Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

thrillers - policiers -...

2011-10-16T11:11:00+02:00

Jusqu'à la folie - Jesse Kellerman

Publié par MyaRosa

Jusqu'à la folie

 ( Trouble )

de Jesse Kellerman

couv68882438

Catégorie(s) : Thriller / Littérature américaine

Edition / Collection : Les deux terres

Date de parution : 5 octobre 2011

Nombre de pages : 376

Prix : 22,50€

 

L'histoire : Dans une rue sombre de Manhattan, très tard dans la nuit, une jeune femme est agressée par un homme armé d'un couteau. Jonah, un étudiant en médecine surmené, vole à son secours et tue accidentellement l'agresseur. Pendant que les médias font de lui un héros, le procureur s'interroge sur son geste héroïque. La victime, quant à elle, veut retrouver son sauveur et tient à lui montrer sa reconnaissance. Les événements s’enchaînent, et Jonah est entrainé dans une spirale terrifiante. S'il est vrai qu'aucune mauvaise action ne demeure impunie, le châtiment de Jonah ne fait que commencer...


sticker-ma-grande-fee-coeur-fuschia-635584

  On ne présente plus Jesse Kellerman qui a connu un succès remarquable en France suite à la parution de son roman Les Visages, roman que je n'ai pas lu car le synopsis ne me tentait pas plus que cela. J'avais tout de même bien envie de faire connaissance avec cet auteur dont j'ai tellement entendu parler et j'ai sauté sur l'occasion lorsque j'ai eu l'opportunité de découvrir ce roman, écrit avant Les Visages, dont le sujet m'attirait davantage. Je l'ai laissé trainer quelques semaines dans ma PAL car j'ai eu un peu peur en découvrant les critiques qui commençaient à fleurir sur la blogosphère car elles n'étaient pas très positives... J'ai donc entamé cette lecture un peu à reculons et au final ce n'est pas plus mal car ça m'a permis d'être agréablement surprise puisque j'ai adoré ce thriller !

 

 On suit la descente aux enfers de Jonah, jeune étudiant en médecine dont la vie semble à peu près normale jusqu'au jour où il tombe sur une femme en train de se faire agresser dans la rue. Prenant sa défense, Jonah tue l'agresseur et se retrouve dans une situation délicate, pour certains c'est un héros, tandis que d'autres contestent la légitimité de son geste. C'est à ce moment là que la vie de Jonah bascule dans une spirale infernale. La famille de l'homme qu'il a tué veut le poursuivre en justice, et une relation étrange et malsaine se tisse entre lui et la victime... Le moins que l'on puisse dire est que sa vie est mouvementée, entre les événements récents et sa relation avec son ancienne petite amie dont il se sent toujours responsable ainsi que les études de médecine qui ne sont pas de tout repos...

 

 Je comprends un peu pourquoi les avis sont mitigés car l'histoire ainsi que le style de l'auteur sont assez particuliers. Je pense que ce roman fait partie des livres que l'on ne peut pas moyennement apprécier. Soit on adore, soit on déteste. Personnellement, j'ai vraiment adoré autant pour l'un que pour l'autre. Je me suis facilement habituée à l'écriture de l'auteur, incisive et percutante et souvent crue. On a l'impression de rentrer dans la tête du personnage. On connait toutes ces pensées, on suit ses moindres faits et gestes. Je comprends qu'on puisse trouver certains passages un peu longs car il n'y a pas toujours d'action, mais vraiment, je ne me suis ennuyée à aucun moment. On a vraiment l'impression de ne faire qu'un avec le personnage, de comprendre parfaitement ses émotions et de vivre avec lui cette descente aux enfers. L'histoire est dérangeante mais j'ai vraiment adoré, me demandant à chaque moment comment toute cette histoire pourrait se terminer. J'ai aimé suivre Jonah dans les différentes parties de sa vie, son quotidien avec son colocataire complètement déjanté qui m'a fait penser à celui de Hugh Grant dans  Coup de foudre à Notting Hill. J'ai aimé le suivre lorsqu'il rend visite à sa famille, et surtout lorsqu'il est à l'hôpital où tout est compliqué et où personne ne le respecte.C'était fascinant de suivre l'apprentissage d'un étudiant en médecine. Le roman se concentre sur toutes ces parties de sa vie qui sont très différentes et j'ai trouvé cet univers vraiment riche et fascinant.

 

 J'ai trouvé ce livre vraiment fort et marquant. Pour moi, il y a un petit quelque chose de Fight Club de Chuck Palahniuk dans la narration et un petit peu de Feu de glace de Nicci French dans l'histoire. J'ai aimé ne faire qu'un avec le personnage, suivre ses moindres faits et gestes et ses pensées les plus intimes et j'ai adoré être enfermée dans cette spirale infernale qui m'a terrifiée. Je me suis vraiment régalée avec ce bouquin et je suis vraiment étonnée de ne pas lire plus de critiques positives à son sujet. Je pense que c'est parce que beaucoup de lecteurs s'attendaient à retrouver ce qu'ils avaient aimé dans Les Visages alors que ce roman est, d'après ce que j'ai pu lire, très différent. Le seul petit bémol pour moi est la fin, un peu facile et surtout trop rapide. Tout le reste est, pour moi, vraiment parfait et je ne suis pas près d'oublier cette histoire hallucinante et terrifiante. Une vraie belle découverte qui me montre une nouvelle fois qu'il est important de se faire son propre avis car si j'avais suivi les critiques, je ne l'aurais certainement jamais lu.

 

1072311-gf.jpgTroubleJesseKellerman.jpgtrouble-kellerman-jesse-hardcover-cover-art.jpg

 

Merci à Livraddict et aux éditions des Deux Terres.

D'autres avis chez : Mélanie, Cécibon, ...

Voir les commentaires

2011-10-11T07:30:00+02:00

Charlene ne reviendra pas - Lisa Unger

Publié par MyaRosa

Charlene ne reviendra pas

( Fragile )

de Lisa Unger

couv33435732

Catégorie(s) : Roman policier - littérature américaine

Edition / Collection : Belfond noir

Date de parution : 28 avril 2011

Nombre de pages : 391

Prix : 21,50€

 

L'histoire : Apparences trompeuses, âmes tourmentées, secrets enfouis... Quand la disparition d'une adolescente réveille le passé sombre des habitants d'une petite communauté bien tranquille. Dans la petite ville des Hollows, où chacun se connaït depuis l'enfance, tout semble calme et rassurant. Jusqu'au jour où Charlene, une adolescente un peu rebelle, disparaït. Fugue ? Enlèvement ? Meurtre ? Alors que l'enquête piétine, l'inspecteur Jones fait un curieux parallèle entre la disparition de Charlene et celle de Sarah, une lycéenne retrouvée morte vingt ans plus tôt... Caché à l'abri de ces jolies facades fleuries, le mal veille. Bientôt, il frappera de nouveau.

 


 

**

 

 Lisa Unger est une romancière américaine dont j'ai beaucoup entendu parler. J'avais envie de la découvrir depuis longtemps et je remercie les éditions Dialogues de m'en avoir donné l'opportunité avec ce roman que je ne connaissais pas du tout. Bien loin des thrillers sanglants, cette histoire reste assez classique et ne fera pas partie de mon top 5, mais malgré tout, j'ai passé un très bon moment. Si vous êtes à la recherche d'un livre avec beaucoup d'action, passez votre chemin ! L'auteur a choisi ici de s'intéresser plutôt aux pensées et au ressenti des personnages. Tout se concentre vraiment sur la psychologie des personnages. Il est question des secrets et des non-dits qui peuvent empoissoner le quotidien et détruire chacun de nous à petit feu. Les protagonistes de cette histoire sont tous hantés par un événement passé, quelque chose qu'ils auraient dû faire ou dont ils auraient dû parler. La disparition inexpliquée de Charlene n'est finalement qu'un prétexte pour faire ressurgir d'autres histoires. Attention, ne vous y méprenez pas, je n'arrête pas de répéter que c'est un livre assez classique et qu'il n'y a pas d'effusions de sang, néanmoins, c'est une histoire très sombre.

 

 Lorsque Charlene disparait sans laisser de trace, tout le monde se demande si elle est partie de son plein gré rejoindre ses amis de New-York dans l'espoir de percer dans la musique comme le laisse entendre son statut facebook ou s'il lui est arrivé quelque chose de plus grave... Surtout que depuis, son beau-père est introuvable et sa mère semble cacher quelque chose. Son petit ami dit ne rien savoir mais est-ce la vérité ? Dans la petite ville des Hollows où tout le monde se connait, cette histoire fait ressurgir un drame plus ancien : la disparition d'une adolescente dont le corps a été retrouvé mutilé. Et si l'histoire se répétait ? J'ai particulièrement aimé le fait que l'histoire se déroule dans une petite ville. Il en découle ainsi une ambiance toute particulière puisque les parents des adolescents ont tous été à l'école ensemble et ont pris des chemins différents, se sont éloignés mais se croisent toujours dans la rue. Ils ont tous un passé commun et d'anciennes rancoeurs.

 

 J'ai beaucoup aimé ce roman. Si le suspense n'est pas des plus intenses, les réflexions sur la nature humaine sont très intéressantes. On constate avec effroi comment une vie peut basculer en quelques secondes, comment un mauvais choix peut modifier toute une vie et comment l'enfance peut influer sur l'avenir. J'ai aimé ce mélange de plusieurs histoires qui se ressemblent ainsi que le message que veut faire passer l'auteur et le fait qu'un drame puisse avec des conséquences sur de nombreuses personnes de générations différentes. Les personnages de ce livre sont torturés par des démons différents auxquels ils se retrouvent confrontés à un moment ou à un autre. L'ambiance de ce petit monde où tout le monde connait tout le monde est vraiment pesante et m'a beaucoup plu. J'en garderai un bon souvenir.

 

dialogues.jpg

 


Voir les commentaires

2011-10-03T08:26:00+02:00

Les étranges talents de Flavia de Luce

Publié par MyaRosa

Les étranges talents de Flavia de Luce

( The Sweetness at the Bottom of the Pie )

de Alan Bradley

couv23023455

Catégorie(s) : Roman policier - Jeunesse - Littérature canadienne

Edition / Collection : Editions du Masque / MsK

Date de parution : avril 2010

Nombre de pages : 369

Prix : 17€

 

L'histoire : En plein été caniculaire, le paisible manoir de Buckshaw est agité par de curieux événements : un oiseau mort, timbre collé au bec, est retrouvé devant la porte de la cuisine, un cadavre fait son apparition au beau milieu d'un plant de concombres, et le colonel de Luce, maître des lieux, n'est plus lui-même. Sa fille Flavia décide alors de mener l'enquête et va se retrouver plongée au coeur du passé tourmenté de son père. Véritable chimiste en herbe à l'esprit vif et imprévisible, ses lunettes rondes lui servent autant à attirer la compassion qu'à protéger ses yeux des projections d'acide, et nul ne peut résister à sa fabuleuse repartie... surtout pas ses soeurs.

 

bk-Sweetness-Norwegian-PBcapa-plano flavia-frente cb69d5f5208255567fe96b115a2ce96d

 

786.jpg Une jolie couverture, un résumé plein de promesses, il n'en fallait pas plus pour que je succombe à la tentation. Est-ce que ce livre a été à la hauteur de mes attentes ? Parfaitement ! Pour moi, ce livre fait partie des bons, même des très bons romans jeunesse et j'espère que d'ici quelques années il aura sa place parmi les classiques du genre parce que ce serait parfaitement mérité ! L'auteur est canadien et a publié son premier roman (celui-ci) à l'âge de soixante-dix ans. Il a obtenu de nombreux prix littéraires. L'écriture est brillante, agréable, et pleine de jeux de mots amusants. L'histoire est prenante et les personnages sont excentriques et fascinants. J'ai adoré suivre Flavia dans ses aventures. C'est vraiment un personnage haut en couleur ! A seulement onze ans, cette petite fille est un vrai petit génie. Elle se passionne pour la chimie et les mystères de la vie. Sa curiosité débordante lui joue parfois des tours mais l'aide aussi à surmonter bien des épreuves. Je l'ai trouvé tellement attachante, cette petite fille tellement en décalage avec le monde dans lequel elle évolue ! L'histoire se passe dans la campagne anglaise, dans les années cinquante, cette époque et le milieu social dans lequel elle a grandit font qu'on attend elle qu'elle soit une gentille petite fille bien sage qui reste à sa place et s'intéresse à des choses de fille de son âge. Elle vouvoie son père, est censée demander la permission pour tout et n'importe quoi et pourtant, Flavia prend beaucoup de libertés et ne respecte pas toujours les conventions. Sa relation avec ses soeurs est également délicieuse. Ophélia et Daphné sont très différentes d'elle et sont toutes les deux très proches. Ophélia est obsédée par son image et Daphné passe son temps à dévorer tous les livres qui lui tombent sous la main tandis que Flavia est plus aventurière et n'hésite pas à prendre des risques. Elles ne cessent de se jouer des tours, de s'envoyer des répliques bien cinglantes à la figure. C'est vraiment jubilatoire ! Le manoir Buckshaw est, lui aussi, fascinant avec ses pièces interdites, le laboratoire de Flavia et ses secrets. C'est un personnage à part entière tout comme l'environnement de Flavia dans ce petit village où tout le monde se connait.

 

 J'ai vraiment passé un très bon moment avec ce livre qui était bien partie pour devenir un coup de coeur grâce aux personnages et à l'écriture vraiment délicieuse. Malheureusement, j'ai trouvé certains passages un peu longs ce qui a un peu freiné ma lecture et mon enthousiasme. Néanmoins, ce n'est vraiment pas l'image que je garderai de ce livre car c'est vraiment anecdotique. Ce roman mérite vraiment d'être lu car il est original et sort vraiment du lot. Il n'est pas réservé aux enfants, qui doivent d'ailleurs avoir un peu de mal à saisir toutes les subtilités du texte, il est d'ailleurs paru simultanément dans la collection adultes des éditions JC Lattès. Je suis vraiment très contente d'avoir fait la connaissance de Flavia et je me réjouit car je lirai d'ici peu un autre roman la mettant en scène : La Mort n'est pas un jeu d'enfant. J'espère avoir réussi à attiser votre curiosité. Si ce n'est pas encore le cas, j'espère que les passages suivants sauront vous convaincre...

 

Flavia_de_Luce_by_Go_Dark.jpg Les-etranges-talents-de-Flavia-de-Luce-Alan-Bradley-Les-lec Sweetness lowres

 

" Ainsi donc, c'était comme ca que se passaient les choses... Baptême ou enterrement, c'était chaque fois la même histoire : sans même un mot gentil, la première femelle en vue se retrouve enrôlée et on l'envoie s'assurer que l'eau bout dans la marmite... Une petite collation, ben tiens ! Pour qui me prenait-il ? Son larbin ?"

 

"Il me vint à l'esprit que le paradis était sûrement un endroit où les bibliothèques étaient ouvertes vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. Voire... huit jours sur sept !"

 

"Une fille peut deviner immédiatement si une autre l'apprécie ou pas : c'est un fait avéré. Fély prétend qu'il existe une ligne téléphonique coupée entre l'homme et la femme, et qu'on ignorera toujours qui des deux a raccroché le premier. Avec les garçons, on ne peut jamais savoir s'ils sont charmés ou tout l'inverse, alors que chez les filles, cela se voit en trois secondes. Un flux ininterrompu de signaux invisibles circule entre elles, comme les messages câblés entre la côte et les bateaux en haute mer."

 

" J'acquiesçai bêtement, tel l'ingrat rejeton d'une famille d'aristocrates consanguins en mal de compassion."

 

sweetness-bottom-pie.jpg sweetness-taiwancover.jpg the-sweetness-at-the-bottom-of-the-pie.jpg

 

 


 


 

challenge-jeunesse-2

4/24

Voir les commentaires

2011-09-29T10:52:00+02:00

Les jeunes filles et la mort

Publié par MyaRosa

Les jeunes filles et la mort

( Siren of the waters )

de Michael Genelin

couv41333980-copie-1.jpg

Catégorie(s) : Policier - littérature étrangère

Edition / Collection : Marabout

Date de parution : 24 août 2011

Nombre de pages : 504

Prix : 19,90€

 

L'histoire :  En plein coeur de l'hiver, sur une autoroute verglacée de Slovaquie, un minibus achève de flamber... Six jeunes femmes ont péri dans l'accident. Le commandant Jana Matinova, appelée sur les lieux, reconnaît l'une d'entre elles, devenue prostituée à Bratislava Mais ce qui paraît une affaire banale est en réalité le point de départ d'une enquête qui va mener Jana dans les méandres terrifiants du trafic d'êtres humains, aux quatre coins de l'Europe de Kiev à Strasbourg en passant par Nice et Vienne à la recherche d'un tueur impitoyable, lui-même déterminé à retrouver une jeune et belle russe qu'il veut éliminer. "Les jeunes filles et la mort" est le premier volume de la série des investigations du commandant Jana Matinova, qui plonge avec talent des personnages d'une rare humanité dans des enquêtes policières contemporaines à l'atmosphère tourmentée.

 

**

 

 Ce roman est le premier tome des enquêtes de Jana Matinova. Trois autre romans la mettant en scène sont sortis mais ils n'ont pas encore été traduits en français. Si j'ai eu un peu de mal au début du roman à rentrer totalement dans l'histoire, une fois dedans je n'ai plus réussi à en sortir et j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre Jana dans cette enquête un peu singulière. Le début du livre était plutôt classique, des prostituées tuées dans un accident de voiture en Slovaquie, accident ? meurtre ? tout le monde s'interroge et très vite l'enquête va devenir bien plus complexe qu'elle n'y parait. Nous voilà plongés en plein coeur des magouilles qui sévissent dans les pays de l'Est, trafic d'êtres humains, drogue, argent sale, prostitution. Des affaires totalement différentes semblent pourtant toutes mener à la même personne et tandis que l'enquête avance doucement, Jana se retrouve avec d'autres cadavres sur les bras...

 

 Je me suis rapidement attachée à Jana. On a du mal à la cerner au début mais on en apprend plus au fil des chapitres sur son histoire personnelle. La vie ne l'a pas épargné, c'est un personnage meurtri qui avance péniblement dans la vie et qui continue d'espérer des jours meilleurs. Je m'attendais à une histoire assez classique et je pensais que tout allait se concentrer sur les pays de l'Est, or très vite, on se retrouve en France ! On découvre notre pays avec un nouveau regard, d'une part parce que l'auteur n'est pas français et d'autre part parce que Jana ne l'est pas non plus. C'est intéressant de voir la France sous un aspect nouveau, à travers des yeux de touristes ou d'enquêteurs. J'ai beaucoup aimé cet aspect du livre. Si au départ, je n'étais pas totalement convaincue parce que je m'attendais vraiment à quelque chose de très classique, j'ai fini par être totalement captivée, presque plus pour l'histoire de Jana que pour l'enquête en elle-même finalement... Les personnages sont assez atypiques, certains sont un peu caricaturaux, mais ils sont tous assez marquants. Il n'y a pas vraiment de scènes violentes et lorsqu'il y a des détails un peu perturbants, on ne s'attarde pas dessus. Néanmoins, ce roman est loin d'être rose, l'auteur va loin et nous montre jusqu'où n'importe qui est capable d'aller pour de l'argent ou juste par cruauté...

 

 J'ai beaucoup aimé ce roman et je serais ravie de découvrir la suite des enquête de Jana Matinova, en espérant que la vie sera un peu plus tendre avec elle à l'avenir...  Merci aux éditions Marabout pour cette découverte !


            siren-waters-michael-genelin-book-cover-art.jpg siren-waters-michael-genelin-hardcover-cover-art.jpg

quatreetoiles

Voir les commentaires

2011-09-20T16:05:00+02:00

Hiver - Mons Kallentoft

Publié par MyaRosa

Hiver

( Midvinterblod )

de Mons Kallentoft

9782757821459

Catégorie(s) : Roman policier / Littérature étrangère

Edition / Collection : Points / Policier

Date de parution : 8 septembre 2011

Nombre de pages : 491

Prix : 7,80€

 

L'histoire : "Cette journée n'est pas faite pour les vivants", pense Malin Fors au coeur de l'hiver le plus froid qu'ait connu la Suède. Le cadavre nu et gelé, retrouvé pendu à un arbre, semble donner raison à l'enquêtrice. La victime aurait jadis blessé son père avec une hache... Malin s'interroge : ce meurtre est-il l'assouvissement d'une vieille haine ? Ou un sacrifice pour le solstice d'hiver ?

 

sticker-ma-grande-fee-coeur-fuschia-635584.jpg

 Ce livre, je l'attendais avec beaucoup d'impatience depuis sa sortie en grand format car j'aime énormément les polars scandinaves et la littérature nordique en général et même si elle est plutôt glauque, je trouve cette couverture très attrayante. Le résumé intrigant et les avis positifs sur la blogosphère y sont aussi pour quelque chose. Un grand merci aux éditions Points qui m'ont permis de découvrir enfin l'écriture de Mons Kallentoft.

 

 Un corps nu et gelé pendu à une branche d'arbres. L'hiver le plus froid que l'on puisse imaginer. Une enquête qui piétine. Des rumeurs. Secrets de famille ? Vengeance ? Violence gratuite ? Culte du solstice d'hiver ? Dès les premières pages, l'atmosphère est lourde et pesante. Le froid est si bien décrit qu'on frissonne en tournant chaque page. On se sent oppressé, perdu dans un hiver qui n'en finit pas. La solitude est omniprésente : celle de Malin qui a du mal à se lier aux autres, celle de la victime qui vivait isolé, celle de Maria et de bien d'autres encore. Ce roman dégage une atmosphère vraiment particulière, froide et ténébreuse qui nous enveloppe et ne nous lâche pas une seconde. Le style de l'auteur est particulier et assez déroutant au début puisqu'il change sans cesse de narrateur, sans même nous prévenir ou nous indiquer de qui il s'agit. Il nous laisse écouter les pensées des différents personnages, notamment celle de la victime. C'est assez déstabilisant au début mais on s'y fait très vite et cette originalité m'a bien plu. Le rythme est lent, l'enquête avance doucement mais ça convient parfaitement à tous les thèmes évoqués et à la saison choisie. Ca renforce ce sentiment d'oppression et d'étouffement et je pense que c'est un choix de l'auteur. C'est vraiment un polar qui est plus axé sur la psychologie, les émotions et le ressenti des personnages que sur l'action en elle-même.

 

 Hiver est le premier tome des enquêtes de Malin Fors, l'enquêtrice de Mons Kallentoft qui connait un succès phénoménal un peu partout dans le monde. Elle est solitaire, élève seule sa fille adolescente et a quelques problèmes avec l'alcool... On sait d'emblée qu'elle a des secrets, certainement un lourd passé et on a tout de suite envie d'en savoir plus. J'ai beaucoup aimé ce personnage, on suit sa vie privée en parallèle de l'enquête et la fin nous laisse avec beaucoup d'interrogations qui trouveront, je l'espère, des réponses dans les tomes suivants même si l'auteur s'amuse à nous faire croire le contraire... J'ai éprouvé beaucoup d'émotions à la lecture de ce roman que je ne suis pas près d'oublier. S'il n'y a pas de scènes gores ou de détails sanglants, ce polar est noir, très noir et on se demande vraiment jusqu'où la cruauté humaine peut aller... Un bon, un très bon polar qui rejoint mes préférés.


 cinqetoiles.jpg

Voir les commentaires

2011-08-31T09:05:00+02:00

Derniers adieux - Lisa Gardner

Publié par MyaRosa

Derniers adieux

( Say goodbye )

de Lisa Gardner

derniers-adieux-gf.jpgCatégorie(s) : Romans policiers / Thrillers

Edition / Collection : Albin Michel / Spécial Suspense

Date de parution : 1er septembre 2011

Nombre de pages : 423

Prix : 21,50€

 

L'histoire : Est-ce parce qu'elle attend un enfant que l'agent du FBI, Kimberly Quincy, se sent particulièrement concernée par le récit incroyable et terrifiant d'une prostituée enceinte ? Depuis quelques temps, elles sont plusieurs à avoir disparu d'Atlanta sans explication, comme évaporées, et Kimberly est bien la seule à s'en préoccuper. Un serial killer s'attaquerait-il à ces filles vulnérables ? Aurait-il trouvé la clé du meurtre parfait ?

 

                           large 9780752891163say-goodbye-lisa-gardner-hardcover-cover-art

**

 

Waouuuh ! Je ressors de cette lecture bluffée et chamboulée. J'avais déjà beaucoup aimé  La Maison d'à côté, mais celui-ci va encore plus loin. En lisant le résumé et en débutant la lecture, on a l'impression qu'on va rester dans un roman policier classique cousu de fil blanc or on se rend très vite compte que l'auteure va nous emmener beaucoup plus loin. Lisa Gardner le dit elle-même dans les remerciements, ce livre est le plus violent qu'elle ait écrit et franchement c'est vrai que ça va loin. Il n'y a pas de scènes gores détaillées, pas d'effusions d'hémoglobine, pourtant ce livre est vraiment dérangeant. On plonge dans un univers malsain qui malheureusement est loin d'être totalement fictif. L'histoire s'inspire de nombreux faits divers réels et on le sait tous, c'est justement ce qui nous dérange. On a du mal à imaginer que tant d'horreurs puissent arriver et en même temps on a tous constaté un jour, même indirectement, que l'Homme est capable des pires atrocités. Je reste volontairement vague car je déteste dévoiler des informations que je n'aurais pas aimé apprendre avant d'entamer la lecture d'un livre. Vous ne saurez donc pas de quoi il est véritablement question dans ce livre, mais croyez moi, vous le découvrirez bien assez tôt...

 

 Malgré toutes ces horreurs, il y a des personnages très attachants qui donnent un petit coup de frais à ce roman. Kimberly Quincy par exemple, est adorable et rigolote. Enceinte de cinq mois, elle ne peut se résoudre à rester sur la touche et s'implique un peu trop au goût de son mari, mais sa situation donne lieu à des remarques ou des scènes amusantes. Elle a des envies de femme enceinte, des sautes d'humeur même si elle grogne dès qu'on le lui fait remarquer. Rita est une femme exceptionnelle qu'on aimerait tous connaitre. J'ai adoré son personnage.

 

 En ce qui concerne la construction du roman, j'ai une nouvelle fois été bluffée par le talent de Lisa Gardner qui est en train de devenir l'un de mes auteurs fétiches. Elle sème des indices et des informations capitales un peu partout et s'arrange pour qu'on n'y prête pas trop attention (bon, j'ai quand même senti venir quelques révélations...). Le roman est bien construit, il y a de nombreux rebondissements et les fins de chapitres sont souvent très intenses. Je n'ai pas été très emballée par le début. Je m'embrouillais un peu dans les noms, je trouvais qu'il y avait quelques longueurs et puis c'était bien trop classique à mon goût. Pourtant, je peux vous dire que très vite j'ai été happée par cette histoire, partagée entre horreur et fascination. Bourreau, victime, on ne sait parfois plus trop où on en est. C'est déstabilisant. La fin est tout simplement parfaite et en remet une couche au cas vous ne seriez pas encore assez effrayé par cette sordide affaire. Je ne sais pas si vous lisez les remerciements, mais ceux de Lisa Gardner valent vraiment le détour ! Vous l'aurez compris, je vous recommande ce livre avec néanmoins un petit conseil d'ami : arachnophobes, abstenez-vous de le lire !

 

                9780752893730.jpg1013135-gf.jpg

cinqetoiles

Voir les commentaires

2011-08-16T05:00:00+02:00

Les Ombres qui attendent - Carlene Thompson

Publié par MyaRosa

Les Ombres qui attendent

( Nowhere to hide )

de Carlene Thompson

9782810004409FS

Catégorie(s) : Policier

Edition / Collection : Toucan noir

Date de parution : 22 juin 2011

Nombre de pages : 414

Prix : 22€

 

L'histoire : Certains secrets ne peuvent rester enterrés...

La vie de Marissa Gray a basculé quand sa meilleure amie Gretchen a fait une chute mortelle sous ses yeux au cours d'une escapade entre amis. Envers et contre tous, Marissa a toujours affirmé que Dillon Archer, le petit ami de Gretchen, l'avait bel et bien poussée dans le vide. Mais personne, pas même son fiancé, n'a voulu la croire. Lorsqu'elle revient à Aurora Falls comme journaliste du quotidien local, elle est sûre que les blessures du passé sont cicatrisées. Pourtant, très vite, le sang se remet à couler. Un inconnu s'attaque aux anciens amis de Gretchen et tue des innocents de sang-froid. Et les messages étranges qu'il laisse derrière lui mènent tous à Marissa ! Elle n'a plus le choix : si elle veut échapper à la mort, elle va devoir découvrir les mystères du passé...

 

**

 

 Je vous en parlais justement il y a quelques jours, j'ai découvert Carlene Thompson lorsque j'étais adolescente et ses romans m'ont vraiment bluffée à l'époque. Depuis, j'ai lu de nombreux romans policiers et thrillers et avec du recul, je ne suis plus aussi enthousiaste qu'avant mais je continue de la lire car je passe toujours un bon moment. Lire un Carlene Thompson a pour moi un petit côté réconfortant. C'est toujours la même recette, le même schéma, le même genre de personnages. On retrouve par exemple quasiment toujours une jeune femme belle et intelligente qui a quitté sa ville natale et qui s'y retrouve d'une façon ou d'une autre sans pour autant être la bienvenue... Il y a toujours des menaces, des lettres anonymes, une proie qui est suivie par un mystérieux inconnu. L'héroïne est toujours amoureuse du gentil policier et elle a toujours un amour sans borne pour les chiens, il y a toujours de magnifiques demeures, des histoires d'amour. Et puis évidemment, malgré de tragiques événements, l'histoire finit toujours bien...  Oui, mais voilà, malgré les stéréotypes et même si parfois c'est tellement semblable d'un roman à l'autre que ça me fait rire, je ne m'en lasse pas. A condition de ne pas en lire tout le temps, c'est toujours agréable de retrouver une trame assez classique, de l'amour, de belles histoires, des secrets de famille bien cachés et l'écriture de Carlene Thompson qui se lit sans difficulté. C'est reposant ! Et puis même si tout reste assez classique, bizarrement j'ai souvent du mal à deviner l'identité de l'assassin. On soupçonne tout le monde, l'auteure sème habilement de faux indices et on est souvent surpris.

 

 Ce roman n'a pas fait exception à la règle. Je n'avais rien lu de l'auteure depuis longtemps et j'ai aimé me plonger dans ce roman même si je suis plus critique qu'avant. J'ai apprécié les personnages et détesté certains d'entre eux, j'ai aimé les nombreux rebondissements et je n'ai deviné l'identité du coupable qu'à la toute fin du roman. Malgré tous les défauts que j'ai énuméré plus haut, j'ai passé un excellent moment et il est certain que je serai au rendez-vous pour le prochain Carlene Thompson ! Ce n'est pas un chef-d'oeuvre, il ne faut pas s'attendre à quelque chose d'extraordinaire qui sort vraiment du lot, mais si vous aimez les romans policiers assez classiques et très féminins comme ceux de Mary Higgins Clark ou de Patricia Macdonald, je ne peux que vous conseiller de découvrir ceux de Carlene Thompson. Quelques titres que j'ai aimé : Noir comme le souvenir, Si elle devait mourir, Présumée coupable, Depuis que tu es partie, Six de coeur, Les secrets sont éternels, Tu es si jolie ce soir, ...

 

60911746.JPG

troisetoiles-copie-2.jpg

Voir les commentaires

2011-08-11T15:20:00+02:00

Un père idéal - Paul Cleave

Publié par MyaRosa

Un Père idéal

 ( Blood men )

de Paul Cleave

9782355840715FS.gif

Catégorie(s) : Thriller - Policier

Edition / Collection : Sonatine

Date de parution : 6 octobre 2011

Nombre de pages : 406

Prix : 22€

 

L'histoire : Jack Hunter a longtemps été un bon époux et un père idéal. Un homme bien sous tous rapports, hormis cette petite manie secrète et discutable : le meurtre violent de prostituées. Aussi son fils Edward ne s'attendait-il pas à ce que la police vienne un jour frapper à la porte de leur maison si tranquille pour arrêter le premier serial killer de l'histoire de Christchurch, Nouvelle-Zélande. Vingt ans plus tard, Edward est à son tour devenu un citoyen modèle. Comptable sans histoire dans un cabinet d'avocats de la ville, il a tout fait pour oublier et faire oublier ses sombres origines. Mais le jour où sa femme est sauvagement assassinée, c'est vers son père, toujours derrière les barreaux, qu'il va se tourner pour prendre conseil. Pourra-t-il faire autrement que de marcher sur ses traces ? L'instinct de tueur est-il vraiment héréditaire ? Autant de questions qu'Edward va devoir affronter durant une folle semaine qui verra sa vie bien rangée basculer dans l'horreur.

 

 

**

 

 J'ai eu la chance de recevoir ce livre en avant-première (il ne sortira normalement que le 6 octobre) et j'en suis très heureuse car Paul Cleave est un auteur dont j'ai entendu parler à de nombreuses reprises suite à son précédent roman paru en France - Un employé modèle - qui a fait couler beaucoup d'encre. Le moins que l'on puisse dire est que ce thriller m'a totalement fascinée. Je suis restée scotchée de bout en bout, incapable de reposer le livre, me demandant sans cesse ce qu'il allait advenir du personnage principal. Car dans toute cette histoire, il faut bien l'avouer, Edward n'est pas épargné. Il a d'abord connu l'horreur lorsque son père s'est fait arrêter pour avoir assassiné des femmes, puis lorsque sa mère est morte, suivie de près par sa soeur. Il a grandit tant bien que mal malgré le regard mauvais et plein de soupçons que lui portent tous les gens qu'il croise. Chacun se demandant s'il porte en lui toute la cruauté de son père... Edward a refait sa vie, il a tout pour être heureux, une femme belle et aimante, une petite fille adorable, un job qui lui plait, des projets plein la tête jusqu'au jour où tout bascule... Nous suivons son quotidien pendant une semaine. Une semaine durant laquelle tout va changer.

 

 L'écriture de Paul Cleave est on ne peut plus agréable. Il fait preuve de beaucoup de cynisme et jette un regard amer sur la société et plus particulièrement sur sa ville natale : Christchurch (Nouvelle-Zélande). Il brosse ainsi le portrait d'une société obnubilée par l'argent aux moeurs douteuses et rongée jusqu'à la moelle. L'histoire se déroule durant la période de Noël, moment idéal pour dénoncer l'hypocrisie et montrer ce qui se cache sous la surface. Le style est incisif, percutant, parfois violent et colle parfaitement au récit. Il y a énormément d'action, de rebondissements, on ne s'ennuie pas une seconde ! La fin est tout simplement grandiose et donne à réfléchir... Si ce roman ne manque pas de scènes d'actions et de violence, il est en plus de cela porté sur la psychologie. On suit le personnage principal, c'est lui qui nous guide, on suit le fil de ses pensées, ses doutes, ses craintes. C'est réaliste et effrayant. J'ai de nombreux passages encore en tête et sais que j'y penserais encore longtemps. Ce n'est pas un livre que l'on peut reposer sans qu'il nous hante. Il est profondément humain, parle de nos peurs, de nos craintes et nous montre comment tout peut basculer en un rien de temps. C'est incontestablement un livre à découvrir, en grande partie pour l'écriture si personnelle de l'auteur et sa façon d'aborder à merveille les démons du passé et les méandres de l'esprit humain. Une belle découverte.

 

Post-scriptum : En lisant le synopsis du précédent roman de l'auteur paru en France - Un Employé modèle - je me suis rendue compte que les deux histoires se déroulent dans la même ville et que l'auteur fait allusion à ce roman plusieurs fois en évoquant le boucher de Christchurch. Une information qui intéressera peut-être ceux qui l'ont lu. Je trouve que c'est une excellente idée qu'a eu l'auteur.

 

        6548531.jpg 60791454_b.jpg

cinqetoiles

le-mec-de-la-tombe-dà-côté

 


Voir les commentaires

2011-07-05T13:09:00+02:00

La Maison d'à côté - Lisa Gardner

Publié par MyaRosa

La Maison d'à côté

( The neighbor )

de Lisa Gardner

2984589723 1 3 YC9ZEolq

Genre(s) : Roman policier - Thriller

Editeur / Collection : Albin Michel / Spécial suspense

Date de parution : 1er septembre 2010

Nombre de pages : 432

Prix : 20,90€

 

Grand prix des lectrices de Elle 2011

 

L'histoire : Un fait divers dans une banlieue résidentielle de Boston passionne les médias. Sandra Jones, jeune maîtresse d’école et mère modèle, a disparu. Seul témoin : sa petite fille de quatre ans. Suspect Nº1 : son mari Jason.

Dès que l’inspectrice D.D. Warren pénètre chez les Jones, elle sent que quelque chose cloche : les réticences de Jason à répondre à ses questions, son peu d’empressement à savoir ce qui a bien pu arriver à son épouse "chérie"… Tente-t-il de brouiller les pistes ou cherche-t-il à protéger sa fille, à se cacher ? Mais de qui ?

Après avoir lu ce suspense, vous ne regarderez jamais plus une porte déverrouillée, une fenêtre entrouverte ou une page Web de la même façon… Les fans de Sauver sa peau apprécieront cette nouvelle enquête particulièrement surprenante de la non moins surprenante D.D. Warren !

 

**

 

"Je sais quelque chose que tu ne sais pas..."

 

                   9781409103356FS 1097117-gf.jpg The-Neighbour-441x680.jpg

 

 Ce livre marque ma première rencontre avec Lisa Gardner que je souhaitais découvrir depuis longtemps et je ne suis vraiment pas déçue. La Maison d'à côté  est un thriller magistralement orchestré. Nous sommes entraînés par l'auteure d'un suspect à l'autre, d'une hypothèse probable à une autre encore plus crédible, à tel point qu'on en vient à envisager tout et n'importe quoi et à soupçonner le moindre personnage. Le style de Lisa Gardner est on ne peut plus agréable. Les mots sont fluides, les dialogues percutants, les personnages crédibles et il y a dans ce livre une bonne dose d'humour malgré le côté tragique de la situation. L'enquête est menée par D.D. Warren - déjà présente dans Sauver sa peau - et j'ai adoré son personnage. Elle est intelligente, délurée, originale et ne mâche pas ses mots. Mieux vaut ne pas se trouver sur son chemin...

 

 Le roman est très bien construit. Les chapitres défilent vite, il n'y a pas de temps mort ou de longueurs, il y a de nombreux rebondissements qui arrivent souvent lorsqu'on s'y attend le moins et remettent en question tout ce qu'on s'était imaginé. Nos suppositions sont balayées en quelques secondes, nos certitudes volent en éclat et tout est à refaire. J'ai aimé me faire balader de la sorte et que l'auteure s'amuse à nous envoyer sur de fausses pistes. Je me suis prise au jeu, menant ma propre enquête. J'avais deviné une partie du mystère mais pas la plus grande partie. J'ai été bluffée par le dénouement, surprenant et à la hauteur du reste du roman. Je n'ai pas été déçue. Ce livre, en plus d'être surprenant et captivant, laisse une drôle d'impression, une fois la lecture terminée. On ne peut pas l'oublier comme ça, il nous fait réfléchir sur la vie, sur les dangers d'internet et sur la folie des hommes. C'est vraiment effrayant ! La Maison d'à côté réunit tous les ingrédients d'un bon thriller : secrets, mensonges, manipulations, monstruosités,... Vous n'êtes pas au bout de vos surprises. Un excellent thriller à couper le souffle !

 

            the-neighbor-pb.jpg -5C69C1B6-D621-4E5C-B17B-BA485E49E1AF-Img100.jpg 33922299.JPG

 

" Même si on veut. Même si on cherche, même si on prie, même si on repart de zéro. Peu importe. Il y a des choses qu'on ne retrouve plus jamais une fois qu'on les a perdues. Des choses qu'on ne peut plus oublier une fois qu'on les connaît."

 

quatreetoiles


Voir les commentaires

2011-06-30T07:41:00+02:00

Intuitine - Frédérick Maurès

Publié par MyaRosa

Intuitine

de Frédérick Maurès

couv49169431.jpg

Editeur : Le Manuscrit

Date de parution : 3 mai 2011

Nombre de pages : 245

Prix : 19,90€

 

L'histoire : Selwyn College, Cambridge : son charme anglais, ses étudiants talentueux, ses professeurs prestigieux... Un climat so british sous lequel couve aussi une violence explosive. Pour quelles raisons le brillant professeur Wolff catalyse-t-il autant de haines ? Son invention aux effets dévastateurs, l'Intuitine, semble être à l'origine de bien des troubles, à commencer par la disparition d'un scientifique russe.

En suivant Maria, la fille de Vladimir Vaderov, et Antoine, son fidèle chevalier servant, l'auteur fait plonger le lecteur dans une enquête où espionnage, meurtres et expérimentations scientifiques font froid dans le dos.

 

**

 

  Voilà un roman avec lequel vous êtes sûrs de passer un bon moment. Ici pas d'abondance d'hémoglobine, de tueur en série cannibale ou de scènes de violence gratuites, mais un très bon roman policier réfléchi et effrayant qui se déroule dans un endroit prestigieux : Cambridge. Je n'ai au aucun mal à me plonger dedans. Dès les premiers mots, j'ai été charmée par la délicieuse écriture de Frédérick Maurès. Les mots glissent, il n'y a pas de lourdeurs, pas de fioritures, la lecture est vraiment très agréable. Je me suis laissée guider par l'auteur, entraînée dans les couloirs de Cambridge et je ne regrette pas d'avoir fait le voyage !

 

 Le cadre est bien choisi, envoûtant, idyllique, j'ai pris beaucoup de plaisir à m'imaginer dans ce lieu. Les personnages sont attachants et bien décrits. C'est assez rare que les héros soient si jeunes dans ce genre de romans et ça m'a permis de m'identifier un peu plus à eux, de me demander ce que j'aurais fait à leur place. J'ai aimé les suivre à travers cette grande aventure. Le thème de ce livre est original et nous amène à nous poser de multiples questions sur la nature humaine et sur ce que l'Homme est capable de faire pour arriver à ses fins. Si la trame est originale, j'ai néanmoins regretté qu'il n'y ait pas plus de suspens. On nous donne tellement d'indices qu'on devine assez rapidement les sombres mystères de ce roman, mais même si ça pourrait être un gros point négatif, bizarrement ça ne m'a pas dérangé plus que ça. Ca ne m'a pas empêché de m'imaginer des dénouements hypothétiques et de suivre avec plaisir les péripéties de notre duo de choc. Un autre petit bémol, si les personnages sont attachants et la lecture légère, il y a un peu trop de bons sentiments à mon goût. Je vais m'arrêter ici pour les défauts, car il n'y a que ces deux-là dont le premier qui n'en est finalement pas vraiment un et je ne veux pas que vous imaginiez que j'ai passé un mauvais moment, loin de là car je me suis vraiment régalée à la lecture de ce roman.

 

 Il ne souffre d'aucune longueur, rien n'est en trop. Je l'ai dévoré et adoré du début à la fin et malgré l'absence de surprises, j'en garderai un excellent souvenir. Frédérick Maurès signe ici son premier roman (après un recueil de nouvelles et une pièce de théâtre) et je suis persuadée que c'est un auteur à suivre de très près car ce récit est habilement mené et une fois commencé il est impossible de le reposer tant il est captivant. Il y a beaucoup de fraicheur, de jeunesse et de modernité dans ce roman policier, et ça fait du bien de voir un peu de nouveauté et de légéreté dans ce genre trop souvent régit par des codes. C'est une très belle découverte que je dois une nouvelle fois aux Agents littéraires. Merci à eux ainsi qu'à l'auteur - qui m'a fait parvenir son livre accompagné d'un gentil message - ainsi qu'aux éditions Le Manuscrit.

 

quatreetoiles.jpg

 

CaptureTitreNB1

logo_Le_Manuscrit.jpg

Site officiel de Frédérick Maurès


 

 


Voir les commentaires

2011-06-25T08:52:00+02:00

Pièges d'outre-tombe

Publié par MyaRosa

Les Mystères de Harper Connely, tome 2 : Pièges d'outre-tombe

( Grave surprise )

de Charlaine Harris

couv58944453

Genre : Policier - Paranormal

 Editeur : J'ai Lu

Date de parution : 16 mars 2011

Nombre de pages : 283

Prix : 8,90€


 

Cliquez-ici pour lire mon avis sur le premier tome

 

L'histoire : " Depuis que j'ai été frappée par la foudre, je suis dotée de capacités hors du commun, c'est le cas de le dire. Je retrouve les morts et peux dire ce qui les a tués. Mais depuis que j'en ai fait mon job, je me suis fait des ennemis. Alors, quand en pleine démonstration de mes talents dans un ancien cimetière de Memphis, je tombe sur un corps fraîchement assassiné et plutôt compromettant... Suspectée, je n'ai d'autre choix que de découvrir la vérité. "

 

**

64038033 p

 

 C'est avec plaisir que je me suis une nouvelle fois plongée dans les aventures de Harper Connely et de son "frère" Tolliver. Les voilà de nouveau confrontés à une situation embarassante puisqu'Harper, appelée pour faire une démonstration de son talent devant des étudiants, découvre dans une tombe un corps qui ne devrait pas y être, celui d'une fillette de onze ans enlevée dix-huit mois plus tôt... 

 

 J'ai aimé retrouver nos deux héros et me plonger dans une nouvelle histoire de meurtre. Le schéma reste classique et assez semblable à celui du premier tome, mais ça ne m'a pas dérangée plus que cela. On en apprend un peu plus sur l'histoire de Harper et de Tolliver, sur leur adolescence et l'ambiguïté de leur relation. Je les trouve vraiment très intéressants tous les deux. Les personnages secondaires sont bien décrits, et comme dans le premier tome on soupçonne tour à tour chaque personne.

 

 Secrets, mensonges, non-dits, l'ambiance est sombre et envoûtante. Si j'ai trouvé parfois qu'il y avait un peu trop de longueurs, l'histoire est aussi passionnante que celle du premier tome et j'ai déjà hâte de me plonger dans la suite. Franchement, même si vous n'êtes pas fan de surnaturel, vous aimerez peut-être ce livre car c'est vraiment un roman policier avec une vraie enquête saupoudré de paranormal. Le surnaturel est la base de l'histoire mais il est peu présent finalement. J'apprécie beaucoup ce mélange savamment dosé. Si ce n'est pas déjà fait, n'hésitez-pas à vous plonger dans les Mystères de Harper Connely. Je remercie Radicale, grâce à qui j'ai gagné ce livre. :)

 

           Charlaine-Harris---Grave-Surprise-UK.jpg 9780425212035.jpg

 

troisetoiles.jpg

Voir les commentaires

2011-06-23T16:06:00+02:00

La Rédemption du marchand de sable

Publié par MyaRosa

La Rédemption du marchand de sable

( The Dead letters )

de Tom Piccirilli

couv64337396.jpg

Editeur : Folio

Collection : Policier

Date de parution : 13 mai 2011

Nombre de pages : 416

Prix : 7,30€

 

L'histoire : Depuis que Killjoy a assassiné sa petite fille, la vie d’Eddie Whitt n’est plus qu’un long cauchemar... Il a tout perdu, sa femme a sombré dans la folie, il a quitté son travail et choisi de traquer sans répit celui qu’on surnomme le Tueur à l’oreiller ou le Marchand de sable. Lorsqu’il réapparaît quelques années plus tard, Killjoy a changé. Il ne tue plus. Il enlève des enfants maltraités par leurs parents pour les donner aux familles endeuillées par sa faute. Dans de longues lettres tourmentées, il tente d’expliquer à Eddie ce qu’il fait. Entre le père désespéré et l’assassin en quête de rédemption va se nouer une étrange relation faite de folie et de fascination...

 

**

 J'ai ressenti une multitude d'émotions en lisant ce livre. J'ai d'abord détesté le début. Je n'y comprenais rien, je trouvais le style brouillon, incohérant, bancal, j'avais l'impression de lire un roman fantastique alors que j'attendais un polar, un vrai. J'ai vraiment pris sur moi pendant plusieurs dizaines de pages, je me suis accrochée pour ne pas le reposer et prendre un autre livre même si ça me démangeait et tout ce que je peux vous dire, c'est que j'ai vraiment bien fait de persister !

 

 J'ai peu à peu réussi à me faire au style de l'auteur, à son franc-parler, à ses tournures de phrases parfois un peu étranges. Je ne sais pas si c'est dû à la traduction où si le texte original est comme ça, mais sincèrement j'ai quand même eu du mal à m'y faire. Pour ce qui est des personnages, je me suis, dès le début attachée à Whitt, ce père rongé par la douleur et la rage, par l'envie irrépressible de se venger, de tuer celui qui a détruit sa vie, son bonheur à jamais. On sent sa détresse, sa haine, et le fait qu'il soit comme mort, animé seulement par l'envie de faire payer le responsable. Ce récit transpire la douleur, la folie, la rage et le désespoir. On est happé dans un univers sombre, très sombre et on sait que les choses ne vont pas aller en s'arrangeant. C'est noir, fort, poignant et moi qui avais eu du mal au début je n'ai plus réussi à lâcher ce roman. Les pages défilaient à toute vitesse et j'étais comme hypnotisée par ce cauchemar, emportée dans une spirale infernale.

 

 Le style de l'auteur que je trouvais si particulier au début est devenu fascinant. Les fantasmes, la réalité, la folie et la raison se mélangent, on est quelques fois un peu perdu, mais qu'importe. Parfois le texte prend la tournure d'une litanie mystique et on se laisse guider dans une espèce de valse morbide qui nous entraîne dans le jeu dangereux mené par Whitt et Killjoy. Il y a beaucoup de poésie dans ce texte et l'auteur arrive avec une aisance déconcertante à nous faire ressentir la détresse de Whitt. C'est une lecture choc, violente qui ne peut pas laisser indifférent. Si comme moi vous n'accrochez-pas au début, sincèrement continuez, accrochez-vous, ça en vaut vraiment la peine. Je pense que ce roman va me hanter longtemps...

 

Un grand merci à

livraddict.JPG

et aux éditions

logo-folio.png

pour ce partenariat.

 

The-Dead-Letters-Tom-Piccirilli-Pap15-med.jpg redemption-du-marchand-de-sable.jpg

 

troisetoiles


Voir les commentaires

2011-03-07T19:09:00+01:00

Les Lieux sombres - Gillian Flynn

Publié par MyaRosa

 

couv9670707

 

 

Quatrième de couverture :

 

Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux sœurs sont assassinées dans leur ferme familiale. Rescapée par miracle, la petite fille désigne le meurtrier à la police, son frère Ben, âgé de 15 ans. Ce fait divers émeut tout le pays, et la jeune Libby devient un symbole de l'innocence bafouée. Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby, qui ne s'est jamais remise du drame, souffre de dépression chronique. Encouragée par une association d'un type très particulier, elle accepte pour la première fois de revisiter les lieux sombres de son passé. C'est là, dans un Middle West désolé, dévasté par la crise économique et sociale, qu'une vérité inimaginable commence à émerger. Et Libby n'aura pas d'autre choix pour se reconstruire, et peut-être enfin recommencer à vivre, que de faire toute la lumière sur l'affaire, quelles qu'en soient les conséquences.

 

Bien loin des clichés et du manichéisme qui encombrent la plupart des thrillers contemporains, Gillian Flynn nous offre ici une intrigue d'une densité rare, des personnages complexes, tragiques, terriblement humains. Considérée dès son premier roman, Sur ma peau, comme l'une des voix les plus originales du thriller contemporain, elle confirme avec ce livre, où l'on retrouve son style intense et viscéral, son immense talent.


 

Ce qu'ils en ont pensé :


 

Stephen King : "Dire que c'est un roman exceptionnel, oui, très bien, mais ça ne suffit pas. Je pense, croyez moi si vous le voulez, que je n'ai pas lu un thriller aussi perturbant depuis des années. Ca n'est pas un de ces livres avec lequel on passe une heure dans la journée et qu'on oublie le soir. Non, son effet dure longtemps - au moment d'éteindre les lumières, il est là, dans votre tête, comme un serpent dans une cave, obsédant et effrayant."

 

Val McDermid : "Gillian Flynn s'impose comme une voix à part. Ses thrillers n'ont rien à voir avec la production courante. Ses phrases s'immiscent littéralement sous votre peau."

 

 

Mon avis :

 

photo-7-.jpg


  C'est avec beaucoup d'attentes que j'ai commencé ce livre car j'avais eu un énorme coup de coeur pour le premier roman de Gillian Flynn : Sur ma peau. Celui-ci est tout aussi sombre et passionnant. On plonge dans les méandres de la noirceur, on explore des univers effrayants sans aucune retenue. Tout y est : misère sociale, satanisme, secrets de famille, horreur...  et tout est criant de vérité. On s'y croirait ! Le livre est bien construit, on suit Libby Day aujourd'hui dans sa quête de vérité, et on revit la journée du massacre du point de vue de Ben, mais aussi de celui de Patty Day, la mère de famille. On devine peu à peu l'horreur, mais jusqu'à la fin, impossible d'être certain à 100% de ce qui s'est vraiment passé cette nuit-là. Gillian Flynn nous mène par le bout du nez !

 

 Il est difficile de parler de ce livre tant il est prenant et particulier. Difficile de décrire le moment que j'ai passé...

Une fois le livre ouvert, on est emporté dans cet univers, on est en plein coeur de ce drame et même une fois la dernière page tournée, il nous hante encore.... Je ne rentre pas dans les détails car je préfère attiser votre curiosité plutôt que de vous dévoiler des faits importants, ce qui serait vraiment dommage... Ce qui est certain, c'est que c'est un livre dont on ne sort pas indemne, une histoire vraiment particulière qui vous bouscule, qui dérange, qui perturbe. Si vous en avez assez des polars convenus, du schéma classique et des livres qui laissent peu de souvenirs, alors c'est celui-ci qu'il vous faut !

 

 Le style de Gillian Flynn est incésif et percutant et sort vraiment de tout ce qu'on peut lire actuellement. Je peux comprendre que l'on n'aime pas du tout car c'est assez particulier, mais je vous assure ça vaut le détour. J'ai déjà entendu de nombreuses fois parler de polars littéraires. Personnellement je ne fais pas de distinction, mais si je devais qualifier un polar de littéraire, je choisirai celui-ci ! Les personnages sont loin d'être plats, ils sont torturés et criants de vérité. On en apprend beaucoup sur chacun d'eux, à tel point qu'on a l'impression de les connaitre personnallement. Comment ne pas s'y attacher ? On partage leurs doutes, leur peine, leur douleur. On ne lit pas cette histoire, on la vit comme si c'était arrivé près de chez nous, à quelqu'un que l'on connait.

 

 Je n'irai pas plus loin, mon billet sera court, mais j'espère avoir réussi à attiser votre curiosité. C'est un thriller qu'il faut avoir lu, un livre que vous n'êtes pas prêts d'oublier...

 

 Vivement le troisième "Gillian Flynn" ! ;)

 

(482 pages - éditions Sonatine - février 2010 - 22€)

 

En plus, il est disponible en format poche depuis le 2 mars, alors plus d'excuse, lisez-le!

 

 

        Dark-Places dark_places.jpg

 

Voir les commentaires

2010-12-09T15:51:00+01:00

Feu de glace - Nicci French

Publié par MyaRosa

 

couv38131718

 

 

Quatrième de couverture :

 

I l a suffi d'un échange de regards avec un inconnu croisé dans la rue pour qu'elle renonce à tout. Lorsqu'Alice Loudon se lance tête baissée dans sa relation avec Adam Thallis, elle ne connaît rien de lui, pas même son nom. Sous l'emprise de la passion, elle quitte son compagnon pour aller vivre avec Adam et l'épouse dans les deux mois qui suivent leur première rencontre. Mais à mesure qu'Alice découvre la personnalité complexe et tourmentée de son mari, ce qui n'était que simple curiosité va virer à l'obsession, menaçant peu à peu son couple et son équilibre mental. En fouillant dans le passé d'Adam, c'est sa propre vie qu'elle met bientôt en danger.

 

Mon avis :


Juste après notre déménagement, j'ai eu l'irrésistible envie de lire un thriller ou roman policier. Ca ne m'était pas arrivé depuis longtemps, alors hop, j'ai ouvert tous les cartons de livres qui se trouvaient à ma portée (un peu dur dur avec mon gros ventre... :D) et je suis tombée sur celui-ci qui dormait dans ma PAL depuis déjà un moment. Il est certes bien différent de ce à quoi je m'attendais, mais j'ai pourtant eu beaucoup de mal à le reposer...

 

 Alice est une jeune femme que l'on pourrait qualifier de sage ou de classique. Elle a une petite vie bien rangée, routinière où tout va pour le mieux. C'est donc avec autant d'ahurissement que ses amis que nous assistons à son changement de vie. En effet, du jour au lendemain elle plaque tout pour un inconnu. En un regard ils sont devenus fous l'un de l'autre et ne se quittent plus. Mais après avoir vécu un temps d'amour et d'eau fraîche, Alice a envie d'en savoir plus sur celui qu'elle considère comme l'homme de sa vie. Qui est-il? Qu'était sa vie avant leur rencontre? Le jeune homme semble bien mystérieux... Peu à peu, les recherches d'Alice virent à l'obsession l'entraînant dans une spirale infernale qu'elle n'arrive plus à contrôler... Mais quels secrets se cachent derrière toute cette histoire?

 

 J'ai toujours été impressionnée par les auteurs qui écrivent en couple. Cela ne doit pas être évident, et pourtant, rien ne transparait dans leurs écrits...  Ce doit être en tout cas une expérience formidable. Enfin, toujours est-il que ce livre m'a vraiment bluffé ! J'ai été envoûtée par le charme d'Adam malgré ses côtés étranges et inquiétants, j'ai finalement réussi à comprendre Alice même si ce n'était pas gagné d'avance, et j'ai surtout été emportée dans toute cette histoire avec eux. Difficile de reposer ce livre une fois commencé. On se doute de ce qu'il en est, et pourtant on continue, on a envie tout comme Alice d'en savoir plus, on ne peut plus revenir en arrière... J'ai tout de même attendu un revirement de situation qui n'est jamais venu malgré mes doutes, mais je garderai tout de même de ce livre un excellent souvenir. C'est l'histoire d'un amour fou passionnant et terrifiant à la fois. J'ai vraiment adoré !

 

 Une adaptation cinématographique de Chen Kaige est sortie en 2001avec dans les rôles principaux Heather Graham et Joseph Fiennes. Je suppose que je ne vous surprendrait pas si je vous dis que j'ai déjà commandé le DVD et que je meurs d'envie de voir ce que ça peut donner en film... En tout cas, il a d'assez bonnes critiques.

Un petit aperçu?

Pour visionner la bande-annonce, c'est ici.

 

affglace.jpg

 

(Killing me softly - 420 pages - éditions France Loisirs - 2009 - environ 15€)

 


 

 

Voir les commentaires

2010-08-12T18:48:00+02:00

L'Anneau de Moebius - Franck Thilliez

Publié par MyaRosa

 

couv22886481

 

 

Quatrième de couverture :

 

Pour sa première enquête, Victor Marchal aborde son métier de flic par sa face la plus noire : une ex-star du porno torturée, une mise en scène macabre, et une plongée dans le monde interlope des déviants sexuels et des monstres de la nature.

Depuis toujours, Stéphane Kismet est, quant à lui, hanté par des images prémonitoires mais cette fois elles obéissent à une indéchiffrable et terrifiante logique. Dans ses rêves, Stéphane possède une arme, il est recherché par la police, une petite fille est morte…

Les trajectoires de Victor et Stéphane vont se rejoindre. C'était écrit.

L'un n'a encore rien vu, l'autre ignore qu'il sait déjà tout…

 

 

Mon avis :

 

  Je sens que je vais avoir beaucoup de mal à parler de ce livre tant il est particulier et laisse un arrière goût étrange une fois la dernière page tournée... Ce qui est certain, c'est que je m'étais imaginée des tas de choses sur L'Anneau de Moebius, à force d'en entendre parler, mais je ne m'attendais pas à être déroutée à ce point...

 

 Dès la première page, on est plongé dans un univers étrange, on ne comprend pas vraiment ce qui se passe ni ce qu'il faut comprendre, mais ne vous inquiétez pas, on est rapidement éclairé sur ce qu'il en est. Il s'agit en fait d'un rêve de Stephane Kismet, personnage que l'on suivra tout au long du roman. Stephane est un artiste hors du commun. Il réalise des moulages assez effrayants représentant des monstruosités qui sont ensuite utilisées pour le cinéma. C'est un personnage étrange et difficile à cerner, on se demande ce qu'il cache, ce qui le hante. Ses rêves l'inquiétent. Ils sont de plus en plus effrayants mais semblent paradoxalement de plus en plus proches de la réalité. Il est rapidement convaincu que tout ce dont il rêve va se réaliser...

 

 En parallèle, nous suivons un autre personnage, Victor Marchal, jeune flic qui débarque de sa province et qui a du mal à se faire accepeter par ses nouveaux collègues. A peine arrivé, il enquête déjà sur une affaire sordide. Une jeune fille est retrouvée assassinée. Elle a été torturée, mutilée, et de mystérieuses poupées sont retrouvées près de son corps. Quel message le tueur voulait-il faire passer? Les recherches de Vic l'entraînent dans des endroits monstrueux dont il était loin de soupçonner l'existence, et dans chaque endroit, le même nom revient, celui de Stephane Kismet. Qui est-il? Qu'a t-il à voir avec tout cela?

 

 Franck Thilliez va très loin et nous emmène avec lui en plein cauchemar. Il explore, une fois encore, et avec brio les profondeurs les plus sombres de l'âme. Le vice et le mal sont partout, c'est effrayant. Et le pire, c'est qu'on en redemande ! Ne passez surtout pas à côté de cet auteur. Mon seul regret ? Ne pas l'avoir lu plus tôt... et pourtant, c'est pas faute d'avoir été harcelée par mon homme. La prochaine fois, je t'écouterai. ;-) Bonne lecture à tous !

 

(596 pages - éditions Pocket - 8 octobre 2009 - 7,80€)

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog