Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

jeunesse

2020-05-25T16:17:42+02:00

Louisiana

Publié par MyaRosa

Louisiana's Way Home - Kate DiCamillo

140 pages, éditions Didier Jeunesse, juin 2019

L'histoire :

Il y a trois choses à savoir sur Louisiana Elefante : premièrement, elle a une voix d'ange. Deuxièmement, elle adore son chat Archie, ses meilleures amies et Monsieur Chien (sans ordre d'importance). Enfin, sa grand-mère est complètement foldingue ! Persuadée d'être poursuivie par une terrible malédiction familiale, elle réveille Louisiana à trois heures du matin pour partir sur les routes. Une nouvelle lubie ? Plutôt un voyage sans retour, qui amène Lousiana à affronter les secrets de son passé.

 

Mon avis :

 

  "Voilà pourquoi j'aime tant la littérature de jeunesse !" > C'est ce que j'ai envie de crier au monde entier à chaque fois que je tourne une page de ce livre qui fait battre mon coeur plus vite. Kate DiCamillo est unique. Elle raconte les histoires comme personne. C'est déjanté, émouvant, triste et drôle à la fois et tellement bien écrit ! Une pépite que j'ai savouré avec des papillons dans le ventre et le sourire jusqu'aux oreilles. ❤

 

 Louisiana - déjà croisée dans "Little Miss Florida" - a été élevée par sa grand-mère et n'a pas connu ses parents qui étaient trapézistes professionnels. Les deux femmes s'en sortent tant bien que mal mais une nuit elles partent en voyage pour échapper à une malédiction qui pèse sur leur famille. La jeune fille n'a pas le temps de comprendre ce qui se passe que la Floride est déjà loin derrière eux. Louisiana n'a pas du tout envie de quitter ses meilleures amies et ses animaux de compagnie mais sa grand-mère lui annonce sans détour que ce voyage sera certainement sans retour...

 

 Il y a vraiment quelque chose d'unique dans les romans de Kate DiCamillo et je dirais même - car pour moi cela n'a rien de péjoratif - de spécial. Je pourrais comprendre que l'on n'aime pas même si moi j'adore car il n'y a rien de terre à terre là-dedans, c'est totalement déjanté et cela peut être un peu déroutant pour le lecteur qui ne sait pas trop où il va ni ce qu'il doit comprendre. Il y a un petit côté "Alice au pays des merveilles" qui me charme totalement. Louisiana a une personnalité étonnante et irrésistible. Elle m'a fait penser à Luna Lovegood. C'est comme si elle ne voyait pas le monde comme la plupart des gens. Autour d'elle, tout semble plus coloré, plus fou, plus vivant. Je l'ai trouvé terriblement touchante et attachante.

 

 

 On croise, au fil des pages de ce livre, une femme qui ne quitte - presque - jamais ses bigoudis, un révérend qui ressemble à un morse, une femme sans dent, une fée bleue qui fait des gâteaux, un corbeau qui rit, un garçon qui grimpe aux arbres et une maison rose cachée au fond des bois. Il est question de cirque, de malédiction, d'une tombola, de mensonges, de quête d'identité et aussi de cacahuètes et de sandwich au salami. L'histoire est terriblement triste et pourtant on sourit et on rit tout le long. C'est aussi amusant que tragique, aussi loufoque que bouleversant. On se sent privilégié de partager ce petit bout de chemin avec Louisiana, cet instant où tout a basculé et où elle a décidé de prendre sa vie en mains. On aimerait la suivre plus longtemps et savoir ce qui va lui arriver ensuite, mais j'aime cette fin qui n'en est pas une, cette porte ouverte sur tout un tas de possibilités, cet optimisme malgré tout. C'est une lecture que je n'oublierai pas. Un personnage que je garderai en mémoire longtemps. Après avoir découvert Romy et Louisiana, j'ai hâte d'en savoir plus sur Beverly.

 

 

" Que se passe-t-il ? a-t-elle grondé.

J'ai toujours un peu de mal à répondre à cette question. Je ne la trouve pas assez précise. A chaque instant, il se passe dans le monde un nombre incalculable de choses, et je ne me sens pas le courage d'en dresser la liste."

 

 

Voir les commentaires

2020-05-04T09:42:52+02:00

Papa est en bas

Publié par MyaRosa

Sophie Adriansen

120 pages, éditions Nathan, septembre 2018

L'histoire :

Ça s’est fait petit à petit. A présent, voilà, le papa d’Olivia est en bas, sans trop d’espoir que ça s’arrange. Atteint d’une maladie qu’il surnomme « la tartiflette », il ne peut plus monter l’escalier de la maison. Le quotidien de toute la famille se réorganise autour de lui à mesure que son état s’aggrave. Pourtant, la vie doit continuer pour Olivia, entre fou-rires et larmes, auprès de sa maman, de son chat et surtout de son papa.

 

Mon avis :

 

 Avec des mots justes et touchants, Sophie Adriansen aborde le sujet extrêmement délicat de la maladie et plus précisément de la fin de vie d'un parent. On s'attache immédiatement à la famille d'Olivia. Qu'ils sont touchants, tous les trois, avec leur humour décapant, leur complicité, leur intérêt sans faille pour la nourriture et leur optimisme à toute épreuve ! On aimerait tellement que le père d'Olivia ne soit pas malade... On voudrait pouvoir leur épargner cette terrible épreuve mais malheureusement il n'y a rien à faire. La maladie s'est installée et son état se dégrade de jour en jour. Toute la famille s'adapte, fait au mieux pour essayer de vivre normalement même si plus rien ne sera comme avant...

 

 J'ai vraiment aimé la manière dont tout cela est abordé. Avec naturel, tact et... humour ! Parce que pour Olivia, la vie doit continuer malgré tout, ses parents font tout pour garder un semblant de normalité et lui redonner le sourire sans pour autant lui mentir ou la mettre à l'écart. J'ai trouvé cette fillette bien courageuse et très touchante et j'ai été émue par ce trio inséparable. Bien sûr, c'est triste, mais pas seulement. C'est un roman plein de joie de vivre et de gaieté qui sent bon les crêpes, les journées sans fin passées dans le jardin et les souvenirs d'enfance. Comment ne pas être touchée par ce joli roman tellement juste et tellement fort ? A découvrir absolument !

 

 

Voir les commentaires

2020-05-01T09:31:23+02:00

Maman les p'tits bateaux

Publié par MyaRosa

Claire Mazard

85 pages, Le Muscadier (Rester Vivant), février 2020

Présentation de l'éditeur :

Marie-Bénédicte a 12 ans. Pour son anniversaire, ses parents lui offrent un ordinateur. A cet ordinateur, elle va confier son terrible secret : depuis cinq mois, tous les mercredis après-midi, son oncle Laurent - le jeune frère de sa mère avec qui elle a passé de si belles vacances lorsqu'elle était enfant - abuse d'elle sexuellement.

Elle écrit son mal-être, sa souffrance, son sentiment de culpabilité, son découragement devant son entourage qui ne peut ou ne veut rien voir. Mais comment briser le silence ?

 

Mon avis :

 

 Ce roman aborde un sujet terriblement difficile et délicat et pourtant incontournable. Parce qu'il y a malheureusement beaucoup d'enfants qui, comme la narratrice, subissent l'inimaginable et n'osent pas en parler par peur ou par honte.

 

 Ce livre exprime parfaitement tout ce que l'on peut ressentir dans cette situation. On voit Marie-Bénédicte se renfermer et se couper des autres. Certaines personnes de son entourage s'en rendent compte, mais elle ne veut pas en parler. Elle les rassure, leur dit que tout va bien et espère en même temps que quelqu'un ouvrira vraiment les yeux et la poussera à déballer tout ce qu'elle a sur le coeur.  Tellement d'émotions et de sentiments contradictoires en elle. La peur de décevoir, la honte, le dégoût, la peur de ne pas être prise au sérieux et le doute qui subsiste : Et si tout était de sa faute ? Et si, en parlant, elle faisait du mal aux gens qu'elle aime ?

 

 On assiste, impuissant, à la descente aux enfers de cette petite fille pour qui rien ne sera plus jamais comme avant. On voudrait tant l'aider, l'encourager à parler et à dénoncer celui qui lui fait tant de mal. Les jours passent et Marie-Bénédicte s'enferme dans une bulle de noirceur, ne peut plus se regarder dans un miroir et veut à tout prix s'enlaidir pour ne plus que cela se reproduise. Heureusement, dans tout cela, une lueur d'espoir apportée par... un livre !

 

 Un livre choc qui frappe fort et fait mal. Un indispensable qui ne peut laisser personne indifférent. Pour ne plus se taire ou fermer les yeux.

 

 

Voir les commentaires

2020-04-24T16:47:46+02:00

Le Goût sucré de la peur

Publié par MyaRosa

Alexandre Chardin

176 pages, Magnard Jeunesse, février 2016

L'histoire :

Louise n’est pas du genre à passer ses journées à se vernir les ongles en rose ou à regarder les mouches voler. Alors quand elle comprend que son frère Joseph et sa bande préparent une expédition super-hyper-méga dangereuse, elle les harcèle jusqu’à ce qu’ils acceptent de la prendre avec eux. La voilà ainsi embarquée avec « le clan » vers le jardin de celle que tout le monde appelle « L’Ortie » : une vieille dame dont la mine inquiétante et la maison sinistre terrorisent les enfants depuis des générations. Son potager regorge de fraises juteuses et de radis croquants, dont Joseph et sa bande aiment se régaler, le visage masqué et le cœur battant. Pourtant, ce jour-là, Louise n’est pas très à l’aise. Et si cette dame n’était pas la sorcière que chacun semble vouloir qu’elle soit ?

 

Mon avis :

 

 Quel bonheur, ce roman ! Il a le goût sucré de la peur, mais aussi le parfum des souvenirs et la douceur des vacances d'été... toutes ces choses propres à l'enfance qui restent ancrées en nous toute notre vie. Alexandre Chardin arrive à nous faire rajeunir et à nous faire passer du rire aux larmes avec une facilité déconcertante. Quel tourbillon d'émotions !

 

 L'histoire de Jeanne m'a beaucoup émue et j'ai adoré Louise. On parle de beaucoup de choses, dans ce roman : des petits bonheurs simples, du temps qui passe, de l'insouciance des plus jeunes, des blessures qui ne guérissent jamais tout à fait, de la solitude, des endroits dans lesquels on se sent bien, des relations frères-soeurs pas toujours simples, du jardinage, de la lecture, de l'amitié et des liens intergénérationnels. Il y a beaucoup de mystères et de secrets autour de Jeanne. Comme Louise, on a envie d'en savoir plus. C'est un livre qui encourage à ne pas se fier aux apparences, à sortir un peu de sa bulle et qui donne envie de s'intéresser davantage aux autres. J'ai aime le fait que l'auteur ne soit pas du tout moralisateur mais regarde avec bienveillance et amusement les petites bêtises des enfants.

 

 C'est avec beaucoup de plaisir que l'on se laisse porter par cette histoire pleine d'authenticité, d'émotions et de poésie. J'ai aimé la pureté et la sagesse de Jeanne et voir la petite Louise prendre de plus en plus confiance en elle et écouter son coeur. Il y a aussi quelque chose de très touchant dans cette fratrie. Le frère et la soeur ne sont pas très proches au début du livre, leurs âges n'aident pas, mais ils vont finir par se voir autrement l'un l'autre, par apprendre à se connaître eux-mêmes et par se rapprocher. C'est un livre qui donne vraiment envie de regarder autour de soi, de prendre soin des autres et de la nature. Il y a beaucoup de bienveillance et d'altruisme dans ces pages. Cela donne envie de s'ouvrir aux autres. C'est un roman qui fait du bien, qui peut plaire à tout âge et que l'on referme avec le sourire et les larmes aux yeux. Ne passez pas à côté !

 

A lire aussi :

Des vacances d'Apache

Voir les commentaires

2020-04-07T07:27:59+02:00

L'Année de la grande peste, journal d'Alice Paynton, 1665-1666

Publié par MyaRosa

The Great Plague - Pamela Oldfield

185 pages, Gallimard Jeunesse (Mon Histoire), avril 2005

Quatrième de couverture :

Partage le journal intime d'Alice, pour affronter avec elle les fléaux d'une année maudite.

«3 juillet 1665. Tante Nell est revenue toute pâle du marché. Elle a entendu deux hommes discuter des listes hebdomadaires qui recensaient les victimes. Il paraît que la semaine dernière, sept cents personnes sont mortes de la maladie. La peste s’est donc bel et bien installée à Londres. Une longue discussion a eu lieu à la maison, et je vais devoir partir pour Woolwich avec tante Nell. J’ai refusé de m’en aller sans mon chien et Papa a cédé. Au moins Poppet apportera un peu de joie à la ferme. On m’a envoyée me renseigner sur les horaires de départ des péniches, mais quelque chose m’a arrêtée en chemin : une croix rouge était peinte sur une porte de la rue voisine. Au-dessus de la croix était écrit : “Dieu ait pitié de nous.”»

 

Mon avis :

 

  Connaissez-vous la collection "Mon Histoire" des éditions Gallimard Jeunesse qui propose de faire découvrir aux lecteurs différentes parties de l'Histoire ainsi que des personnages historiques au travers de journaux intimes fictifs ? Je ne pense pas en avoir déjà parlé ici pourtant je dois bien avoir une douzaine de titres à la maison. Je l'aime vraiment beaucoup, surtout en version cartonnée comme celle-ci qui nous donne l'impression d'avoir un vieux livre précieux entre les mains. Ces livres permettent d'aborder et de mieux comprendre la grande famine en Irlande, le naufrage du Titanic, la guerre de Cent ans, la révolte des canuts, le chantier de la Tour Eiffel, Pompéi ou encore la révolution russe. Ils nous rapprochent de personnages célèbres comme Jules César, Vivaldi, Anne de Bretagne, Marie Stuart ou encore Sissi et nous proposent de découvrir le quotidien d'une jeune fille de bonne famille, d'une esclave, d'une geisha ou d'une infirmière pendant la guerre, par exemple. Ils nous font découvrir un peu mieux les vikings, les pharaons, les impressionnistes ainsi que les rois et reines.

 

Ma collection

 

 Ce sont des ouvrages passionnants pour découvrir et s'immerger dans l'Histoire. Je n'ai pas encore eu l'occasion de feuilleter les dernières versions qui semblent différentes mais je sais qu'on trouve certains titres en format poche. J'ai également repéré d'autres ouvrages de cette collection qui n'ont malheureusement jamais été traduits et qui nous proposent de suivre une domestique, une jeune anglaise durant le Blitz, une suffragette, la grande-duchesse Anastasia ou encore Catherine D'Aragon.

 

 

***

 

 Dans ce livre, nous suivons le quotidien d'Alice, treize ans, durant l'année de la grande peste à Londres (entre 1665 et 1666). Alice fait partie d'une famille plutôt aisée. Elle vit avec son père et sa tante et ils ont une servante, Maggie, qui a seulement deux ans de plus qu'elle. Alice nous décrit la vie à Londres à cette époque : les rues toujours animées, les marchands qui crient pour annoncer ce qu'ils ont à vendre, les bateaux qui arrivent chaque jour, etc... Lorsqu'elle entend parler de l'arrivée de la peste à Londres, la jeune fille ne croit pas trop aux rumeurs et ne pense pas que sa famille puisse être touchée. Elle va vite devoir se rendre à l'évidence car les morts et les malades se multiplient autour d'elle et la vie à Londres est en train de changer. L'insouciance n'est plus de mise. Les gens se méfient les uns des autres et se promènent avec des herbes sous le nez pour ne pas être contaminés. Tout le monde essaie de se réfugier à la campagne, mais personne ne veut accueillir ces citadins qui pourraient amener le mal avec eux... Les cloches des églises sonnent sans arrêt pour annoncer de nouveaux décès et une charrette passe chaque soir pour ramasser les cadavres devant les portes des maisons.

 

 

 Autour d'Alice, on prie, on croit à la colère divine, on court chez l'apothicaire pour acheter de quoi se protéger, on pleure ceux qu'on aimait qui ne sont plus et on essaie d'avoir des nouvelles des autres. Il fait une chaleur épouvantable et partout on fait des feux pour purifier l'air ou brûler le linge des malades.  Les maisons des personnes souffrantes sont marquées et cadenassées, leurs familles enfermées avec elles. Si certains survivent, ils doivent rester en quarantaine sous surveillance et auront besoin d'un certificat pour sortir à nouveau. Pendant ce temps, des pilleurs s'en donnent à coeur joie et des charlatans profitent de la situation, des malades errent dans les rues en délirant ou en menaçant les passants. L'atmosphère est si bien décrite que l'on s'y croirait. Alice nous raconte, jour après jour, cette atmosphère de plus en plus pesante en apportant un soupçon de légèreté avec l'innocence et l'insouciance de son jeune âge. Ce livre aborde également le grand incendie de Londres qui fait suite à l'épidémie de peste en 1666 et signe la fin d'une époque. La ville, telle qu'elle est décrite par Alice dans ce journal, ne sera plus jamais la même après tout cela.

 

 

  J'ai trouvé ce livre aussi passionnant qu'effrayant. Il faut dire qu'il y a beaucoup de similitudes avec le contexte actuel même si nous ne vivons pas dans des conditions aussi difficiles. On sent la peur monter en puissance et la folie gagner certains tant ils ont peur d'être contaminés ou de perdre leurs proches. J'ai beaucoup aimé les descriptions de Londres qui nous immergent complètement dans ce contexte si particulier. A la fin de l'ouvrage, il y a tout un dossier avec des informations sur l'épidémie et l'incendie avec des dates importantes, des explications et des illustrations. Passionnant !

 

 

Voir les commentaires

2020-02-24T08:43:15+01:00

Emma Green et l'arbre des fées, tome 1 : Un trésor porte-bonheur

Publié par MyaRosa

Piper Green and the Fairy Tree - Ellen Potter & Qin Leng

70 pages, Gallimard Jeunesse (Folio Cadet), octobre 2016

L'histoire :

Les 3 choses que vous devez savoir sur Emma Green : 

1- Elle dit toujours ce qu'elle pense

2- Elle va à l'école en bateau de pêche

3- Il y a un arbre des fées dans son jardin.

Aujourd'hui, c'est la rentrée. Emma Green est triste car son frère aîné est parti en pension sur le continent. Mais il lui a donné son cache-oreilles et pas question de l'ôter. Sauf que la maîtresse n'est pas du même avis et la petite fille risque d'avoir des ennuis. Emma trouve alors refuge dans un arbre, un arbre magique... Pourra-t-il la consoler ?

 

Mon avis :

 

 Nouvelle lecture partagée avec ma poucinette. J'ai choisi ce roman complètement par hasard ou plutôt parce que l'héroïne porte le même prénom que ma fille. Je n'en avais jamais entendu parler avant et c'est une belle surprise. Nous avons adoré !

 

 Emma Green est une petite fille pétillante et pleine de vie qui habite sur une île avec ses parents et ses deux frères : Leo (le plus jeune) et Erik (l'aîné). Elle est proche d'Erik mais ce dernier est parti depuis peu faire ses études sur le continent. Emma se sent seule depuis son départ et ne quitte plus le vieux cache-oreilles qu'il lui a donné avant de partir. Elle se chamaille beaucoup avec son petit frère qui a beaucoup d'imagination et s'est inventé une famille de papier (avec des bébés post-it... j'adore !) Nous suivons le quotidien de cette famille haute en couleurs, aussi farfelue qu'attachante !

 

 Comme je vous l'ai dit plus haut, nous avons adoré ce premier tome ! Il y a tout ce qu'il faut : de l'humour, des émotions, de l'aventure et des rebondissements. C'est bien écrit, intelligent et vraiment captivant. Emma est hyper attachante et on adorerait se balader là où elle vit. Elle prend le bateau pour aller à l'école en se régalant des pâtisseries de Mme Grimbert. Bien sûr, il y a Violet la pestouille et des choses moins sympas comme l'absence de son frère et la nouvelle maîtresse qui ne comprend pas qu'elle ne veuille pas quitter son cache-oreilles, mais il y a de belles personnes sur cette île et aussi... l'arbre à fées !

 

 On a déjà hâte de retourner là-bas et de retrouver Emma ! Malheureusement, il semblerait que l'éditeur français n'ait publié que les trois premiers tomes et la série en compte 5... C'est vraiment dommage car c'est une série qui a tout pour plaire aux jeunes lecteurs et qui mériterait d'être plus connue.

 

 

 

Voir les commentaires

2020-02-19T12:45:07+01:00

Maman est une fée, tome 2 : Un anniversaire féerique

Publié par MyaRosa

Fairy-in-Waiting - Sophie Kinsella

176 pages, Pocket Jeunesse, septembre 2019

L'histoire :

Avoir une maman fée qui se métamorphose en singe, qui ensorcelle les meubles de la maison ou qui fait voler les serviettes à la piscine, ce n'est pas toujours facile. Heureusement, elle sait aussi transformer un banal gâteau d'anniversaire en une somptueuse pièce montée. C'est plutôt chouette d'avoir une maman fée !

 

Mon avis :

 

 Cet automne, je vous ai parlé de la série pour enfants écrite par Sophie Kinsella. J'avais lu le premier tome avec ma fille de 6 ans et elle avait eu un vrai coup de coeur pour les aventures d'Ella.  Nous avions aussitôt commandé et lu la suite. Comme le tome 3 se fait attendre (il sortira le 16 avril prochain), nous avons décidé de relire ensemble les deux premiers tomes. Cette fois encore, ce fût un succès ! Emma ne se laisse pas de cette histoire pleine de magie, d'humour, de pâtisseries et de rebondissements.

 

 

 En plus de l'univers qui est très sympa, j'aime bien la manière dont sont découpés ces petits romans. En fait, chaque chapitre est une histoire à part entière et se déroule dans un lieu différent ou à un moment particulier. C'est vraiment bien pour les jeunes lecteurs car cela leur permet de faire des pauses et de ne pas se perdre dans leur lecture. Le nombre de personnages est assez restreint, ce qui fait qu'on s'y retrouve bien et qu'on enregistre bien les traits de caractère de chacun. Les illustrations en noir & blanc sont également un vrai plus qui permet de passer de l'album illustré au roman tout en douceur.

 

 C'est vraiment mignon, plein de surprises, de gaieté et de fantaisie ! Il y a des scènes vraiment très drôles avec notamment un gâteau d'anniversaire qui devient tellement grand que les invités se retrouvent collés au glaçage, une piscine ordinaire qui se change en piscine remplie de crème glacée ou encore une armoire qui n'en fait qu'à sa tête et jette au milieu de la pièce les pulls qui grattent car elle ne les supporte plus. On a adoré et on attend la suite avec impatience !

 

 

Voir les commentaires

2020-02-15T09:54:28+01:00

Studio 66, tome 1 : Département des kauchemars

Publié par MyaRosa

Yves Abours (texte) & Miss Paty (illustrations)

96 pages, éditions Nathan, janvier 2020, dès 8 ans

L'histoire :

Nico Roupillon, 10 ans, n'a jamais fait de cauchemars. Or, selon l'article n°1 du Code kauchemardesque, « tout enfant doit avoir fait au moins cent cauchemars avant ses 11 ans, sous peine d'être privé de lit ad vitam aeternam ». Ses parents n'ont pas le choix : ils doivent l'envoyer en stage au Studio 66 - Département des Kauchemars, dirigé par l’effrayant Nimonde Berzard…

 

Mon avis :

 

 J'ai flashé sur la couverture et la présentation de ce roman, mais j'ai eu un peu peur au début de ma lecture car il y avait beaucoup de similitudes avec Harry Potter (un peu trop à mon goût) et "Monstres & cie". Heureusement, on s'en détache rapidement et l'univers du Studio 66 m'a bien plu avec ses personnages excentriques et surprenants.

 

 Le pauvre Nico qui ne rêve que de dormir se retrouve malgré lui en stage au Studio 66. Là-bas, il découvre que les cauchemars sont tournés comme dans un studio de cinéma par des acteurs et des monstres qui jouent la comédie. Sans avoir le temps de réaliser ce qui lui arrive, Nico se retrouve à tourner dans un affreux cauchemar car l'acteur habituel n'est pas au mieux de sa forme. Contre toute attente, le petit garçon y prend goût et devient bientôt la star du studio. Mais ce nouveau statut pourrait bien lui attirer des ennuis...

 

 Ce premier tome est sympathique, pourtant j'en ressors un peu déçue. L'univers se met en place rapidement et il y a beaucoup de gags et de rebondissements, mais il m'a manqué quelque chose.  J'ai aimé les illustrations de Miss Paty à la fois drôles et effrayantes et la mise en page du livre qui est très agréable avec ses couleurs noir, blanc et bleu. Mention spéciale pour les parents de Nico qui ne pensent qu'à dormir. Ils m'ont fait beaucoup rire ! C'est un chouette petit roman pour les 8 ans et + qui aiment déjà le fantastique ou voudraient découvrir cet univers. Je lirai la suite avec plaisir pour savoir si j'accroche plus ou pas. En tout cas, j'ai hâte d'avoir les impressions de mes enfants sur ce premier volet. (Je vous en reparlerai).

 

 

Voir les commentaires

2020-01-22T09:48:00+01:00

Qui va naître ?

Publié par MyaRosa

Anne-Sophie Baumann & Mélisande Luthringer

12 pages, éditions Nathan, octobre 2019, dès 3 ans

Présentation de l'éditeur :

Un livre animé pour tout savoir des cycles de la vie.

 

Mon avis :

 

  On ne présente plus KIDIDOC, cette merveilleuse collection de documentaires pour enfants. Il en existe pour différents âges et sur des thèmes tout aussi variés que les émotions, le corps, la mythologie, les engins, l'école, la ferme, les métiers etc... Cette fois, on s'intéresse aux cycles de la vie et à l'évolution en suivant, page après page, des êtres vivants : un pommier, un merle, un escargot, une grenouille, une carpe, un papillon, un chat ou encore un être humain.

 

 

 Comme toujours, c'est très ludique et la roue à tourner permet de vraiment se rendre compte des transformations qui s'opèrent. Mes enfants adorent ce livre et ne se lassent pas de le lire et de le regarder. Les explications sont claires et simples, à la portée des plus jeunes. C'est un ouvrage passionnant à mettre entre toutes les mains !

 

 

Voir les commentaires

2020-01-13T12:21:47+01:00

Gaspard de Paris, tome 1 : Le Monstre des toits

Publié par MyaRosa

Paul Thiès & Benjamin Strickler

144 pages, Flammarion Jeunesse, octobre 2019

Quatrième de couverture :

"Je m'appelle Gaspard. J'habite la butte Montmartre. Un jour, je deviendrai un grand écrivain. En attendant, je suis apprenti ramoneur, je me balade sur les toits de Paris, et je vis des aventures passionnantes..."

Une nuit, sur le toit d'une très vieille église, Gaspard se retrouve face à une gargouille vivante aux crocs pointus... Et si c'était le début d'une improbable amitié ?

 

Mon avis :

 

 Dans ce premier tome d'une nouvelle série, on suit avec plaisir les aventures palpitantes d'un orphelin nommé Gaspard qui devient ramoneur et va vivre des aventures extraordinaires. On se balade avec lui sur les toits de Paris à une autre époque en compagnie d'une mystérieuse gargouille aussi effrayante que fascinante.

 

 Ce premier volet pose le décor et on se sent vraiment bien aux côtés de Gaspard et de ses amis, le père Socrate - un vieux monsieur qui prend soin de lui et connaît des tas d'histoires - et Dieudonné - un enfant de son âge qui travaille dans une boulangerie. Les illustrations en noir, blanc et bleu contribuent au charme et à l'atmosphère envoûtante de cet univers. Ce roman s'adresse aux 8/10 ans et leur offre une intrigue policière adaptée à leur âge avec juste un soupçon de fantastique. Vivement la suite !

 

Voir les commentaires

2020-01-13T09:20:16+01:00

Les Mystères de Poudlard

Publié par MyaRosa

Jody Revenson

48 pages, Gallimard Jeunesse, octobre 2019

Présentation de l'éditeur :

Du bureau de Dumbledore à la Salle sur Demande, en passant par la Chambre des secrets et la cabane de Hagrid, Poudlard se révèle dans ses moindre recoins au travers d'illustrations fourmillantes de détails. Cet ouvrage fascinant dévoile les secrets de fabrication des décors et les coulisses des effets spéciaux. Truffé d'images des films et de clins d'œil à la saga Harry Potter qui raviront les fans, ce magnifique livre propose une plongée immersive dans les lieux emblématiques de la célèbre école de sorcellerie.

 

Mon avis :

 

 Ce très grand livre au graphisme ultra moderne nous invite à redécouvrir Poudlard et ses salles mystérieuses mais aussi les alentours du château et tout ce qui rend cet endroit fascinant. Préférez-vous commencer la visite par la Grande Salle ou les bureaux des professeurs ? A moins que vous ayez envie d'aventure, auquel cas nous pourrions partir directement dans la chambre des secrets ou dans la forêt interdite ? Et que diriez-vous d'aller flâner à Pré-Au-Lard après avoir fait le tour du terrain de Quidditch ?

 

 

 J'ai beaucoup aimé l'esthétisme de ce livre et toutes les infos que l'on retrouve au fil des pages : anecdotes de tournage, descriptions des lieux, retours sur des passages marquants des films, citations, etc... C'est un livre très agréable à lire et on n'est pas obligé de le lire ligne après ligne, page après page. Au contraire, la mise en page nous encourage à flâner selon nos envies, à picorer des infos ici et là... Les illustrations sont très réussies et on retrouve également des photographies des films. C'est vraiment un plaisir de se replonger dans cet univers d'une aussi belle manière. Voilà un livre à avoir dans sa collection !

 

 

Voir les commentaires

2020-01-12T14:31:18+01:00

Les douze travaux d'Hercule (éditions classique et dyscool)

Publié par MyaRosa

Hélène Montardre

64/128 pages, éditions Nathan, mars/septembre 2019

L'histoire :

Hercule doit accomplir les douze travaux que lui a confiés son cousin, le roi Eurysthée. Le voilà parti aux quatre coins du monde connu, affrontant les pires monstres, collectant les objets les plus précieux et relevant les défis les plus impossibles... Sa force et son courage lui suffiront-ils pour réussir ses terribles missions ?

 

Mon avis :

 

 Aujourd'hui, je voulais vous parler de la collection "Petites histoires de la mythologie" que j'aime beaucoup et dont certains titres existent dans des versions spécialement conçues pour les enfants DYS. Ces éditions spéciales ont une mise en page beaucoup plus aérée et une police d'écriture spéciale. Certains mots importants et/ou difficiles sont expliqués, certains sons sont écrits d'une autre couleur pour permettre un déchiffrage plus rapide et plus facile, les lettres muettes sont d'une autre couleur et il y a un plus grand espace entre les lignes et les paragraphes, etc... Je vous en ai déjà parlé, mais je me suis dit que des photos seraient certainement plus parlantes... C'est aussi très bien pour les lecteurs débutants. Ma fille est en CP et lorsqu'elle a vu ces livres, elle m'a dit spontanément en me montrant l'édition DYSCOOL : "Je préfère quand c'est écrit comme ça !".

 

 

 Je me suis donc replongée avec plaisir dans la mythologie et plus précisément dans l'histoire des Douze travaux d'Hercule. Dans cette version adaptée aux plus jeunes, on retrouve les grandes étapes de cette aventure incroyable qui dure tout de même durant 10 ans ! J'avais complétement oublié pourquoi Hercule était mis à l'épreuve de cette façon, et j'ai beaucoup aimé cette (re)lecture que je peux partager avec mes enfants. Cette collection est vraiment chouette pour redécouvrir ou faire découvrir la mythologie dont les histoires n'ont pas pris une ride ! Quelles aventures palpitantes !

 

Voir les commentaires

2020-01-10T10:12:17+01:00

Fières d'être sorcières !

Publié par MyaRosa

Calling All Witches ! - Laurie Calkhoven & Violet Tobacco

96 pages, Gallimard Jeunesse, octobre 2019

Présentation de l'éditeur :

D'Hermione Granger à Minerva McGonagall, en passant par Luna Lovegood et Leta Lestrange, les sorcières de la saga «Harry Potter» et des «Animaux fantastiques» sont des héroïnes aussi différentes qu'exceptionnelles ! Qu'elles soient des mentors, des fondatrices, des résistantes, des mères, des inventrices, des criminelles, des meneuses, elles ont toutes marqué le Monde des Sorciers de leur empreinte. Foisonnant de magnifiques illustrations et d'images des films, cet ouvrage passionnant explore les histoires de ces femmes qui ont fait du monde magique ce qu'il est aujourd'hui.

 

Mon avis :

 

 Ce très joli livre illustré dresse le portrait des sorcières les plus influentes et les plus marquantes des films inspirés des livres de J.K. Rowling. Qu'elles aient marqué par leur audace, leur talent, leur insolence, leur méchanceté, leur intelligence, leur force, leur courage, leur habileté ou leur loyauté, ces sorcières sont toutes fascinantes et on prend plaisir à les (re)découvrir.

 

 

 On retrouve, au fil des pages, Luna Lovegood, Sibylle Trelawney, Queenie Goldstein, Nymphadora Tonks, Narcissa Malefoy, Alice Londubat, Hermione Granger, Bellatrix Lestrange et bien d'autres encore... Les parties consacrées à chaque sorcière sont assez brèves mais mettent en lumière leurs particularités et leurs forces. J'ai aimé me remémorer tous ces moments dans lesquels elles ont brillé. On se dit que beaucoup de choses auraient été différentes si elles n'avaient pas été là... J'ai bien aimé l'idée qu'a eu l'auteure de reprendre des phrases mémorables dîtes par les personnages dans les différents films. En plus des illustrations, on retrouve également quelques photos tirées des films.

 

 

 Les illustrations de ce livre m'ont beaucoup plu, tout comme la mise en page que je trouve très soignée. Ce sont vraiment les points forts de cet ouvrage, à mon avis. J'ai été plus sensible à l'apparence de ce livre qu'a ce qu'il nous raconte. Coté texte, on n'apprend pas grand chose si on connaît les sagas sur le bout des doigts et on regrettera quelques erreurs et approximations, mais c'est un livre qui reste très agréable à parcourir et qui est vraiment beau. Je suis contente de l'avoir dans ma collection !

 

 

Voir les commentaires

2020-01-02T14:16:45+01:00

Les Comptines de la tour Eiffel

Publié par MyaRosa

Mymi Doinet & Mélanie Roubineau

32 pages, éditions Nathan, septembre 2019

Présentation de l'éditeur :

Des voyages, des gâteaux rigolos et des souris funambules... Treize comptines pour lire et s'amuser avec la tour Eiffel !

 

Mon avis :

 

 Après le succès des histoires de la tour Eiffel (La tour Eiffel a des ailes ! ; La tour Eiffel fait du ski ! ; La tour Eiffel va sur la lune ! ; La tour Eiffel à New York ! , etc...) Mymi Doinet et Mélanie Roubineau nous offrent un joli recueil de comptines plein d'humour et de fantaisie !

 

 

 Au programme : une tour Eiffel qui n'a pas sommeil, des petites souris pour lui fabriquer le plus beau des colliers, une tour Eiffel arc-en-ciel, une jolie collection, un anniversaire inoubliable, le plus joli des déguisements, une tour Eiffel de doudous, des reines du shopping et mille et une autres surprises ! A la fin du livre, des astuces pour écrire ses propres comptines ! Quelle bonne idée ! On adore !

 

 

 

Voir les commentaires

2019-12-19T09:13:05+01:00

Le Journal de Cléopâtre Wellington, tome 3 : Vol au-dessus d'un nid de couscous

Publié par MyaRosa

Diglee (Maureen Wingrove)

216 pages, éditions Michel Lafon, novembre 2019

Mon avis sur les tomes 1 & 2

L'histoire :

Nouvelle année, l'heure des bonnes résolutions a sonnée ! Cléopâtre et ses copines sont bien décidées à comprendre de quoi est faite l'espèce la plus mystérieuse de l'univers : les GARÇONS. Le sympathique Museau se rapproche toujours plus de Cléopâtre, jusqu'à semer le doute dans l'esprit de la jeune fille : ne sont-ils que de simples amis ? Pour corser l'affaire, un demi-frère inconnu débarque à la maison. Mais ce qu'elle n'avait pas vu venir, c'est l'explosion de son gang de copines...
Par quel tour de passe-passe Cléopâtre va-t-elle se sortir de ce pétrin ?

 

Mon avis :

 

 Dans la lignée de Georgia Nicolson ou d'Aurélie Laflamme, Cléopâtre Wellington est une anti-héroïne irrésistible et attachante qui nous fait mourir de rire, nous émeut et nous console au travers de son précieux journal dans lequel elle raconte ses (més)aventures et son quotidien d'adolescente d'aujourd'hui. C'est pétillant, frais et totalement addictif !

 

 Ce troisième tome est un régal ! Il y a des scènes que je ne suis pas près d'oublier. Je pense notamment à celle où Cléo essaie d'expliquer à sa grand-mère comment rentrer son code pin ou encore quand Cléo part à la chasse aux ouististi dans la neige... Une chose est sûre, la série est loin de s'essouffler ! Quel plaisir de retrouver Cléo, sa famille complètement loufoque et sa bande de copines ! On s'attache vraiment aux personnages au point d'avoir l'impression de les connaître. Mention spéciale pour Museau que j'aimais déjà beaucoup mais qui devient encore plus intéressant dans ce tome.

 

 Cette fois encore, j'ai pouffé de rire à de nombreuses reprises, mais pas seulement. J'ai été émue aussi et touchée par les différents sujets abordés par Diglee avec beaucoup de justesse : le harcèlement, la confiance en soi, les difficultés que l'on peut avoir à trouver sa place et à s'intégrer, le fait d'apprendre à se connaître soi-même et à se sentir différent(e) des autres... Il y a beaucoup d'humour, mais il y a aussi beaucoup de messages de solidarité, de tolérance et d'acceptation de soi dans cette série et c'est ce qui la rend unique et géniale. Je ne peux que vous la recommander chaudement. Je vous garantie que vous ne serez pas déçus ! Vivement la suite !

 

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog