Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature etrangere

2023-07-17T10:01:19+02:00

Pas de secrets entre nous

Publié par MyaRosa

My Lovely Wife - Samantha Downing

428 pages, éditions Hauteville, mai 2021

L'histoire :

De temps en temps, on a comme une envie de meurtre...

Quand il rencontre Millicent à bord d'un avion, c'est le coup de foudre. Quinze ans plus tard, le voilà marié, avec deux enfants, dans un quartier cossu de Woodview, sous le radieux soleil de Floride. Il donne des cours de tennis aux résidents fortunés du country club, tandis que sa ravissante épouse est agent immobilier. C'est le couple idéal, et tout le monde les envie. Seulement voilà, sous des dehors respectables, ils ne sont pas exactement ce qu'ils ont l'air d'être. Pour échapper à leur quotidien asphyxiant, ils jouent à des jeux dangereux, de plus en plus dangereux. Dans ce monde trop parfait où on peut mentir et tricher à volonté, il y a des femmes qui disparaissent et qu'on ne revoit jamais.

 

Mon avis :

 

 Un quartier résidentiel plutôt chic. Une vie calme et rangée. Un couple uni et amoureux comme au premier jour. Une famille modèle et respectable. Et pourtant, tellement de choses à cacher... Ce schéma vu et revu depuis quelques années pourrait devenir lassant pourtant on se prend facilement au jeu et on a vite envie d'en savoir plus sur cette famille et les habitants de ce quartier, de connaître leurs moindres petits secrets. Il y a une forme de voyeurisme que l'on ne peut pas nier qui rend la lecture encore plus attractive et palpitante, un soupçon d'intime et d'interdit que l'on peut savourer sans se sentir coupable.

 

 J'ai beaucoup aimé cette lecture qui, je dois bien l'avouer, m'a surprise. Je ne m'attendais pas à cela et j'ai aimé suivre les personnages et me laisser emporter par l'écriture de Samantha Downing. Cette histoire fait froid dans le dos. Aucun personnage n'est blanc comme neige et plus on avance dans la lecture plus le malaise grandit. Il y a quelque chose de dérangeant là-dedans, de malsain, mais impossible pourtant de se détacher du livre car on a envie de savoir et de comprendre. On se pose plein de questions et l'auteure ne nous laisse pas sur notre faim.

 

 

 Si vous cherchez un thriller facile à lire, qui ne traîne pas en longueur et vous tient en haleine jusqu'à la dernière page, alors foncez ! Vous ne serez pas déçus !

 

Voir les commentaires

2023-06-17T07:01:34+02:00

Le Réseau Jane

Publié par MyaRosa

Looking for Jane - Heather Marshall

443 pages, éditions Charleston, mars 2023

L'histoire :

« Si vous ou une de vos amies tombe enceinte alors qu’elle ne le souhaite pas, vous devez appeler un médecin et demander Jane. » Nancy Mitchell se raccroche désespérément à ces mots lorsqu’elle se découvre enceinte en 1980. L’estomac noué et les doigts crispés sur le combiné, elle réussit à obtenir le contact du docteur Evelyn Taylor qui pratique des avortements clandestins.

Le jour du rendez-vous, Nancy suit à la lettre les consignes : ne pas donner de nom de famille, venir seule, frapper sept fois à la porte, mettre des vêtements discrets… Elle sait que se rendre au cabinet de Seaton Street pourrait l’envoyer en prison. Pourtant, quelques années plus tard, elle rejoint le réseau Jane, en dépit du danger, pour venir en aide aux jeunes femmes dont elle partage le déchirement. Nancy trouve rapidement sa place dans cette famille de coeur et comprend que chacune a ses propres raisons et secrets pour prendre au quotidien ces risques insensés. Et pour Evelyn Taylor, l’histoire a commencé près de vingt ans plus tôt dans un établissement religieux où les « filles perdues » étaient envoyées donner naissance…

 

Mon avis :

 

 J'ai lu tellement de belles choses au sujet de ce livre ces derniers mois que j'avais irrésistiblement envie de le découvrir et en même temps peur d'être déçue. Au final, j'ai adoré et je sais que c'est un livre que je n'oublierai pas. J'ai tellement aimé suivre les histoires de ces femmes qui s'entrecroisent à différentes époques et ressentir toutes ces émotions ! C'est un roman poignant, fort et inoubliable qui ne peut pas laisser indifférent !

 

 

 L'auteure y aborde bien sûr l'avortement mais surtout la maternité sous tous les angles, la liberté des femmes à disposer de leur corps et de leur vie, le droit de choisir. Cela semble tellement aberrant que l'on puisse décider à la place d'une femme ce qu'elle doit faire de son corps et de sa vie alors que c'est elle qui devra vivre avec. Et je ne parle même pas de la culpabilité que l'on faisait et que l'on fait encore peser sur les femmes à ce sujet. Ce roman, qui s'inspire bien évidemment de faits réels, est révoltant et nous fait passer par toutes sortes d'émotions : la colère, la tristesse, la joie, la peur, la honte... On navigue entre les époques en retenant notre souffle. On a peur pour ces femmes et on espère de tout coeur qu'elles s'en sortiront du mieux possible. Elles ont toutes une histoire particulière mais elles ont en commun le courage et la force de se battre pour leur liberté et leurs convictions.

 

 

 En lisant ce livre, on pense à toutes ces femmes qui n'ont pas eu le choix. Ces femmes qui se sont retrouvées à la tête d'une famille nombreuse alors qu'elles ne voulaient pas d'enfant. Ces femmes qui ont dû élever un enfant issu d'un viol en subissant en plus le jugement des autres. Ces jeunes filles qui ont été maltraitées et à qui on a arraché leurs bébés sans jamais leur demander ce qu'elles voulaient. Ces femmes qui sont mortes pour avoir voulu échapper à ce qui les attendait. Ces jeunes filles reniées par leurs propres familles. On se dit aussi que si nous étions nées ailleurs ou à une autre époque, nous aurions pu être dans la même situation. On pense aussi à tous ces bébés adoptés qui n'ont même pas su qu'ils avaient été aimés par leur mère et pas du tout abandonnés. On pense à tous ces êtres abominables qui ont abusé de leur pouvoir et de leur autorité et ont détruit des vies entières et des innocents et à tous ceux qui ont été complices de ces atrocités et n'ont jamais été punis. Et enfin, on pense à tous ces gens qui se sont battus et ont pris des risques pour que les choses changent. C'est tellement triste, abject et scandaleux... Je tire mon chapeau à l'auteure qui a vraiment bien traité son sujet et a su en faire une histoire marquante et bouleversante dont on sort grandi et avec l'envie de se battre vraiment pour que nos droits ne soient pas bafoués. Un roman à lire absolument !

 

 

 

Voir les commentaires

2023-06-10T09:02:19+02:00

Ce genre de petites choses

Publié par MyaRosa

Small Things Like These - Claire Keegan

128 pages, Le Livre de Poche, avril 2022

Présentation de l'éditeur :

En cette fin de 1985, Bill Furlong, le marchand de bois et charbon, a fort à faire. Parmi ses commandes, une livraison pour le couvent voisin. Le bruit court que les sœurs y exploitent à des travaux de blanchisserie des filles non mariées et qu’elles gagnent de l’argent en plaçant à l’étranger leurs enfants illégitimes. L’épouse de Bill, Eileen, est d’avis que de telles choses ne les concernent pas.
Un avis qu’il a bien du mal à suivre par ce froid matin de décembre, lorsqu’il reconnaît, dans la forme recroquevillée et grelottante au fond de la réserve à charbon, une très jeune femme qui y a probablement passé la nuit. Tandis que, dans son foyer et partout en ville, on s’active autour de la crèche et de la chorale, cet homme tranquille et généreux n’écoute que son cœur.

Claire Keegan, avec une intensité et une finesse qui donnent tout son prix à la limpide beauté de ce récit, dessine le portrait d’un héros ordinaire, un de ces êtres par nature conduits à prodiguer les bienfaits qu’ils ont reçus.

 

Mon avis :

 

Claire Keegan est une auteure que j'apprécie particulièrement. Son roman - Les Trois lumières - fait partie de mes lectures inoubliables et marquantes. Je repense souvent à cette histoire et à la manière dont elle est racontée. Il a d'ailleurs été  adapté au cinéma très récemment et j'aimerais beaucoup voir le film. (Cliquez ici pour voir la bande-annonce du film).

 

 Cette fois encore, j'ai été subjuguée par la beauté des mots de Claire Keegan et par ses talents de conteuse. Si l'histoire n'est pas du tout la même, j'ai retrouvé dans ce court roman beaucoup de choses que j'avais apprécié précédemment. J'ai déjà croisé ce sujet précis dans d'autres livres, mais j'ai été agréablement surprise par la manière dont il est abordé. Claire Keegan choisit de le traiter d'une façon totalement différente qui surprend le lecteur et le marque bien plus, il me semble, car ainsi on se sent directement concerné et même fautif.

 

 

 Ce livre est très court et il surprendra très certainement ceux qui ne connaissent pas encore l'auteure. Tout est dans l'atmosphère, tout est suggéré plutôt qu'écrit noir sur blanc. Lire un roman de Claire Keegan c'est un peu faire un pacte avec l'auteure. Il faut accepter de s' immerger totalement dans l'univers décrit et ne pas hésiter à lire entre les lignes. On peut rester totalement en dehors de l'histoire et insensible si on se contente de survoler les pages sans se poser plus de questions. Ce n'est pas un livre que l'on peut lire en restant détaché. Il faut vraiment s'engager, s'impliquer, s'interroger.

 

 C'est un livre qui nous parle de courage et de lâcheté ordinaires. De cette manière que l'on a de s'arranger avec la réalité et avec sa propre conscience par facilité et pour ne pas s'attirer d'ennuis. J'ai beaucoup aimé Furlong, le personnage qui est au coeur de cette histoire. C'est un homme profondément bienveillant, reconnaissant de tout ce qu'il a. Il est généreux et bon. Il va se retrouver face à une situation particulière qui va bouleverser ses pensées et son quotidien et lui ouvrir les yeux sur beaucoup de choses. Il n'arrive pas à faire comme les autres, à fermes les yeux sur ce qu'il ne trouve pas juste. On le sent tracassé par ce qu'il sait et par ce que tout le monde tait. On le voit s'interroger sur le sens de tout cela, sur la vie et sur la société dans laquelle il évolue. On sent qu'il n'aura pas l'esprit tranquille tant qu'il n'aura pas fait quelque chose.

 

 

 Le fait que l'histoire se passe au moment de Noël rend les choses encore plus fortes. Tout le monde parle de valeurs, de générosité et de partage mais ce que l'on ressent c'est surtout cette hypocrisie, cette manière de détourner le regard et de faire passer son bien être avant celui des autres. Le texte est très court et pourtant il y a tellement à en dire... C'est le genre d'histoires qui reste en tête. Je sais que je ne l'oublierai pas et que l'attitude exemplaire de ce héros ordinaire me restera en tête. J'ai profondément aimé cette lecture et je vous la recommande vivement. Quel texte fort !

 

***

 

* Parmi toutes ces couvertures, quelle est votre préférée ? En ce qui me concerne, j'aime beaucoup la couverture verte et le paysage enneigé en bas à droite, mais j'ai quand même une nette préférence pour la couverture du Livre de Poche que je trouve très réussie et bien choisie avec ce contraste fort entre l'ombre et la lumière. *

 

Voir les commentaires

2023-05-18T09:16:08+02:00

Aussi fort que l'amour

Publié par MyaRosa

Jacquelyn Mitchard

405 pages, éditions L'Archipel, mars 2023

L'histoire :

Stefan n'a que 17 ans quand il est envoyé en prison pour le meurtre, au cours d'une soirée arrosée, de sa petite amie Belinda. Trois ans plus tard, il est libéré. Mais, à part Théia, sa mère, nul ne semble prêt à le voir reprendre le cours de sa vie.
À commencer par la mère de Belinda et les membres de l'association " Touche pas à nos filles ", qu'elle a créée dès l'incarcération de Stefan, et dont les manifestations hostiles attirent l'oeil des médias.
Théia voudrait aider son fils à se reconstruire, mais ses années derrière les barreaux l'ont amené à se replier sur lui-même. Et des inconnus commencent à le menacer. Dont cette jeune femme, qui le harcèle au téléphone...
Et si la nuit du drame, dont Stefan n'a aucun souvenir, n'avait pas livré tous ses secrets ?


Dans ce roman mêlant suspense psychologique et drame familial, Jacquelyn Mitchard renoue avec les thèmes qui ont fait le succès d'Aussi profond que l'océan, son best-seller international.

 

Mon avis :

 

 Habituellement, j'aime écrire mes billets juste après avoir refermé le livre concerné. Cette fois, je vais faire une petite exception. Ce roman, je l'ai commencé il y a plusieurs semaines. J'étais vraiment ravie de pouvoir retrouver la plume de Jacquelyn Mitchard et de me plonger dans cette histoire qui s'annonçait complexe et pleine d'émotions et de sentiments partagés. Le début m'a emballée. Je me suis vite attachée au personnage principal et mise à sa place. J'ai lu les premiers chapitres avec plaisir mais mon enthousiasme a été de courte durée...

 

 Il y a des choses qui me plaisent dans ce roman mais malheureusement beaucoup trop qui me rebutent. Ça tourne en rond, c'est long, très long et on a l'impression que l'auteure meuble et qu'elle-même ne sait pas trop où elle veut en venir. J'espère ne pas paraître irrespectueuse en disant cela, mais on dirait que ça a été écrit au fur et à mesure, sans relecture, ou que c'est un manuscrit oublié qui a été ressorti du fond d'un placard. Il y a beaucoup de longueurs et d'incohérences. On dit quelque chose et quelques chapitres plus loin c'est le contraire. Peut-être est-ce aussi un problème de traduction ? Je ne sais pas mais même le prénom du personnage n'est pas le bon sur la quatrième de couverture...

 

 Je n'ai pas réussi à cerner tous les personnages ni à m'attacher à eux. Certains sont intéressants mais d'autres sont survolés et tellement plats que l'on a du mal à s'intéresser à eux. Peut être que c'est moi qui suis passée à côté, mais j'ai eu du mal à y croire et à part au début je n'ai pas ressenti beaucoup d'émotions. Je m'attendais vraiment à plus. Plus de rebondissements, plus d'émotions. Il y a un peu de suspense, mais tellement noyé sous les longueurs et les détails insignifiants qu'il n'arrive pas à maintenir la barque hors de l'eau. Je me suis vraiment perdue dans cette lecture. Je me suis acharnée à lire encore et encore mais vraiment je n'avais aucune envie de m'y replonger. C'est un roman qui ne me laissera pas un grand souvenir, si ce n'est celui d'une lecture laborieuse. J'avais vraiment hâte de passer à autre chose !

 

 

Voir les commentaires

2023-03-08T11:20:40+01:00

Set et match

Publié par MyaRosa

Liane Moriarty

528 pages, éditions Albin Michel, février 2022

Présentation de l'éditeur :

Imaginez un terrain de tennis. D'un côté, un couple modèle, heureux en mariage depuis cinquante ans. De l'autre, leurs quatre enfants, soit la panoplie du bonheur.

L'enjeu de la partie ? Le grain de sable qui a enrayé une mécanique jusqu'alors parfaitement huilée, dévoilant des failles et des rivalités insoupçonnables, transformant les membres d'une famille idéale en de redoutables adversaires.

Que le meilleur gagne !

Et si nos proches étaient... nos pires ennemis ? Avec un savant dosage d'humour, de suspense et de poil à gratter, Liane Moriarty appuie là où ça fait mal. Pour notre plus grand plaisir !

 

Mon avis :

 

 De Liane Moriarty, j'ai lu et adoré "Le Secret du mari" et "Petits secrets, grands mensonges". Ses romans me tentent tous mais je dois reconnaître que les avis lus ici et là m'ont un peu refroidie. J'avais vraiment peur d'être déçue par ses autres romans mais au final j'ai bien fait de me laisser tenter. C'est assez étrange l'effet que m'a fait ce roman. Je peux tout à fait comprendre ce qui peut déplaire et pourtant c'est ce qui m'a plu. C'est lent, très lent. L'auteure prend vraiment le temps de nous décrire le quotidien de ses personnages, leurs états d'âmes. Il y a une intrigue avec un peu de suspense mais ce n'est finalement pas ce qui est mis en avant. On s'intéresse surtout aux détails et aux petites choses. C'est un peu comme si on observait cette famille à la loupe et que l'on avait le pouvoir de lire dans les pensées de chacun.

 

 En grandissant, les quatre enfants se sont éloignés de leurs parents et le mari et la femme ne sont d'ailleurs plus aussi proches qu'avant. Ils ne sont pas en froid, mais les jours se suivent et se ressemblent. L'arrivée dans leur vie d'une fille sortie de nulle part va venir tout bouleverser. Cette nouvelle venue prend de plus en plus de place et cela ne fait pas l'unanimité. Cet évènement va entraîner toutes sortes de sentiments de la part des uns et des autres et faire remonter des souvenirs enfouis... Il se pourrait aussi que cela entraîne d'autres bouleversements irrémédiables...

 

 C'est un roman assez contemplatif qui nous offre la possibilité de découvrir une famille sous tous les angles. Il y a l'image que les autres ont de cette famille mais il y a aussi le ressenti, le vécu et les souvenirs de chacun et il faut reconnaître que ça ne va pas toujours dans le même sens et c'est justement ce qui est intéressant. Gratter la surface, voir au-delà des apparences.... J'ai aimé suivre cette famille dans laquelle le tennis tient une place centrale. J'ai trouvé passionnant le fait de voir comment chacun s'arrange avec ses souvenirs et se ment parfois à lui-même. J'ai aimé aussi découvrir que les uns et les autres pensent se connaître et se comprendre mais se trompent souvent sur la manière dont ils devraient interpréter les actes et les paroles de chacun. Je me suis attachée à eux et j'ai passé un très bon moment. Ce n'est pas un livre qui se dévore avidement, c'est un livre qui se savoure tranquillement. Ce n'est pas forcément un roman que je recommanderai à tout le monde. Cela dépend de votre sensibilité et de ce que vous recherchez. Même s'il n'y avait pas un suspense insoutenable et des tonnes de rebondissements, j'étais contente à chaque fois de reprendre ma lecture et de retrouver les personnages. J'ai trouvé qu'il y avait finalement beaucoup d'amour et d'émotions sous la surface...

 

 

A lire aussi :

 

Voir les commentaires

2023-02-11T09:36:37+01:00

L'énigme de la stuga

Publié par MyaRosa

Välkommen till evigheten - Camilla Grebe

384 pages, Calmann-Lévy (Noir), février 2023

L'histoire :

Lykke Andersen mène une vie heureuse, mondaine et épanouie : éditrice accomplie, compagne d’un auteur renommé et mère de jumeaux. À l’occasion de la fête suédoise de l’Écrevisse, elle organise un dîner intimiste dans leur maison en pleine campagne, où sera invitée Bonnie, la meilleure amie des garçons, et plusieurs proches du milieu de l’édition.
En ce doux mois d’août où les orpins et les rosiers éclosent, l’alcool coule à flot et les convives entonnent à cœur joie des chants traditionnels nordiques. Personne ne peut se douter que le lendemain, ce cadre idyllique se transformera en scène de crime effroyable.
Le cadavre de Bonnie est retrouvé dans la stuga, une petite dépendance dans le jardin, où vivent les garçons. Ces derniers nient catégoriquement avoir commis le crime mais il s’avère que la porte était fermée à clé de l’intérieur…
Huit ans plus tard, Lykke est placée en détention provisoire. Face à l’inspecteur responsable de l’affaire, elle va devoir retracer le fil de l’enquête afin de trouver le véritable coupable du crime.

 

Mon avis :

 

  Est-ce que vous avez des petites manies de lecteurs, des habitudes particulières selon les saisons ? Moi, oui. En début d'année, je lis presque toujours des polars et des thrillers. Quand l'hiver s'éternise un peu trop à mon goût, je pourrais être attirée par des romans dans lesquels il fait beau et chaud, des lectures douces et légères qui mettent du baume au coeur, mais étrangement j'ai encore plus envie d'histoires sombres, de froid et d'obscurité que le reste de l'année. En ce moment, je n'ai envie de lire que ça et je suis particulièrement attirée par les huis clos et les polars nordiques. J'ai lu mon premier Camilla Grebe - Un cri sous la glace - le mois dernier et celui-ci (le tout dernier) a attisé ma curiosité dès sa sortie.

 

 

 J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture de Camilla Grebe. Cette fois encore, j'ai trouvé l'intrigue plutôt bien ficelée mais un peu trop prévisible. On se doute de beaucoup de choses. Néanmoins, j'ai adoré ma lecture ! J'aime vraiment beaucoup l'écriture de l'auteure et la manière dont elle prend le temps de développer la personnalité de ses personnages. On y croit et on a l'impression de les connaître vraiment, de rentrer dans leur tête et de connaître leurs pensées les plus intimes. Ils ne laissent pas indifférent. On les adore, on les plaint, on les déteste, mais surtout on a envie de savoir ce qui les attend et ce qui va découler de ce drame. C'est très prenant. Je n'ai pas vu le temps passer et j'avais tout le temps envie de lire encore quelques pages.

 

 J'ai adoré l'ambiance de ce roman et le contraste saisissant entre la légèreté des fêtes estivales suédoises, l'horreur de la situation et l'hypocrisie du monde de l'édition. Ces longues soirées dans un cadre idyllique avec des gens qui ne s'aiment pas vraiment et qui ont tous des choses à cacher ou des intérêts à peine voilés... J'ai également aimé les enquêteurs et particulièrement Manfred et sa vie qui de l'extérieur semble mouvementée mais est finalement tragiquement calme. J'ai vraiment aimé le fait que l'on retrouve les personnages presque une décennie après et que l'on sache ce qu'ils sont devenus. Il y a des zones d'ombres et des questions qui restent en suspens mais cela n'est pas gênant car ce n'est pas là-dessus que l'auteure attire notre attention et nous pousse à nous interroger. On parle du mariage, de la parentalité, de la réussite sociale, de l'épanouissement personnel et professionnel, de ce que cachent les apparences... C'est un roman qui interpelle, sème le doute, interroge. Qu'aurions-nous fait à leur place ? Qu'est-ce qui nous rend heureux ? Quelles sont les conséquences de nos choix et de nos actes et de toutes ces petites choses sur lesquelles on choisit de fermer les yeux, ces petits arrangements avec la réalité ? Connaît-on vraiment les personnes qui nous entourent ? Que serions-nous prêts à faire par amour ? Une très bonne lecture qui plaira, j'en suis sûre, même à ceux qui n'aiment pas particulièrement les romans policiers. Pas d'effusion de sang ou de violence ici, mais un roman fascinant qui aborde de nombreux sujets avec brio.

 

A lire aussi :

 

 

 

Voir les commentaires

2023-02-06T13:05:03+01:00

Memphis

Publié par MyaRosa

Tara M. Stringfellow

357 pages, éditions Charleston, janvier 2023

Présentation de l'éditeur :

Dans la chaleur étouffante de l'été 1995, Joan North, sa mère et sa sœur cadette trouvent refuge, loin de la violence de leur père et mari, dans la majestueuse maison familiale à Memphis. Mais les tragédies des générations qui les ont précédées dans cette demeure viennent rapidement rappeler à Joan que la violence n’est jamais loin...Le portrait bouleversant de trois générations de femmes, célébrant la complexité de ce qui se transmet au sein d’une famille et d’une nation tout entière...

 

Mon avis :

 

 L'écriture de Tara M. Stringfellow m'a séduite et conquise immédiatement. Je n'ai pas arrêté, tout au long de ma lecture, de noter des passages que je trouvais beaux et/ou forts et je ne parle même pas de ces paragraphes qui m'ont donné l'impression de voyager, d'être à Memphis à une autre époque, au beau milieu de la cuisine des North à préparer des plats savoureux et des tonnes de tartes en fredonnant.  J'ai vraiment adoré cette lecture qui remue, transporte, hypnotise et fait réfléchir. Réfléchir au sens de la vie, à la condition des femmes, aux injustices et aux inégalités, à la banalisation du racisme, aux sacrifices et aux espoirs que l'on peut faire en tant que femme, soeur, fille ou mère...

 

 Dans ce roman, nous suivons plusieurs générations de femmes d'une même famille. On navigue d'un narrateur à l'autre, d'une époque à une autre, sans pour autant s'y perdre. Cela nous éclaire peu à peu sur les choix et la construction de chacune de ces femmes. Je me suis énormément attachée aux personnages principaux mais également aux personnages secondaires car ici, la famille ne se limite pas aux liens du sang. La famille, c'est tout un quartier. Un quartier qui veille aux bien-être de chacun, à l'éducation des enfants, à la transmission des valeurs et des combats. Memphis est un personnage à part entière. On voit la ville changer, se transformer au fil des décennies tandis que certaines choses ne changent pas. On parle aussi beaucoup d'art, de talent et de don. Des dons souvent cachés, liés à des rêves et des espoirs parfois presque oubliés car sacrifiés pour les autres. On ressent  le poids du passé, des blessures et des combats perdus que semblent porter les générations suivantes qui n'en savent parfois rien. Mais on ressent aussi la portée des combats des uns et des autres qui rejaillit sur les générations futures et permet enfin une sorte de liberté, d'émancipation.

 

 Il y a énormément d'émotions, d'humanité et de poésie dans ce très beau premier roman. J'ai savouré chaque chapitre, j'ai eu envie de rire, de crier, de pleurer, d'aider, de consoler. J'ai été touchée par tous ces gens. Par leur force et leur résilience. Leur amour, leur bienveillance et leur courage m'ont profondément touchée. Et puis, ce livre c'est aussi et surtout... des couleurs !  Une explosion de couleurs, d'odeurs, de bruits et de saveurs qui vous prend par surprise et vous transporte ailleurs ! Je ne peux que vous recommander ce roman qui éveille les sens et nous fait chavirer. J'ai adoré !

 

"Ces choses que faisaient les femmes pour le bien de leurs filles... Celles qu'elles ne faisaient pas." (Page 259)

 

"La maternité est une ancre. Elle m'a dévoré tout entière. J'ai fait du mieux que j'ai pu." (Page 259)

"Les hommes et la mort... Comment pouvez-vous diriger ce monde, alors que vous n'avez jamais rien fait d'autre que vous tuer les uns les autres ?" (Page 260)

 

 

J'ai noté quelques passages gourmands pour le challenge "Des livres (et des écrans) en cuisine" de Bidib et Fondant :

 

"Ce matin-là, tandis qu'August dormait encore, sa mère l'avait réveillée avec son repas favori : le petit déjeuner. Sur la table de la cuisine, Miriam avait trouvé des tomates vertes frites, du gruau de maïs aux crevettes, du petit salé grillé, des oeufs brouillés aux épices servis avec du riz, et des muffins au maïs beurrés pour faire passer le tout." (Page 284)

 

"Les tartes de Maman étaient devenues célèbres là-bas, à la base. Elle en offrait en guise de cadeaux de Noël à tous les voisins, à nos professeurs, au facteur. Le plan de travail de notre cuisine croulait sous les tartes au citron meringuées, les tartes fraise-rhubarbe et les crumbles aux mûres." (Page 117)

 

"Tout Douglas avait mis la main à la pâte. Les hommes avaient fait fumer des cochons lentement, pendant des jours, et les femmes avaient apporté des miches de pain de maïs bien chaudes et des bocaux de pieds de cochon au vinaigre, des gamelles pleines de patates douces caramélisées, des fraises grosses comme des rubis incrustés dans des tartes vastes comme des mines à ciel ouvert." (Pages 183-184)

 

"La salle était déserte à présent. Elle sentait les taillures de crayon et le papier. A part les crumbles de Maman en train de cuire au four ou le poulet aux boulettes de pâte de tante August, je ne connaissais pas d'odeur plus agréable." (Page 240)

 

 

Voir les commentaires

2023-01-22T13:24:32+01:00

Ses derniers mots

Publié par MyaRosa

The Last Thing She Told Me - Linda Green

416 pages, éditions Préludes, novembre 2022

L'histoire :

Sur son lit de mort, Nana fait une confidence étrange  à sa petite-fille Nicola : elle lui demande de veiller  sur ses bébés au fond du jardin… Irène, la mère de Nicola, soutient que la mourante avait certainement perdu  la raison au moment de son dernier souffle, mais semble très perturbée par cette révélation. Elle somme même  sa fille de se taire pour le bien de tous. Tandis que les proches pleurent la disparue, la petite Maisie, en jouant, fait  une macabre découverte dans le jardin : un minuscule os… humain ? Voilà qui jette le trouble.  Pour Nicola commence alors une enquête difficile  et éprouvante sur sa propre famille.
 

 

Mon avis :

 

 Cet automne, j'ai découvert la plume de Linda Green avec le roman "Quand je ne serai plus là". En publiant ma chronique, j'ai vu qu'un autre livre d'elle allait sortir et le résumé m'a tout de suite intrigué... Il fallait absolument que j'en sache plus sur cette histoire et... quelle lecture ! Les romans de Linda Green me plaisent décidément beaucoup. Ils sont souvent classés dans les thrillers, mais j'aurais bien du mal à savoir dans quelle catégorie les ranger. Il y a du suspense et une enquête, mais aussi beaucoup, beaucoup d'émotions, des sujets poignants et dramatiques, des messages forts et toujours de l'espoir même si c'est très sombre. Son écriture est vraiment plaisante. Les chapitres défilent sans que l'on s'en rende compte. Il n'y a pas de longueurs et ses personnages sont toujours intéressants. Il va vite falloir que je lise "Une seconde de trop" qui est son premier roman à avoir été publié en France.

 

 La grand-mère de Nicola vient de mourir et ses dernières paroles sont troublantes. En interrogeant sa mère, elle comprend vite qu'on lui cache des choses mais elle est loin de se douter de ce qui l'attend... Ce ne sont pas seulement de vieux secrets qui vont remonter à la surface, mais c'est aussi son quotidien et sa famille qui vont être bouleversés. Alors que l'on cherche à l'en dissuader, Nicola poursuit son enquête dans le passé car elle veut à tout prix découvrir qui était sa grand-mère et ce qu'elle lui cachait. On plonge avec elle dans cette enquête aussi macabre qu'hypnotique et je peux vous dire que l'on n'en sort pas indemne...

 

 Ce roman m'a vraiment serré le cœur et chamboulé. Je n'arrivais plus à le reposer et encore moins à ne pas y penser. Je l'ai refermé avec le cœur lourd et les larmes aux yeux. On s'attache aux personnages et on voudrait tant pouvoir changer les choses... Il y a juste un petit passage qui m'a fait tiquer car l'auteure nous délivre une information très importante, comme ça, entre deux phrases, comme si elle nous avait déjà annoncé l'info avant alors que non. J'ai trouvé ce "spoiler" assez étonnant et un peu dommage car ça gâche le suspense, mais c'est vraiment le seul bémol que j'ai relevé. En dehors de cela tout y est et j'ai adoré cette histoire sur la transmission, le silence, le poids des secrets, la résilience... Je ne veux pas trop en dire, mais je trouve que Linda Green frappe encore très fort avec ce livre percutant et inoubliable. J'ai envie de lui dire merci. Merci pour les thèmes qu'elle aborde et pour la manière dont elle le fait. Ses livres devraient être lus par tous et partagés pour que certaines choses n'arrivent plus jamais, pour que l'on en parle, pour que l'on n'oublie pas...

 

 

Voir les commentaires

2023-01-09T13:38:45+01:00

Petits meurtres à Endgame

Publié par MyaRosa

The Christmas Murder Game - Alexandra Benedict

443 pages, éditions Charleston, octobre 2022

L'histoire :

Lily Armitage espérait ne jamais devoir retourner à Endgame, le domaine familial où sa mère est décédée vingt et un ans plus tôt. Mais lorsque sa tante l’invite au traditionnel jeu de piste de Noël, la curiosité est plus forte qu’elle. Car cette année, l’enjeu est de taille : non seulement le gagnant héritera du domaine, mais les indices révéleront enfin la vérité sur la mort de sa mère.

 

Mon avis :

 

 Cette année, toute la famille Armitage - du moins, ce qu'il en reste - est réunie à Endgame. Leur tante vient de mourir et a décidé de leur faire un drôle de cadeau... Elle leur propose un jeu de pistes, comme ceux qu'ils faisaient ensemble à Noël lorsqu'ils étaient petits. Seulement cette année, pas de friandises ou de petits cadeaux à gagner mais les clés et l'acte de propriété de la demeure et peut être pour certains, les réponses qu'ils cherchent depuis tant d'années... Ils devront pour cela se couper du reste du monde et passer douze jours ensemble, sous le même toit. Douze jours à se remémorer leurs souvenirs et à tenter de réunir des indices, déchiffrer des anagrammes et réunir des clés pour peut être gagner...

 

 

 Ce livre m'a accompagné durant les fêtes de fin d'année. J'en ai parlé à plusieurs reprises sur Instagram car il m'a vraiment séduite et j'ai eu envie de le savourer, de prendre mon temps, car je n'avais pas du tout envie de quitter cette ambiance même si, soyons honnêtes, je n'aurais pas aimé une seconde être à la place des personnages... J'ai adoré cette lecture ! Je me suis régalée ! Ce qui m'a vraiment plu, c'est qu'en plus de cette ambiance à huis clos qui fait penser au Cluedo ou aux romans d'Agatha Christie, on est vraiment plongé dans l'ambiance de Noël. On découvre et on partage les traditions de cette famille, leurs jeux, leurs souvenirs, les repas qu'ils affectionnent, les petits rituels etc... Imaginez un peu, un manoir coupé du monde, de la neige à perte de vue, un labyrinthe, des pièces à n'en plus finir, des repas de fêtes et des décorations, des secrets plus ou moins bien gardés, des énigmes palpitantes et une course à l'héritage où tout est permis...

 

 

 Le roman est rythmé par le décompte des douze jours de Noël comme dans la comptine anglo-saxonne. Cette période vraiment à part entre Noël et l'épiphanie où le temps semble suspendu colle parfaitement au récit. J'ai tant aimé cette atmosphère et puis le côté jeu car l'auteure nous offre en plus du récit des petits jeux cachés ici et là dans le texte. Quelle bonne idée ! Ce livre n'est pas sans défauts. Je pense que l'héroïne peut être un peu agaçante et l'auteure a tendance à glisser ses messages et ses idées  de manière pas très subtiles ce qui rend parfois le récit un peu lourd. Pour ma part je dois reconnaître que la fin m'a un peu déçue. Je m'attendais à quelque chose de plus complexe et il y a des explications que je trouve un peu faciles et pas toujours crédibles, mais cela n'enlève rien au plaisir que m'a procuré cette lecture qui, lui, était immense. Cela m'a d'ailleurs fait penser à ma lecture du premier tome de la trilogie Winterhouse Hotel, l'an dernier il y a deux ans (déjà !). Un roman imparfait mais avec beaucoup de charme et qui tombait à pic ! Une autre lecture que j'aurais plaisir à relire à Noël. J'ai vraiment eu l'impression d'arpenter les couloirs d'Endgame, de me perdre dans son labyrinthe enneigé et d'aller me réchauffer ensuite avec un bon petit plat servi pas très chaleureusement par Mrs Castle. J'ai eu un rythme de lecture vraiment moyen cette année et assez peu de belles découvertes, mais ce livre-là est très certainement celui qui m'a le plus plu. Je n'avais pas du tout envie de le reposer et en même temps je ne voulais pas le lire trop vite. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et je ne peux que vous le recommander si vous aimez les énigmes, les jeux de piste et les romans policiers d'un autre temps au charme si particulier...

 

Voir les commentaires

2022-11-27T09:02:31+01:00

Les oubliées

Publié par MyaRosa

The Collector - K.R. Alexander

191 pages, Le Livre de Poche Jeunesse, septembre 2021

L'histoire :

Josie et sa petite sœur s'installent chez leur grand-mère pour un séjour à durée indéterminée. Le pire, c'est que la maison, isolée, au-milieu de nulle part, donne sur une forêt sombre et menaçante. Dès leur arrivée, leur grand-mère impose des règles strictes :
- Ne jamais traverser les bois.
- Ne jamais laisser entrer une poupée dans la maison.
- Ne jamais ouvrir les fenêtres après la tombée du jour.
Et chaque nuit, Josie fait le même rêve inquiétant : une voix d'enfant l'appelle à l'aide. Depuis, elle n'a plus qu'une idée en tête : fuir ! Mais il est peut-être déjà trop tard.

 

Mon avis :

 

 C'est encore plus tard que les années précédentes que je termine mes lectures d'Halloween mais j'avais envie de rester encore un peu dans cette ambiance spéciale avant d'attaquer les festivités de fin d'année. Promis, après ça je bascule en mode Noël ! 😄

 

 

 Dans les romans et films d'horreur, je crois que les poupées font partie des choses que je trouve les plus effrayantes, alors impossible de résister à ce roman et à sa couverture qui fait déjà froid dans le dos. Est-ce que j'ai aimé ? Oh oui ! J'ai adoré l'ambiance glaçante et mystérieuse de cette lecture...

 

 Grand chamboulement dans la vie de Josie et de sa petite sœur Anna. Leur mère a perdu son travail et décide de retourner vivre dans la maison où elle a grandi auprès de sa mère qui ne va pas bien. Finies la vie en ville et les sorties avec les amis, elles se retrouvent dans un endroit isolé et entouré de forêt où il n'y a même pas internet... Pas franchement ravie, Josie est en plus confrontée à l'hostilité des autres collégiens qui ne l'accueillent pas du tout à bras ouverts. Et puis, il y a ces bruits étranges autour de la maison et tous les avertissements bizarres de sa grand-mère. Plus les jours passent et plus Josie sent qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans cet endroit...

 

 Ce roman n'est pas parfait, loin de là. Il y a des incohérences, des raccourcis et des questions qui restent sans réponse. J'ai aussi trouvé que la fin était un peu décevante et précipitée MAIS... l'atmosphère est absolument géniale et rien que pour cela, ça vaut le détour ! J'ai adoré ! Je me suis vraiment mise à la place de Josie et d'Anna et j'avais l'impression d'être avec elles dans cette petite ville sombre et pleine de secrets. Pour le coup, je n'ai pas compris les réactions de Josie. Elle ne pose pas beaucoup de questions. Elle trouve sa nouvelle amie hyper louche mais continue de passer du temps avec elle. Personnellement je pense que j'aurais préféré rester seule plutôt que de passer mon temps avec quelqu'un en qui je n'ai pas confiance, mais bon, pourquoi pas ? En tout cas, l'atmosphère de ce roman m'a vraiment fait frissonner et j'ai adoré ça ! L'appel de la forêt, les cauchemars, les secrets, Beryl, les poupées démembrées, les paroles énigmatiques de la grand-mère, les disparitions d'enfants... Brrrr, ça fait froid dans le dos ! Si comme moi vous êtes sensibles aux histoires de poupées, alors foncez ! Franchement, je serais bien restée encore un peu dans cet endroit lugubre et j'espère que d'autres histoires de l'auteur seront traduites en français.

 

 A lire aussi :

 

 

Voir les commentaires

2022-10-27T14:25:14+02:00

Sous un ciel d'or

Publié par MyaRosa

A Sky Painted Gold - Laura Wood

384 pages, Pocket Jeunesse, mars 2021

L'histoire :

1929. Lou, dix-sept ans, vit dans une ferme des Cornouailles. Elle est fascinée par la magnifique demeure des Cardew, vide depuis des années. Écrivaine en herbe, elle y passe des après-midi seule, en cachette, à lire et à se rêver membre de la prestigieuse famille qu’elle épie dans les revues mondaines.

Quand, à la faveur de l’été, les propriétaires investissent les lieux, Lou est soudain transportée dans le monde luxueux et pétillant de l’aristocratie anglaise. Au centre, un frère et une soeur époustouflants, dont elle devient de plus en plus proche.

Tandis qu’un amour inattendu s’éveille en elle, Lou découvre que le champagne, le jazz et le charleston cachent de sombres secrets.

 

Mon avis :

 

  Voilà le roman qui m'a accompagné ces derniers jours et avec lequel j'ai passé un merveilleux moment ! Il n'est pas parfait, loin de là, mais pourtant... J'ai tellement aimé passer ces moments aux côtés de Lou, tant rêvé avec elle, tant imaginé cette époque, cette vie-là... Les mots ne suffisent pas pour vous dire combien j'ai aimé cette lecture. Je trouve que l'auteure a vraiment réussi à nous transporter là où elle voulait car on se croirait vraiment en Angleterre, à la fin des années 20.

 

 J'ai particulièrement aimé le début qui décrit le quotidien de Lou dans les Cornouailles et sa fascination pour la merveilleuse demeure des Cardew. J'aurais d'ailleurs beaucoup aimé passer un peu plus de temps dans sa famille. J'ai adoré sa maman et sa relation avec Alice. Lou écrit, rêve, invente... Elle voudrait tant qu'il se passe quelque chose d'inattendu dans sa vie. Elle observe sa soeur aînée qui prend son envol et sent bien que son entourage attend la même chose venant d'elle : un mariage, un bébé, une vie bien rangée dans ce village où elle est née, comme sa mère et sa grand-mère avant elle... Pourtant, Lou rêve d'autre chose. Elle voudrait plus. Plus de paillettes, plus de possibilités, plus de liberté, plus de surprises... Dès qu'elle le peut, elle s'évade de son quotidien pour observer et explorer cette immense maison fermée. Et voilà qu'un beau jour, ses portes s'ouvrent à nouveau...

 

 J'ai adoré, adoré, adoré ! J'ai adoré le personnage de Lou - son caractère, son amour pour l'eau et les romans policiers - adoré le contraste entre sa vie et celle des Cardew. J'ai adoré les personnages secondaires notamment la tante Irène qui m'a fait beaucoup rire. J'ai adoré l'ambiance de ce roman, l'intrigue et les sujets qui sont abordés. Charleston, jazz, robes à franges, coupes à la garçonne, du champagne, des cocktails et du doré... rien n'a été oublié ! Tout m'a semblé aller à toute vitesse et même si j'aurais aimé passer plus de temps sur certaines scènes ou avec certains personnages, je dois reconnaitre que ça colle parfaitement au roman. C'est vertigineux ! C'est une période qui ne dure qu'un temps, un moment éphémère dans la vie des personnages qui sont en train de devenir adultes et d'ouvrir les yeux. Même l'aspect superficiel que certains lecteurs reprochent à cette lecture et aux personnages me paraît justifié car on est beaucoup dans le paraître et dans ce que cachent les apparences justement. C'est vrai qu'il y a des tas de choses que l'on devine un peu trop facilement, mais sinon tout colle avec le côté fugace de ces soirées d'excès, avec cette jeunesse riche et excentrique qui vend du rêve mais n'est pas toujours heureuse et épanouie...

 

 Pour tous, c'est un été pas comme les autres.... Un été inoubliable que l'on suit avec passion. Ce roman est une sorte de Gatsby le magnifique pour les plus jeunes. Il plaira aux rêveurs, aux nostalgiques, aux romantiques et à ceux qui voudraient pouvoir voyager dans le temps.  Une lecture pétillante, fascinante et terriblement addictive que j'ai dévoré et qui m'a donné irrésistiblement envie de relire et de revoir Gatsby. Je suis également impatiente de découvrir le second volet qui mettra en avant une soeur de Lou assez mystérieuse et intrigante : Freya !

"Le dragon, c'est notre tante Irene, l'autre sœur de Mouche. Une femme décharnée et sévère, une sorte de corbeau géant. Après la mort de notre oncle Art, il y a quatre ans, elle s'est drapée de noir, probablement pour toujours, ainsi que l'a fait la reine Victoria après le décès de son mari. Bien qu'elle soit morte il y a près de trente ans, la reine Victoria est son modèle en tout point. Tante Irene aime nous rendre visite régulièrement pour faire son inspection et, surtout, nous signifier avec véhémence que nous vivons comme des sauvages.  [...] nous observons une minute de silence en hommage à notre camarade tombée au combat. Freya est très certainement en train de se faire sermonner à cet instant précis : parce qu'elle parle trop, qu'elle rit trop et qu'elle existe trop. Tante Irene semble toujours considérer que nous devrions tous être beaucoup... moins. Sa maison à elle est plus lugubre et silencieuse qu'un tombeau. Ses deux fils (la perfection incarnée, bien entendu) sont adultes et ne vivent plus avec elle, mais je me souviens qu'ils étaient comme des fantômes pâles et muets condamnés à hanter cet endroit abominable."

 

Voir les commentaires

2022-10-12T19:08:10+02:00

Quand je ne serai plus là

Publié par MyaRosa

After I've Gone - Linda Green

448 pages, éditions Préludes, mai 2020

L'histoire :

Depuis quelques jours, Jess Mount vit un véritable cauchemar. Son fil d’actualité Facebook semble totalement déréglé, et la transpose dans un futur où… elle n’existe plus. Elle serait vraisemblablement morte dans un accident. Mais avant cette fin tragique, elle se découvre un petit ami, un mariage, et même un bébé. Pourtant lorsque de nouveaux messages suggèrent qu’elle a été assassinée, le doute s’installe. Et s’il ne s’agissait pas d’une simple blague mais de son véritable destin ?

 

Mon avis :

 

  Que dire ? L'intrigue de départ est hyper accrocheuse. Certes, on a déjà lu/vu ce genre d'histoires, mais ça fonctionne toujours aussi bien et l'auteure nous embarque dès le début. On se demande tout de suite comment on réagirait à la place du personnage. Est-ce qu'on y croirait ? Est-ce que l'on déciderait de fermer les yeux en pensant à une mauvaise blague ou est-ce que l'on ne pourrait pas s'empêcher de regarder ce qui nous attend potentiellement dans le futur ? Impossible de ne pas se demander ce que l'on ressentirait et quelle réaction on aurait si la même chose nous arrivait.

 

 J'ai lu ce roman très rapidement. Il est addictif et l'écriture de l'auteure est agréable. Il n'y a pas de longueurs et j'ai aimé le fait que l'on navigue entre plusieurs époques et qu'il y ait aussi des messages laissés par d'autres personnes entre les chapitres. Ça aurait pu casser un peu le rythme mais j'ai trouvé que ça apportait au contraire encore plus de poids à l'histoire et que cela rendait le suspense encore plus intense. J'ai adoré toutes les références culturelles très actuelles, notamment tous les clins d’œil à Harry Potter. J'ai trouvé que les relations entre les personnages étaient touchantes et crédibles. J'ai aimé la manière dont l'auteure aborde le deuil, l'amour maternel, l'amitié, la peur de la mort et tout le reste...

 

 

 En revanche, je dois le reconnaître, l'héroïne m'a vraiment agacée. Elle me plaisait bien au départ mais je ne comprenais pas du tout ses choix et sa manière de réagir face à la situation. J'avais vraiment envie de la bousculer, de lui crier de se réveiller. Et pourtant... Il aurait été tellement dommage de s'arrêter à cela ! Car après, j'ai compris... J'ai compris pourquoi l'auteure nous emmenait dans cette direction et je trouve qu'elle a eu raison de le faire et de tourner les choses comme ça. Ce roman est brillant, en fait. Rien n'est laissé au hasard. C'est une vraie claque qui ne peut pas laisser indemne et véhicule des messages très fort. Là c'est le moment où vous vous dîtes que vous ne comprenez rien à ce que je raconte, mais c'est normal. Je ne voudrais surtout pas trop en dire car c'est un roman fort et poignant et il est bon de s'y plonger sans en connaître le sujet principal. Je ne peux vraiment pas en dire plus mais sachez juste que je suis passée par toutes sortes d'émotions à la lecture de ce livre. J'étais agacée et en même temps hypnotisée par l'histoire et maintenant que j'ai tourné la dernière page et réfléchi à tout cela, j'ai envie de faire lire ce livre à tout le monde et je me dis que si ça peut faire bouger les choses, ne serait-ce que pour une personne dans le monde, alors ce sera gagné. Ça l'est déjà, en fait, car on ne peut s'empêcher d'y penser en se disant "Et si..."

 

> Bonne nouvelle, il sort en format poche le 9 novembre prochain !

 

Voir les commentaires

2022-08-30T12:08:46+02:00

Reste près de lui

Publié par MyaRosa

Keep Him Close - Emily Koch

439 pages, éditions Calmann-Levy (noir), mai 2022

Quatrième de couverture :

Le fils d'Alice est mort.
Accident ou meurtre?
Le fils d'Indigo est accusé de meurtre.
Coupable ou innocent ?


Dans sa quête désespérée pour prouver l’innocence de son fils, Indigo est aidée par une inconnue au grand cœur. Toutefois, ce qu’elle ne sait pas, c’est que cette femme a ses propres raisons d’enquêter sur cette affaire…
Alice, elle, est persuadée que son fils a été assassiné. Elle est prête à tout pour retrouver le coupable, même à pactiser avec l’ennemi. Combien de temps pourra-t-elle faire illusion ? Sera-t-elle capable d’accepter la vérité ?
Une mère connaît son enfant mieux que quiconque, dit-on. Mais les fils d’Alice et d'Indigo cachent bien des secrets, et la réalité est parfois difficile à appréhender…

 

Mon avis :

 

  Ces derniers mois ont été bien chargés et mouvementés, mais je reprends doucement un rythme de lecture plus soutenu et lorsque je dois me remettre en selle, je choisis toujours des romans noirs. Le pitch de celui-ci m'intriguait beaucoup et je m'y suis plongée sans avoir lu d'avis dessus. Verdict ? J'ai beaucoup aimé !

 

 J'ai adoré suivre ces deux femmes qui n'ont, en apparence, rien en commun et vont être confrontées à des situations qui paraissent d'abord opposées mais qui finalement ne sont pas si différentes. Parce que ce qui est mis en lumière ici ce sont avant tout les relations entre une mère et son enfant. L'amour, la complicité, la bienveillance, l'incompréhension, les problèmes de communication, l'admiration, etc... On s'interroge sur ce lien si particulier et sur les différentes manières d'aimer. Connait-on vraiment les gens qui nous entourent ? Savons-nous vraiment à quel point ils nous aiment ? Jusqu'où sommes nous prêtes à aller pour protéger nos enfants ? Comment peut-on veiller sur eux sans les étouffer ?

 

 

 J'ai suivi avec passion toute cette intrigue et je me suis retrouvée un petit peu dans chacune de ces femmes. Leur souffrance m'a brisé le cœur. On se sent tellement impuissant face à nos enfants qui grandissent et que l'on voudrait protéger coûte que coûte. L'auteure décrit les sentiments des personnages et leurs émotions avec beaucoup de justesse et on prend tout - l'amour comme la souffrance - en pleine figure. On se met à leur place, on s'interroge, on frissonne, on doute, on s'inquiète, on espère.

 

J'ai vraiment adoré cette lecture qui, au-delà du suspense, nous fait passer par toutes sortes d'émotions. Une belle découverte !

 

A lire aussi :

 

Voir les commentaires

2022-07-20T14:37:05+02:00

Blackout à New York

Publié par MyaRosa

Blackout - Collectif

320 pages, éditions Nathan, juin 2022

Présentation de l'éditeur :

Un été caniculaire à New York – et voilà qu'une gigantesque panne d'électricité plonge toute la ville dans le noir. Mais tandis que la confusion règne, c'est un autre genre d'étincelles qui vient illuminer l'obscurité...

Des inconnus que le hasard réunit. Des amis de longue date. Des ex forcés de cohabiter. Dans le noir, plus la peine de tricher, chacun peut révéler sa vérité, ses sentiments. L'amour s'expose, l'amitié se transforme.

Tammi, JJ, Nella, Lana, Kayla, Seymour... De Manhattan à Brooklyn, les pas de ces adolescents noirs se croisent, s'éloignent et se rejoignent dans la ville bloquée, brillant comme autant de flammes.

 

Mon avis :

 

 Écrit en pleine pandémie mondiale, ce livre réunit une belle brochette d'auteures noires américaines qui ont eu à cœur de mettre en lumière des adolescents d'aujourd'hui avec leurs rêves, leurs doutes, leurs regrets et leurs espoirs. Lors d'un été caniculaire à New York, une brusque coupure de courant va bouleverser le quotidien de ces jeunes adultes qui vont se croiser dans les différents quartiers de la ville. Ces histoires s'entrecroisent formant un roman chorale très réussi. Certains personnages se rencontrent par hasard, d'autres vont être obligés de rester ensemble alors qu'ils voudraient être ailleurs et cela va donner lieu à des échanges aussi drôles qu'émouvants.

 

 

 J'ai adoré rencontrer tous ces personnages aux caractères bien trempés dans cette situation si particulière qui met tout le monde sur un pied d'égalité et permet de redistribuer les cartes. Chacun se livre peu à peu et arrête de faire semblant d'être quelqu'un d'autre. Il y a, dans toutes ces histoires, beaucoup de justesse et d'authenticité et évidemment de l'amour. Beaucoup, beaucoup d'amour. De nombreux sujets sont également abordés comme l'homosexualité, les difficultés à trouver sa place ou le fait de ne pas se sentir chez soi, les liens intergénérationnels, l'influence des autres, le fait d'évoluer et de changer au cours de sa vie... 

 

 C'est une lecture intéressante, rafraîchissante et touchante qui m'a beaucoup plu et que je trouve parfaite pour l'été. On ne peut s'empêcher de s'imaginer à la place de tous ces personnages en train de vivre un moment qui restera gravé à jamais tant il est particulier. C'est comme si le temps s'était arrêté. Comme si quelqu'un avait appuyé sur le bouton pause. Ils regardent leur ville (et leur vie aussi) comme ils n'ont jamais pris le temps de le faire auparavant et pour beaucoup cela apporte un éclairage nouveau. Cela donne envie d'en faire autant, de prendre le temps tout simplement. Une bien jolie découverte !

 

 

Voir les commentaires

2022-03-27T19:41:55+02:00

Les Neuf vies de Rose Napolitano

Publié par MyaRosa

The Nine Lives of Rose Napolitano - Donna Freitas

448 pages, éditions NiL, janvier 2022

L'histoire :

Rose Napolitano se dispute avec son mari, Luke, à propos de vitamines prénatales. Elle lui avait promis qu'elle en prendrait mais ne l'a pas fait. De son côté, lui assurait, avant leur mariage, qu'il ne voudrait jamais d'enfant, mais il a changé d'avis. La suite de leur relation dépend maintenant de cette seule question : Rose se résoudra-t-elle à devenir mère ? La dispute prend fin et, avec elle, le mariage de Rose et Luke.
Mais le récit se poursuit - Rose est à nouveau en pleine dispute avec son mari. Seulement, cette fois, les choses prennent une tournure légèrement différente, et le destin de Rose aussi. Alors que la jeune femme hésite à abandonner la seule certitude qu'elle ait sur elle-même, elle se demande si elle pourrait imaginer son futur autrement. Neuf fois, Rose réinvente ainsi sa vie.

 

Mon avis :

 

  Quelle bonne surprise, ce roman ! J'ai adoré du début à la fin ! Tout commence par une dispute de couple. Luke voudrait avoir un enfant mais Rose n'en a pas vraiment envie. Ils étaient pourtant d'accord en se mariant, mais l'un a changé d'avis et l'autre veut par-dessus tout que son mariage perdure. Leur couple est-il voué à l'échec ou l'amour peut-il être plus fort que tout ?

 

 

 A partir de là, le roman prend une autre dimension puisqu'il nous offre la possibilité de découvrir quelle serait la vie de Rose, quelques années plus tard, si elle faisait différents choix. C'est passionnant à lire et d'une justesse incroyable. Ce qui m'a plu, c'est qu'à aucun moment l'auteure ne porte de jugement sur les choix de Rose. Elle n'essaie pas de nous convaincre qu'il faut à tout prix avoir un enfant pour être heureux ou au contraire ne pas en avoir pour s'épanouir. Aucun choix de vie n'est valorisé ou montré du doigt. On découvre une femme qui peut ou aurait pu avoir plusieurs vies. Une femme qui peut s'épanouir dans la maternité et en être la première surprise ou une mère qui peut regretter parfois de l'avoir été contre son gré. Une femme qui assume ses choix sans jamais regretter et une autre qui se trompe et a le courage de l'admettre. On la voit tomber, se relever, regretter, souffrir, s'épanouir, hésiter, oser, se découvrir, apprendre de ses erreurs, culpabiliser, se sentir plus vivante que jamais. On découvre Rose plus ou moins heureuse ou malheureuse mais qui tire toujours de belles leçons de ses décisions. J'ai adoré son personnage et la suivre dans cette folle aventure.

 

 

 C'est une lecture palpitante et pleine d'émotions. On se demande ce qui nous attend à chaque changement de chapitre et la lecture n'en est que plus rythmée et passionnante. C'est un roman qui devrait plaire à toutes les femmes, quels que soient leurs choix de vie, car c'est un livre qui parle avant tout de bonheur, d'amour et d'épanouissement personnel. Un livre qui revendique notre liberté de choisir, de s'écouter, d'aimer, de savoir dire non et d'aller au bout de ses  envies et de ses idées ou bien de changer d'avis, de se tromper, de recommencer...  Une lecture magnifique, émouvante et difficile à oublier.

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog