit pour lire encore un peu plus. Comme pour l'autre roman de Ruth Ware que j'ai eu l'occasion de lire, j'ai trouvé qu'à la fin tout s'enchaînait un peu trop rapidement, mais en dehors de cela c'était vraiment génial ! Je n'ai pas arrêté de penser à cette histoire et je n'avais pas du tout envie que ça s'arrête. J'ai adoré et je ne peux que vous recommander ce livre si vous aimez les thrillers difficiles à lâcher ou les huis clos mystérieux et angoissants. A lire absolument !

 

https://bit.ly/Noel-FL

 

Voir les commentaires

2021-11-23T14:44:12+01:00

Te tenir la main pendant que tout brûle

Publié par MyaRosa

Johana Gustawsson

357 pages, éditions Calmann-Lévy, octobre 2021

Quatrième de couverture :

Si vous n’avez pas la force brute
et que personne ne vous entend,
il vous reste d’autres voies...

Lac-Clarence, Québec, 2002. Maxine Grant, inspectrice et mère célibataire dépassée, est appelée sur une scène de crime affreuse. L’ancienne institutrice du village, appréciée de tous, a massacré son mari, le lardant de coups de couteau.

Paris, 1899. Lucienne Lelanger refuse d’admettre la mort de ses filles dans un incendie. Elle intègre une société secrète dans l’espoir que le spiritisme et la magie noire l’aideront à les retrouver.

Lac-Clarence, 1949. La jeune Lina vit une adolescence mouvementée. Pour la canaliser après l’école, sa mère lui impose de la rejoindre à la Mad House, la maison de repos où elle travaille. Lina y rencontre une étrange patiente, qui lui procure des conseils pour le moins dangereux…

 

Mon avis :

 

 Waouh ! Je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir la plume et l'univers de Johana Gustawsson. Quelle claque ! C'est d'abord le titre du roman qui a attisé ma curiosité puis sa quatrième de couverture et les allusions au spiritisme et à la magie noire. Cela me semblait parfait pour cette période de l'année, mais je ne m'attendais pas à être aussi scotchée par ce roman. C'est noir, incroyablement noir et en même temps addictif et fascinant. On ne peut pas s'en détacher !

 

 J'ai vraiment adoré suivre toutes ces histoires en parallèle, découvrir toutes ces femmes meurtries par la vie qui tentent malgré tout de s'en sortir et de rester debout. J'ai adoré les différentes époques, les descriptions de Paris et du Québec et il n'y a pas une histoire qui m'a moins plu que les autres, elles étaient toutes passionnantes. Ce livre ne ressemble à rien de ce que j'ai pu lire jusqu'à maintenant. Ce n'est pas un thriller classique, l'auteure sort vraiment des sentiers battus et ça fait du bien ! J'ai trouvé cela rafraîchissant même si ça paraît étrange de dire cela vu les horreurs racontées...

 

 Je m'attendais à tout sauf à cela et j'ai adoré être prise par surprise et déroutée de la sorte. Je ne pouvais plus m'arrêter de lire tant j'avais envie d'en savoir plus sur ces histoires et ces femmes aussi effrayantes que fascinantes. J'ai aimé tous les thèmes abordés, la noirceur mais aussi l'amour, la complexité de la frontière entre le bien et le mal... Aucun passage ne m'a semblé long ou en trop et j'ai trouvé le groupe d'enquêteurs génial ! C'est un livre qui se dévore et qui ne peut pas faire ni chaud ni froid. La fin m'a vraiment achevée et je vais avoir du mal à m'en remettre. J'ai maintenant envie de tout relire depuis le début pour relever les indices semés au fil des pages. Il y a des tas de petits détails qui me reviennent en tête et font sens maintenant alors que je n'y avais pas prêté attention sur le moment. Quel roman brillant et surprenant ! Je peux vous dire qu'il se classe déjà dans mon top lecture de l'année. Si la noirceur ne vous effraie pas et que vous n'avez pas peur de pactiser avec le diable, alors foncez ! Vous ne le regretterez pas !

 

 

Voir les commentaires

2021-10-09T13:13:49+02:00

L'Enfant dormira bientôt

Publié par MyaRosa

François-Xavier Dillard

334 pages, éditions Plon, septembre 2021

L'histoire :

Quoi de plus désarmant que de regarder un nouveau-né s’endormir dans vos bras… Mais êtes-vous certain qu’il se réveillera ?


"L’homme remonte l’escalier de la cave. Il a la démarche saccadée d’un automate brisé et tient dans ses mains deux petits sacs-poubelles recouverts de cristaux de givre. La dernière vision qu’il aura avant de plonger dans le néant restera éternellement gravée dans sa mémoire : du sac noir a glissé une chose atroce, innommable."

Michel Béjart rêve d’une existence heureuse avec son fils Hadrien, mais tous deux ne guériront jamais du drame familial survenu quinze ans plus tôt. Une macabre découverte qui a brisé leur vie pour toujours. Michel essaie de se reconstruire au sein de la fondation Ange qu’il a créée pour la protection de l’enfance, et tente de surmonter son chagrin et sa culpabilité auprès d’une poupée « reborn », étrange bébé plus vrai que nature, qu’il chérit quotidiennement.
Un matin, la commissaire Jeanne Muller débarque à la Fondation. Des nouveau-nés ont été enlevés, et un vent de panique sou e sur les maternités parisiennes. Pourquoi Michel s’inquiète-t-il soudainement ? Les disparitions auraient-elles un lien avec la Fondation? En investiguant au coeur de cette institution tout entière tournée vers la parentalité, Jeanne ne tardera pas à comprendre ce que l’arrivée d’un enfant peut provoquer dans notre société, dans nos foyers et dans nos esprits. Le meilleur comme le pire…

 

Mon avis :

 

 Dans ce thriller percutant et poignant, nous suivons plusieurs histoires en parallèle qui ont pour thèmes communs : la maternité et les rapports parent-enfant. Il y a des enfants que l'on n'a pas pu protéger. Il y en a qui ont souffert de l'indifférence de leurs parents et de toux ceux qui ont vu mais n'ont rien dit. Il y a ces couples qui rêvent plus que tout d'accueillir un enfant mais qui n'ont pas cette chance. Il y a ces adultes, confrontés au pire dès le plus jeune âge, qui ont dû grandir trop vite et en souffriront certainement durant toute leur vie. Il y a ces enfants arrachés brutalement à leurs parents. Ces absences dont on ne se remet jamais. Ces silences beaucoup trop pesants et ces chambres qui restent désespérément vides. Ces images qui nous hantent. Il y a des innocents et des coupables mais il n'est pas toujours facile de démêler le vrai du faux...

 

 Si les thèmes abordés sont très difficiles, j'ai adoré lire ce roman. J'ai trouvé le style très fluide et agréable. On navigue d'une histoire à l'autre et elles sont toutes aussi passionnantes les unes que les autres. On a vraiment envie de connaître la vérité et de savoir comment tout cela va se terminer. J'ai beaucoup aimé Jeanne Muller et la manière dont est menée l'enquête. C'est un livre difficile à lâcher et on y pense encore bien après l'avoir refermé. S'il y a des révélations qui m'ont semblé un peu tirées par les cheveux, j'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur dépeint les liens qui unissent parents (ou ceux qui les remplacent) et enfants et le courage de certains personnages qui se battent au quotidien pour continuer à vivre et à avancer malgré les terribles épreuves qu'ils ont vécu.

 

 Impossible d'être insensible à ces histoires qui nous brisent le coeur. Impossible de ne pas frissonner en lisant certaines scènes qui font vraiment froid dans le dos. J'ai d'ailleurs apprécié le fait que l'auteur ne nous épargne pas. Il n'hésite pas à faire valser nos certitudes et à tout remettre en question. Il y a des scènes vraiment dures et tout ne s'arrange pas d'un coup de baguette magique. Enfin, je trouve que c'est un livre qui fait vraiment réfléchir. On s'interroge sur ce qui nous forge et sur les conséquences que peuvent avoir les traumatismes vécus. Peut-on vraiment accepter ce qui est inacceptable et passer à autre chose ? Peut-on se construire normalement quand rien autour de nous n'est normal ? Peut-on tirer définitivement un trait sur son passé ? Je ne peux que vous recommander ce thriller glaçant mais prenez garde, vous risquez d'y laisser quelques plumes...

 

 

Voir les commentaires

2021-09-08T07:22:36+02:00

Un signe d'elle

Publié par MyaRosa

Stéphane Galas

363 pages, éditions Michel Lafon, juin 2021

L'histoire :

Pourquoi Stella Le Carré, la fille la plus convoitée de New London, a-t-elle jeté son dévolu sur Niels Edwards, adolescent insipide et solitaire ? Stella en est si étrangement amoureuse qu'elle lui propose de se suicider avec elle. Leur amour deviendrait ainsi éternel. « Et si tu ne le fais pas, je reviendrai d'entre les morts et je te pourrirai la vie jusqu'à ce que tu me rejoignes. » Gorge serrée, ventre noué, Niels accepte, mais lorsqu'il s'agit de sauter, c'est la panique. Seul le corps de Stella se fracasse sur le béton. Dévasté, Niels s'enferme dans une culpabilité mêlée à une peur irrationnelle : celle du retour de Stella.
Quinze ans plus tard, alors qu'il semble avoir enfin trouvé un semblant d'équilibre auprès de Gabrielle et de leur fils Oscar, un message glaçant apparaît sur la buée d'un miroir : « TU AS PROMIS ». Aussitôt, les signes se multiplient. Niels en est convaincu : Stella l'appelle.

 

Mon avis :

 

 En apparence, Niels Edwards a une vie plutôt chouette. Il est médecin dans un grand hôpital et partage la vie de Gabrielle avec qui il a un fils, Oscar. En réalité, Niels n'aura jamais une vie normale. Il est hanté par un secret. Un secret affreux et inavouable qui a gâché sa vie entière. Lorsqu'il était ado, il est tombé fou amoureux de Stella Le Carré. Ensemble, ils ont fait un pacte : se suicider en même temps pour que leur amour n'ait jamais de fin. Le problème, c'est que Stella a sauté par la fenêtre, mais pas Niels... Si ses proches savent quel drame il a dû surmonter, personne ne sait qu'il aurait dû mourir aussi ce soir-là. Personne sauf Stella. Et aujourd'hui, quinze ans plus tard, il semblerait que Stella soit bien décidée à lui faire tenir sa promesse...

 

Waouh ! Le résumé de ce roman était tentant mais j'étais loin de me douter qu'il me plairait autant. J'ai vraiment adoré cette histoire mystérieuse et effrayante ! L'intrigue est prenante. On rentre tout de suite dans le vif du sujet et ça ne traîne pas en longueurs. On a à peine le temps de se remettre d'une révélation qu'un nouveau rebondissement arrive et vient tout remettre en question. On navigue sans cesse entre le paranormal et la psychologie avec des scènes vraiment flippantes et marquantes.

 

 J'ai adoré le personnage de Niels. On se met vraiment à sa place et on se demande quelle vie on pourrait avoir avec toute cette culpabilité et cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Car, si Niels s'en veut, il a également peur de Stella et de ses promesses. Il s'est interdit d'aimer et d'être heureux. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et m'ont beaucoup plu. J'ai trouvé l'intrigue très bien menée et recherchée. L'auteur ne tombe pas dans la facilité et son récit tient la route et ne manque pas d'originalité. J'ai vraiment adoré l'atmosphère angoissante de ce roman. Si vous aimez les thrillers remplis de rebondissements et si vous aimez vous faire peur alors vous ne serez pas déçus !

 

Voir les commentaires

2021-08-08T07:57:34+02:00

Remember the Cheerleaders

Publié par MyaRosa

paru précédemment sous le titre "Cheerleaders" - Kara Thomas

355 pages, éditions Fibs, juillet 2021

L'histoire :

« Il n'y a plus de cheerleaders à Sunnybrook.

D'abord, il y a eu l'accident de voiture. Deux filles sont mortes.
Après cela, les meurtres ont débuté. Deux filles, encore. Assassinées par un type qui aurait pu être votre voisin. La police l'a abattu et personne ne connaîtra jamais les raisons de son geste. La sœur de Monica a été la dernière à mourir. Après son suicide, plus personne à Sunnybrook ne voulait entendre parler de cheerleaders. La blessure était trop profonde.

C'était il y a cinq ans. Désormais, la ville veut honorer ses morts, se rappeler ses filles perdues. Monica, elle, veut oublier. Mais sa réalité déraille : que signifient ces lettres, dans le bureau de son beau-père ? Ce vieux téléphone portable fraîchement exhumé ? Et enfin, que veut cette étrange nouvelle amie ? Le passé n'a pas révélé tous ses secrets, et Monica semble être au cœur du mystère.

Il n'y a plus de cheerleaders à Sunnybrook, mais personne n'est en sécurité pour autant. »

 

Mon avis :

 

  Ce roman, je l'ai découvert par hasard. Je n'en avais jamais entendu parler avant mais le titre, la couverture et le résumé m'ont tout de suite tapé dans l'oeil au point de laisser en plan tous les livres qui attendaient d'être lus depuis un moment pour le commencer sans attendre. J'ai bien fait car j'ai adoré ! Malgré mon rythme de lecture qui laisse à désirer depuis plusieurs mois, ce roman-là, j'avais vraiment hâte d'y retourner. J'étais toute contente quand j'avais un peu de temps devant moi pour m'y replonger et l'histoire me trottait dans la tête toute la journée.

 

 L'intrigue est prenante et mystérieuse. On prend plaisir à mener l'enquête aux côtés de Monica. Ce personnage m'a d'ailleurs beaucoup plu. On la voit grandir et prendre du recul par rapport à sa vie de lycéenne et par rapport à tout ce qu'elle trouvait normal ou important avant. Ce qui m'a beaucoup plu également, c'est la manière dont l'auteure arrive à nous transporter totalement dans l'univers impitoyable des lycées américains. Compétition, sport, harcèlement, comportements à risques, violence, problèmes familiaux, rivalités, ... on est totalement immergé dans cette ambiance et l'auteure ne tombe pas dans le cliché ou la facilité. C'est crédible et cela m'a fait penser aux romans de Megan Abbott que j'adore.

 

 De plus, certains personnages sont vraiment attachants. L'écriture est agréable et j'ai aimé le ton du roman. C'est un thriller efficace, angoissant juste comme il faut et mystérieux. Bref, il n'y a que du positif ! J'ai pris énormément de plaisir à lire cette histoire palpitante et pleine de rebondissements et je me réjouis d'avoir d'autres romans de Kara Thomas à découvrir. D'ailleurs, si vous avez d'autres thrillers young adult à me conseiller, ça m'intéresse. C'est un genre que j'aime beaucoup.

 

 

 

Voir les commentaires

2021-05-21T06:08:42+02:00

Bretzel & beurre salé, tome 1 : Une enquête à Locmaria

Publié par MyaRosa

Margot et Jean Le Moal

387 pages, éditions Calmann-Lévy, mars 2021

L'histoire :

Mais qui est le nouveau propriétaire mystère de la plus belle maison de Locmaria, celle de la pointe de Kerbrat ?

Tout ce paisible village du Finistère le guette depuis des semaines et voilà que débarque, en pleine tempête, Cathie Wald, une pimpante Strasbourgeoise. La cinquantaine, divorcée, caractère bien trempé, elle a décidé de prendre un nouveau départ en Bretagne, et d’ouvrir à Locmaria un restaurant de spécialités
alsaciennes.

La plupart des habitants l’accueillent à bras ouverts,ravis de ce petit vent de changement. Mais certains voient son installation d’un mauvais oeil. Et ne tardent
pas à lancer les hostilités. Après une soirée choucroute, un notable du village s’effondre, et Cathie est accusée de l’avoir empoisonné.

Une tentative de faire plier bagages à l’étrangère ?
Quoi qu’il en soit, Cathie n’est pas du genre à se laisser intimider. Et rien ne l’arrêtera pour prouver l’innocence de sa choucroute traditionnelle, quitte à se lancer elle-même sur les traces du coupable !

Au propre comme au figuré, on se régale dans ce savoureux cosy crime à la mode bretonne !

 

Mon avis :

 

 J'étais vraiment impatiente de découvrir ce roman qui semblait réunir plein de choses que j'aime : la Bretagne, la gourmandise, l'Alsace et le cosy mystery. J'avais tellement d'attentes que j'avais peur d'être un peu déçue, mais ce ne fût pas le cas. Je me suis régalée et j'ai passé un très bon moment à Locmaria !

 

 J'ai adoré suivre l'installation de Cathie dans ce petit village breton où tout le monde connaît tout le monde parfois même depuis plusieurs générations. Certains l'accueillent à bras ouverts, ravis d'avoir un peu de nouveauté dans le coin, mais d'autres se montrent plus méfiants à son égard.

 

 Ragots, rivalités et, vieilles rancoeurs ponctuent le quotidien de cette petite ville de bord de mer. On se laisse embarquer dans cette histoire dès les premières pages et on a l'impression d'y être. J'ai aimé l'ambiance de ce village et j'ai pris plaisir à faire connaissance avec ses habitants. J'ai trouvé cette lecture vraiment reposante, en fait. C'est très agréable à lire et on se croirait en vacances ! Bien sûr, une fois le livre terminé on a irrésistiblement envie de partir vivre en bord de mer !

 

 J'ai trouvé dans Bretzel et beurre salé tout ce que j'aime quand je lis un cosy crime : de l'évasion, de la détente, de l'humour, des personnages que j'ai envie de revoir, des descriptions du quotidien chaleureuses et réconfortantes, des passages gourmands, un endroit où on a envie de rester, une intrigue plaisante à suivre et agréable à lire. J'ai eu l'impression de passer quelques jours à Locmaria, d'avoir déjà visité la maison de Cathie, d'avoir marché sur la plage en contrebas et d'avoir dîné dans son restaurant. J'attends déjà la suite avec impatience et j'ai hâte d'en savoir plus sur les personnages car les auteurs nous donnent quelques infos intrigantes à leur sujet. Retour à Locmaria prévu le 16 juin. J'y serai, et vous ?

 

 

J'en profite pour participer au joli challenge de Bidib et Fondant !

 

Voir les commentaires

2021-05-12T11:12:36+02:00

Kaimyo - le nom des morts, tome 1 : Les Papillons de Kobé

Publié par MyaRosa

Bertrand Puard

200 pages, Gulf Stream éditeur, mai 2021

L'histoire :

Selon une croyance japonaise, les âmes des défunts sans kaimyo errent parmi les vivants. Ce nom honorifique, Reiko n’a jamais pu l’offrir à ses parents, parce que les circonstances de leur disparition, il y a cinquante ans, n’ont jamais été élucidées. Il a donc consacré sa vie à donner un kaimyo aux personnes dont la mort est nimbée de mystère. Lorsqu’il débarque à Paris pour exercer son curieux métier, il fait la connaissance de Nouria, une adolescente qui prétend communiquer avec les esprits. Alors qu’il enquête sur le décès d’une vieille Japonaise, la jeune fille devine que cette affaire est liée à ce qui est arrivé aux parents de Rieko. La rencontre entre celui qui fait parler les morts et celle qui prétend les entendre était-elle vraiment un hasard ?

 

Mon avis :

 

  Je ne vais pas tergiverser, j'ai adoré ce roman ! Je le trouve brillant en tout point et j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette histoire et à suivre Nouria et Rieko. Pour tout vous dire, je viens à peine de le terminer et j'ai déjà envie de le relire.

 

 Lorsque Rieko se rend à Paris pour la première fois de sa vie et qu'il rencontre Madame Rosa, c'est la choc des cultures. Rosa est exubérante, elle dit absolument tout ce qu'elle pense et ne cache pas ses émotions. Rieko, lui, est tout en pudeur et en retenue, toujours poli, soigné, discret. Madame Rosa est la concierge de l'immeuble où Rieko décide d'installer ses bureaux. Même si elle se montre méfiante à son égard, elle l'invite à sa table et lui fait découvrir la cuisine orientale ainsi que sa petite fille, Nouria, qui vit avec elle. Entre Rieko et l'adolescence, le courant passe tout de suite. Nouria est intelligente, cultivée et mystérieuse. Sa maturité est déconcertante. Elle s'intéresse immédiatement à l'activité de Rieko qui n'est pas courante dans notre pays. Ce dernier est envoyé par des notaires chez des personnes solitaires qui sont décédées. Il inspecte les lieux et trouve toujours un secret ou quelque chose qui permet aux âmes des défunts de trouver la paix. Nouria veut absolument l'accompagner et ne lui laisse pas vraiment le choix...

 

 On suit donc ces deux personnages dans leur mission qui semble au départ anodine mais pourrait bien faire écho au passé de Rieko... Quelle enquête palpitante ! Je ne m'attendais pas à un roman aussi sombre et surprenant et c'est vraiment une bonne surprise ! J'ai aimé le mélange des genres et l'atmosphère originale de ce roman. J'ai adoré le duo Rieko-Nouria qui sort de l'ordinaire et auquel on s'attache sincèrement. Il y a beaucoup de mystère et de rebondissements. J'ai été sensible à l'humour mais aussi à la poésie que l'on retrouve entre ces pages et qui nous invitent à lire entre les lignes. L'intrigue est plus complexe qu'elle n'en a l'air et m'a tenu en haleine du début à la fin. Et quelle fin ! Vivement la suite ! Je ne trouve aucun défaut à ce roman pour lequel j'ai un gros coup de coeur. Cela ne traîne pas en longueurs et on ne voit pas le temps passer. On est totalement captivé par tout ce qui se passe. L'écriture m'a beaucoup plu, les thèmes abordés aussi ainsi que les dialogues qui sont savoureux. J'ai eu l'impression d'assister à chaque scène. Je suis scotchée et j'espère retrouver ce duo très bientôt car je me pose encore beaucoup de questions et j'ai hâte de savoir ce qui attend Nouria et Rieko. Ils me manquent déjà.

 

 

 

Voir les commentaires

2021-04-19T21:35:27+02:00

Gagner n'est pas jouer

Publié par MyaRosa

Win - Harlan Coben

395 pages, éditions France Loisirs, mars 2021

L'histoire :

Il y a plus de vingt ans, l'héritière de la famille Lockwood a été kidnappée lors d'un cambriolage. Séquestrée pendant des mois dans une cabane isolée, Patricia avait finalement réussi à s'échapper. Mais ses ravisseurs aussi...

Aujourd'hui l'affaire ressurgit : un tableau de Vermeer dérobé et une valise frappée aux armes des Lockwood ont été retrouvés dans l'appartement d'un vieil homme victime de meurtre. Le FBI fait appel à Windsor Horne Lockwood troisième du nom, surnommé Win, membre de la famille et surtout habitué aux affaires les plus délicates grâce à son meilleur ami Myron Bolitar. La police peine à faire le lien entre l'homme assassiné et les objets volés. Mais Win n'a déjà plus qu'une idée en tête : résoudre l'énigme de l'enlèvement de sa cousine. Il a trois atouts qui manquent au FBI : ses liens avec la famille, beaucoup d'argent et un sens de la justice qui n'appartient qu'à lui...

 

Mon avis :

 

 J'aime beaucoup les romans d'Harlan Coben car l'auteur arrive toujours à nous prendre par surprise et à nous entraîner dans des intrigues pleines d'action et de rebondissements dans lesquelles on ne s'ennuie pas une seconde. J'ai eu la chance de découvrir "Gagner n'est pas jouer" en avant-première dans une box collector offerte par les éditions France Loisirs que je remercie pour cette belle opportunité. Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous ici : http://bit.ly/HarlanCobenFL5

 

 

 Ce roman est le premier mettant sur le devant de la scène Win, l'ami de Myron Bolitar que l'on retrouve dans de nombreuses enquêtes d'Harlan Coben. En ce qui me concerne, je n'avais pas encore eu l'occasion de croiser Win et... je l'ai adoré ! Aristocrate impertinent, il est d'une arrogance sans limite et nous montre sans honte que tout ou presque peut s'acheter. Il y a, dans ce personnage, tout ce qu'habituellement je déteste, et pourtant, je l'ai trouvé absolument génial et j'aimerais vraiment le retrouver dans d'autres enquêtes.

 

 En ce qui concerne l'intrigue, elle est captivante. Ca part un peu dans tous les sens car il y a plusieurs intrigues en même temps mais étrangement on ne s'y perd pas. L'auteur nous balade et j'ai vraiment mis du temps avant de comprendre où il voulait en venir. Ce roman m'a tenu en haleine du début à la fin et j'ai adoré ça ! Je n'avais pas du tout envie que ça se termine et je serais bien restée aux côtés de Win plus longtemps. On a vraiment envie d'en savoir plus sur sa famille et sur leurs petits secrets.

 

 

 Pour être honnête, le roman précédent d'Harlan Coben ne m'avait pas tellement plu. Je l'avais trouvé long et confus, mais celui-ci m'a rappelé ce que j'aimais tant chez cet auteur : l'action, le fait que les rebondissements s'enchaînent sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle, la complexité de ses intrigues qui pourtant ne nous perdent pas en route. J'ai passé un très bon moment et j'attends déjà le prochain livre de cet auteur. En attendant, je pense que je vais me plonger dans les enquêtes de Myron car j'ai bien envie de faire sa connaissance et de recroiser Win. Et vous, vous l'avez-lu ? Il vous tente ?

 

 

Voir les commentaires

2021-04-03T07:40:20+02:00

Le Mangeur d'âmes

Publié par MyaRosa

Alexis Laipsker

350 pages, éditions Michel Lafon, mars 2021

Quatrième de couverture :

" Il n'a pas crié. Ils ne crient jamais. "
Certains secrets, pourtant bien gardés, s'avèrent parfois trop lourds à porter...
Quand des disparitions d'enfants et des meurtres sanglants se multiplient dans un petit village de montagne sans histoire, une vieille légende nimbée de soufre ressurgit... Diligentés par leurs services respectifs, le commandant Guardiano et le capitaine de gendarmerie De Rolan sont contraints d'unir leurs forces pour découvrir la vérité.

 

Mon avis :

 

 Elle vient enquêter sur un crime sordide. Lui est là à cause de disparitions d'enfants. Ils vont se retrouver au même endroit, au même moment. Tous les deux, prisonniers de cette ville grise et terne, qui semble attirer le malheur. Qu'est-ce qui lie ces deux affaires ? La situation est très étrange. Des gens semblent s'entretuer sans raison, un prêtre est retrouvé pendu, des statuettes à l'effigie du diable sont déposées à différents endroits, des oiseaux tombent du ciel et on marmonne la légende du "mangeur d'âmes". Que cachent ces montagnes et cette petite ville sans histoire ?

 

 J'ai beaucoup aimé l'ambiance anxiogène et oppressante de ce roman. Comme Elisabeth Guardiano, je me suis sentie très mal à l'aise dans cet endroit obscur et inquiétant. Il y a quelque chose de malsain, on le sent, mais on ne sait pas quoi. On en vient à douter de tout et de tout le monde.

 

 C'est un thriller très agréable à lire. Les chapitres sont courts et percutants. Il n'y a pas de longueur, on avance rapidement sans s'attarder sur quoi que ce soit et c'est quelque chose que j'ai beaucoup apprécié. Pas de temps mort, pas d'ennui. Il y a beaucoup de rebondissements.

 

 De plus, j'ai adoré le duo d'enquêteurs improbable et attachant. Elisabeth est une femme meurtrie mais courageuse et déterminée. Franck De Rolan n'a pas sa langue dans sa poche. Il est rentre-dedans, audacieux, impulsif et ne respecte pas vraiment les règles... Ils ne se ressemblent pas, n'ont pas du tout les mêmes méthodes, et pourtant ça fonctionne très bien et on prend plaisir à les suivre.

 

 L'intrigue est vraiment prenante. On se demande vraiment où l'auteur va nous emmener et je dois reconnaître que j'ai été surprise par la tournure que prend l'histoire. Je n'ai vraiment rien vu venir ! Je suis bluffée par ce thriller qui m'a tenu en haleine du début à la fin et j'ai hâte de lire d'autres livres de l'auteur. Je vous conseille toutefois d'avoir le coeur bien accroché avant de vous plonger dans ce roman. C'est glauque et sombre à souhait ! La petite piqûre de rappel à la fin du livre et l'incipit m'ont vraiment fait froid dans le dos...

 

 

Voir les commentaires

2021-02-18T14:13:57+01:00

Le Sang des Belasko

Publié par MyaRosa

Chrystel Duchamp

238 pages, éditions L'Archipel, janvier 2021

L'histoire :

Cinq frères et sœurs se réunissent dans la maison de leur enfance, la Casa Belasko, une imposante bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole au sud de de la France.

Leur père, vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, dans laquelle sont dévoilés nombre de secrets.

Le plus terrible de tous, sans doute : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée…

Au cours de cette nuit fatale, les esprits s’échauffent. Colères, rancunes et jalousies s’invitent à table. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison – coupée du monde – semble douée de sa propre volonté.

Quand, au petit matin, les portes de la Casa se rouvriront, un membre de la fratrie sera-t-il encore en vie pour expliquer la tragédie ?

 

Mon avis :

 

  Que diriez-vous de passer une délicieuse soirée en bonne compagnie à la Casa Belasko ? Cette demeure de charme, immense et coupée du monde, vous ouvre ses portes et vous propose d'assister aux retrouvailles émouvantes de cinq frères et soeurs après le décès de leur père. Une lettre, laissée par ce dernier, va faire ressurgir les pires souvenirs, les rancoeurs et les rancunes de chacun et il se pourrait bien que tout cela se termine mal. Très mal. Pardon, je vous ai menti. Cette soirée à la Casa Belasko sera tout sauf joyeuse et délicieuse, mais c'est trop tard, vous être coincés là-bas, pour le meilleur mais surtout pour le pire. Vous pouvez crier, personne ne vous entendra !

 

 Dès les premières lignes, on est embarqué dans cette histoire familiale pleine de non-dits et de mensonges et il nous est impossible de nous en détacher. On a tout de suite envie de démêler le vrai du faux et de savoir pourquoi ces frères et soeurs qui semblent avoir été élevés dans un environnement sain, chargé d'amour et sans jamais manquer de rien se détestent autant. On a également envie de connaître la vérité sur la mort de la mère. Que s'est-il vraiment passé cette nuit-là ? Et pourquoi le père a-t-il laissé cette lettre sans plus d'explications ? La seule personne a avoir toutes les cartes en main est la maison elle-même, personnage à part entière, qui prend parfois la parole mais ne fait qu'attiser notre curiosité...

 

 J'ai aimé la construction de ce roman. Il y a des passages racontés plus tard par un personnage dont on ignore l'identité. Il y a les frères et soeurs qui se replongent dans leurs souvenirs et nous apportent peu à peu quelques pièces du puzzle. Il y a des extraits de la mystérieuse lettre laissée par le père de famille et il y a les passages racontés par la Casa Belasko. On ne s'ennuie pas une seconde et les pages défilent à toute vitesse. Si j'ai trouvé certaines révélations un peu "too much", j'ai été séduite par cette histoire sordide et difficile à oublier. J'ai aimé la manière dont l'auteure nous prend dès le début et nous retient prisonnier. J'ai aimé sentir la tension monter jusqu'à ce que cela devienne oppressant et j'ai adoré le dénouement. C'est une lecture addictive, pleine de suspense et de rebondissements. Un page turner diablement efficace à découvrir absolument !

 

Voir les commentaires

2021-02-17T09:55:49+01:00

Mon amie Adèle, la série

Publié par MyaRosa

 C'est aujourd'hui qu'est disponible sur Netflix l'adaptation en mini-série du best-seller de Sarah Pinborough. J'ai adoré ce roman ! Et vous ?

 

 

 J'avais vraiment hâte de découvrir l'adaptation de ce thriller glaçant et original dont l'intrigue se déroule entre Londres et l’Écosse. Je n'ai pas pu m'empêcher de regarder le début et ça me plaît déjà beaucoup même si certaines choses sont très différentes de ce que j'avais imaginé. Et vous, ça vous tente ? Vous pensez regarder ? On en reparle bientôt ? Bon visionnage et/ou bonne lecture !

 

 

Edit : Ca y est, j'ai terminé la série. C'était dingue ! J'ai trouvé les acteurs géniaux, surtout les deux actrices qui sont absolument parfaites dans leurs rôles. Je ne suis pas du tout déçue et pourtant je trouve que c'était un pari risqué d'adapter ce roman incroyable. J'ai adoré l'ambiance, la BO, les décors et les costumes. Tout était PARFAIT ! Franchement, n'hésitez-pas à lire le livre ou à regarder la série. Cette histoire ne peut pas laisser indifférent. Attention, votre sommeil risque d'en prendre un coup !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog