Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

thrillers - policiers -...

2018-06-06T18:45:47+02:00

Les Filles des autres

Publié par MyaRosa

Good as Gone - Amy Gentry

348 pages, éditions Pocket, mars 2018

L'histoire :

Il y a huit ans, Julie était kidnappée dans sa chambre en pleine nuit. Sous les yeux de sa petite sœur, terrée dans la penderie. On n’a jamais retrouvé Julie, ni l’homme au couteau qui l’a enlevée. Les Whitaker ont survécu. Comme ils ont pu. Jusqu’à ce coup de sonnette, un soir de réunion familiale. C’est Julie, amaigrie par des années d’horreur. Après la surprise et la joie des retrouvailles, les incohérences s’accumulent, Anna s’interroge : cette jeune fille est-elle vraiment la sienne ? Elle ne reconnaît plus son enfant.
Mais l’a-t-elle jamais vraiment connue ?

 

Mon avis :

 

 Même si le thème d'un enfant disparu qui revient du jour au lendemain a déjà été exploité dans pas mal de romans et de séries, c'est quelque chose qui m'interpelle toujours autant et j'avais hâte de découvrir "Les Filles des autres" repéré lors de sa sortie en grand format. Pourtant, je dois reconnaître que j'ai été surprise et même un peu déçue par la première moitié du livre. J'ai trouvé que cela manquait cruellement d'émotions. Julie revient après huit ans d'absence et on ne sait pas ce que ressentent les membres de sa famille. Est-ce qu'ils l'ont reconnu tout de suite ? Est-ce qu'il la trouve changée ? Est-ce qu'ils se posent des questions sur son identité ? Est-ce qu'ils sont mal à l'aise en sa présence ou est-ce qu'au contraire ils remercient le ciel chaque jour de l'avoir retrouvé ? On n'en sait rien.

 

 On a l'impression que cette jeune femme a toujours été là et le quotidien de la famille s'organise comme si tout était normal. J'ai trouvé cela assez déroutant. Après le prologue qui fait froid dans le dos je m'attendais vraiment à ressentir plus de choses, à me mettre à la place des uns et des autres, à être heureuse ou triste pour eux, mais non. L'auteur ne prend pas le temps de nous les décrire, de s'intéresser à ce qu'ils ressentent ou même à ce qu'ils sont et du coup, pour nous, c'est comme s'ils n'existaient pas vraiment ou qu'ils se ressemblaient tous. Il n'y a que Jane qui a su attirer mon attention. Habituellement, dans ce genre d'histoires, on ressent de l'empathie pour les parents, mais ici pas vraiment car ils ne nous semblent pas particulièrement sympathiques et on sait trop peu de choses sur eux pour réussir à les cerner. A trop vouloir mettre des flash back partout, l'auteur a un peu délaissé le présent. C'est dommage.

 

 Néanmoins, je dois reconnaître que ce livre est addictif et agréable à lire. J'ai dévoré la moitié en notant des points négatifs mais sans pour autant trouver le temps long. Et puis, contre toute attente, la dernière partie m'a surprise. Je l'ai trouvé bien plus aboutie. Les personnages prennent enfin un peu de consistance et d'humanité. Il y a des rebondissements que je n'avais pas vu venir et certains donnent une autre dimension à l'histoire. Les révélations finales sont glaçantes et feront frémir tous les parents. En me relisant, je me rends bien compte que ce billet semble assez négatif et pourtant, je ne garderai pas un mauvais souvenir de cette lecture. C'est juste qu'il y a des défauts qui m'ont sauté aux yeux, des choses que j'aurais aimé autrement, mais j'ai tout de même trouvé que c'était un bon page-turner et au final bien plus marquant que ce que j'avais imaginé. Les thèmes abordés m'ont touchée et bousculée et je regrette vraiment que la première partie ait manqué de profondeur et d'émotions. Sans cela, ce thriller aurait été bien meilleur.

 

 

En résumé :

Une lecture addictive mais assez inégale. J'ai trouvé que le début était un peu trop plat. Cela manquait de détails et d'émotions à mon goût. En revanche, j'ai trouvé la dernière partie surprenante et glaçante. A lire si vous aimez les thrillers psychologiques.

 

 

A lire aussi :

 

Voir les commentaires

2018-05-27T13:09:19+02:00

Les Détectives du Yorkshire, tome 1 : Rendez-vous avec le crime

Publié par MyaRosa

Date With Death - Julia Chapman

381 pages, éditions Robert Laffont (La Bête Noire), avril 2018

L'histoire :

La Mort est aveugle

Quand Samson O'Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d'un très mauvais oeil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l'informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n'est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson – et qu'elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne ! Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit... à l'agence de rencontres de Delilah !

 

Mon avis :

 

 J'adore les cosy mysteries et je suis vraiment contente qu'ils débarquent enfin chez nous ! Ces romans connaissent un succès fou en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Ce sont des romans policiers dans lesquels on retrouve souvent un détective amateur, des personnages attachants, une ambiance chaleureuse. Il y a plus d'humour et de légèreté que de sang et de violence. Ce sont des romans policiers qui, je pense, peuvent plaire aussi à ceux qui ne sont pas particulièrement attirés par ce genre. On s'intéresse aussi bien à l'enquête qu'au quotidien des personnages qui, bien souvent, vivent dans un petit village ou un quartier autour duquel l'intrigue va se concentrer. S'il y a un pub ou un café agréable dans lequel tout le monde se retrouve, des animaux domestiques, du thé et des scones... c'est encore mieux !

 

 "Rendez-vous avec le crime" est le premier volet de la série "Les Détectives du Yorkshire" et je peux vous dire que je suis déjà impatiente de découvrir les autres enquêtes. J'ai tout simplement adoré ! On découvre une petite communauté où tout le monde se connaît et où les familles se côtoient depuis des générations. Là-bas, tout se sait et rien ne s'oublie. Certains sont brouillés pour des histoires qui remontent à des dizaines d'années et vous ne pouvez pas faire un pas sans que cela se sache à l'autre bout de la ville. Lorsque Samson, enfant du pays parti du jour au lendemain il y a plus d'une dizaine d'années, refait surface, le quotidien bien tranquille de cette petite bourgade est bousculé. On ne parle plus que de cela, on spécule sur les raisons de sa présence et on ne peut pas dire qu'il soit accueilli à bras ouverts... C'est même à contrecoeur et parce qu'elle n'a pas vraiment le choix que Delilah, la soeur de son meilleur ami, lui loue le rez-de-chaussée de ses locaux. Pourquoi Samson est-il revenu ? Personne ne le sait, mais il va rapidement remarquer des mots suspectes dans le coin et cette affaire impliquera directement l'entreprise de Delilah.

 

 

 J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. On s'intéresse autant à l'enquête qu'aux personnages. Il y a des scènes vraiment drôles et on n'a pas du tout envie de quitter les personnages. L'écriture de Julia Chapman est très agréable et j'ai trouvé l'enquête très bien menée. Elle nous paraît assez simple au départ mais elle se corse petit à petit et on se prend au jeu. On a l'impression de mener l'enquête aux côtés de Samson et Delilah, on tente d'assembler les pièces du puzzle pour connaître le fin mot de l'histoire. J'ai été charmée par l'ambiance et n'avais aucune envie de tourner la dernière page et de quitter tout ce petit monde. J'ai vraiment envie de savoir quels rebondissements vont arriver, si des couples vont se former et si certaines tensions vont s'apaiser. Il me tarde de retourner là-bas et ça tombe bien car le tome 2 sort le 14 juin prochain ! Voici la présentation de l'éditeur ainsi que la jolie couverture illustrée par la talentueuse Emily Sutton. Vous aimez ? Cette série vous tente ?

 

La mort n'est pas de tout repos.

Quand Mme Shepherd vient voir Samson O’Brien à l’Agence de Recherche des Vallons, convaincue que quelqu’un essaie de la tuer, le détective privé pense avoir affaire à une vieille dame un peu sénile. Pourtant, après une série de curieux incidents à la maison de retraite de Fellside Court, il se demande s’il n’aurait pas dû prendre la chose un peu plus au sérieux…
Alors que Noël approche, Samson se lance dans une enquête qui l’oblige à renouer avec les habitants de Bruncliffe, ceux-là mêmes qu’il a fuis une dizaine d’années auparavant et qui le traitent à présent comme un paria. Et qui mieux que la tempétueuse Delilah Metcalfe, propriétaire de l’Agence de Rencontre des Vallons, peut l’aider à regagner leur confiance
?

 

Voir les commentaires

2018-05-15T11:46:16+02:00

Les Soeurs Mitford enquêtent : L'Assassin du train

Publié par MyaRosa

The Mitford Murders - Jessica Fellowes

494 pages, Le Masque, mai 2018

Présentation de l'éditeur :

1919. Louisa Cannon rêve d'échapper à sa vie misérable à Londres, mais surtout à son oncle, un homme dangereux. Par miracle, on lui propose un emploi de domestique au service de la famille Mitford qui vit à Asthall Manor, dans la campagne de l'Oxfordshire. Là, elle devient bonne d'enfants, chaperon et confidente des soeurs Mitford, en particulier de Nancy, l'aînée, une jeune fille pétillante à l'esprit romanesque. Mais voilà qu'un crime odieux est commis : une infirmière, Florence Nightingale Shore, est assassinée en plein jour à bord d'un train. Louisa et Nancy se retrouvent bientôt embarquées dans cette sombre affaire. S'inspirant d'un fait réel (le meurtre de Florence Nightingale Shore encore non élucidé à ce jour), ce roman captivant nous emmène dans l'Angleterre de l'entre-deux-guerres, des milieux défavorisés aux fastes de la High Society, à travers les déboires de Louisa, jeune servante d'origine modeste, et la soif d'aventure de Nancy, jeune aristocrate effrontée, toutes deux devenues complices et bien décidées à trouver l'assassin du train...

 

Mon avis :

 

 La vie de Louisa n'est pas très réjouissante. Elle vient de perdre son père et l'un de ses oncles a profité de la situation en s'incrustant au domicile familial abusant sans vergogne des maigres ressources dont sa mère et elle disposent. Cet oncle venu soit disant pour les aider passe son temps à boire et à accumuler des dettes à droite et à gauche. Lorsqu'elle comprend qu'il compte s'en acquitter en se servant d'elle, s'en est trop pour Louisa qui s'enfuit et se retrouve, du jour au lendemain et grâce à quelques mensonges, au service de la famille Mitford à Asthall Manor.

 

 Malgré son manque d'expérience avec les enfants, Louisa devient rapidement indispensable aux filles de la famille Mitford. Elle sera la confidente de Nancy, l'aînée, et elles vont toutes deux se retrouver mêlées à une sombre affaire : l'assassinat de l'infirmière Florence Nightingale Shore. En plus de cette mystérieuse enquête que nous suivons avec plaisir, nous découvrons la famille Mitford, le quotidien des aristocrates et de leurs domestiques mais aussi la vie dans les quartiers plus modestes de Londres juste après la Première Guerre Mondiale.

 

 

J'avais énormément d'attentes concernant ce roman. Je l'avais repéré en VO et il faut dire qu'entre le nom de l'auteur, cette magnifique couverture, le mélange réalité-fiction et le contexte, je ne pouvais vraiment pas passer à côté. Je me suis jetée dessus lorsque je l'ai reçu et... j'ai adoré ! Quel contexte fascinant ! J'ai savouré chaque page de cette lecture, de la première à la dernière, et je n'avais pas du tout envie de m'arrêter là et de quitter les personnages. Quelle bonne idée, ce mélange des genres et de réalité et de fiction ! J'ai été autant charmée par les descriptions des bals ou du quotidien des Mitford que par l'enquête en elle-même et j'ai adoré les personnages, que ce soit Nancy, Louisa, Rosa, Nanny Blor ou encore Guy, ce policier qui se démène pour résoudre cette affaire et prouver ainsi sa légitimité.

 

 Ce trio d'enquêteurs étonnant m'a beaucoup plu et j'ai trouvé que les personnages étaient crédibles. Louisa et Nancy ne deviennent pas les meilleures amies du monde, ce serait trop simple. Elles ne viennent pas du même monde. Elles s'apprécient, mais Nancy est encore toute jeune et Louisa s'en méfie un peu. Elle ne sait pas si elle peut vraiment lui faire confiance. L'histoire se déroule sur plusieurs années et l'on voit Nancy devenir peu à peu une femme. Guy souffre quant à lui de ne pas avoir pu participer à la guerre. Ses frères ne cessent de se moquer de lui et ne le considèrent pas comme un vrai policier puisqu'il travaille pour la compagnie de chemins de fer et ne se voit confier que des missions que ces derniers considèrent comme sans importance. Il a besoin de prouver aux autres et de se prouver à lui-même qu'il est capable de plus que cela. Sans cela il n'osera jamais faire un pas vers la femme qu'il aime...

 

 Ce livre est un petit bijou anglais à découvrir absolument ! C'est très réussi et chaque page est un régal ! Les descriptions du manoir ou des filles Mitford sont délicieuses. J'ai trouvé l'écriture de Jessica Fellowes très agréable et l'enquête est rondement menée. Il y a du mystère, du suspense, beaucoup de rebondissements et tout ce qu'il faut pour que le lecteur soit captivé. Vraiment, je ne changerais rien. Ce livre charmera à coup sûr tous ceux qui aiment l'Angleterre et les romans british d'un autre temps. J'espère que la suite arrivera vite en France car j'ai déjà hâte de retrouver les personnages, ce contexte fascinant et cette ambiance si savoureuse. Je suis sous le charme !

 

 

Voir les commentaires

2018-04-13T05:00:00+02:00

L'Ombre de l'autre femme

Publié par MyaRosa

The Woman he loved before - Dorothy Koomson

400 pages, éditions Charleston, avril 2018

L'histoire :

Qui était celle qui m'a précédée ? Pourquoi la simple mention de son prénom est-elle taboue ? Comment continuer à vivre dans son ombre ? Ces questions, Libby se les pose encore et encore après l'accident dont elle et son mari Jack ont été victimes.
Car plusieurs éléments troublants sont apparus depuis : plusieurs fois, Jack l'a appelée Eve et l'a suppliée de ne pas mourir. Et puis, il y a cette policière qui, lors de l'interrogatoire d'usage, lui a confié ses soupçons sur l'accident qui avait coûté la vie à Eve, la première épouse de Jack... Qui croire ?
Libby va alors remonter le fil de l'histoire.
Et ce qu'elle va découvrir pourrait bien briser son couple à jamais...

 

Mon avis :

 

 Lorsque Libby a rencontré Jack, il ne lui a pas plu du tout. C'est le genre de type qu'elle déteste : sûr de lui, arrogant et qui ne prête pas attention aux autres tant il se sent supérieur. Elle l'a tout de suite trouvé antipathique et l'a envoyé balader lorsqu'il a essayé d'obtenir son numéro et un rendez-vous. Mais il est revenu à la charge. Plusieurs fois. Et après avoir tenté de résister de toutes ses forces parce qu'elle ne voulait pas d'homme dans sa vie et parce qu'elle ne comprenait pas bien ce qu'elle ressentait pour lui, Libby a fini par succomber à son charme. Assez vite, ils se sont mariés et se sont installés ensemble dans sa maison à lui, une belle demeure victorienne. Grave erreur. Cet endroit semble lourd de secrets...

 

  Après un accident dans lequel Libby a bien failli perdre la vie les soupçons de la police se portent immédiatement sur Jack. Libby apprend ainsi les mystérieuses circonstances dans lesquelles son ex-femme a trouvé la mort et surtout le fait que Jack a toujours été le premier suspect de la police sans que rien n'ait pu être prouvé. Libby, gravement blessé dans l'accident a déjà du mal à mettre un pied devant l'autre sans trembler et à accepter son reflet dans le miroir mais doit maintenant tenter de découvrir la vérité. Et il se pourrait bien qu'elle déterre au passage de très sombres secrets... Et si elle n'avait pas fait le bon choix en épousant Jack ?

 

 J'ai trouvé ce thriller totalement addictif ! Ce n'est pas du tout ce que j'imaginais. Je ne pensais pas qu'Eve prendrait autant de place dans le récit, mais j'ai beaucoup aimé. L'ambiance est très particulière. On entre tellement dans l'intimité des personnages que cela devient presque dérangeant et oppressant... et en même temps, c'est très addictif. On a envie de TOUT savoir, de TOUT comprendre. Cela m'a fait penser au roman "Une fille parfaite" de Mary Kubica qui est l'un des thrillers psychologiques que j'ai le plus aimé ces dernières années. C'est noir, tragique et on peut difficilement rester insensible. On se met à la place des personnages, on se demande si on aurait fait les mêmes choix ou pris un chemin différent.

 

J'ai beaucoup aimé l'écriture de Dorothy Koomson et la manière dont elle a choisi de nous raconter cette histoire. J'ai apprécié les personnages et la façon dont ils se dévoilent au fil des pages. Je ne veux pas trop en dire, mais sachez que c'est un thriller aussi noir que surprenant. Je ne m'attendais pas du tout à cela et j'ai été agréablement surprise de ressentir autant d'affection et d'empathie pour certains personnages. J'ai dévoré ce livre en très peu de temps. Je ne pouvais plus m'arrêter. J'ai déjà hâte de lire d'autres romans de Dorothy Koomson. Pour moi, c'est un roman typiquement Charleston parce qu'il dévoile le portrait de femmes fortes et courageuses qui se battent pour leur indépendance et ne veulent surtout pas être sous l'emprise d'un homme ni devoir quelque chose à qui que ce soit. Elles veulent ne devoir leur réussite et l'accomplissement de leurs rêves qu'à elles-mêmes. Décidément, cette collection naissante est pleine de bonnes surprises !

 

 

Voir les commentaires

2018-04-10T04:50:00+02:00

Une journée exceptionnelle

Publié par MyaRosa

Kaira Rouda

384 pages, éditions Charleston, avril 2018

L'histoire :

Paul Strom a une vie parfaite. Et il est lui-même un mari parfait. C'est pour cette raison qu'il planifie un week-end romantique pour sa femme, Mia, dans leur maison de campagne, juste tous les deux. Et il promet que ce jour sera le plus beau de leur vie. Mais alors qu'ils sont en voiture, en train de rallier leur lieu de villégiature, la tension commence à monter et le doute se fait. Leur mariage est-il aussi parfait que Paul le dit ? Se font-ils réellement entièrement confiance ? Paul est-il vraiment la personne qu'il semble être ? Et quels sont ses projets pour ce weekend?


Une journée exceptionnelle nous force à nous demander à quel point nous connaissons - ou non - nos proches. Kaira Rouda signe un roman extrêmement prenant et angoissant.

 

Mon avis :

 

 Je suis vraiment contente d'avoir entre les mains le premier Charleston Noir et encore plus d'avoir pu le lire en avant-première. Le domestic thriller est un genre que j'affectionne tout particulièrement. Je trouve qu'il n'y a pas besoin d'effusions de sang ou de scènes atroces pour faire frissonner. Je préfère de loin que l'on s'intéresse à la psychologie des personnages et à la noirceur qu'il y a en chacun de nous. Quoi de plus terrifiant quand le mal est là, tout près de nous ? Quoi de plus effrayant qu'une histoire qui pourrait être la nôtre ou celle de nos voisins ?

 

 J'ai vraiment aimé la manière dont est construit ce roman. Mia et Paul s'apprêtent à passer une journée exceptionnelle, un moment rien qu'à eux, loin du bruit et des tracas du quotidien, dans leur jolie maison au bord d'un lac. Pourtant, on sent tout de suite que quelque chose ne tourne pas rond. Il y a des zones d'ombres et des secrets au sein de ce couple, c'est certain. Oui, mais quoi ? Ils ont tout pour être heureux. Deux beaux enfants en parfaite santé, une maison de rêve, assez d'argent pour se payer tout ce qu'ils souhaitent. Ils sont jeunes et beaux et tout semble aller pour le mieux. Ils ont l'air parfait, mais ce n'est pas le cas. La perfection n'existe pas. Cette journée exceptionnelle le sera, mais pas forcément dans le bon sens...

 

 L'écriture de Kaira Rouda est très plaisante et j'ai beaucoup aimé le choix du narrateur que je trouve très audacieux. Les pages défilent toutes seules. On commence sur un ton léger et joyeux mais quelques petits mots glissés entre deux phrases nous mettent la puce à l'oreille et nous font douter. Peu à peu, l'atmosphère et le ton changent et deviennent de plus en plus pesants. On a l'impression d'étouffer dans cette voiture avec ce couple qui ne tourne pas rond. On voudrait ouvrir la portière pour aller prendre l'air, mais on est coincé avec eux et totalement incapable de refermer le livre tant on est happé par l'histoire.

 

 Il y a quelque chose de malsain et de dérangeant et en même temps c'est totalement addictif. Les thèmes abordés et la manière dont ils le sont m'ont plu et sont très actuels. On entre vraiment dans l'intimité de ce couple. C'est presque du voyeurisme. Il n'y a pas de scènes choquantes, tout est vraiment dans les mots, les sentiments, l'atmosphère. Que de mensonges et de tromperies ! Et il n'y a pas que les personnages qui en font les frais, le lecteur est lui aussi trompé et doit sans cesse essayer de démêler le vrai du faux. Si j'ai vu venir certaines choses, j'ai beaucoup aimé cette expérience de lecture étonnante et j'ai dévoré ce roman en très peu de temps car je ne pouvais plus le lâcher.

 

En quelques mots :

Un thriller psychologique original, étonnant et très addictif ! J'attends déjà avec impatience le prochain Charleston Noir !

 

 

Voir les commentaires

2018-04-08T12:28:05+02:00

Dans la cave

Publié par MyaRosa

The Cellar - Minette Walters

243 pages, éditions Robert Laffont, mars 2018

L'histoire :

  En apparence, une famille bourgeoise sans histoire, émigrée en Angleterre depuis un pays africain : la mère, le père et les deux fils. Mais les Songoli cachent un secret : Muna, quatorze ans, orpheline. Elle dort à la cave, vit recluse, sans que personne de l’extérieur ne soupçonne son existence, et sert d’esclave à toute la famille.
 Puis un jour, le plus jeune des deux fils ne revient pas de l’école. Scotland Yard investit la maison afin d’enquêter sur sa disparition. Face à la police, le couple Songoli est obligé de donner le change et de traiter Muna comme sa fille...

 

Mon avis :

 

 Il était temps que je découvre Minette Walters ! Ses romans noirs me font de l'oeil depuis des années et c'est sur le petit dernier paru en France que j'ai jeté mon dévolu. Moi qui suis une grande amatrice de huis clos, j'ai été servie ! L'ambiance de ce roman est sombre, macabre et dérangeante et l'intrigue ne manque ni de piquant ni d'originalité. Imaginez un peu qu'une personne brimée par toute une famille depuis sa plus tendre enfance se retrouve du jour au lendemain à vivre dans l'une des chambres de la maison de ses tortionnaires, comme si elle était leur égale. Imaginez qu'elle soit même obligée de faire semblant de faire partie de cette famille pour ne pas attiser les soupçons de la police. Comment réagira la victime maintenant qu'elle est en position de force ? Saura-t-elle saisir sa chance ?

 

 Ce roman est vraiment très noir. Je ne m'attendais pas à quelque chose de léger, mais j'ai tout de même été surprise par la violence et par l'atmosphère pesante qui règnent et mettent le lecteur vraiment mal à l'aise. On ne sait pas toujours quoi en penser ni où se situer. C'est comme si le mal était partout. On se sent démuni, privé de nos repères. On est bloqué entre les pages et on redoute que le piège infernal ne se referme sur nous. C'est noir, violent, stressant et terrifiant. Difficile de ne pas frissonner en pensant à cette histoire qui est un véritable cauchemar et nous donnerait presque à nouveau peur du noir. En tout cas, il va me falloir un petit moment avant que j'ose remettre les pieds dans une cave ! En revanche, j'ai déjà bien envie de me plonger dans d'autres romans de Minette Walters. Si vous en savez un en particulier à me conseiller, n'hésitez-pas. Et si vous n'avez pas froid aux yeux et que vous aimez frissonner alors foncez, ce livre est pour vous !

 

En quelques mots :

Un roman noir original, surprenant et diaboliquement efficace.

 

 

Voir les commentaires

2018-03-28T08:45:18+02:00

Un Assassin de première classe

Publié par MyaRosa

First Class Murder - Robin Stevens

348 pages, Flammarion Jeunesse, mars 2018

L'histoire :

Daisy Wells et Hazel Wong, les deux jeunes détectives, voyagent à bord du célèbre Orient-Express. Alors lorsqu’une passagère est retrouvée morte dans sa cabine verrouillée de l’intérieur, elles découvrent très vite qu’en première classe, tous les voyageurs ont quelque chose à cacher… Il n’en faut pas plus pour que les deux jeunes filles se lancent sur la piste de l’assassin !

 

Mon avis :

 

 Après "Un Coupable presque parfait" et "De l'Arsenic pour le goûter", "Un Assassin de première classe" est la troisième enquête des détectives Wells & Wong. Ces romans, accessibles dès douze ans, peuvent se lire indépendamment et sont parfaits pour qui voudrait s'initier aux romans policiers. Ils ont le charme des romans d'une autre époque. On pense forcément à Agatha Christie mais il y a aussi un petit côté Flavia de Luce qui n'est pas pour me déplaire. L'histoire se déroule dans les années 1930. Hazel et Daisy, les héroïnes de cette série, vivent en Angleterre et ont créé un club de détectives. Elles se passionnent pour les énigmes et les enquêtes policières et se retrouvent confrontées à des intrigues aussi inquiétantes que palpitantes.

 

 Quel plaisir de retrouver Daisy et Hazel ! Dans cette nouvelle aventure, elles partent en voyage avec Mr Wong a bord du mythique Orient-Express. Elles ont promis d'être sages et de ne pas jouer les détectives. Est-ce leur faute si un crime est commis presque sous leurs yeux ? Peuvent-elles rester là sans rien faire alors que des indices leur sautent aux yeux et qu'un coupable met peut-être leurs vies à tous en danger ? Non, bien sûr que non ! C'est une affaire parfaite pour le club Wells & Wong ! Jour après jour, les deux jeunes filles enquêtent à bord du train, réunissent des indices, prennent des notes et essaient d'en savoir plus sur les personnes qui les entourent. C'est une mission qui n'est pas de tout repos et qui n'est pas simple car les apparences sont souvent trompeuses et il semblerait que tout le monde - ou presque - ait quelque chose à cacher...

 

 

 Comme les fois précédentes, je me suis régalée ! J'ai adoré ce huis clos palpitant. L'enquête est menée avec beaucoup d'intelligence et Hazel et Daisy nous entraînent dans une aventure pleine de rebondissements. Il y a de l'humour, du suspense, du frisson et de la réflexion. Les différents personnages sont mystérieux et intriguent le lecteur. On tente, nous aussi, de réunir les indices et c'est une lecture très agréable. Cette série est vraiment géniale et mériterait d'être plus connue ! Enquête, amitié, meurtre... quel mélange explosif ! C'est un régal à chaque fois et je ne vois pas le temps passer. J'espère de tout coeur que les éditions Flammarion publieront la suite des enquêtes du club de détectives Wells et Wong !

 

 

En quelques mots :

Enquête, humour, frissons, réflexion.

Une série à ne surtout pas manquer !

 

A découvrir aussi :

Un Coupable presque parfait

De l'Arsenic pour le goûter

Le site de l'auteur

 

Voir les commentaires

2018-02-14T21:45:48+01:00

Les Nouveaux voisins

Publié par MyaRosa

Fractured - Catherine McKenzie

428 pages, éditions Michel Lafon, janvier 2018

L'histoire :

Julie Prentice, son mari Daniel et leurs jumeaux de six ans déménagent à Cincinnati pour échapper à une femme qui harcèle Julie depuis la parution de son roman Le Jeu de l'assassin, devenu un best-seller. Le charmant quartier de Mount Adams semble l'endroit parfait pour un nouveau départ.

Mais l'intégration dans cette nouvelle ville n'est pas si facile, et Julie fait rapidement face à une certaine hostilité de la part de ses voisins, notamment Cindy Sutton, la présidente de l'association du quartier. Quoi que Julie fasse, ça ne fait qu'empirer la situation. Heureusement qu'elle peut compter sur John Dunbar, qui vit à côté, et avec qui elle se lie très vite d'amitié. Mais elle est loin d'imaginer qu'une banale conversation avec lui va faire éclater sa vie en morceaux.

Julie et sa famille deviennent bientôt la cible de brimades de plus en plus troublantes et le bonheur apparent de Mount Adams se transforme en cauchemar. La harceleuse de Julie l'a-t-elle retrouvée, ou est-ce que ce sont ses voisins qui lui veulent du mal ? Alors que les tensions grandissent au sein du voisinage, les ennemis se révèlent et les répercussions pourraient être mortelles.

 

Mon avis :

 

 Je lis beaucoup de thrillers et j'aime particulièrement les thrillers psychologiques et les domestic thrillers. J'aime quand l'histoire se déroule dans un petit espace (un quartier, un immeuble ou une résidence universitaire, par exemple), presque en huis clos, et quand on a l'impression de faire partie des personnages. Ce qui me plaît aussi dans ce genre, c'est la manière dont cela nous touche et nous fait réfléchir. J'aime quand on se dit que cette histoire pourrait être la nôtre, que les personnages pourraient être nos propres voisins ou des gens de notre entourage. Cette manière de nous prouver que l'on ne connaît jamais vraiment les gens qui nous entourent et que l'on ne sait pas ce qui se passe derrière les portes closes des maisons d'à côté. C'est à la fois troublant et effrayant.

 

 Julie a écrit un roman noir qui a rencontré un succès fulgurant mais qui a eu des répercussions sur sa vie privée, la poussant à déménager pour prendre un nouveau départ. Elle a deux enfants et un mari attentionné. Le quartier dans lequel ils viennent juste de s'installer semble parfait en tout points. Les gens y sont très accueillants... peut-être un peu trop. D'abord le panier de bienvenue puis les fêtes entre voisins et bientôt les mails imposants des règles plus ou moins contraignantes par une femme qui s'est autoproclamée présidente du quartier et semble vouloir contrôler les moindres faits et gestes de chacun. Ce petit coin de paradis devient de moins en moins sympathique pour Julie qui alimente - malgré elle ? - les commérages et commence à s'attirer les foudres du voisinage. Il se passe des choses bizarres autour de Julie mais n'est-elle pas, elle-même, un peu étrange ?

 

Ce roman m'a plu dès les premières lignes. Les chapitres sont courts et l'histoire est racontée par deux narrateurs différents à plusieurs moments. On sait qu'un drame est arrivé mais on ne sait pas quoi ni qui il implique. On se pose de nombreuses questions sur cela mais aussi sur Julie, personnage mystérieux et difficile à cerner. Est-elle sincère ou folle à lier ? Est-elle victime ou coupable ? Et puis, il y a toutes ces rumeurs autour de son livre. Certains disent qu'il s'agit d'une histoire vraie... J'ai vraiment aimé me balader dans ce quartier, essayer de démêler le vrai du faux, découvrir les secrets de toutes ces familles et voir la tension monter. C'est un roman tellement prenant que je me suis levée en pleine nuit pour lire quelques pages supplémentaires. J'espère que les autres romans de Catherine McKenzie seront traduits en français car j'ai beaucoup aimé celui-ci.

 

Merci à NetGalley et aux éditions Michel Lafon pour cette lecture.

 

En quelques mots :

Un thriller psychologique bien mené et difficile à lâcher.

 

 

A lire aussi :

Le Chat qui a tout vu

Famille parfaite

Petits goûters entre amies

Le Couple d'à côté

 

 

Voir les commentaires

2018-02-06T13:22:48+01:00

Le Chat qui a tout vu

Publié par MyaRosa

The Cat who Saw it all - Sam Gasson

315 pages, éditions l'Archipel, janvier 2018

L'histoire :

Bruno, 11 ans, rêve de devenir détective privé, comme l'a été son père. Des sujets d'enquête, il en voit partout autour de lui ! Lorsque la mère de son copain Dean est retrouvée assassinée, baignant dans une mare de sang, Bruno est bien décidé à mettre la main sur le coupable. Son arme secrète ? Sa chatte Mildred, seul témoin du crime, et surtout la caméra miniature installée sur son collier... Tout semble accuser le père de Dean, un homme violent et jaloux, mais le voisinage de ce quartier sans histoires cache quelques secrets inavouables... qui ne sauraient échapper à l'oeil perçant d'un chat !

 

***

"Le soleil se couchait et l'air sentait le meurtre

et les barbecues."

 

***

 

Mon avis :

 

Prenez un plaid bien douillet et une boisson chaude. Regardez la neige ou la pluie tomber dehors. Allumez une petite bougie parfumée. Installez-vous confortablement dans votre fauteuil préféré et assurez-vous d'avoir quelques heures devant vous pour pouvoir dévorer tranquillement ce délicieux cosy mystery car je vous assure qu'une fois commencé, vous ne pourrez plus le lâcher ! Le cosy mystery c'est très hygge, en fait. Il n'y a pas mieux que les livres de ce genre très tendance pour se détendre et passer un bon moment. Ce sont des romans policiers un peu différents de ceux que l'on croise habituellement et qui peuvent plaire à un plus large public. Il n'y a jamais trop de sang ou trop de violence mais toujours une pointe d'humour et l'enquête est menée dans un périmètre restreint (un quartier ou une petite ville) par un enquêteur qui n'en est pas vraiment un. Il y a souvent des descriptions de scènes de la vie quotidienne, des histoires de voisinage, des commérages, etc... C'est un genre que j'affectionne particulièrement et le roman de Sam Gasson a répondu à toutes mes attentes. Je me suis régalée !

 

 Bruno a onze ans. Il adore les chats et les enquêtes policières. Il vit dans un quartier tranquille mais n'hésite pas à enquêter sur tout ce qui lui semble louche. Il est observateur, intelligent et très attachant. Jim, le père de Bruno, est un détective privé qui vient tout juste de prendre sa retraite pour des raisons de santé. Le père et le fils partagent la même passion pour les énigmes et passent des heures à regarder des films et des séries policières qu'ils décortiquent ensemble. Ils sont très complices et leur relation est touchante. Au milieu de tout cela, il y a la mère de Bruno qui voudrait bien retrouver un peu de tranquillité et surtout que les deux hommes de sa vie arrêtent de se mettre en danger en s'impliquant dans des enquêtes qui, selon elle, ne les concernent pas. Elle voudrait les protéger, les tenir à l'écart de tout ce qui pourrait leur faire du mal et accessoirement pouvoir se détendre un peu pendant ses vacances. Et puis, il y a Mildred, la chatte de la famille qui  est chouchoutée comme une princesse. Bruno a réussi à l'apprivoiser au fil du temps et ces deux-là sont devenus inséparables. Le petit garçon l'adore et lit même des analyses comportementales sur les chats pour mieux la comprendre et décrypter son état d'esprit et ses émotions. Mildred va être, bien malgré elle, au coeur de cette enquête...

 

 Le roman débute tranquillement pendant les vacances d'été. Bruno est persuadé qu'un voisin s'occupe de Mildred dans son dos et il voudrait démasquer le coupable. Il tente de réunir quelques indices et pour l'aider dans son enquête, son père lui offre une petite caméra qu'il peut installer sur le collier du chat. L'enquête suit son cours et prend une toute autre dimension lorsqu'une voisine est retrouvée morte dans sa cuisine et que Mildred - qui aurait pu filmer la scène - demeure introuvable... La victime n'est autre que la mère de Dean, un copain de Bruno. Impossible pour Jim et son fils d'attendre bien sagement que la police trouve le coupable. Ils se mettent aussitôt à mener l'enquête chacun de leur côté et il se pourrait bien que l'élève surpasse le maître car Bruno est un p'tit bonhomme sacrément malin et dégourdi ! Finalement, cet été ne s'annonce pas aussi tranquille que cela...

 

 J'ai adoré cette enquête qui ne manque ni d'originalité ni de rebondissements ! L'auteur nous mène par le bout du nez ! Si Mildred est un personnage essentiel, pour moi, c'est vraiment Bruno qui est sur le devant de la scène. J'ai trouvé ce petit garçon épatant et très attachant. J'ai adoré le voir rassembler des preuves et suivre des pistes de son côté. Je l'ai trouvé crédible. Il fait toujours preuve de bon sens mais il y a des moments où l'on retrouve toute la naïveté propre à son âge, ce qui le rend d'autant plus crédible et attachant. J'ai vraiment aimé me balader dans ce quartier, franchir les portes des maisons et des commerces et découvrir les vilains petits secrets de chacun. J'ai également beaucoup aimé les thèmes abordés. L'ambiance "vacances d'été" m'a également beaucoup plu. Je ne m'attendais pas à ce que l'enquête soit aussi sombre, mais l'atmosphère et les personnages rendent le tout beaucoup plus léger. J'ai trouvé ce roman bien écrit et drôle. Je n'avais pas du tout envie que ça s'arrête et j'adorerais retrouver Bruno et son père dans d'autres enquêtes.

 

En quelques mots :

COUP DE COEUR

Une enquête originale et captivante menée par un détective en herbe irrésistible et très attachant que l'on aimerait retrouver dans d'autres livres. Un livre que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire et que je recommande chaudement même à ceux qui n'aiment pas trop les romans policiers.

 

Voir les commentaires

2018-01-10T16:24:28+01:00

Je sais pas

Publié par MyaRosa

Barbara Abel

440 pages, éditions Pocket, novembre 2017

L'histoire :

C’est le grand jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons : un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu’au moment du retour, quand une enfant manque à l’appel. Emma, cinq ans, a disparu. C’est l’affolement général. Que s’est-il passé dans la forêt ? À cinq ans, on est innocent. Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un coeur de démon ?

 

Mon avis :

 

J'ai découvert Barbara Abel il y a quelques années avec "Duelle", un thriller que j'avais dévoré et adoré. Tous ses romans parus ensuite me faisaient envie, mais c'est finalement "Je sais pas" qui m'a fait craquer et je ne regrette pas du tout car j'ai trouvé cette lecture addictive de la première à la dernière ligne.

 

 Une sortie scolaire qui tourne au drame, c'est le cauchemar de tout parent et de tout enseignant, je pense. Quoi de mieux comme point de départ pour titiller la curiosité du lecteur ? Surtout que l'événement prend rapidement une tournure inattendue qui va faire ressortir les secrets et la noirceur de chacun des personnages. Les petites rancoeurs, les rivalités, la culpabilité, le désir de vengeance, l'incompréhension, le poids de l'abandon, le rejet, la peur de perdre ou de voir souffrir ceux que l'on aime... autant de choses qui animent et font commettre des actes regrettables parfois impardonnables...

 

 Il y a les faits, l'intrigue principale et cette ambiance oppressante qui fait que l'on se sent pris au piège et impuissant face à l'urgence de la situation, et il y a toute l'analyse qui en découle. J'ai vraiment aimé la manière dont l'auteur décrit les personnages, la complexité de la psychologie humaine, les fêlures qui nous consument à petit feu et peuvent nous empêcher de nous construire. J'ai aimé cette manière d'aborder le sentiment de culpabilité et ce qu'il peut nous pousser à faire ou justement à ne pas faire.

 

 Il y a beaucoup de tensions dans ce roman et un rythme effréné qui ne nous laisse pas la possibilité de souffler ou de reposer le livre. Il y a cette urgence qui est présente du début à la fin et ne nous quitte pas. L'étau se resserre, page après page, et on ne peut plus rien y faire. On se sent de plus en plus mal à l'aise, de moins en moins certain d'avoir toutes les cartes en mains et cela se confirme avec les nombreux rebondissements qui viennent nous surprendre. C'est un thriller très bien mené qui vient nous bousculer en posant des questions qui dérangent et en abordant des sujets souvent tabous dans notre société. Peut-on tout sacrifier pour protéger sa famille ? Un enfant peut-il être mauvais ou coupable ? Doit-on tout accepter et tout pardonner lorsque l'on aime ? Connaît-on  vraiment les gens qui nous entourent ? Qu'en pensez-vous ? Moi, j'ai adoré cette lecture !

 

 

Voir les commentaires

2017-12-18T08:30:25+01:00

La Disparue de Noël

Publié par MyaRosa

Stranger Child - Rachel Abbott

469 pages, éditions Belfond, novembre 2017

L'histoire :

Une route de campagne verglacée. Une voiture qui perd le contrôle : la conductrice est tuée sur le coup ; Natasha, sa fille de six ans assise à l'arrière, se volatilise sans explication.

Quelques années plus tard, David fait de son mieux pour se reconstruire après le drame qui a emporté sa femme et sa fille. Il forme désormais un couple heureux avec la douce Emma et le petit Ollie, adorable bambin de dix-huit mois qui comble leur foyer.
Mais un jour, une inconnue débarque dans leur cuisine. Natasha.
Où était-elle toutes ces années ? Comment a-t-elle retrouvé le chemin de la maison ? Si David est fou de joie, Emma, elle, se sent vulnérable devant cette adolescente silencieuse.

Cadeau ou malédiction ?

Que cache le retour de la disparue de Noël ?

 

Mon avis :

 

Je n'avais pas lu la quatrième de couverture de ce livre avant de me plonger dans cette lecture et je vous recommande de faire de même si vous ne voulez pas trop en apprendre. Pour savoir si ce livre pourrait vous plaire, je vous conseille plutôt de lire le prologue si vous en avez l'occasion. Il est tellement prenant, tellement glaçant que vous ne pourrez plus vous arrêter. Vous aurez envie de savoir, de comprendre, de connaître le fin mot de l'histoire. C'est ce qui m'est arrivée. Je suis restée complètement ébahie. J'avais l'impression d'avoir vu la scène de mes propres yeux et je me suis posée des tas de questions.

 

@myarosabooks

 

 Si ce roman n'est pas parfait, il est totalement addictif. J'étais immergée dans l'histoire dès les premières lignes et je n'en suis pas sortie avant la fin. Même quand j'arrêtais de lire, je pensais à cette histoire. Je m'interrogeais sur le pourquoi et le comment, sur ce qui allait se passer ensuite, sur ce qui s'était vraiment passé le jour de l'accident. Je me suis identifiée à Emma qui voit sa vie totalement bouleversée du jour au lendemain lorsqu'un fantôme du passé de son mari refait surface. C'est un personnage qui se révèle au fil des pages. Au début, elle me semblait presque trop gentille. Elle acceptait tout sans rechigner, culpabilisait alors que je la trouvais on ne peut plus compréhensive et bienveillante vu la situation. Mais on la découvre peu à peu et elle est beaucoup plus forte et courageuse qu'elle n'en a l'air...

 

 

 Ce livre est un domestic thriller. L'histoire se déroule au sein d'une famille presque en huis clos, dans une maison isolée. C'est un genre que j'aime beaucoup car on se met facilement à la place des personnages, on se sent proches d'eux. On se demande comment on réagirait à leur place, si on ferait les mêmes choix ou non, si on ressentirait la même chose. Ils pourraient être nos voisins ou des proches. Dans tous les cas, on se sent concerné et même impliqué. J'ai beaucoup aimé l'intrigue de ce roman. L'arrivée de l'adolescente va remettre en question l'équilibre de cette famille modèle. Les secrets et les mensonges remontent à la surface, les personnalités se dévoilent.

 

 L'enquêteur principal m'a bien plu et je me réjouis de savoir qu'on le retrouve dans d'autres enquêtes. J'ai apprécié l'écriture de Rachel Abbott et je n'ai pas vu le temps passer. Il y a tout de même quelques explications un peu floues ou peu crédibles, mais ce n'est pas ce que je retiendrai. Ce roman m'a tenu en haleine jusqu'à la fin et j'ai apprécié les nombreux rebondissements qui surviennent. Seul petit bémol, je m'attendais à ce que tout se passe durant les fêtes et qu'il soit vraiment question de Noël, mais il n'y a que le prologue qui se déroule à cette période de l'année.

 

 

 

Voir les commentaires

2017-12-14T09:30:42+01:00

Un Noël en Sicile

Publié par MyaRosa

A Christmas Rescue - Anne Perry

148 pages, éditions 10/18, novembre 2017

L'histoire :

Île de Stromboli. Le solitaire James Latterly arrive à son petit hôtel en espérant que le ciel bleu, la douce brise et l’esprit de Noël lui changeront les idées.

Malheureusement, la compagnie – un auteur pompeux, un colonel guindé, des époux mal assortis et un vieillard malade – se révèle d’un ennui mortel. À une charmante exception près : Candace Finbar, jeune adolescente orpheline qui prend James sous son aile et lui fait découvrir les beautés de l’île. Mais le ciel limpide de Sicile se voile bientôt de nuages menaçants : une violente querelle, un gentleman désagréable qui clame être suivi, le volcan qui commence à s’agiter…

Puis c’est le coup de tonnerre : un corps est découvert, et James comprend que le tueur doit se trouver parmi les clients de l’hôtel.

 

Mon avis :

 

  Cela faisait un bout de temps que je souhaitais découvrir les romans d'Anne Perry. J'ai choisi de commencer par "Un Noël en Sicile" car même si j'adore les romans de Noël qui nous décrivent des paysages enneigés, des feux de cheminée et une ambiance hivernale très cosy, j'avais envie de changer un peu et l'idée d'un petit voyage en Sicile ne me déplaisait pas. Et puis, je dois l'avouer, j'ai vraiment craqué pour la couverture de ce livre et je peux vous dire qu'elle est encore plus belle en vrai. J'ai vraiment apprécié le soin particulier apporté à cet ouvrage : les parties en relief sur la couverture mais aussi les rabats et l'intérieur jaune citron ainsi que le papier très épais.

 

 Puisque c'est le premier livre d'Anne Perry que je lis, je ne pourrais pas comparer avec les précédents, mais j'ai beaucoup aimé ma lecture. Cela m'a fait penser aux romans d'Agatha Christie. Sauf erreur de ma part, l'auteur ne mentionne pas à quelle époque se déroule son histoire. J'ai bien essayé de le deviner, mais je ne saurais pas la situer avec précision. Loin de me déranger, cette idée m'a bien plu. J'ai trouvé l'écriture d'Anne Perry très agréable. L'ambiance est bien décrite. J'ai aimé découvrir l'île de Stromboli et ses merveilles à travers le regard de James et celui de Candace. Tout est tellement bien décrit : la douceur de l'air, les embruns, les maisons si différentes de celles que l'on trouve en Angleterre ou en France, cette petite auberge modeste mais propre et très chaleureuse, les délicieuses odeurs qui s'échappent de la cuisine de Stefano, cet hôte si attentionné et si généreux ; un vrai soleil !

 

Retrouvez-moi sur Instagram !

 

 On assiste à de belles rencontres comme celle de James et Candace. Deux personnes qui n'ont à première vue rien en commun mais qui vont tout de suite s'apprécier et se rapprocher. J'ai adoré leurs échanges et leur relation. Candace est une jeune fille pleine de vie qui a traversé de douloureuses épreuves mais que rien ni personne ne pourrait empêcher de sourire et de profiter de la vie. Sa bonne humeur est communicative. J'ai vraiment aimé sa personnalité. Elle ne mâche pas ses mots, se fiche pas mal des convenances quand il s'agit de remettre quelqu'un à sa place, fait preuve d'intelligence et d'une grande sagesse. Elle est bienveillante et toujours prête à défendre les autres. Le naturel et l'optimisme de cette jeune fille vont en quelque sorte réveiller James. C'est comme s'il y avait quelque chose d'endormi en lui depuis longtemps qui se serait réveillé à son contact.

 

 Un peu comme le volcan finalement... Personnage à part entière de cette histoire, il est aussi terrifiant que fascinant. Il attire irrésistiblement le lecteur et les personnages de cette histoire. J'ai adoré toutes les descriptions et les passages qui en parlent. On ne sait pas s'il va vraiment se réveiller, mais il semble de plus en plus menaçant... Et puis, il y a bien sûr d'autres personnages qui ont tous une part de mystère et des secrets. La tension monte crescendo. Les querelles deviennent de plus en plus vives et de moins en moins discrètes et le volcan semble de moins en moins endormi... J'ai adoré ! Mon seul petit regret est que j'espérais retrouver au moins un peu l'ambiance de Noël. Si ce n'était pas mentionné, ce roman aurait pu se dérouler à n'importe quelle période de l'année. Pas de préparatifs, pas de fête, pas de décorations ou de repas traditionnels de fin d'année. Néanmoins, j'ai tellement aimé l'atmosphère de ce huis-clos que je ne suis pas du tout déçue de ma découverte. J'ai même déjà hâte de me plonger dans un autre roman d'Anne Perry.

 

En quelques mots :

Un huis clos addictif, explosif et plein de tensions. J'ai adoré !

 

 

 

Voir les commentaires

2017-12-06T10:03:43+01:00

Dans les brumes du mal

Publié par MyaRosa

René Manzor

442 pages, éditions Pocket, octobre 2017

L'histoire :

La mère de Tom est morte, et Tom a disparu. Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, une mère est assassinée et son enfant enlevé, comme évanoui dans les brumes inquiétantes qui submergent si souvent la Caroline du Sud.
Lorsque Dalhia Rhymes, criminologue au FBI spécialisée dans les crimes rituels et tante de Tom, apprend cette disparition, elle refait surface, prête à tout pour le retrouver. Elle qui avait pourtant rompu tout lien avec sa famille revient sur les traces de son enfance ravagée pour affronter le mal…

 

Mon avis :

 

  Il est difficile de parler de coup de coeur lorsque cela concerne un thriller, surtout quand il est très sombre et aborde des sujets difficiles. Pourtant, je ne vois pas comment qualifier autrement "Dans les brumes du mal". Ce roman m'a totalement captivée et fascinée. J'ai tellement aimé l'intrigue, la manière dont l'enquête avançait et surtout l'atmosphère lugubre et mystérieuse des marais que j'ai même ralenti mon rythme de lecture sur la fin pour ne pas terminer ce livre trop rapidement.

 

 Je ne sais pas par où commencer pour vous en parler car je n'ai vraiment pas envie de trop en dire sur ce thriller car je pense qu'il est important de ne pas savoir à quoi s'attendre. Ce livre est bien plus complexe qu'il n'y paraît. Il y a beaucoup de suspense, de rebondissements et de mystère. J'ai aimé l'écriture de René Manzor et la construction de son histoire. C'est élaboré et très cinématographique mais ça ne fait jamais trop, ça fonctionne bien. Les personnages sont attachants et on prend plaisir à les suivre.

 

 On s'intéresse beaucoup aux notions de bien et de mal et surtout à la frontière qu'il y a entre les deux. J'ai trouvé ce thriller vraiment complet. Il aborde beaucoup de thèmes, on explore le passé des personnages ce qui nous permet de mieux les cerner. Ce n'est pas un livre qui nous divertit et que l'on oublie ensuite. C'est un livre qui nous pousse à nous interroger et qui nous hante encore longtemps après. C'est un thriller qui nous fait ressentir beaucoup d'émotions différentes et il faudrait vraiment être sans coeur pour que cela ne nous touche pas. C'est noir, déstabilisant et totalement fascinant. J'ai adoré !

 

En quelques mots :

COUP DE COEUR !

Un thriller magistralement orchestré et très bien ficelé qui nous tient en haleine du début à la fin et nous laisse sans voix.

 

 

 

Voir les commentaires

2017-09-20T04:31:00+02:00

Les Disparues du marais

Publié par MyaRosa

The Crossing Places - Elly Griffiths

302 pages, éditions Presses de la Cité, mai 2015

L'histoire :

" Elle repose là où la terre rejoint le ciel... "

Ruth Galloway, professeur d'archéologie à l'université, vit seule dans un coin isolé du Norfolk, à la lisière d'une zone marécageuse, proche de la mer. Le jour où l'inspecteur Harry Nelson découvre un squelette dans les marais, il requiert son expertise. Alors qu'il espère avoir enfin retrouvé le corps de Lucy, une fillette disparue dix ans plus tôt, la chercheuse est catégorique : les ossements datent de l'âge du fer et sont très certainement ceux d'une jeune fille victime d'un sacrifice. Mais bientôt, une autre enfant disparaît et d'étranges lettres anonymes laissent à penser qu'il y a un lien entre cette dernière, Lucy, et la sacrifiée du marais. Ruth va être mêlée à l'enquête d'une façon bien plus intime qu'elle ne le soupçonnait...

 

Mon avis :

 

 Ce qui m'a plu, dans ce roman, c'est d'abord cette atmosphère si particulière que l'on ressent page après page. A l'endroit où se déroule l'histoire, il y a tout et rien à la fois. Il y a les marais et la mer qui s'étendent à perte de vue et qui semblent infinis, mais il n'y a rien d'autre que cela. C'est un paysage à la fois désolé et macabre et en même temps chargé d'Histoire et de mystère. Le vent hurle à toute heure et la nature semble mener la danse. L'homme ne semble pas y avoir sa place, et pourtant... C'est un lieu qui semble abriter des secrets. Toutes les légendes n'ont jamais semblé plus réelles que là-bas. C'est un lieu aussi effrayant que fascinant. On ne sait pas bien si l'on a envie de le quitter tout de suite ou si on a envie d'y rester pour satisfaire notre curiosité.

 

 Ruth, elle, a fait son choix. Cela fait des années qu'elle s'est installée dans ce coin isolé. Elle a eu le coup de foudre pour cet endroit et n'en est jamais repartie. Elle habite avec ses chats dans un petit cottage qui frémit et tremble lorsque le vent rugit. Autour d'elle, personne ne semble comprendre ce qui l'attire dans ce lieu et elle-même ne le sait pas vraiment, mais elle n'a aucune envie de vivre ailleurs. Ruth est professeur d'archéologie et va être sollicitée dans le cadre d'une enquête policière. D'abord réticente, elle va vite s'intéresser à l'affaire jusqu'à ne plus penser qu'à cela...

 

 J'ai beaucoup aimé Ruth. D'une part parce que c'est une enquêtrice qui n'en est pas une. Certes, elle est habituée à élucider des mystères, mais habituellement ils ont eu lieu des centaines d'années avant sa naissance. Cette fois, elle est embarquée dans une enquête en cours dans laquelle des vies sont en jeu mais qui semble tout de même avoir un rapport avec des sacrifices d'un autre temps voire même avec des croyances populaires et religieuses. Le fait qu'elle n'ait aucun lien avec la police la rend plus proche de nous et nous aide à entrer, nous aussi, au coeur de l'enquête. D'autre part, elle n'a rien d'une héroïne ce qui la rend encore plus sympathique. Ce n'est pas une femme fatale que tout le monde idolâtre. C'est une femme normale qui a des défauts et des complexes et qui a tendance à en oublier ses qualités alors qu'elle en a aussi beaucoup. On peut facilement s'identifier à elle ou l'imaginer comme étant une amie, une voisine.

 

 J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. Le mélange entre archéologie et enquête moderne, les références bibliques et mythologiques, les allusions à la littérature et aux légendes nordiques font de ce roman à l'intrigue plutôt classique quelque chose d'original qui fonctionne vraiment bien. J'ai adoré les personnages - mystérieux et torturés pour certains ou bien très ordinaires pour d'autres - mais aussi et surtout l'ambiance macabre et effrayante de ce roman. Des ombres semblent planer tout autour de nous et hanter les marais. Le vent et le paysage en noir & blanc semblent donner vie à tous nos cauchemars et rendre possible l'impensable. Si vous voulez frissonner, vous n'allez pas être déçus !

 

En quelques mots :

Une intrigue assez classique mais très bien menée et portée par des personnages intéressants. Un mélange entre archéologie, légendes nordiques et enquête policière qui fonctionne très bien. Une atmosphère effroyable qui fait frissonner. J'ai adoré !

 

***

Elly Griffiths a écrit dix romans mettant en scène Ruth Galloway. Le dixième sortira - en anglais - en février prochain. En France, on peut retrouver Ruth dans une nouvelle enquête - Le Secret des orphelins - depuis début septembre (je vous en parlerai bientôt). "Les Disparues du marais" sera disponible en format poche début novembre. Jetez-vous dessus !

 

Voir les commentaires

2017-09-13T08:56:19+02:00

Echange fatal

Publié par MyaRosa

Twisted River - Siobhan MacDonald

341 pages, éditions L'Archipel, septembre 2017

L'histoire :

Pour les vacances de la Toussaint, Kate et Hazel décident d’échanger leurs domiciles. Kate est irlandaise et pense qu’une semaine à New York sera salvatrice pour son couple et sa famille. Hazel vit à Manhattan et rêve de retourner à Limerick, sur les terres de son enfance, avec son mari et leurs deux enfants. Mais les vacances idylliques virent au cauchemar. Quand s’ouvre ce roman, un coffre de voiture se referme. À l’intérieur, le cadavre d’une femme…

 

Mon avis :

 

 Chaque année, à cette période de l'année, quand le froid revient et que les feuilles des arbres commencent à tomber, je suis irrésistiblement attirée par les drames et les thrillers. J'ai envie de me blottir sous un plaid avec une tasse de thé bien chaud et une lecture qui va me faire frissonner. Ce roman irlandais tombait à pic et je n'ai pas hésité bien longtemps avant de m'y plonger. L'échange de maisons, très tendance depuis quelques années, est quelque chose qui m'intrigue et qui peut être, je pense, un bon point de départ pour une histoire. Partager l'intimité de quelqu'un qu'on ne connaît pas. Entrer dans sa maison quand il n'y est pas. Découvrir son intérieur, l'endroit dans lequel il se sent le mieux et lui confier aussi son logis sans savoir ce qu'il va y faire. Cela doit être assez déstabilisant. Avez-vous déjà essayé cette expérience ? Je ne sais pas si je pourrais et encore moins après avoir lu ce roman...

 

 Kate et Mannix vivent en Irlande avec leurs deux enfants. Leur couple n'est pas très épanoui et Mannix semble avoir plus d'un secrets... Fergus, leur fils, est un petit garçon pas comme les autres qui a besoin de beaucoup d'attention et qui est malmené par ses camarades de classe. Suite à une énième altercation à l'école, Kate décide d'organiser un voyage à New York, la ville qui fait rêver son fils depuis toujours. Parce qu'ils n'ont pas les moyens, l'échange de maisons s'impose comme une évidence. Oscar, Hazel et leurs enfants vivent dans un luxueux appartement à New York. Les choses semblent également un peu compliquée dans cette famille. Hazel tient un journal dans lequel elle confie ses regrets et ses craintes et Oscar semble être assez colérique et autoritaire. Il n'est pas spécialement emballée à l'idée de passer des vacances en Irlande mais Hazel a insisté car elle aimerait faire découvrir son pays natal à ses enfants. Si l'idée de départ semblait bonne pour ces deux familles, les choses ne vont pas du tout se passer comme elles l'imaginaient...

 

 Malgré quelques facilités et petites maladresses dans la construction de l'histoire, j'ai beaucoup aimé ce roman. Je me suis imaginée à la place d'Hazel et de Kate et cette expérience a été assez déstabilisante. J'ai essayé de découvrir les secrets de chacun, mais j'ai été très surprise par la tournure que prend finalement l'histoire et qui fait froid dans le dos. J'ai vraiment aimé la manière dont l'auteur nous rend paranoïaques en nous faisant douter de tout et de tout le monde. A la fin, on se met vraiment à la place des personnages et on tremble au moindre petit coup de vent. On se demande si le voisin ne nous regarde pas bizarrement, s'il n'a pas quelque chose à cacher ou s'il n'y a pas quelqu'un qui nous épie dans un coin du jardin. Brrrrr ! Moi qui voulais frissonner, j'ai adoré !

 

En quelques mots :

Un thriller qui fait froid dans le dos !

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog