Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

jeunesse

2018-07-13T10:19:42+02:00

Mon livre des questions-réponses : les aliments

Publié par MyaRosa

Katie Daynes, Jodie Smith, Peter Donnelly

14 pages, éditions Usborne, juin 2017, dès 4 ans

Quatrième de couverture :

Ce livre répond d'une façon vivante à un tas de questions sur les aliments. Soulève les rabats et tu découvriras une multitude d'informations passionnantes.

 

Mon avis :

 

 Ce documentaire ludique et amusant nous apprend tout un tas d'informations passionnantes et d'anecdotes croustillantes sur... les aliments ! Une chose est sûre, les petits vont apprendre des tas de choses, mais les grands aussi !

 

 

 Qui a mangé le premier sandwich et qui a écrit le premier livre de recettes ? Que mangent les astronautes ? Comment fait-on le chocolat ? Pourquoi les carottes sont-elles orange ? Où poussent les cacahuètes ? Comment mange-t-on avec des baguettes ? Comment les abeilles font-elles le miel ? Comment les aliments sont-ils mis en conserve ? Pourquoi ne peut-on pas manger que des gâteaux ? Pourquoi met-on les aliments au réfrigérateur ? Pourquoi les oignons font-ils pleurer ? Les bonbons sont-ils mauvais pour la santé ? Les aliments frais sont-ils meilleurs que les surgelés ? Qu'est-ce qu'une allergie alimentaire ? Qu'est-ce qui fait pourrir les aliments ? Qui a inventé le chocolat ?

 

 

 Pour en savoir plus, il suffit de soulever les rabats. Les illustrations de ce livre sont craquantes et pleines de bonne humeur. Toutes les pages sont solides et bien épaisses. Voilà de quoi satisfaire tous les petits (et grands) curieux !

 

 

 

Voir les commentaires

2018-07-02T08:57:24+02:00

Menu fille ou menu garçon ?

Publié par MyaRosa

Thierry Lenain & Catherine Proteaux-Zuber

32 pages, éditions Nathan, juillet 2018, dès 7 ans

L'histoire :

Au Hit-Burger, des cadeaux sont offerts avec le menu enfant : des poupées pour les filles et des fusées pour les garçons. Mais si les filles veulent des fusées avec leur menu, alors ?

 

Mon avis :

 

 Je déteste entendre dire qu'il y a des choses de filles et des choses de garçons. Pourquoi les garçons n'auraient-ils pas le droit de préférer jouer à la poupée plutôt qu'aux petites voitures et pourquoi les filles ne pourraient-elles pas préférer Spiderman à La Reine des Neiges ? C'est tellement dommage de les conditionner et de ne pas tout leur proposer. Je trouve ça incroyable qu'en 2018 on soit encore obligé d'en débattre. Si vous saviez le nombre de fois où j'ai entendu des bêtises du genre "Je ne sais pas ce qu'on offre à un garçon car je n'ai que des filles !" ou "Il ne va pas regarder Blanche-Neige, c'est un garçon ! Ca ne lui plaira pas ! Les princesses, c'est pour les filles !" Ah bon ? Vraiment ? Ca me hérisse à chaque fois ! Bref, tout cela pour vous dire que j'aime particulièrement les livres qui traitent de l'égalité filles-garçons et que je suis ravie d'avoir découvert celui-ci !

 

 C'est l'histoire de la petite Léa qui est ravie d'aller manger chez Hit-Burger avec son papa. Seulement voilà, une fois devant les portes, son papa refuse d'entrer. Les fast food, il n'aime déjà pas bien ça mais cette affiche, là, sous ses yeux, c'est le pompon ! Le restaurant propose des menus pour les filles et des menus pour les garçons ! Le papa râle un bon coup et prend sur lui pour entrer quand même car sa fille y tient beaucoup. Cependant, il ne peut s'empêcher de faire remarquer à la serveuse l'absurdité de la chose. Cette dernière, qui a d'ailleurs pris la petite pour un garçon parce qu'elle a les cheveux courts et une salopette bleue, ne voit pas où est le mal et ne comprend pas pourquoi ce client se met hors de lui pour une histoire de jouet. La pauvre prend pour tout le monde car il faut vraiment que notre société ouvre les yeux et évolue là-dessus ! Les choses avancent un peu mais le combat est encore loin d'être gagné !

 

 

 J'ai beaucoup aimé cette histoire. La manière dont le papa s'emporte fait d'abord rire puis réfléchir. Pourquoi n'aurait-on pas le droit d'être comme on veut ? D'être libre de choisir ? Pourquoi ne nous demande t-on pas ce que l'on aime ? Est-ce que l'on doit laisser les autres nous enfermer dans des cases, penser et choisir pour nous ? Le ton de cette histoire est drôle et léger mais il pousse vraiment à la réflexion sur un sujet qui me semble essentiel et qu'il ne faut pas négliger. C'est une histoire à faire lire à tous les enfants mais aussi à tous les adultes !

 

 

A découvrir aussi :

Marre du rose

La Dictature des petites couettes

 

Voir les commentaires

2018-06-29T11:39:02+02:00

Harry Potter - Le Carnet magique : Le Chemin de Traverse

Publié par MyaRosa

48 pages, éditions Gallimard Jeunesse, mai 2018

Présentation de l'éditeur :

Depuis le Magicobus jusqu'aux gobelins en passant par les balais, baguettes magiques et autres boîtes à Flemme, ce livre permet d'explorer les coulisses de l'extraordinaire décor du Chemin de Traverse. Ce carnet magique comporte de nombreuses surprises à détacher et à déplier, dont le plan du Chemin de Traverse et un poster de La Gazette du Sorcier, mais aussi des Noises, Mornilles et Gallions à collectionner ainsi que des stickers.

 

Mon avis :

 

 Je vous ai déjà présenté quelques livres documentaires sur l'univers d'Harry Potter et je ne pouvais pas ne pas vous présenter celui-ci qui est absolument magnifique. Regardez un peu cette couverture ! Je sais que beaucoup de gens râlent en voyant tout le marketing qu'il y a autour des romans de J.K. Rowling, mais avez-vous déjà pris le temps de feuilleter ce genre de livres ? Ils sont, pour la plupart, de vrais trésors pour les fans et j'aime particulièrement cette collection de carnets magiques. Chaque livre de la collection s'intéresse à un domaine en particulier. Il y en a un sur les animaux fantastiques, un autre sur les forces du mal, un sur l'univers de Norbert Dragonneau (Les Animaux fantastiques) et maintenant celui-ci. Dans chacun de ces livres, on trouve des tas d'informations sur l'univers d'Harry Potter, des explications qui permettent d'éclaircir certains points, des anecdotes de tournage, des tas de photographies, de magnifiques illustrations et toujours de belles surprises comme des petits livrets détachables, des posters, stickers, lettres, pages de journaux, etc... J'adore ! C'est génial de se replonger dans cet univers fascinant de cette façon !

 

 

 Ce livre est assurément l'un de mes préférés dans ce domaine. J'ai adoré revisiter le chemin de Traverse en passant par le Chaudron Baveur. J'ai aimé faire mon petit tour chez Ollivander et (re)découvrir les baguettes célèbres de Poudlard. Il y a un joli marque-page détachable de la librairie Fleury et Bott, une fiche de résultats de matchs de Quidditch. On peut lire quelques pages de journaux ou encore découvrir les incontournables du magasin de farces et attrapes de Fred et George. Il y a aussi de très beaux autocollants et le joli bonus que j'ai adoré c'est l'affiche avec l'illustration de couverture que je trouve absolument magnifique et que je vais vite faire encadrer. Je ne suis pas du tout déçue par ce livre, bien au contraire. Je suis toujours surprise par la qualité des ouvrages, par toutes ces infos croustillantes que l'on y apprend et par la beauté des images. C'est assurément un livre à avoir dans sa collection !

 

 

A découvrir aussi :

Harry Potter, Le Carnet magique : Les Forces du mal

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban (version illustrée)

La Bibliothèque de Poudlard

La Magie du cinéma : objets ensorcelés

Le Carnet magique de Norbert Dragonneau

 

Voir les commentaires

2018-06-21T08:54:48+02:00

Le Secret des enfants d'Aumelys

Publié par MyaRosa

Véronique Petit

153 pages, éditions Oskar, avril 2018

L'histoire :

Sarah quitte Lyon avec ses parents pour emménager à Aumelys, un village où il règne une atmosphère étrange, comme si le temps s'était arrêté. Au collège, elle découvre qu'un lien fort et secret unit les enfants originaires d'Aumelys. Ils ne se mêlent pas aux autres. Sarah devient amie avec Gabriel et Faustine, qui, comme elle, sont rejetés. Mais la jeune fille se sent malgré tout attirée par Liam, Aumelysois d'origine. Malheureusement le secret qui unit tous ces enfants semble être un obstacle entre eux deux. Comment Sarah réussira-t-elle à percer ce mystère ? Et si une malédiction planait sur ce village ?

 

Mon avis :

 

Ce qui m'a attiré dans ce roman, c'est d'abord sa couverture mystérieuse et intrigante. J'ai bien fait de me laisser tenter car j'ai passé un très bon moment et cela m'a rappelé des souvenirs. C'est tout à fait le genre de romans que je dévorais lorsque j'étais ado. L'ambiance est sombre, mystérieuse, effrayante et on sème le doute dans l'esprit du lecteur à chaque instant.

 

 Sarah vient de perdre sa soeur. Cette disparition étant très difficile pour tout le monde, ses parents ont décidé de quitter la ville où ils habitaient et leur habitation trop chargée de souvenirs pour s'installer à Aumelys, un petit village tranquille où ils ont hérité d'une maison. Mais ce nouveau départ ne s'annonce pas simple. Sarah est rongée par la culpabilité et ses parents ont du mal à la regarder. Ils ne passent presque plus de temps ensemble et ne savent plus quoi se dire. Pour couronner le tout, ce village est étrange. Il n'y a jamais personne dans les rues et toutes les habitations sont anciennes. Et puis, les enfants sont bizarres. Ils ne se mélangent pas aux autres et restent en groupe. Faustine et Gabriel, les seuls qui daignent lui adresser la parole lui expliquent qu'il en est ainsi depuis toujours. Les aumelysois pur souche n'acceptent pas les "étrangers" - ceux qui ne sont pas ici depuis des générations - et restent toujours entre eux sans un regard pour les nouveaux. S'il n'y avait que ça... Ils ne sourient jamais et semblent toujours tristes. Que se passe-t-il vraiment ici ?

 

 J'ai vraiment adoré ce roman ! Si vous cherchez une lecture d'été sympa pour vos ados, voilà ce qu'il vous faut ! L'écriture est agréable, l'histoire est captivante, il y a du suspense et on a vraiment envie de savoir ce qui se passe. L'atmosphère est étrange et envoûtante et aussi un peu effrayante. On a du mal à s'en détacher. Pour moi, c'est une jolie surprise. Un roman qui m'a beaucoup plu.

 

Voir les commentaires

2018-06-11T08:40:10+02:00

1001 petites bêtes à trouver

Publié par MyaRosa

Emma Helbrough, Susanna Davidson, Teri Gower

40 pages, éditions Usborne, février 2018

Quatrième de couverture :

Cherche des scarabées qui se cachent dans les dunes de désert, des papillons qui volent dans la forêt tropicale, des mille-pattes géants qui se faufilent dans une grotte, et bien d'autres encore. Ce livre est rempli de petites bêtes à trouver et de choses étonnantes à apprendre. Regarde la carte du monde pour localiser leurs habitats.

 

Mon avis :

 

 Les livres-jeux ont toujours autant de succès à la maison. Mes enfants adorent ceux avec des labyrinthes, ceux avec un chemin à suivre sur une carte ou encore ceux dans lesquels on doit chercher toutes sortes de choses comme celui-ci. Nous en avons une belle collection et celui-ci est très apprécié par tout le monde car ce n'est pas un simple "cherche et trouve", c'est aussi un livre qui nous apprend des tas de choses sur les insectes. On parle notamment de la chaîne de vie, des habitats, etc..

 

 Chaque double page nous fait découvrir un endroit, un habitat ou un écosystème particulier : le massif de fleurs, le désert rocheux, la forêt tropical, sous terre, le désert de sable, l'abri de jardin, la jungle asiatique, le potager, le sous-bois, l'étang, la grotte, la prairie, la serre aux papillons... A chaque fois, il y a un petit texte explicatif pour présenter le lieu et les petites bêtes qui y vivent. Chaque petite bête est à retrouver plusieurs fois. Ce qui m'a plu, c'est que contrairement à d'autres livres, la petite bête à rechercher est illustrée dans un encadré en haut de page. Du coup, ma fille qui ne sait pas encore lire peut sans problème chercher toute seule les insectes et il faut bien observer et compter car il peut y en avoir plus de dix sur une même page !

 

 

 Les illustrations sont très belles et j'ai beaucoup aimé la double page qui donnent des infos étonnantes sur les insectes ainsi que la variété des petites bêtes présentées. Il y a bien sûr des insectes très connus des enfants comme la fourmi, l'escargot, la chenille ou la sauterelle, mais il y en a de moins connues. En voici quelques unes : épeires diadèmes roses, écailles martre, paons du jour, tipules, chenilles velues, criquets arc-en-ciel, courtilières, vanesses des chardons, scutigères véloces. Voilà de quoi s'amuser et apprendre en famille !

 

 

A découvrir aussi :

Cherche et trouve : Dans la jungle

Cherche et trouve à la ferme

Cherche et trouve les animaux

Cherche et trouve sous la mer

Cherche et trouve les dinosaures

 

Voir les commentaires

2018-05-11T09:16:53+02:00

Angelica Varinen, tome 1 : Le Voleur de bijoux

Publié par MyaRosa

N. M. Zimmermann (texte) & Noëmie Chevalier (illustrations)

201 pages, Flammarion Jeunesse, janvier 2018

L'histoire :

Angelica Varinen n'est pas une princesse comme les autres : elle est détective. Lorsqu'elle apprend qu'un vol a été commis chez son amie Lisobel, elle fonce à l'aventure. Accompagnée de sa renarde magique Naali et de son chat surdoué Buffon, la voilà partie sur la piste des voleurs...

 

Mon avis :

 

 Connaissez-vous Angelica Varinen ? Ce n'est pas une princesse comme les autres. Les beaux vêtements, les mondanités et le thé sont loin d'être ses préoccupations principales. Ce qui l'anime, c'est l'aventure, le chocolat et les enquêtes ! Elle adore résoudre des énigmes et profite de l'absence de ses parents pour s'en donner à coeur joie au grand dam d'Atticus, le majordome du manoir familial.

 

 Une nuit, un bruit épouvantable retentit dans le manoir et une pièce se retrouve sans dessus dessous. Les meubles ont été déplacés et il y a de la poussière partout. S'il ne fait aucun doute pour le majordome que Naali, la renarde d'Angelica, est à l'origine de ce désordre, la petite princesse n'y croit pas une seconde. Lorsqu'elle apprend que des bijoux ont été volés chez son amie Lisobel, elle décide de mener l'enquête...

 

 

 J'ai beaucoup aimé ce premier tome. Je ne savais pas à quoi m'attendre et j'ai aimé ce côté steampunk pour les plus jeunes. Quelle bonne idée ! L'univers se met doucement en place et l'on nous promet déjà de belles aventures. Je regrette juste que l'enquête soit si vite conclue, mais d'un autre côté je pense que ce sera une lecture parfaite pour mon mini lecteur de 7 ans car l'histoire avance bien, on ne s'égare pas en chemin, et c'est très accessible. Je pense qu'il va beaucoup aimer cet univers et il sera certainement surpris par la tournure que prend l'histoire. Mention spéciale pour les illustrations et la mise en page qui sont soignées et vraiment superbes. Je vais me plonger sans attendre dans la seconde enquête d'Angelica Varinen qui vient tout juste de sortir.

 

 

Voir les commentaires

2018-04-24T14:42:01+02:00

Fenêtre sur New York

Publié par MyaRosa

Jonathan Melmoth & Victor Beuren

16 pages, éditions Usborne, avril 2018, dès 7 ans

Quatrième de couverture :

New York est l'une des villes les plus fascinantes du monde. Elle offre une abondance de lieux renommés à visiter. Grâce à ses superbes illustrations et à ses rabats à soulever, ce livre propose de découvrir les gratte-ciel, les musées et les rues animées de la ville.

 

Mon avis :

 

  La collection "Fenêtre sur..." des éditions Usborne est l'une de mes préférées. Elle propose des documentaires ludiques, instructifs et amusants sur des sujets divers et variés tels que les trains, le temps et le climat, le monde sous-marin, l'univers, le corps humain, les grandes villes du monde, l'espace, les palais célèbres, le monde antique, les inventions, les châteaux forts, etc... Cette fois, on nous propose de découvrir New York et ses merveilles et je peux vous assurer que ce voyage par procuration vaut vraiment le détour !

 

 

 Page après page, on nous invite à découvrir l'impressionnante architecture et les monuments majestueux de cette ville incontournable. Les illustrations sont absolument magnifiques. Elles regorgent de détails et permettent de se rendre compte de l'immensité de la ville. Les gens qui s'y promènent et même les arbres semblent minuscules à côté des gratte-ciel ! Sur chaque page, il y a des dizaines de volets à ouvrir pour découvrir des tas d'informations sur New York, des anecdotes, des chiffres, des infos insolites. C'est bien pensé, agréable à lire et fascinant. Après cette lecture on n'a qu'une envie : voir tous ses endroits incroyables de nos propres yeux !

 

 

 

Voir les commentaires

2018-03-29T12:57:34+02:00

Le Monde selon Frrrintek

Publié par MyaRosa

Agnès Desarthe (texte) & Bruno Salamone (illustrations)

75 pages, Folio Cadet, mars 2018, dès 8 ans

L'histoire :

Frrrintek, mon grand frère, il sait tout. Par exemple, il est peut-être un des seuls êtres vivants sur Terre à connaître le lien secret qui existe entre les pyramides d'Egypte et le camembert. Il sait aussi qui habite sur Mars et tout un tas de choses mystérieuses du même genre. Quoi de plus beau qu'un frère qui aime raconter des histoires ?

 

Mon avis :

 

 Orlando a six ans et Jasper, son grand-frère qui a trois ans de plus, est son héros. Il sait, mieux que personne, raconter les histoires et lui expliquer les choses de la vie. Chaque soir, Orlando s'endort en écoutant ses fabuleux récits. Une tendre complicité les unit. Ils partagent des tas de secrets, se donnent d'autres noms qu'ils sont les seuls à connaître et comprennent des choses qui dépassent leurs parents et le reste du monde. Le grand frère est toujours là pour rassurer et distraire le plus jeune. Mais voilà qu'un jour, Jasper ne rit plus, ne raconte plus d'histoires et ne veut plus jouer aux inuits. Que se passe-t-il ? Les choses pourront-elles redevenir comme avant ? Et si c'était au petit de prendre la relève ?

 

 Ce court roman destiné aux jeunes lecteurs (à partir de 8 ans) est une petite merveille ! C'est drôle mais aussi très touchant. On ressent toute l'admiration du petit frère pour son aîné. Les histoires qu'ils s'inventent sont très farfelues. Il est question de pyramides, de camembert, de mitologie (non, non, il n'y a pas de faute !), de monstre sous le lit et de chiens de traineaux. On s'attache immédiatement à ces deux garçons qui ont une imagination débordante et c'est un plaisir de partager leur quotidien. J'ai vraiment aimé la manière dont Agnès Desarthe aborde la fratrie, la transmission et le pouvoir de l'imagination. Les illustrations de Bruno Salamone collent parfaitement au texte. Elles sont pleines d'humour et de malice, souvent farfelues et aussi très touchantes. J'adore !

 

En quelques mots :

Une vraie pépite !

Un livre irrésistible, aussi drôle que touchant !

 

 

Un petit extrait :

"Un épilogue, c'est un truc génial dans les histoires. On raconte en vitesse ce qui se passe après la fin. Ca fait comme un chocolat après le dessert, un petit quelque chose de bon et de pas prévu."

 

Voir les commentaires

2018-03-28T08:45:18+02:00

Un Assassin de première classe

Publié par MyaRosa

First Class Murder - Robin Stevens

348 pages, Flammarion Jeunesse, mars 2018

L'histoire :

Daisy Wells et Hazel Wong, les deux jeunes détectives, voyagent à bord du célèbre Orient-Express. Alors lorsqu’une passagère est retrouvée morte dans sa cabine verrouillée de l’intérieur, elles découvrent très vite qu’en première classe, tous les voyageurs ont quelque chose à cacher… Il n’en faut pas plus pour que les deux jeunes filles se lancent sur la piste de l’assassin !

 

Mon avis :

 

 Après "Un Coupable presque parfait" et "De l'Arsenic pour le goûter", "Un Assassin de première classe" est la troisième enquête des détectives Wells & Wong. Ces romans, accessibles dès douze ans, peuvent se lire indépendamment et sont parfaits pour qui voudrait s'initier aux romans policiers. Ils ont le charme des romans d'une autre époque. On pense forcément à Agatha Christie mais il y a aussi un petit côté Flavia de Luce qui n'est pas pour me déplaire. L'histoire se déroule dans les années 1930. Hazel et Daisy, les héroïnes de cette série, vivent en Angleterre et ont créé un club de détectives. Elles se passionnent pour les énigmes et les enquêtes policières et se retrouvent confrontées à des intrigues aussi inquiétantes que palpitantes.

 

 Quel plaisir de retrouver Daisy et Hazel ! Dans cette nouvelle aventure, elles partent en voyage avec Mr Wong a bord du mythique Orient-Express. Elles ont promis d'être sages et de ne pas jouer les détectives. Est-ce leur faute si un crime est commis presque sous leurs yeux ? Peuvent-elles rester là sans rien faire alors que des indices leur sautent aux yeux et qu'un coupable met peut-être leurs vies à tous en danger ? Non, bien sûr que non ! C'est une affaire parfaite pour le club Wells & Wong ! Jour après jour, les deux jeunes filles enquêtent à bord du train, réunissent des indices, prennent des notes et essaient d'en savoir plus sur les personnes qui les entourent. C'est une mission qui n'est pas de tout repos et qui n'est pas simple car les apparences sont souvent trompeuses et il semblerait que tout le monde - ou presque - ait quelque chose à cacher...

 

 

 Comme les fois précédentes, je me suis régalée ! J'ai adoré ce huis clos palpitant. L'enquête est menée avec beaucoup d'intelligence et Hazel et Daisy nous entraînent dans une aventure pleine de rebondissements. Il y a de l'humour, du suspense, du frisson et de la réflexion. Les différents personnages sont mystérieux et intriguent le lecteur. On tente, nous aussi, de réunir les indices et c'est une lecture très agréable. Cette série est vraiment géniale et mériterait d'être plus connue ! Enquête, amitié, meurtre... quel mélange explosif ! C'est un régal à chaque fois et je ne vois pas le temps passer. J'espère de tout coeur que les éditions Flammarion publieront la suite des enquêtes du club de détectives Wells et Wong !

 

 

En quelques mots :

Enquête, humour, frissons, réflexion.

Une série à ne surtout pas manquer !

 

A découvrir aussi :

Un Coupable presque parfait

De l'Arsenic pour le goûter

Le site de l'auteur

 

Voir les commentaires

2018-03-14T05:30:00+01:00

L'île des disparus, tome 1 : La Fille de l'eau

Publié par MyaRosa

Djupgraven - Camilla & Viveca Sten

316 pages, éditions Michel Lafon, février 2018

L'histoire :

La timide Tuva n'a pas grand-chose en commun avec ses camarades de classe. Elle ne se sent bien que sur l'île où elle habite, dans l'archipel de Stockholm dont elle connaît chaque recoin. Mais, alors que l'automne arrive, le changement se profile dans ce havre si tranquille. Des gens disparaissent en mer, des ombres se cachent sous les vagues et d'étranges lueurs éclairent la forêt. Lors d'une sortie, l'un des élèves s'évapore à son tour. La jeune fille se retrouve embarquée dans une terrible aventure, là où les vieilles superstitions des marins rencontrent la mythologie nordique...

 

Mon avis :

 

 Bien loin des polars auxquels elle nous a habitué ces dernières années, Viveca Sten revient aujourd'hui avec un roman qu'elle a écrit avec sa fille, Camilla. C'est le premier tome d'une trilogie fantastique qui s'adresse principalement aux adolescents et aux jeunes adultes et nous fait découvrir la mythologie nordique à travers une histoire mystérieuse et pleine de suspense.

 

 Tuva, la jeune fille qui est au coeur de cette histoire, m'a tout de suite beaucoup plu. Elle est réservée et solitaire et vit sur une toute petite île dans l'archipel de Stockholm. Là-bas, tous les déplacements se font en bateau. L'eau est partout. Même à l'intérieur des maisons, on entend et on aperçoit la mer. Là-bas, tout le monde se connaît. Il n'y a pas d'inconnu, pas de surprise. Les jours se suivent et se ressemblent. Tuva reste dans son coin et tente d'échapper du mieux qu'elle peut aux moqueries des autres adolescents mais la plupart du temps ils ne font même pas attention à elle. C'est comme si elle était transparente. Pourtant, lorsqu'un élève disparaît mystérieusement en pleine course d'orientation, les autres semblent la soupçonner. Ils l'ont toujours trouvé bizarre. Est-ce qu'elle n'aurait pas des choses à cacher ?

 

 Ce qui m'a vraiment plu, dans ce roman, c'est cette atmosphère tellement particulière. Tout tourne autour de l'eau et même si la nature est omniprésente, on est dans un espace tellement restreint que l'on a l'impression de manquer d'air. On est emprisonné loin de chez nous. On est dans un décor totalement différent de ce que l'on connaît et ce n'est pas Tuva qui va nous rassurer car même elle ne se sent pas en sécurité et elle a même peur de l'eau ! On a l'impression de l'accompagner à chaque pas et on est aussi terrifié qu'elle.

 

 C'est un huis clos très mystérieux et assez effrayant. J'ai adoré les descriptions des paysages et de toutes ces choses bizarres qui se passent là-bas. Les odeurs étranges, le clapotis de l'eau, le silence qui ferait presque sursauter tant il est pesant, les sorties en bateau dans l'obscurité, etc...  J'ai trouvé ce roman assez classique dans sa forme et sa construction, mais j'ai été totalement charmée par l'atmosphère et par tout ce qui touche à la mythologie nordique et aux superstitions locales. J'ai également été sensible au message écologique concernant la mer Baltique que véhicule cette histoire. Pour moi, c'est un très bon début de série qui nous promet encore de belles aventures pleines de mystères et des tas de surprises. Vivement la suite !

 

En quelques mots :

J'ai été charmée par l'atmosphère mystérieuse et singulière de ce roman. L'omniprésence de l'eau, le côté huis clos, l'héroïne mal dans sa peau, la façon dont est abordée la mythologie nordique et les superstitions... tout m'a vraiment beaucoup plu ! J'attends la suite avec impatience.

 

 

Voir les commentaires

2018-02-14T13:59:36+01:00

Amélie Maléfice : Le Livre des Formules magiques

Publié par MyaRosa

Arnaud Alméras & Gaëlle Duhazé

32 pages, éditions Nathan, janvier 2018, dès 6 ans

L'histoire :

Amélie et Siméon, les petits sorciers, s'ennuient. Pour s'amuser, ils volent le Livre des Formules, un grimoire interdit...

 

Mon avis :

 

 Encore une petite série craquante à destination des jeunes lecteurs chez Nathan ! Préparez vos grimoires, chaudrons et balais car Amélie Maléfice débarque et nous entraîne dans son univers drôle et plein de fantaisie.

 

 

 Aujourd'hui, Amélie va jouer chez son meilleur ami, Siméon Michaudron (quel nom génial !). Là-bas, il y a Jessica - la grande soeur de Siméon qui n'est pas drôle du tout et veut toujours commander - et Sésame, le chat de la maison qui semble s'ennuyer à mourir. Amélie et Siméon décident de venir en aide à Sésame en faisant apparaître un autre compagnon à quatre pattes. C'est quelque chose qu'ils n'ont jamais fait auparavant mais qu'ils devraient pouvoir réaliser sans peine grâce au Livre des Formules, un ouvrage magique qui leur est interdit mais qu'ils vont ouvrir en cachette...

 

 Bien sûr, vous vous en doutez, rien ne va se passer comme prévu et nous allons assister à de nombreux rebondissements. Mon petit lecteur a beaucoup aimé cette histoire pleine d'humour et de magie. Comme toujours avec cette collection, la mise en page est aérée et adaptée aux apprentis lecteurs. Les illustrations sont partout et c'est un bon moyen de passer, en douceur, des albums illustrés aux premiers romans. Nous attendons déjà avec impatience la prochaine aventure d'Amélie Maléfice !

 

 

A découvrir aussi :

Le Génie de la bouteille de lait

Quand Malo tombe à l'eau...

Drôle d'école !

J'ai trop mangé !

Tu chantes comme une casserole !

 

 

Voir les commentaires

2018-01-31T08:51:42+01:00

La Petite écuyère

Publié par MyaRosa

Charlotte Gingras & Gérard DuBois

40 pages, éditions Grasset Jeunesse, janvier 2018

L'histoire :

Justine avait peur de tellement de choses : peur de la maîtresse d'école, peur des lettres de l'alphabet qui s'emmêlaient dans sa tête, peur des garçons qui tiraient les nattes... Mais un jour, elle fit une rencontre qui allait tout changer.

 

Mon avis :

 

 Dans le village où vit Justine, il y a une tradition. Chaque année, un photographe s'installe avec son poney sur la place de l'église pour photographier chaque enfant sur le dos de l'animal. On dit que ces photos éloignent le mauvais sort pour toute une année. Les gens prennent cela très au sérieux et ne veulent surtout pas manquer cet événement. Tout le monde doit mettre ses plus beaux habits et être bien coiffé. Justine déteste cette journée. Elle n'aime pas quand sa mère lui serre le poignet ou lui fait des nattes très serrées. Elle a peur de la foule, des gens qui se bousculent, des garçons qui chahutent et plus encore de l'animal. Elle s'imagine déjà traînée sur les pavés par le poney déchaîné sans que personne ne puisse lui venir en aide. Justine est crispée, tétanisée. Autour d'elle, les garçons se moquent ouvertement tandis que sa mère et le photographe, qui trouvent son attitude ridicule, perdent patience et lui ordonnent de se tenir droite. C'est alors qu'il se passe quelque chose de totalement inattendue...

 

 

 Au fil des pages, la petite Justine se détend et découvre l'animal qui lui faisait tellement peur. En douceur, ces deux êtres s'apprivoisent et se rendent compte qu'ils ne sont finalement pas si différents que cela. Leurs peurs et leurs souffrances se rejoignent, ils se comprennent juste avec le regard. Le lecteur assiste à cette très belle rencontre, à ce moment d'intimité fort et unique. J'ai trouvé ce livre très émouvant. J'ai beaucoup aimé cette atmosphère d'un autre temps - les paysages, les illustrations belles et délicates, les personnages tirés à quatre épingles, l'éducation rigide - qui rend l'histoire encore plus forte et bouleversante ainsi que le contraste qu'il y a entre le début - où tout n'est que peur, obligation et violence - et la liberté que les deux personnages ressentent lorsqu'ils sont juste tous les deux, loin du village. Personne ne cherche à comprendre les peurs de Justine. Personne n'essaie de la rassurer ou de l'aider. Personne à part ce beau poney blond qui est aussi affolé qu'elle par cette journée et par le traitement qu'il subit. Grâce à cette rencontre, Justine prend confiance en elle et se libère de ses peurs. Voilà un très beau livre qui rassure, apaise, émeut et redonne le sourire. J'ai beaucoup apprécié la délicatesse et le charme de ce bel ouvrage.

 

 

En quelques mots :

Une histoire pleine de sensibilité et d'émotions qui parle de respect et d'écoute. Un livre qui nous incite à prendre soin les uns des autres. Une belle rencontre et un bon moment de lecture.

 

 

A découvrir aussi :

Camille est timide

La Métamorphose d'Hermine

Un pommier dans le ventre

Voir les commentaires

2018-01-22T07:41:00+01:00

Le Noëlosaure

Publié par MyaRosa

The Christmasaurus - Tom Fletcher

334 pages, éditions Michel Lafon, novembre 2017

L'histoire :

Oubliez tout ce que vous savez sur le pôle Nord. Coupez-vous une généreuse part de pain d’épice, installez-vous au coin du feu, et préparez-vous à rencontrer :
un garçon nommé William Molleroue ;
son père, M. Bob Molleroue ;
le Père Noël (le vrai !) ;
un elfe du nom de Trompnez ;
Brenda Gassante, la fille la plus méchante de l’école (voire du monde entier) ;
un bien vilain bonhomme qui se fait appeler le Chasseur ;
et le dinosaure le moins ordinaire qui soit…

 

Mon avis :

 

 Il est grand temps que je vous parle de ce livre que j'ai savouré pendant les fêtes de fin d'année et que j'ai même relu une deuxième fois avec mon petit lecteur. C'est un très joli conte de Noël qui véhicule de belles valeurs et ne manque pas d'originalité. Je pense que je peux déjà dire qu'il fera partie de nos classiques de Noël, à la maison. Ces livres que l'on ressort et que l'on relit chaque année avec plaisir et émotions.

 

 Le mélange Noël/dinosaure peut surprendre, mais au final, ça fonctionne très bien. On s'attache tout de suite à William qui va vivre un véritable cauchemar à cause d'une fillette terriblement méchante. On a envie d'invertir et de l'aider. Et puis, il y a son papa qui aime follement Noël et veut à tout prix transmettre cela à son fils et voir ses yeux briller. Le souhait de William va-t-il se réaliser ?

 

 J'ai vraiment aimé l'ambiance de ce roman. Il y a de la douceur, de la féerie et en même temps beaucoup d'humour. On joue avec les mots, on parle en vers, on s'amuse et on ne se prend pas au sérieux. C'est un livre qui fera rêver les petits et les grands. L'histoire est prenante, drôle et émouvante. Il ne manque rien. Et puis, l'ouvrage est particulièrement soignée : la mise en page, les caractères et les polices variées, les illustrations. On s'immerge totalement dans cet univers et ça fait un bien fou de rêver et de retrouver son âme d'enfant. C'est une lecture à découvrir et à partager de 7 à 77 ans. J'ai déjà hâte de relire ce roman et je rêve de découvrir les chansons que l'auteur a ajouté dans la version collector qui, je l'espère, arrivera jusqu'à chez nous un jour.

 

En quelques mots :

Un vrai coup de coeur familial ! Un incontournable de Noël !

 

Voir les commentaires

2017-12-12T09:00:48+01:00

Idées cadeaux : Harry Potter

Publié par MyaRosa

 

 

Aujourd'hui, pour le rendez-vous "idées cadeaux" du challenge, j'avais envie de vous parler d'Harry Potter. Je ne vais pas vous parler de toutes les idées cadeaux sur ce thème car il faudrait un blog entier tellement il y en a (mugs, écharpe aux couleurs des maisons, figurines, baguettes magiques, jeux de société (malheureusement uniquement en anglais pour la plupart), puzzles, papeterie, déguisements, cadres, bijoux, jeux vidéos, jouets, vêtements, friandises etc...) mais j'ai choisi des livres et un coffret sortis récemment qui m'ont beaucoup plu et qui devraient plaire à tous les fans de l'univers créé par J. K. Rowling. Bien sûr, si ce n'est pas déjà fait, je ne peux que vous recommander d'offrir les romans de cette magnifique saga autour de vous. Il y a maintenant plusieurs éditions (illustrées ou non, grand et petit format, collectors, etc...) donc vous avez l'embarras du choix. Les films sont également à voir absolument. On les trouve d'ailleurs dans des coffrets collectors sublimes !

 

Voici quelques merveilleux ouvrages parus cet automne.

 

 

336 pages - éditions Gallimard Jeunesse - 39,90€

Il y a d'abord la très attendue édition illustrée par Jim Kay du troisième tome : Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban. Le livre est magnifique ! J'adore le format, la couverture, la mise en page, le papier et les illustrations. C'est un vrai plaisir de redécouvrir ce tome dans une si belle édition. J'ai trouvé les illustrations vraiment belles et bien dans l'esprit de ce tome que je trouve assez sombre.

 

***

 

Coffret contenant 3 livres - éditions Gallimard Jeunesse - 38,70€

 Ensuite, il y a le sublime coffret réunissant les trois livres mythiques de la prestigieuse bibliothèque de Poudlard dans leur nouvelle édition en grand format : Les Animaux fantastiques - Le Quidditch à travers les âges - Les Contes de Beedle le Barde. Grâce à ce joli coffret, le lecteur s'immerge complètement dans l'univers d'Harry Potter comme s'il était lui-même un sorcier étudiant à Poudlard. Le sport et les contes préférés des sorciers ainsi que les créatures fascinantes croisés au fil des tomes n'auront plus de secrets pour lui ! Ce sont des livres amusants, souvent drôles et toujours fascinants dans lesquels on retrouve de belles illustrations de Tomislav Tomic et des commentaires et notes de différents personnages. Cette nouvelle édition est vraiment superbe. Le coffret est splendide et de bonne qualité et il y a également des parties dorées sur toutes les couvertures. A découvrir absolument !

 

***

48 pages - éditions Gallimard Jeunesse - 19,90€

 Pour aller encore plus loin dans la magie, il y a ce très beau livre rempli de surprises. Je vous avais déjà parlé du Carnet magique de Norbert Dragonneau qui m'avait beaucoup plu (clic). Ce nouveau livre fonctionne sur le même principe et s'intéresse aux forces du mal dans les adaptations cinématographiques des livres de J.K. Rowling, donc aussi bien dans Harry Potter que dans Les Animaux fantastiques. On y trouve des tas de photographies tirées des films, des informations passionnantes pour tout savoir sur le sujet mais aussi des tas de goodies à découvrir au fil des pages : un carnet de dessins préparatoires exécutés pour les films Harry Potter, des lettres, des cartes, des autocollants, des affiches, des listes, des documents secrets, etc... Un vrai trésor pour les fans ! Il a également des tas d'informations sur les personnages, les symboles, la création et le choix des décors et des costumes, les objets et lieux emblématiques, les différentes familles de sorciers et créatures fantastiques, les potions, les maléfices, etc... La mise en page est sublime. C'est vraiment un livre à avoir dans sa collection !

 

***

102 pages - éditions Gallimard Jeunesse - 26,90€

 Et pour finir cette sélection en beauté, voilà encore un ouvrage fantastique qui m'a beaucoup plu. Celui-ci s'intéresse à la magie du cinéma et plus particulièrement aux objets ensorcelés dans les adaptations cinématographiques des romans de J. K. Rowling, donc aussi bien dans Harry Potter que dans Les Animaux fantastiques. Il existe deux autres tomes dans cette belle collection qui parlent des héros extraordinaires et lieux fantastiques (1er tome) et des créatures fascinantes (2ème tome). Les livres de cette collection sont plus grands que les carnets magiques et on y trouve le même genre de surprises : des lettres, des affiches détachables, des autocollants, des carnets, des rabats à soulever, des documents et autres petites merveilles qui rendent la lecture dynamique et un peu magique.

 

 On s'immerge totalement dans l'univers des films et on n'a plus envie d'en sortir. On apprend des tas de choses sur les objets magiques tels que la lettre d'admission à Poudlard, les horcruxes, l'oeuf d'or, le miroir de Riséd, etc... Les informations fournies sont passionnantes et le graphisme et les photographies qui accompagnent les textes sont fabuleux. Il y a même un portrait de Dumbledore à accrocher et les instructions pour fabriquer soi-même une baguette magique. Voilà encore un livre magique et merveilleux que les fans ne pourront qu'adorer ! Je ne me lasse pas de le feuilleter.

 

 

Voir les commentaires

2017-11-28T14:00:20+01:00

Kill the Indian in the child

Publié par MyaRosa

Elise Fontenaille

92 pages, éditions Oskar, septembre 2017, dès 12 ans

L'histoire :

Comme tous les jeunes Indiens, Mukwa, 11 ans, est envoyé à Sainte-Cécilia, un pensionnat canadien dont l'éducation est confiée à des religieux. Malheureusement, cet établissement ne ressemble en rien à une école traditionnelle. Pour tout apprentissage, le jeune Ojibwé découvre l'humiliation, la privation de nourriture, les mauvais traitements... Car le mot d'ordre est Kill the Indian in the child : éliminer l'Indien dans l'enfant, lui faire oublier sa culture, sa religion, ses origines. Mais Mukwa se rebelle, décide de fuir et de rejoindre son père trappeur, dans la forêt...

 

Mon avis :

 

 Mukwa n'a pas encore onze ans lorsqu'il est envoyé dans un pensionnat pour apprendre à lire et à écrire. Il n'a aucune envie de quitter les siens et son père n'a pas du tout envie de le laisser partir, mais ils n'ont pas le choix. C'est ainsi que les choses se passent désormais pour les indiens. Ils se consolent en se disant que cet éloignement ne durera qu'un temps et que les choses rentreront dans l'ordre par la suite et qu'ils pourront reprendre le cours de leurs vies. Mais ce qui attend Mukwa est bien pire que ce qu'ils s'imaginent et rien ne sera jamais plus comme avant...

 

 Car à Sainte-Cécilia, les enfants indiens ne sont rien. Ils sont méprisés, battus, humiliés, violés et maltraités, le but étant soit disant de leur faire perdre leur côté sauvage, leur côté indien. Mais malgré toutes les privations et les humiliations, Mukwa s'accroche et reste fidèle à ses convictions. Ce qui le fait tenir, c'est l'espoir de retrouver les siens et la terre qu'il aime tant. Il rêve d'aller pêcher avec son père, entend encore les chants de sa grand-mère, se souvient de la saveur du sirop d'érable et sent le souffle de sa mère qui lui coiffe sa longue chevelure dont il ne reste désormais plus rien. C'est ainsi qu'il décide de s'enfuir pour retourner chez lui...

 

 Quel choc ! Ce roman est glaçant et révoltant. On voit la vie d'un enfant, d'un innocent qui n'aurait jamais dû être séparé de sa famille, devenir un véritable enfer... Et pourquoi ? Parce que ceux qui se sentent supérieurs en ont décidé ainsi et se sentent tellement protégés par leur couleur et leur religion qu'ils se permettent les pires atrocités. Cette histoire n'a rien d'une fiction. Malheureusement, elle s'inspire d'un fait divers de 1966 qui a poussé un journaliste à s'intéresser de plus près aux écoles résidentielles du Canada alors que d'autres préféraient fermer les yeux. Cela a tellement fait scandale que le journaliste a perdu son emploi, mais son travail n'aura pas été vain puisqu'il a réussi à attirer l'attention sur ces terribles endroits.

 

 Il aura tout de même fallu attendre 1996 pour que le dernier établissement de ce genre ferme ses portes. L'auteur nous l'explique à la fin du livre, il y avait plus d'une centaine d'établissements de ce genre au Canada et ils ont "abrité" près de 150 000 enfants indiens. On estime qu'il y a eu au moins 30 000 décès d'enfants derrière les portes de ces établissements. Et combien de traumatisés à vie ? Combien d'oubliés ? Il y a même eu un procès. Des nonnes et des prêtres ont été reconnus coupables, mais personne n'a jamais été condamné...

 

 Ce n'est pas le genre de livres que l'on lit pour se détendre, mais j'estime que toutes les horreurs commises doivent être mises en lumière pour ne pas être répétées et je remercie Elise Fontenaille d'avoir écrit ce livre "choc". Si le lecteur n'est pas épargné, elle rend un bel hommage aux victimes de ces établissements. J'ai beaucoup aimé la manière dont Mukwa nous parle de sa vie avec les siens, des endroits qu'il aime, des traditions de son peuple et aussi la manière dont les esprits trouvent leur place dans le récit. Il y a de la poésie et même un côté onirique qui m'a beaucoup plu et contraste avec la froideur et l'hostilité des descriptions des faits qui se déroulent à Sainte-Cécilia. Cela les rend d'autant plus effroyables. C'est un roman coup de poing qui ne peut laisser personne indifférent. Il y a tant d'injustice là-dedans, tant de souffrances irréparables. Je me sens encore triste et en colère. Ce livre devrait avoir sa place dans toutes les bibliothèques. Décidément, ce monde ne tourne pas bien rond.

 

D'autres billets chez Jérôme et Noukette.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog