Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

young adult

2014-02-10T13:12:00+01:00

La Symphonie des abysses (Carina Rozenfeld)

Publié par MyaRosa

La Symphonie des abysses (Livre 1)

Carina Rozenfeld

couv53302905-copie-1.jpg

Catégorie(s) : Young adult - Dystopie

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 13 février 2014

Nombre de pages : 457

Prix : 17,90€

 

Quatrième de couverture :


Vous pensiez être au paradis ?

Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise...

Un mur infranchissable.

 

Il vous faudra d'abord vivre en enfer :

Article 1 : Tout contact physique, toute marque d'amour sont proscrits.

Article 2 : Il est interdit de chanter, d'écouter ou de faire de la musique.

Article 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.

 

Vous n'êtes personne.

Vous apprendrez à obéir.

 

monavis

 

 Il y a quelques mois, j'ai lu le diptyque "Phaenix" de Carina Rozenfeld et j'avais beaucoup aimé cette lecture, notamment pour la place de la musique au sein de l'histoire ainsi que pour la plume très agréable de l'auteur. La présentation de ce roman ne m'attirait pas particulièrement car je me suis un peu lassée de la dystopie, mais j'aime beaucoup la couverture de ce livre (oui, je sais, c'est une mauvaise raison) et le thème est tellement différent de celui de Phaenix que ça a attisé ma curiosité. J'ai bien fait de me laisser tenter car je me suis régalée ! Pour tout vous dire, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman aussi rapidement. J'étais totalement captivée par cette histoire et je ne pouvais pas me l'enlever de la tête, même quand je reposais le livre. Je voulais à tout prix savoir ce qu'il allait advenir d'Abrielle, de Sand et de Cahill.

 

 Dès les premières pages, je me suis laissée emporter par l'écriture addictive et délicieuse de Carina Rozenfeld. L'auteur nous plonge dès le début dans l'univers qu'elle a créé. On est en pleine immersion, on oublie tout le reste et on se laisse porter. Nous faisons la connaissance d'Abrielle, une jeune fille qui mène une vie paisible mais monotone dans un endroit qui pourrait être paradisiaque s'il n'était pas fermé par un mur infranchissable et régie pas des codes injustes. Abrielle est différente des autres. Elle n'accepte pas cette vie triste et morne et a d'autres rêves, d'autres aspirations. Depuis toujours, elle porte la musique en elle. Cette différence n'a pas échappé aux autres et Abrielle commence à se sentir menacée. Tout le monde craint qu'elle enfreigne les règles et qu'elle bouleverse la quiétude de leur communauté. Certains sont prêts à tout pour empêcher cela...

 

 Ce que je viens de vous raconter n'est que le commencement de l'histoire et je tiens à ne rien dire sur la suite car j'ai été très surprise par la tournure que prend l'histoire et je ne voudrais surtout pas vous gâcher le plaisir. Ce que je peux vous dire, en revanche, c'est que c'est un premier tome très complet. Qu'est-ce que j'entends par là ? Eh bien disons qu'il y a tout ce qu'il faut pour un bon premier tome. Le contexte et les bases sont posées, on connaît bien les personnages, l'intrigue est bien développée et la fin est très, très frustrante et donne irrésistiblement envie de lire la suite, mais surtout, j'ai eu l'impression de lire plusieurs romans tant celui-ci m'a semblé riche en rebondissements. Attention, ce n'est pas un point négatif, loin de là. On découvre plusieurs histoires mais il y a une vraie continuité, un vrai lien. Je trouve ce roman extrêmement bien construit et j'ai adoré toutes les idées de Carine Rozenfeld. Je ne m'attendais pas à être aussi surprise, émue et touchée par cette histoire. Ce roman m'a vraiment fait vibrer, frémir, trembler et ressentir tout un tas d'émotions fortes. A aucun moment je ne me suis ennuyée et si je pouvais changer quelque chose, je ne changerai rien.

 

 J'ai adoré tous les messages véhiculés par cette histoire et la façon dont Carina Rozenfeld parle de la musique. Peut-on vraiment priver quelqu'un de musique ? La musique est partout, elle est en nous, elle est dans les bruits de la nature, ceux du quotidien, dans le souffle du vent et celui de la mer. L'auteur nous invite à les écouter, à y prêter plus attention. Ce roman est un véritable hymne à la tolérance et au respect, à l'amour, à l'amitié et à la liberté. Il y a, au coeur de cette histoire, une merveilleuse histoire d'amour. Un amour si pur, si merveilleusement touchant que je ne m'en suis toujours pas remise ! J'ai adoré la façon dont Carina Rozenfeld aborde la complexité des rapports humains et l'ambiguité des sentiments. L'écriture de Carina Rozenfeld est vraiment délicieuse. Ses mots sont poétiques et ses descriptions tellement imagées qu'on a l'impression de regarder un film, de voir toutes les scènes se dérouler sous nos yeux. C'est même plus fort que cela car on a l'impression de sentir les odeurs qu'elle nous décrit et d'entendre, nous aussi, la symphonie des abysses. Même si j'avais adoré Phaenix, j'ai trouvé ce roman encore plus abouti, plus mature. Une chose est sûre, je n'oublierai pas Abrielle, Cahill et Sand, leur pureté, leur désir de liberté et leur courage. Vivement la suite (dont la sortie est prévue en novembre prochain) !

 

900976.jpg

 

"Le vent qui avait soufflé avec tant de violence avait chassé les nuages de la tempête et la nuit était parfaitement claire, constellée d'étoiles clignotantes et de débris de lune. Cette dernière, divisée à jamais, étalait sa blessure au monde qui ne la voyait pas, noyé dans le cordial du sommeil, les hommes ignorant la douleur de l'astre pour oublier la leur." (Page 145)


 

En quelques mots :

Un premier tome FABULEUX ! Carine Rozenfeld nous emmène dans un univers où l'injustice et la violence dominent et nous offre pourtant un roman d'une grande sensibilité, poétique et envoûtant. Un véritable hymne à la solidarité et à la liberté, porté par des personnages très attachants et une écriture délicieuse. Coup de coeur !

 

878786665.jpg


Voir les commentaires

2014-02-03T10:29:00+01:00

Night School, tome 3 : Rupture (C.J. Daugherty)

Publié par MyaRosa

Night School, tome 3 : Rupture

(Night School, book 3 : Fracture)

C.J. Daugherty

couv27439794.jpg

Catégorie(s) : Roman Young adult

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 10 octobre 2013

Nombre de pages : 396

Prix : 17,90€

 

L'histoire (attention, risque de spoilers si vous n'avez pas lu les tomes précédents) :

Inconsolable depuis la mort de son amie et sous la menace constante d'un espion qui rôde incognito à Cimmeria, Allie Sheridan accuse le coup. Et elle n'est pas la seule à perdre les pédales ; tout semble s'effondrer autour d'elle : amitiés, amours et certitudes. Alors, quand Nathaniel commence à abattre ses cartes maîtresses, Isabelle, la directrice elle-même, ne sait plus que faire. L'école sombre peu à peu dans les sables mouvants de la paranoïa et de la suspicion, tous les étudiants sont dorénavant considérés comme coupables jusqu'à preuve du contraire. Il n'y a plus de présomption d'innocence qui tienne et n'importe qui peut désormais être détenu sans procès. Plus personne ne peut se cacher. Cette fois-ci, Nathaniel n'a plus besoin de leur faire du mal ; les occupants de Cimmeria s'en chargent très bien tout seuls...

 

monavis

 

 Il y a peu de séries que j'arrive à suivre avec assiduité. En général, même quand ça me plait, je laisse passer des mois et des mois entre les tomes. Ne me demandez pas pourquoi, je ne saurais pas vous répondre. 89.jpgNéanmoins, Night School fait exception à la règle. C'est une série tellement addictive que si j'avais tous les tomes sous la main, je les lirai à la suite. Le tome deux s'étant terminé sur un suspense insoutenable, j'étais vraiment impatiente de retrouver Allie, Carter, Sylvain et les autres et je ne suis pas du tout déçue.

 

 Dans ce troisième tome, rien ne va plus. Plus rien n'est normal à Cimmeria. Tout le monde est suspect, tout le monde soupçonne tout le monde et on ne sait plus à qui se fier. J'ai retrouvé, avec plaisir, tous les personnages de la série et ce tome permet également de voir les personnages que l'on n'aime pas trop sous un autre jour. Ce qui se passe à Cimmeria est tellement grave, tellement dangereux que même les ennemis commencent à s'allier et les rancoeurs sont laissées de côté, au moins pour un temps. On en apprend encore un peu plus sur le rôle de la Night School ainsi que sur L'Organisation et sur Orion même si ça reste encore assez flou et mystérieux. J'ai beaucoup aimé les échanges entre Lucinda et Allie. Elles apprennent à se connaître un peu mieux. J'ai également bien aimé les nouveaux rebondissements qui surviennent au sein de notre petit triangle amoureux. Enfin, j'ai vraiment eu le sentiment, dans ce tome, 12108_595853540495404_1433157147_n.jpgqu'Allie a grandi et évolué grâce aux épreuves qu'elle a traversé. Elle accepte qu'on l'aide, prend le temps de réfléchir au lieu de foncer tête baissée et de prendre des risques inconsidérés (même si c'est encore le cas au tout début de ce tome). Elle a vraiment évolué depuis le début de la série.

 

 Dans ce troisième tome, plus que jamais, le suspense est au rendez-vous et la tension est très forte. L'atmosphère est tendue en permanence. On s'attend à ce qu'un drame survienne à tout moment. On est sur le qui-vive, comme les élèves et la fin nous laisse encore avec des interrogations plein la tête. Vite, vite, je veux la suiiiiite ! Malheureusement, il faudra encore attendre jusqu'au printemps prochain pour savoir ce que vont devenir les élèves et les professeurs de Cimmeria. Ce qui est sûr, c'est que je vais me jeter sur ce quatrième tome dès sa sortie car je suis vraiment très curieuse. J'attends également de découvrir la nouvelle couverture avec impatience. J'espère qu'elle sera plus dans le genre des deux premières qui étaient plus jolies, je trouve ou dans le style de celle de la VO que j'aime beaucoup. Et vous, que pensez-vous de Cimmeria ? Quoi ? Vous n'y avez toujours pas mis les pieds ? Mais, qu'attendez-vous ? Foncez !

 

En quelques mots :

Une série toujours aussi addictive qui ne manque pas de rebondissements et de suspense.

 


 

86655

(couverture VO du tome 4)

Voir les commentaires

2014-01-21T20:40:00+01:00

Notre secret (Jessica Warman)

Publié par MyaRosa

Notre secret

(Beautiful lies)

Jessica Warman

couv56569068

Catégorie(s) : Thriller / Jeunesse

Edition / Collection : Fleuve Noir / Territoires

Date de parution : 3 octobre 2013

Nombre de pages : 451

Prix : 17,50€

 

L'histoire :

Alice et Rachel sont jumelles. Identiques. Elles ont pourtant chacune un caractère bien différent et partagent un lien mystérieux qu'elles seules comprennent. Parfois, Alice et Rachel échangent leurs identités sans que personne ne s'en rende compte. Comme un jeu qui les amuse, sans conséquences. Mais un jour, lors d'une fête foraine avec leurs amis, Rachel disparaît. Alice est morte d'inquiétude, puis terrifiée lorsqu'elle commence à voir apparaître sur son corps des blessures étranges. Et tout leur entourage pense que la disparue est Alice...

monavis2

 

 En voilà une bonne surprise ! Ce roman me faisait très envie depuis sa sortie en octobre dernier, mais je dois avouer que j'avais un peu peur d'être déçue. Depuis quelque temps, je suis un peu lassée des romans young-adult. Le genre me plait toujours, mais il connait un tel succès que j'ai l'impression que les éditeurs publient un peu tout et n'importe quoi parce qu'ils savent que ça va, de toute façon, se vendre. Il y a, bien sûr, des romans qui sortent du lot et valent le coup, mais il devient difficile de s'y retrouver dans toutes ces publications et sur la masse de romans lus ces derniers mois, il y en a finalement très peu qui m'ont laissé une saveur particulière et un bon souvenir. J'ai eu souvent l'impression de perdre mon temps ou de lire quelque chose de sympathique mais sans grand intérêt. Je suis donc maintenant un peu plus méfiante et un peu plus réticente à chaque lecture. Pour en revenir au roman de Jessica Warman, je ne savais pas du tout vers quoi j'allais : thriller ? fantastique ? romance sirupeuse teintée d'un peu de suspense ? Ce qui m'a attiré, c'est le fait que ce soit une histoire de jumelles. J'ai toujours aimé les romans qui parlent de jumeaux, de leurs liens particuliers, de leurs particularités. Même si c'est souvent exagéré, c'est un sujet qui m'a toujours fasciné.

 

 La première moitié de ce roman m'a bien plu. Ca ressemblait à du YA classique, agréable à lire mais pas inoubliable pour autant. Je me suis dit que ce serait une lecture rapide et sympa mais que j'oublierai 13416093.jpgrapidement. Et puis d'un seul coup, tout a basculé. Le roman est devenu de plus en plus étrange et mystérieux et je me demandais vraiment où l'auteur voulait m'emmener. J'ai adoré tout ce que j'ai ressenti. J'étais un peu perdue mais totalement captivée par ma lecture et impatiente de voir les pièces du puzzle s'assembler. Il y a des scènes qui sont vraiment effrayantes et bien pensées, que je n'oublierai pas de sitôt ! L'atmosphère devient plus pesante, plus sombre au fil des pages. L'auteur a vraiment bien mené son intrigue car on a l'impression que plus on s'approche de la vérité, plus les choses deviennent floues. Vous voyez ce que je veux dire ? On sait que tout comme Alice, on touche du doigt la solution de l'énigme et pourtant, on se sent encore perdu, tout se brouille, se mélange. On sait qu'il y a des indices partout, qu'on doit les saisir, mais on n'arrive pas à les rassembler et à les mettre en ordre. C'est très frustrant comme sensation, et pourtant, j'ai adoré ça !

 

 J'aime de plus en plus les thrillers jeunesse et celui-ci est l'un des meilleurs que j'ai eu l'occasion de lire. Les auteurs prennent souvent un peu de liberté, approchant souvent le fantastique. Ici, l'intrigue se met en place tranquillement et puis d'un coup, tout s'accèlère. L'angoisse monte, le suspense devient plus présent et plus on cherche à découvrir la vérité, plus on se perd. C'est totalement déroutant et très addictif. Vraiment, je me 40041d6a6ee43035008d06c6b06180d8.jpgsuis régalée et ça faisait longtemps que je n'avais pas été aussi surprise. Je vous recommande fortement cette lecture glaçante et surprenante que j'imagine très bien adaptée sur grand-écran. D'ailleurs, quand je lisais ce roman, j'avais vraiment l'impression de regarder un film, de voir chaque détail du décor, les expressions des personnages. Attention, je ne veux pas dire qu'on a l'impression de lire un scénario, loin de là. La lecture de ce roman est agréable et limpide, sans lourdeur, sans temps mort mais c'est très imagé. J'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur a construit ce roman ainsi que tous les personnages qui sont très ambivalents. Ils ont tous quelque chose de louche et d'étrange. On ne sait pas vraiment à qui se fier ni qui est bon ou mauvais. C'est assez perturbant et ça renforce le mystère et la noirceur de l'intrigue. J'ai très envie de lire prochainement "Reste avec moi" de la même auteur qui est également dans ma PAL. Est-ce que quelqu'un l'a lu ?

 

En quelques mots :

Un roman vraiment très intéressant qui monte en puissance et devient plus sombre et plus mystérieux au fil des pages. On ne sait pas où l'auteur nous emmène et c'est justement toute la force de cet ouvrage. Pour moi, c'est une très bonne surprise. J'ai été captivée par l'histoire et j'ai adoré essayer de résoudre l'énigme de ce roman en rassemblant les indices.

 

 


 


 

L'illustration avec les jumelles en bleu est de Nicoletta Ceccoli

Voir les commentaires

2013-11-13T08:56:00+01:00

Glitch, tome 3 : Insurrection (Heather Anastasiu)

Publié par MyaRosa

Glitch, tome 3 : Insurrection

(Shutdown)

Heather Anastasiu

couv59964845.jpg

Catégorie(s) : Young-adult / Science-fiction (dystopie)

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 14 novembre 2013

Nombre de pages : 463

Prix : 17,90€

 

L'histoire :

La bataille ultime est proche de son terme, et tout espoir semble s'être envolé : Zoé et ses compagnons de la Résistance battent en retraite après avoir perdu leur base et leur chef. Ils sont écrasés en nombre et en puissance de feu par l'omnipotente corporation qui a asservi le monde. A sa tête, la cruelle Chancelière est à deux doigts d'exécuter un plan à même de détruire la quasi-totalité de l'humanité. La seule option qu'il reste à Zoé, c'est de réaliser son rêve de toujours : mettre un terme à l'odieux système du Lien, et de ce fait libérer la population du joug informatique qui bride leurs pensées et leurs émotions, en espérant ainsi déclencher une révolution. La mission de Zoé d'infiltrer la redoutable Communauté est presque impossible, mais elle est pourtant la seule à pouvoir la mener à bien. Pire, les visions prémonitoires d'Adrien se scindent désormais en deux futurs bien distincts : l'un où, ensemble, Zoé et lui réussissent, et l'autre où l'humanité glisse vers l'extinction... Et tout repose entre les mains de Zoé.

 

monavis2

 

 J'avais été carrément scotchée par la fin du second tome de cette trilogie et j'attendais la suite avec beaucoup d'impatience. C'est donc toute excitée et pleine d'attentes que je me suis lancée dans cette lecture, impatiente de découvrir ce qu'il allait arriver à Zoe et Adrien. Le moins que l'on puisse dire est que je ne suis pas du tout déçue. Bien au contraire... Ne vous inquiétez pas, il n'y aura pas de spoilers dans cette chronique. Je préfère rester vague pour ne pas vous gâcher le plaisir et me concentrer sur mon ressenti plutôt que de vous dévoiler l'histoire.

 

 Ce troisième tome démarre sur les chapeaux de roue. Dès les premières pages, les rebondissements s'enchaînent et on a beaucoup de mal à reposer le roman. Je l'ai dévoré et n'ai pas vu le temps passer tant j'étais captivée par ma lecture. Heather Anastasiu n'épargne pas ses personnages et leur en fait voir de toutes les couleurs. J'aime quand les auteurs ont le cran de malmener leurs héros et là, je dois dire que j'ai été servie ! Alors que le premier tome pouvait sembler un peu cliché et superficiel, cette saga devient de plus en plus palpitante et je dois avouer que j'étais loin de me douter que l'histoire deviendrait si noire et l'univers créé par l'auteur si abouti.

 

 On comprend parfaitement les choix de l'auteur. Tout ce qu'elle a choisi de faire vivre à ses héros se justifie par la suite. Rien n'est gratuit. Tout s'explique au fur et à mesure et le récit qui semblait un peu partir dans tous les sens au départ est finalement très bien ficelé. J'ai trouvé ce troisième tome à la hauteur de mes attentes. Il est encore plus sombre que les précédents, riche en rebondissements, on y trouve les réponses que l'on attendait et surtout la fin n'est pas décevante. Pour moi, une bonne saga est une saga qui ne s'essoufle pas et dont on voit évoluer les personnages au fil des tomes. Il faut que l'intrigue devienne plus complexe, que les réponses arrivent au fur et à mesure, et c'est exactement l'impression que j'ai eu avec Glitch. Cette trilogie que j'ai commencé au départ sans trop d'enthousiasme est une très belle surprise et m'aura fait passer quelques heures intenses et riches en émotions et... en stress ! J'ai ri, j'ai tremblé pour les personnages, j'ai trépigné d'impatience en attendant la suite et je suis totalement conquise !

 

En quelques mots :

Heather Anastasiu nous offre un troisième tome très abouti et riche en rebondissements. Elle n'hésite pas à malmener ses personnages et à nous en faire voir de toutes les couleurs. On est tellement angoissé et stressé à la lecture de ce tome ! J'ai adoré vibrer et trembler avec eux et je n'ai pas vu le temps passer. Glitch est une saga pleine de surprises qui s'étoffe au fil des tomes, gagne en profondeur et est bien plus sombre qu'on l'imagine. Une très belle surprise !


Voir les commentaires

2013-10-29T17:01:00+01:00

Revanche (Cat Clarke)

Publié par MyaRosa

Revanche

(Undone)

Cat Clarke

couv18076015

Catégorie(s) : Drame - Roman young-adult - Littérature anglaise

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 17 octobre 2013

Nombre de pages : 491

Prix : 18,50€

 

L'histoire :

La vie est injuste.

Jem Halliday est amoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay.

Pas vraiment l’idéal, mais Jem s’est faite à l’idée.

La vie est cruelle.

Une vidéo de Kai en compagnie d’un garçon a été postée sur Internet.

Il ne l’a pas supporté et s’est suicidé.

Sa vie ne sera que vengeance.

Quoi qu’il lui en coûte, Jem a décidé de découvrir qui sont les responsables et de les faire payer, un par un, jusqu’au dernier.

 

monavis

 

 C'est le troisième roman de Cat Clarke que je lis, cette année, et je suis, une fois encore, bluffée par son talent et sa façon d'aborder avec justesse et objectivité l'adolescence. Ce roman s'inspire d'un fait bien réel,  tragique et bouleversant, qui s'est déroulé en 2010 aux Etats-Unis. Un adolescent de dix-huit ans s'est suicidé après avoir laissé un message d'adieu sur facebook. C'était un jeune homme timide et discret dont l'homosexualité avait été rendue publique par son colocataire qui l'avait filmé, à son insu, avec un autre homme. Quelle tragédie ! Dans son roman, Cat Clarke a choisi de s'inspirer de cette histoire. Kai, le meilleur ami de Jem, n'est déjà plus là lorsque l'histoire commence, mais il lui a laissé des lettres (une pour chaque mois de l'année) qu'elle doit ouvrir au compte-goutte et qui doivent l'aider à aller de l'avant et à continuer la vie sans lui. Chose qui ne va pas de soi puisque Kai et Jem étaient inséparables et avaient une relation vraiment fusionnelle et exclusive. Nous suivons donc Jem, après le décès de Kai, qui a rapidement décidé de le venger en faisant payer les coupables. Elle met en place un plan machiavélique qui va se dérouler sur une année complète...

 

 J'ai trouvé ce roman totalement addictif. Cat Clarke sait décrire les adolescents actuels et tout ce qui les caractérise avec brio. Elle parle d'alcool et de sexualité sans y aller par quatre chemins et les personnages qu'elle nous présente sont, pour la plupart, superficiels et détestables et semblent en même temps plus vrais que nature. C'est souvent cru, révoltant et en même temps, elle ne semble pas les juger. Elle nous décrit ce petit monde d'égoïsme et de méchanceté en toute objectivité, ce qui rend la chose encore plus abjecte et révoltante. Quel monde ! Franchement, c'est effrayant ! Elle arrive avec une facilité déconcertante et d'une manière surprenante à rendre tout ce petit monde plus humain au fil de la lecture. Je n'ai pas pu décrocher de ce roman et j'ai adoré détester ou adorer les personnages. J'ai aimé suivre Jem dans sa transformation et dans l'accomplissement de son plan diabolique qui m'a fait penser à la série "Revenge".

 

 Petits bémols, je trouve qu'on devine assez rapidement certaines choses et je n'ai pas été émue comme je l'aurais voulu par les lettres de Kai. Bien entendu, la situation et l'amitié qui unit Jem et Kai m'ont émue, mais pas les lettres. Ca n'apportait finalement pas grand chose au roman, à part une petite piqure de rappel pour ne pas que l'on oublie l'objectif de Jem et j'ai trouvé cela assez égoïste de la part de Kai. En revanche (sans mauvais jeu de mots), j'ai vraiment aimé la façon dont notre regard change sur les personnages. Même si je n'ai pas été surprise par la fin comme je l'aurais voulu, les dernières lignes m'ont beaucoup touchée et je trouve que c'est un roman à faire lire à tous les adolescents. Pour que chacun se rende compte du mal qu'il peut faire autour de lui et des vies détruites à cause de blagues stupides, de broutilles et des dérives entraînées par les nouvelles technologies... C'est un roman poignant qui nous brise le coeur en mille morceaux et je me suis sentie vraiment mal après l'avoir lu. J'aime ce genre de lectures dont on ne sort pas indemne et qui invitent à la réflexion. Pour le coup, je suis servie ! Merci Cat Clarke ! Bon, sur ce, je vais aller pleurer un bon coup et je reviens après...

 

"Il me manque tellement. Ca ne devient pas plus facile. Peu importe ce que les gens disent, le temps ne guérit pas les blessures. Il vous montre simplement de nouvelles, et encore plus douloureuses manières de souffrir de l'absence de quelqu'un. Plus cette personne est partie depuis longtemps , pire c'est, parce qu'on commence à oublier son sourire, sa façon de pencher la tête lorsqu'elle réfléchissait, de vous regarder et de deviner ce à quoi vous pensiez. Les photos ne la font pas du tout revivre non plus. Bientôt, on se met même à avoir la sensation que les vrais souvenirs ont été remplacés par des images photographiques - comme si la seule façon de se rappeler cette personne se trouvait désormais sur un cliché, et qu'elle devenait bidimensionnelle. Et vu comme ça déchire le coeur rien que d'y penser, on évite de le faire." (pages 258-259)

 

En quelques mots :

Cat Clarke signe ici un roman brûlant et poignant dont on ne sort pas indemne. Elle dissèque avec brio l'adolescence et ses troubles et les dérives que peuvent entraîner les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. En s'inspirant d'un fait réel, elle rend son récit encore plus percutant et troublant.

 

 


 

 

¤¤

 

J'en profite pour vous parler d'une très belle association qui offre aux adolescents et jeunes (hommes et femmes) la possibilité de parler et d'être écouté sans jugement.

L'association écoute, accueille et accompagne les jeunes qui se sentent isolés ou rejetés par leurs proches. Parce qu'il ne faut pas que ce genre de choses se reproduisent... Parce que personne ne devrait avoir honte ou être jugé à cause de sa sexualité. Parce que c'est inadmissible et que ça ne devrait jamais arriver qu'un jeune en vienne à se donner la mort parce qu'il se sent montré du doigt et rejeté... N'hésitez-pas à aller faire un tour sur le site de l'association pour plus d'informations. Il y a également un numéro d'appel : 06 31 59 69 50

 

indexBV.jpg

 


Voir les commentaires

2013-08-01T04:00:00+02:00

La Sélection, tome 2 : L'élite (Kiera Cass)

Publié par MyaRosa

La Sélection, tome 2 : L'élite

(The Elite)

Kiera Cass

couv3610935-copie-1.jpg

Catégorie(s) : Dystopie - Romance - Young-adult

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 23 avril 2013

Nombre de pages : 311

Prix : 16,90€

 

¤ Mon avis sur le 1er tome ¤

 

L'histoire :

La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...

 

monavis2

 

 J'avais beaucoup aimé le premier tome de cette saga et ce mélange entre dystopie et romance, et j'étais impatiente de connaître la suite des aventures d'America. Cette suite est, pour moi, une très bonne surprise. J'ai lu en diagonale quelques avis sur la blogosphère, et j'ai cru comprendre que pour beaucoup de lecteurs, ce second tome est une déception. C'est donc avec un peu d'appréhension que je me suis lancée dans cette lecture, mais je crois bien que j'ai encore plus aimé ce tome que le premier ! L'auteur a choisi de mettre la romance un peu de côté, au profit de la dystopie, ce qui n'est pas pour me déplaire. On commence à cerner un peu mieux les personnages même si on sent qu'il y en a qui cachent bien leur jeu... On en apprend plus sur le fonctionnement d'Illea, sur son Histoire et c'est plus sombre que ce que le premier tome nous laissait entrevoir... J'ai trouvé ce tome plus travaillé, plus fouillé, plus riche et surtout moins superficiel. On prend conscience de beaucoup de choses. La Sélection n'est pas qu'un simple jeu de téléréalité et l'enjeu est énorme. Il pourrait bien changer la vie de tout le royaume d'Illea...

 

"Suffirait-il d'enseigner une version biaisée de l'histoire à une génération pour qu'elle soit acceptée sans réticence, pour qu'elle prenne la place de la réalité, qu'elle devienne authentique ?"(p249)

 

 America, qui m'agaçait beaucoup dans le premier tome, est toujours aussi indécise. Elle change continuellement d'avis et passe d'un extrême à l'autre sans qu'on comprenne toujours pourquoi, mais bizarrement, ça m'a moins agacé que dans le premier tome. J'ai aimé les nombreux rebondissements, le fait que le récit oscille sans arrêt entre légereté et noirceur, entre réceptions luxueuses et attaques de renégats, entre rêve et peur. Je suis vraiment fascinée par le côté addictif de cette saga. Une fois plongé dedans, je trouve qu'il est bien difficile de s'arrêter. Ca se lit très rapidement et on en redemande. Je suis déjà impatiente de lire la suite car je me demande vraiment comment tout ça va pouvoir se terminer. C'est une saga très intéressante, beaucoup moins superficielle que ce que l'on pourrait croire, et pleine de surprises. J'adore !

 

En quelques mots :

Un second tome largement à la hauteur du premier, voire même au dessus. L'auteur a choisi de laisser la romance un peu en retrait pour mettre en avant l'aspect dystopique de la saga, ce qui la rend encore plus riche et plus intéressante. Vivement la suite !


Voir les commentaires

2013-07-23T16:54:00+02:00

L'étrange cas de Juliette M. (Megan Shepherd)

Publié par MyaRosa

L'étrange cas de Juliette M.

(The madman's daughter)

Megan Shepherd

couv47498369.jpg

Catégorie(s) : Young-adult

Edition / Collection : Milan / Macadam

Date de parution : 2 mai 2013

Nombre de pages : 439

Prix : 15,20€

 

L'histoire :

Londres, 1895.
Juliette Moreau n'est plus rien. Sa vie a basculé le jour où son père, le plus éminent chirurgien de Londres, a été accusé d'ignobles pratiques médicales. Est-il mort ? En fuite ? Nul ne le sait. Une chose est sûre : Juliette doit maintenant se débrouiller seule pour survivre. Et tenter de répondre à cette terrible question qui l'obsède : qui est vraiment son père? Un fou ou un génie ?

 

monavis2

 

 Pour commencer, je tiens à remercier Livraddict et les éditions Milan/Macadam pour cette lecture. Lorsque j'ai découvert ce roman, j'ai tout de suite eu envie de le lire mais je ne suis pas allée lire les billets qui en parlaient et allez savoir pourquoi, je m'étais imaginée une intrigue un peu policière dans les bas-fonds de Londres, un peu comme le roman de Ann Granger que j'ai lu il y a peu de temps et qui m'a beaucoup plu. J'étais donc ravie de retrouver cette atmosphère sombre et brumeuse et de belles descriptions de Londres... Que nenni, mes amis ! Ca n'a absolument rien à voir. D'ailleurs, si le début de l'histoire se déroule effectivement à Londres, quasiment toute l'intrigue se passe sur une île près de l'Australie. J'ai donc dû faire une croix sur ma petite balade londonienne que j'espérais tant. Néanmoins, j'aime être surprise et avec ce roman, j'ai été servie, c'est le moins que l'on puisse dire ! Comme, pour une fois, la quatrième de couverture dévoile très peu de choses, je vais rester volontairement vague car je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de la découverte. Je suis allée voir quelques billets qui en disent beaucoup trop à mon goût et je n'aurais pas aimé être spoilée de cette manière avant de commencer ma lecture. J'ai horreur de ça ! Néanmoins, je vais essayer de vous expliquer mon ressenti sans trop en dire sur le contenu de l'intrigue.

 

 L'atmosphère de ce roman est très étrange. Elle est sombre, inquiétante et met souvent mal à l'aise. Tout se passe sur une île et on se sent un peu prisonnier. L'ambiance est oppressante. Durant une bonne partie de ma MadmanDaughter.jpglecture, je me suis demandée si je détestais ce roman ou si je l'adorais, et j'ai mis un moment avant de pouvoir répondre à cette question. C'est tout de même assez rare pour être souligné. La bonne nouvelle, c'est que c'est la seconde réponse qui l'emporte. Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai adoré, mais c'est une lecture que j'ai beaucoup apprécié et je lirai d'ailleurs la suite avec grand plaisir, car oui, il y aura une suite et même deux puisqu'il s'agit d'une trilogie. Oui, je sais, encore, et ce n'est même pas indiqué clairement. Mais il y a tout de même une vraie fin, rassurez-vous. J'ai très envie de lire la suite mais le roman aurait pu s'arrêter là. Je trouve même la fin parfaite et je me demande ce que l'auteur va bien pouvoir nous raconter ensuite.


 Autre chose qui n'est pas du tout précisé et que j'ai appris après ma lecture en faisant quelques recherches, il s'agit en fait de la réécriture d'un livre de H. G. Wells publié en 1896 et adapté plusieurs fois au cinéma : L'île du docteur Moreau. Bon, je suis désolée pour les connaisseurs car ça en dévoile peut-être un peu trop, mais je pense que vous l'auriez de toute façon compris en débutant cette lecture voire même en lisant le synopsis.  J'ai maintenant bien envie de découvrir ce grand classique. En commençant "L'étrange cas de Juliette M.", je pensais lire un roman policier ou un thriller, mais c'est en fait un bon roman d'aventure voire même parfois d'horreur que j'ai découvert. Un huis clos qui fait froid dans le dos ! L'ambiance est effrayante et a de quoi rendre le lecteur un peu paranoïaque. On a parfois l'impression d'entendre des bruits étranges, des crissements, des raclements, des chuchotements. Brrrr, ça donne la chair de poule, mais j'adore ! L'intrigue est bien menée, sans temps mort et avec de nombreux rebondissements. J'avais deviné certains points mais d'autres m'ont fortement surprise et comme je l'ai dit plus haut, j'ai vraiment adoré la fin. Quant à savoir s'il y a dans ce roman du fantastique ou non, je préfère vous laisser le découvrir par vous-même...

 

 J'ai adoré certains personnages et j'en détesté d'autres. Ce qui est sûr, c'est qu'ils ne laissent pas indifférent. L'auteur a quand même réussi à mettre de la romance dans cette sombre histoire et même un triangle amoureux plutôt surprenant mais qui fonctionne bien. Que serait un roman YA sans tout cela ? J'ai eu beaucoup de mal à comprendre ce que je ressentais lors de cette lecture. J'étais partagée entre le dégoût et la fascination, entre l'envie de rire et de balancer mon livre (bon, ça c'est une image car je crois ne jamais avoir osé lancer un livre) et l'envie de le dévorer et d'en savoir plus. Finalement, c'est la deuxième option qui l'a emportée et j'en suis moi-même surprise car ce n'est habituellement pas du tout le genre de lecture que j'aime (mis à part le côté huis clos effrayant). Ce roman laisse vraiment une impression particulière, un goût étrange, et rien que pour ça, je trouve qu'il vaut le détour ! Il me reste maintenant à découvrir l'oeuvre de H. G. Wells qui a inspiré cette trilogie. L'avez-vous lu ?

 

En quelques mots :

Un roman plein de surprises. Pas du tout ce à quoi je m'attendais, mais finalement tant mieux ! C'est un livre qui est à l'opposé de ce que j'aime lire habituellement, mais qui m'a pourtant bien plu. J'en suis moi-même surprise.


Voir les commentaires

2013-07-15T04:00:00+02:00

Starters/Enders (Lissa Price)

Publié par MyaRosa

Starters / Enders

Lissa Price

           couv68932911.jpgcouv46002892.jpg

Catégorie(s) : Young-adult - Science fiction

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 15 mars 2012 / 16 mai 2013

Nombre de pages : 449 / 414

Prix : 17,15€ / 17,50€

 

L'histoire :

Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !

monavis2

 

 J'ai lu cette série il y a plusieurs mois et allez savoir pourquoi, j'ai complètement oublié d'en faire un billet. Je sais, ce n'est pas très sérieux et je vous présente mes excuses pour ce billet qui sera sans doute un peu confus et décousu. J'ai lu ces deux tomes quand j'étais dans ma période dystopie et j'ai dévoré les deux à la suite tellement j'avais hâte de savoir ce qui allait se passer. C'est assez rare pour être souligné car, en général, j'aime laisser passer quelque temps entre deux tomes pour faire durer le plaisir et aussi parce que j'aime bien changer d'univers et de genre à chaque lecture sinon je me lasse vite. Avec Starters, ça n'a pas du tout été le cas. Pourtant, je me suis lancée dans cette lecture un peu à reculons car je pensais que j'allais y retrouver une histoire de science-fiction maintes fois utilisée et un schéma classique, et j'ai été très agréablement surprise.

 

 L'histoire est vraiment originale et on s'attache tout de suite à Callie et son petit frère. On est aussitôt embarqué dans le monde des starters et des enders et on comprend assez vite comment tout cela fonctionne. Ce qui m'a beaucoup plu, c'est que le récit est vraiment rythmé et riche en rebondissements. Le monde décrit par Lissa Price est effrayant et révoltant et pourtant, on s'imagine sans peine que les choses pourraient dériver dans ce sens, dans un futur par si éloigné que cela et c'est bien le plus effrayant...

 

 Je ne m'attendais pas à une lecture si originale et surtout si intense et riche en émotions. J'ai eu l'impression d'être aux côtés des personnages, de lutter avec eux. Les apparences sont trompeuses... Lissa Price ne tombe jamais dans la facilité et va faire vivre un véritable calvaire à ses personnages. J'ai été captivée par cette histoire qui se lit comme un thriller. Autre point positif qu'il est important de signaler, le tome un a une vraie fin. Qu'est ce que j'entends par vraie fin ? Vous pouvez tout à fait choisir de vous arrêter à la lecture de ce tome sans être frustré, mais je vous assure que vous serez tellement pris dans l'histoire et dans le monde de Callie que vous aurez quand même envie de lire le second. Pour moi, en tout cas, ça n'a pas traîné. J'ai lu la suite quasiment d'une traite. Je l'ai trouvé encore plus rythmée, c'est un peu logique puisque tout était déjà en place, mais ce que je veux dire c'est qu'on reste sur la même lancée sans que ça semble tiré en longueur. Je n'ai pas du tout trouvé le temps long. Honnêtement, je ne saurais dire quel tome j'ai préféré. Ils se complètent à merveille. Vivement le prochain Lissa Price !

 


Voir les commentaires

2013-06-19T16:10:00+02:00

Hollow (Jessica Verday)

Publié par MyaRosa

Hollow

(The Hollow)

de Jessica Verday

couv40286874Catégorie(s) : Young adult - Fantastique - Romance

Edition / Collection : J'ai Lu

Date de parution : 9 janvier 2013

Nombre de pages : 476

Prix : 14€

 

L'histoire :


"On disait qu'elle s'était suicidée. Tout le monde y croyait. On n'arrêtait pas de me poser des questions, encore et encore, pour découvrir si je savais quelque chose. Mais je ne savais rien, alors que j'aurais dû... Cette idée n'a jamais cessé de me hanter."


Lorsque Kristen disparait dans d'étranges circonstances, Abbey refuse d'admettre la perte de son amie. La jeune fille rencontre alors au cimetière de Sleepy Hollow un mystérieux garçon qui pourrait l'aider à faire son deuil... Mais la découverte d'un journal intime bouleverse toutes ses certitudes.
Abbey connaissait-elle vraiment sa meilleure amie?

 

monavis

 

Hollow-Germany.jpg Il y a quelques années, j'ai lu et adoré la nouvelle de Washington Irving et j'ai vu un nombre incalculable de fois l'adaptation réalisée par Tim Burton que je trouve absolument sublime (c'est même l'un de mes films préférés), alors je ne pouvais pas passer à côté de cette trilogie inspirée par La Légende de Sleepy Hollow. J'ai tout de suite été charmée par l'atmosphère envoûtante que Jessica Verday a su créer et, dans l'ensemble, j'ai passé un très bon moment avec cette lecture et je lirai la suite avec grand plaisir. On sent que l'auteur est passionnée par son sujet et ça donne vraiment envie d'en savoir plus sur la légende du cavalier sans tête.

 

 Une fois n'est pas coutume, j'ai envie de commencer par les points qui fâchent. Je vais vous parler des choses qui m'ont déplu pour me concentrer ensuite sur ce qui m'a vraiment charmé dans cette lecture. Ce que j'ai regretté, c'est avant tout les longueurs. Même si j'ai adoré les descriptions de Sleepy Hollow, j'ai trouvé que l'auteur nous décrivait souvent un peu trop les choses. Elle nous détaille par le menu les moindres gestes d'Abbey et, à force, j'ai trouvé ça un peu lourd. Ce qui m'a un peu déçu aussi, c'est que je pensais qu'on allait surtout parler de Kristen, de son journal et de ses secrets. Je m'attendais à une enquête sur sa mort qui serait menée par Abbey. Au lieu de cela, on passe bien vite à autre chose. La meilleure amie morte et mystérieuse est rapidement reléguée au second plan pour laisser place à une romance adolescente parfois un peu mièvre et too much. Je trouve aussi que l'intrigue est un peu trop prévisible. Je m'attendais à plus de suspense et à quelque chose de plus sombre.

 

 Néanmoins, c'est une lecture qui m'a bien plu. J'ai adoré le cadre : Sleepy Hollow, le cimetière, les références à la légende, le fait que l'histoire se déroule dans une petite ville où l'Histoire et les légendes tiennent une place importante. J'ai aimé la passion d'Abbey : elle passe son temps à créer des parfums et rêve d'ouvrir sa propre boutique. Elle aime créer des parfums uniques en fonction des goûts et de la personnalité de chacun. J'ai aimé la façon dont l'auteur décrit les lieux. J'imaginais sans peine le cimetière sous la neige et les endroits préférés de Kristen et Abbey. J'ai beaucoup aimé Caspian (quel beau prénom pour un personnage de roman !) et aussi Abbey même si elle m'a parfois tapé sur le système avec ses préoccupations d'adolescente. A chaque début de chapitre, on retrouve un petit extrait ou une citation tirés de la nouvelle de Washington Irving et l'auteur y fait souvent référence car Abbey adore cette histoire. Je suis vraiment impatiente de découvrir la suite de la trilogie car même si j'ai trouvé ce tome assez prévisible, j'ai passé un bon moment et je me demande bien ce qui va se passer dans le second. J'espère qu'on parlera un peu plus de Kristen et de ses secrets...

 

   the-hollow.jpghollow_contest_1.jpgcouv8796635.jpg

 

 


 

 

 

 

Voir les commentaires

2013-06-15T22:12:00+02:00

Le Prince d'été (Alaya Dawn Johnson)

Publié par MyaRosa

Le Prince d'été

(The Summer Prince)

Alaya Dawn Johnson

couv67933877.jpg

Catégorie(s) : Young-adult - Fantastique - Science-fiction

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 28 mars 2013

Nombre de pages : 431

Prix : 17,90€

 

L'histoire :

Il y a quatre cents ans, le monde tel que nous le connaissons a connu une fin tragique. Désormais, sur la côte de ce que l’on appelait jadis le Brésil, ce sont les femmes qui dirigent la légendaire ville-pyramide de Palmares Três. La Reine ne cède le pouvoir à un homme qu’une fois tous les cinq ans, à un Prince d’été dont l’histoire enfiévrera la cité le temps d’une année. Pour June Costa, la vie n’est qu’art. Ses œuvres géniales – des peintures murales aux hologrammes, en passant par des tatouages lumineux – impressionnent, voire irritent ses professeurs tout autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux Trophée de la Reine pour jouir d’une célébrité instantanée et de tous les privilèges qui vont avec. Un rêve qu’elle n’avait jamais remis en question… jusqu’à ce qu’elle rencontre Enki. Fraîchement élu Prince d’été, Enki est le garçon dont tout le monde parle à Palmares Três. Mais lorsque June le regarde, elle voit plus loin que ses fascinants yeux d’ambre et sa samba ravageuse : elle reconnaît en lui un artiste total, comme elle. Ensemble, June et Enki décident alors de créer un chef-d’œuvre qui restera gravé à jamais dans les annales de Palmares Três, attisant la flamme rebelle qui se lève contre les restrictions anti-technologie qu’impose le gouvernement matriarcal. Mais June va bientôt tomber profondément et tragiquement amoureuse d’Enki… Or, à l’instar de tous les Princes d’été qui l’ont précédé, Enki va devoir être sacrifié.

 

monavis2

 

 Voilà un roman qui sort vraiment de l'ordinaire et qui m'a laissé sans voix. Il m'a fallu du temps pour mettre des mots sur mon ressenti etje ne suis pas convaincue de réussir à écrire une chronique convenable qui serait à la hauteur de ce roman alors d'avance, toutes mes excuses...

 

 J'ai aimé l'univers futuriste que nous décrit l'auteur. Elle nous transporte ailleurs et arrive sans trop de difficultés à nous mener là où elle le souhaite. J'ai aimé les influences latines que l'on retrouve partout : dans la description des paysages mais aussi dans les scènes où chants et danses sont très présents. Il faut un peu de temps pour se familiariser aux codes et au vocabulaire bien particuliers du monde d'Alaya Dawn Johnson, mais une fois bien dedans, on ne sort plus de ce monde.

 

 J'ai aimé l'évolution de June que l'on voit grandir et prendre conscience du monde qui l'entoure, tout au long du roman. J'ai aimé ses réactions, ses prises de conscience. Les autres personnages restent assez mystérieux et m'ont beaucoup intrigué. Ils ne sont pas lisses ou caricaturaux comme le sont parfois les personnages de romans young-adult. Ce roman bouleverse les codes du genre et va plus loin en nous offrant un triangle amoureux pour le moins inattendu qui m'a beaucoup plu.

 

 Je me suis laissée envoûter par cette histoire, aussi belle que cruelle qui ne manque pas de profondeur et d'originalité. C'est encore difficile pour moi d'en parler et je ne sais pas trop par où commencer, mais sachez que ce livre est un roman vibrant et lumineux qui vous prend aux tripes, vous entraîne ailleurs, vous bouleverse. Difficile de rester hermétique au charme de l'univers décrit avec poésie et lyrisme par Alaya Dawn Johnson. ..

 


Voir les commentaires

2013-06-13T05:45:00+02:00

Glitch, tome 2 : Résurrection (Heather Anastasiu)

Publié par MyaRosa

Glitch, tome 2 : Résurrection

(Glitch, book 2 : Override)

de Heather Anastasiu

couv67050458.jpg

Catégorie(s) : Science-fiction / Young-adult

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 21 mars 2013

Nombre de pages : 399

Prix : 16,90€

 

¤ Mon avis sur le 1er tome ¤

 

L'histoire :

Zoe est enfin libre. Elle a échappéà sa condition d'esclave au sein de la Communauté en se déconnectant du Lien qui contrôlait les moindres de ses pensées et émotions. Elle a surtout échappé aux griffes de la sinistre Chancelière qui voulait sa mort. Mais cette liberté est bien loin de rimer avec sérénité...
Zoe et Adrien se cachent désormais à la Fondation, une académie préparant les jeunes glitchers à grossir les rangs de la Résistance. Ensemble, Zoe et son équipe de combattants aux pouvoirs surhumains vont risquer leur vie pour tenter d'affranchir les membres de la Communauté du terrible contrôle mental exercé par la Chancellerie.
Mais à chaque menace écartée, un nouvel obstacle se dresse. Et Adrien, tourmenté par ses visions du futur, a peu à peu tendance à s'éloigner de Zoe et à se réfugier dans le silence. Ce qui rend la défaite finale de plus en plus inéluctable. Pire encore, alors que l'équipe de Zoe se bat contre des ennemis toujours plus nombreux, méfiance et trahisons lui font craindre que le plus grand danger se cache au coeur même de la Fondation...

 

monavis

 

 Il y a quelques semaines, je vous ai parlé du premier tome de cette saga. J'avais lu beaucoup d'avis mitigés voire négatifs sur cette série et je l'avais commencé avec un peu d'appréhension. Au final, ça a été une très belle surprise ! Sans être la meilleure dystopie que j'aie lu, j'avais trouvé cette lecture très addictive et j'avais passé un très bon moment. J'étais même impatiente de découvrir le second tome, et c'est maintenant chose faite. Je suis vraiment contente d'avoir poursuivi l'aventure, car j'ai trouvé ce second tome encore meilleur !

 

 Même si je l'ai lu il y a peu de temps, j'avais peur d'être un peu perdue et de ne plus me souvenir de ce qui s'était passé, mais il m'a fallu seulement quelques pages pour être de nouveau dans l'ambiance et totalement plongée dans l'histoire. J'ai aimé retrouver Zoe et les glitchers et je ne m'attendais pas à ce que ce tome soit aussi prenant. J'avais vraiment aimé le premier et je suis souvent déçue par la suite. Là ça n'a pas été le cas, bien au contraire. Zoe a grandi, elle est beaucoup plus mûre, plus réfléchie. De nouveaux personnages font leur apparition et certains cachent des secrets que j'étais loin d'imaginer. Il y a des révélations que je n'ai pas vu venir. C'est beaucoup plus sombre que dans le premier tome, et on a les explications qui nous manquaient. Il n'y a pas de longueurs et on ne s'ennuie pas une seconde. Les rebondissements s'enchaînent, il y a beaucoup d'action et le dénouement m'a vraiment scotchée ! Je ne m'attendais pas à ça ! Maintenant, j'ai encore plus hâte de lire la suite. On sent que le récit s'intensifie, gagne en puissance, alors je me demande vraiment ce que le troisième tome nous réserve et je suis certaine qu'on ne sera pas déçue.

 

Glitch est une série qui vaut le détour. Le premier tome est prenant mais le second est encore meilleur. L'histoire gagne en profondeur, devient plus sombre et plus inquiètante et le récit est beaucoup plus abouti. Une fois encore, je n'ai pas vu le temps passer et j'en redemande. J'ai hâte de voir ce que le troisième tome nous réserve...


Voir les commentaires

2013-06-09T21:47:00+02:00

Cruelles (Cat Clarke)

Publié par MyaRosa

Cruelles

(Torn)

de Cat Clarke

couv66104521

Catégorie(s) : Drame - Young-adult - Littérature anglaise

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 6 juin 2013

Nombre de pages : 417

Prix : 17,90€

 

L'histoire :

Lors d'un séjour avec sa classe en Ecosse, Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l'asociale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d'humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres. Cass décide qu'il est grand temps de donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête d'oublier. Va alors se mettre en marche une succession d'événements qui va changer la vie de ces filles à jamais.

 

monavis

 

 Souvenez-vous, il y a quelques semaines à peine, je vous parlais d'un roman de Cat Clarke intitulé CONFUSION. Cette lecture, je l'avais commencé avec pas mal d'appréhension, car autour de moi, ce livre ne récoltait que des avis très mitigés voire carrément négatifs. C'est donc sans trop d'attentes et en même temps un peu intriguée que je m'étais lancée dans cette aventure et ça avait été plus qu'une bonne surprise puisque j'ai été bouleversée et totalement charmée par l'écriture saisissante et poignante de Cat Clarke. C'est donc avec beaucoup d'impatience que j'attendais la sortie en VF de Torn/Cruelles. En plus d'un résumé très intrigant, la couverture est vraiment superbe et je suis ravie qu'elle soit restée la même en VF.

 

 Cette fois encore, je préfère ne pas trop vous dévoiler l'histoire. Le synopsis en dit déjà suffisamment pour attiser la curiosité. Si vous l'avez lu, vous savez déjà qu'il sera question d'un voyage scolaire en Ecosse, d'adolescentes et d'un terrible drame qui va changer leur vie à jamais... Ce terrible drame est au coeur de l'histoire, mais ce n'est pourtant pas le plus important dans le roman. Je pensais qu'on ne découvrirait la vérité qu'à la toute fin du roman, mais ce n'est pas le cas. En fait, ce drame est le point de départ de tout autre chose. Cruelles nous parle de l'adolescence, de l'amour, de l'amitié, du fait d'être populaire ou non, des rivalités, des choses qui blessent, du pardon et de la culpabilité. Mais ne vous inquiétez pas, du suspense il y en a. Il n'est juste pas là où on l'attend, et c'est tant mieux.

 

 Cat Clarke a un don incroyable pour décrire l'adolescence et la complexité de tous les sentiments et de toutes les émotions qui en découlent. J'avais déjà ressenti ça avec "Confusion", mais ça se confirme ici. Les personnages qu'elle nous décrit - surtout Alice et Jack - sont plus vrais que nature et on arrive sans peine à se mettre à leur place, à comprendre ce qu'ils ressentent même lorsque c'est contradictoire. L'histoire est finalement plus banale - enfin "banal" pour un roman, pas dans la vraie vie... Le terme "déjà-vu" serait sans doute plus juste - que ce que j'avais imaginé, mais elle n'en est pas moins passionnante car ce qui la rend unique, c'est vraiment cette capacité qu'a l'auteur de nous donner l'impression que tout est vrai et de nous faire ressentir des émotions en pagaille. On rit, on tremble, on a peur, on a le coeur lourd et même parfois envie de pleurer. On vit cette histoire comme si on faisait partie du tableau. On se sent concerné, impliqué, on s'interroge sur les décisions à prendre, sur ce que l'on redoute plus que tout. C'est assez difficile à expliquer, en fait... J'ai ressenti ça avec les deux romans de Cat Clarke. Je n'ai pas eu l'impression d'être en retrait comme quand je regarde un film, par exemple. J'ai eu l'impression d'être dans l'histoire, d'en faire partie, d'être directement concernée et impliquée, d'être prisonnière du livre en quelque sorte. Lire un roman de Cat Clarke, c'est vivre une expérience, autoriser l'auteur à nous faire littéralement vivre son histoire. Vous savez, un peu comme dans les films fantastiques quand un fantôme touche la main d'un personnage et lui fait prendre sa place et revivre certains moments de sa vie. C'est exactement ça !

 

 Ce roman m'a fait passer par tout un tas d'émotions. Il n'y a pas eu que du négatif, non, loin de là... C'est un roman noir, très noir mais il y a aussi de l'humour, de la tendresse et une histoire d'amour qui m'a bouleversée. Un amour improbable et impossible, que certains qualifieront de pur et d'autres de malsain, mais qui ne pourra laisser personne indifférent. C'est un roman qui prend aux tripes, qui fait réfléchir, qui vous happe et que vous n'êtes pas près d'oublier. Il vous hante encore longtemps après que vous l'ayez refermé. L'auteur a choisi une fin très ouverte. C'est risqué car ça ne plaira pas à tout le monde, c'est certain, mais même si c'est frustrant, je trouve ce choix audacieux et parfaitement sensé. C'est encore plus troublant de ne pas avoir toutes les clés en mains, de ne pas avoir toutes les réponses que l'on attendait. Ca me perturbe encore beaucoup, je dois l'avouer, car je me pose encore mille questions sur les personnages mais aussi sur ce que j'aurais fait - ou pas - si j'avais été à leur place. Je suis encore toute chamboulée, pas seulement par l'histoire en elle-même, mais vraiment par tout ce que cette lecture m'a fait ressentir et par les questionnements qu'elle entraîne. Cat Clarke est une auteur à découvrir, assurément ! J'attends la sortie en VF de "Undone" (prévue pour cet automne) avec beaucoup d'impatience.

 

923373_487384628008963_1573108754_n.png


Voir les commentaires

2013-05-25T14:19:00+02:00

Hemlock (Kathleen Peacock)

Publié par MyaRosa

Hemlock

(Hemlock)

de Kathleen Peacock

hemlock,-tome-1---hemlock-3875503-250-400

Catégorie(s) : Fantastique - Young adult - policier

Edition / Collection : La Martinière Jeunesse / Fiction

Date de parution : 6 juin 2013

Nombre de pages : 320

Prix : 13,90€

Dès 14 ans

 

L'histoire :

Depuis qu'Amy a été assassinée, la petite ville d'Hemlock vit dans la peur et la suspicion. Le bruit court qu'un grand loup-garou blanc rôde, à la recherche de sa prochaine proie... Dans cette atmosphère trouble, Mackenzie, la meilleure amie d'Amy, ne parvient pas à faire son deuil et décide de mener sa propre enquête. Son instinct la trompe-t-il en lui soufflant que la mort de son amie n'a pas livré tous ses secrets ? Pour découvrir la vérité, Mac devra compter sur deux garçons : Kyle son meilleur ami, et Jason, le petit copain d'Amy. Deux garçons dont elle ne pensait pas qu'ils puissent être à ce point opposés. Et séduisants. Terriblement séduisants...

 

Car à Hemlock, les apparences, trompeuses, cachent souvent d'inavouables secrets...

 

monavis2


 

 A Hemlock, tout le monde a conscience de l'existence des loups-garous et il y a deux camps : les défenseurs qui pensent que les loups-garous sont des humains qui sont malades et que l'on doit protéger, et les trakers qui les chassent et veulent les éradiquer. Le SL (syndrome lycanthrope) étant considéré comme une maladie qui se transmet par une simple griffure, par exemple. Difficile de savoir qui est contaminé et qui ne l'est pas. Comme souvent dans ce genre de cas - et ce n'est pas l'Histoire qui démontrera le contraire - les trakers vont beaucoup trop loin. C'est une vraie milice. Ils sont violents,  poussent à la délation, s'en prennent à des innocents et torturent sans vergogne. Même si elle n'est pas contaminée, Mac en a une peur bleue car elle sait de quoi ils sont capables. Pour couronner le tout, Mac fait de terribles cauchemars. Sa meilleure amie lui parle et semble lui en vouloir. Elle lui envoie des messages énigmatiques qu'elle n'arrive pas à déchiffrer. Arrivera-t-elle à résoudre l'énigme et à trouver qui a tué Amy ?


hemlock1.jpg J'aime beaucoup la couverture et le titre de cette nouvelle série et le synopsis m'a intrigué. Ca faisait un moment que je n'avais pas lu de romance paranormale et d'histoires de loups-garous et j'avais bien envie de me replonger dans cet univers. Franchement, j'ai eu vraiment très peur au début de ma lecture... L'écriture de Kathleen Peacock ne m'a vraiment pas emballée. Je trouvais ça plat, mal écrit et les dialogues mièvres et sans consistance. Je pense, en plus, que la traduction n'a pas arrangé les choses car il y a des tournures de phrases qui m'ont semblé vraiment bizarres ("Il a enlacé ses doigts aux miens", "Personne de nous", "Il m'a envoyée dinguer", pour ne citer que quelques exemples). Je pense que c'est une lecture qui est vraiment destinée aux jeunes ados et non à un public plus adulte. Certes ça se lit très facilement, mais qu'est-ce que c'est mou, survolé et prévisible ! On a l'impression de lire le résumé d'une histoire. Tout va trop vite, on ne rentre pas assez dans les détails - et c'est vraiment rare que je dise ça ! C'est très contradictoire, mais ça m'a semblé mou et trop rapide en même temps. Tout se déroule beaucoup trop vite, on n'a pas le temps de frémir, de trembler ou de s'inquiéter pour les personnages que ça passe déjà à autre chose et à chaque fois, les personnages réagissent à peine. On a envie de les bousculer. Je les ai trouvé "mous du genou", si je puis dire ! J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire et à m'attacher aux personnages. Mac est sympathique, mais elle a souvent des préoccupations d'adolescentes qui sont un peu déplacées vu le contexte. Alors qu'elle vient de se faire agresser et que le danger semble être partout, elle se demande si ses jambes sont bien épilées, si son t-shirt est propre car pas question de se balader avec un t-shirt plein de sang même quand la terre entière veut votre peau, et elle prend même le temps de changer ses sonneries de portable entre deux attaques de loups-garous. Hallucinant ! Bien évidemment, on n'échappe pas non plus à l'éternel triangle amoureux que l'on voit venir gros comme une maison dès les premiers paragraphes alors que l'héroïne ne se doute de rien.

 

 J'ai vraiment cru que j'allais rester en dehors de cette lecture tout le long, mais finalement la deuxième moitié a été beaucoup plus intéressante. J'ai même trouvé que c'était mieux écrit - ouf ! - et un peu plus original et moins superficiel. Alors que le début ressemblait plutôt à un roman YA classique, la seconde moitié fait plus roman policier. Les loups-garous étant partout, on soupçonne tout le monde et on suit Mac et ses amis qui mènent l'enquête. Bon, ce n'est pas non plus LE roman à lire absolument, mais j'ai finalement passé un bon moment et j'ai bien envie de lire la suite de cette trilogie car je pense qu'il y a de bonnes idées et que ça peut devenir de plus en plus intéressant. Je l'espère, en tout cas. C'est vraiment dommage que le roman soit si inégal. J'espère que le second tome nous emmènera vers d'autres enquêtes, vers quelque chose de plus sombre encore et que l'on restera moins en surface. J'espère aussi y trouver plus d'émotions car c'est ce qui m'a cruellement manqué dans cette lecture.

 

 


 

 

 


Voir les commentaires

2013-05-21T16:41:00+02:00

La 5e vague (Rick Yancey)

Publié par MyaRosa

La 5e vague

(The fifth wave)

de Rick Yancey

couv29495211

Catégorie(s) : Science-fiction / Young-adult

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 16 mai 2013

Nombre de pages : 592

Prix : 18,50€

 

L'histoire :


1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive...
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

 

monavis

 

 J'ai entendu parler de ce livre bien avant sa sortie car sa sortie était vraiment très attendue. Une fois encore, j'ai fait le choix de ne rien lire sur le sujet, ni résumé, ni avis afin que la surprise demeure complète au moment où je m'y plongerai. Je pense que j'ai bien fait car ce n'est pas du tout, mais alors pas du tout le genre d'histoires que j'aime habituellement et si ça se trouve, je n'aurais peut-être même pas tenté de le lire et ça aurait été dommage car je serais passée à côté d'un très bon moment de lecture. Du coup, en toute logique, j'ai fait le choix de ne rien dévoiler de l'histoire, de ne pas du tout vous dévoiler de quoi il s'agit, mais de me concentrer sur mon ressenti. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, la 5e vague est un roman génial ! J'ai tout simplement adoré et j'ai eu beaucoup de mal à le reposer. Si je ne l'ai pas lu d'une traite, c'est juste par manque de temps, car si j'avais pu, je me serais échappée quelques heures pour me plonger totalement dans l'histoire et ne plus en sortir avant la dernière page. J'ai tout de suite aimé l'écriture de Rick Yancey et la narration qu'il nous propose. Le roman est vraiment très bien construit. Il y a un personnage que l'on suit tout le long, Cassie, et régulièrement, on découvre d'autres points de vue qui permettent de nous éclairer sur la vérité, sur ce qu'elle ignore. On a des doutes sur tout et tout le monde et on n'est pas toujours sûr de bien comprendre ce qui se passe et c'est ce que j'ai adoré dans ce roman. Il y a beaucoup de suspense et d'incertitudes. 

 

 Il n'y a aucun temps mort. Il y a toujours beaucoup d'actions et des révélations qui tombent lorsqu'on ne les attendaient pas. C'est un roman qui déménage, qui ne nous laisse pas une seconde de répit. Au contraire de ce qu'on peut trouver dans beaucoup de romans bourrés d'action, l'auteur n'a pas oublié de développer le caractère et l'histoire de ses personnages. Ils sont crédibles, attachants et très humains, si je puis dire. On ressort de cette lecture le souffle court et totalement abasourdi. Ce qui se déroule sous nos yeux - ou du moins dans notre tête - est totalement fou et en même temps crédible et c'est sans doute le plus effrayant dans tout cela. Ca fait d'ailleurs beaucoup penser à certaines parties de l'Histoire que l'on aimerait mieux oublier. Ca pourrait être réel sans que l'on se doute de quoi que ce soit. Ca pourrait être ce qui nous attend sans qu'on n'ait rien vu venir. Les mots pour décrire le roman de Rick Yancey ne manquent pas : brillant, captivant, effrayant, surprenant, addictif, émouvant, etc.. Je pourrais en trouver bien d'autres encore. Tout est tellement bien décrit qu'on a l'impression de voir un film et même de faire partie du film. On oublie la réalité à tel point que ça en devient dérangeant. C'est un livre qui marque et qui fait vraiment cogiter. J'ai adoré et j'attends déjà avec beaucoup d'impatience la suite ainsi que l'adaptation cinématographique qui est déjà prévue, il me semble. Une réussite !


Voir les commentaires

2013-05-04T12:11:00+02:00

Phaenix, tome 2 : Le Brasier des souvenirs (Carina Rozenfeld)

Publié par MyaRosa

Phaenix, tome 2 :

Le Brasier des souvenirs

de Carina Rozenfeld

couv5200248

Catégorie(s) : Fantastique / Young-adult

Edition / Collection : Robert Laffont / R

Date de parution : 18 avril 2013

Nombre de pages : 411

Prix : 17,90€

 

¤ Mon avis sur le premier tome ¤

 

L'histoire :

Elle a tout oublié, il se souvient de chaque instant.
Depuis l’origine des temps, ils se retrouvent pour former le Phænix et faire perdurer la légende.
Mais pour que l’oiseau mythique renaisse ce ses cendres, pour qu’ils puissent se rejoindre, elle doit regagner la mémoire, et le chemin qui la mènera à sa moitié.
Anaïa a découvert qu’elle était détentrice d’un secret oublié depuis longtemps. Deux garçons qu’elle a rencontrés à la fac, Eidan et Enry, attendent d’elle qu’elle se souvienne, qu’elle recouvre sa véritable identité.
Pour y parvenir, Anaïa doit explorer les recoins les plus sombres de son inconscient et emprunter un chemin où musique et sentiments se mêlent étroitement.
Prise dans le brasier des souvenirs, il lui faudra affronter bien plus que sa mémoire oubliée, et faire face aux démons de son passé.
Mais l’amour pourra-t-il suffire à réparer ce qui a été brisé et à écarter le péril qui la guette ?

 

monavis

 

 S'il y a bien un livre que j'attendais avec beaucoup d'impatience, c'est celui-ci. J'avais adoré le premier tome de Phaenix et même les quelques réserves que j'avais émises au début de ma lecture avaient été balayées par mon engouement pour cette belle histoire. J'ai passé un bon moment mais je ressors tout de même de cette lecture avec un sentiment plutôt mitigé. Ce sont les mêmes choses que dans le premier volet qui m'ont dérangé. J'ai trouvé que c'était assez inégal dans l'ensemble car il y a des passages vraiment superbes et envoûtants quand il est question de musique, du mythe du phénix ou de la relation entre Eidan et Anaïa, mais aussi des passages vraiment lents, trop longs et parfois "gnan-gnan". Les passages qui concernent la vie "normale" d'Anaïa m'ont fait lever les yeux au ciel plus d'une fois et m'ont ennuyé au plus haut point. Je trouve les personnages secondaires vraiment inintéressants, vides et sans consistance. On a l'impression qu'ils n'ont pas de vie en dehors d'Anaïa. Tout tourne autour d'elle et ils l'idolâtrent beaucoup trop à mon goût. Les dialogues qu'ils échangent m'ont souvent semblé plats, peu crédibles et sans intérêt.

 

 En dehors de ce gros point négatif, j'ai aimé en apprendre plus sur le mythe du phénix et sur la véritable histoire d'Anaïa. Le premier tome nous laissait un peu en plan avec nos questions et celui-ci nous apporte les réponses que l'on attendait. Il manque juste des explications sur le rôle du phénix dans le monde et dans l'Histoire. On en parle vaguement mais sans apporter de vrais exemples, c'est dommage car c'était une très bonne idée. L'histoire m'a bien plu même si j'ai trouvé que c'était quand même long à se mettre en place et assez prévisible finalement. La relation Eidan/Anaïa est superbe, peut-être parfois un peu too much mais c'est quand même une très belle histoire d'amour. L'écriture de Carina Rozenfeld est envoûtante, pleine de charme et de sensualité. J'ai, encore une fois, adoré la playlist proposée au fil des pages et je ne me lasse pas d'écouter les douces mélodies de Sia que j'ai découvertes grâce au premier tome. Je ne parle pas souvent des couvertures mais je tiens à souligner le travail qui a été fait sur celle-ci. C'est totalement en accord avec l'histoire et je la trouve magnifique et parfaite en tous points.

 

"-Les gens ne regardent plus le ciel, Ana. Ils gardent leurs yeux baissés sur leurs petits soucis, ils oublient que le monde peut être plus vaste, qu'il y a des couleurs, des arcs-en-ciel, des nuages et des oiseaux fantastiques qui pourraient changer leurs vies."

 

 

 

 


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog