Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

jeunesse

2012-10-14T18:33:00+02:00

La Belle et la Bête (adaptation de Louie Stowell)

Publié par MyaRosa

La Belle et la Bête

adapté par Louie Stowell

et illustré par Victor Tavares

yr_beauty_beast_fr.jpg

Catégorie(s) : Jeunesse - Conte - Adaptation

Edition / Collection : Usborne / La Malle aux livres

Date de parution : 13 septembre 2012

Nombre de pages : 64

Prix : 6€

Dès 9 ans

 

L'histoire : "J'ai cueilli une rose dans le jardin d'une bête monstrueuse et elle a juré de me tuer..." Après avoir lu la lettre de son père, bravement, la Belle se rend au château enchanté de la Bête, afin de prendre sa place. La Bête est terrifiante, mais, comme la Belle le comprend bientôt, les choses ne sont pas tout à fait telles qu'elles semblent l'être.

 

monavis2

 

photo-220-.JPG La Belle et la Bête est l'un de mes contes préférés. Il a connu de nombreuses adaptations depuis sa première version en 1740 et il fait toujours autant rêver les jeunes et les moins jeunes. J'ai beaucoup aimé cette version qui s'inspire des deux premières écritures du conte, celle de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve (1740) et celle de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont (1756). Je pense qu'il n'est pas nécessaire de présenter l'histoire alors je vais m'attarder sur les différences avec les autres versions et toutes les petites choses qui m'ont séduites. Ici, point d'objets qui bougent et parlent comme dans la version de Disney, mais des portes qui s'ouvrent toutes seules, des choses qui apparaissent comme par magie, des verres qui se remplissent sans l'aide de personne. Le château enchanté est un endroit photo-221-.JPGmerveilleux dans lequel on croise des créatures fantastiques - fées, licornes, dragons -, des objets magiques - le miroir, la bague - et des pièces somptueuses comme la bibliothèque qui contient tous les livres du passé et même ceux du futur !

 

 J'ai particulièrement aimé les illustrations. Elles sont belles, colorées et j'ai vraiment adoré la façon dont est représenté le château de la Bête. Dans cette version, la Belle a bien deux soeurs, aussi méchantes et égoïstes qu'elle est généreuse. Les deux soeurs exploitent leur père et souhaitent le malheur de leur cadette. Heureusement, elles seront punies de façon tout à fait appropriée par une étrange fée... Une très belle version à découvrir en famille ou seul pour les lecteurs qui ont déjà l'habitude de lire de longues histoires. Le texte est écrit en gros et on retrouve de magnifiques illustrations sur toutes les pages ainsi que quelques bulles qui donnent la parole aux personnages. Un très beau livre.

 

photo-222-.JPG

 

Un-mot-des-titres.jpg

 

Voir les commentaires

2012-10-09T11:26:00+02:00

Bonbek - automne 2012 - spécial monstres

Publié par MyaRosa

Bonbek

Automne 2012

numéro spécial monstres

bonbek-monstres.jpg

Catégorie(s) : Magazine - Jeunesse

Edition / Collection : Mango / Bonbek

Date de parution : 14 septembre 2012

Nombre de pages : 64

Prix : 11,95€

 

Présentation de l'éditeur :

Monstres ! Un numéro qui "Aaah !" qui "Grrrrr", très souvent. Du "Waouh !" à toutes les pages grâce à Antoine Guilloppé, Emmanuel Kerner, Pierre Javelle et bien d'autres encore. Une BD affreusement drôle, des recettes abominablement bonnes, un atelier à faire peur. Et aussi : un coloriage géant, une horrible choré, des pages de dessins monstrueuses... Bonbek raconte des histoires de monstre gourmet en anglais et en français, because le world is a village you know, and chinese is really difficult... Décalé, novateur, drôle et graphique, un numéro 100% Bonbek.

 

monavis-copie-1

 

 Connaissez-vous Bonbek, la revue pour enfants qui rend jaloux les parents ? J'ai découvert ce magazine il y a quelques mois et j'avais été séduite par le concept. Le numéro de cet automne est un peu particulier puisque le magazine a été repensé ; le contenu est plus clair, plus aéré et on y trouve des histoires, des jeux et des ateliers créatifs. Ce numéro est entièrement consacré aux monstres, des plus effrayants aux plus rigolos, qui nous en font voir de toutes les couleurs !

 

 J'ai beaucoup aimé les activités proposées : la chorégraphie de Thriller, les pages de dessins, les drôles de petits monstres à habiller, les découpages à faire, les histoires à lire seul ou à plusieurs (en version bilingue français-anglais SVP !), le coloriage, le jeu d'ombres chinoises et surtout les recettes de cuisine monstrueusement appétissantes. En plus, avec Halloween qui approche, c'est une très bonne idée pour trouver des activités et des petits jeux. C'est une revue vraiment très sympa, originale et décalée qui plaira à coup sûr à tous les petits monstres. Parce que quelques photos seront certainement plus parlantes, en voici quelques unes :

 

photo-216-.JPG

photo-218-.JPG

photo-219-.JPG

photo-217-.JPG

 

J'adore, pas vous ?

 

+ d'infos sur le site officiel

357146110.2

 

Voir les commentaires

2012-10-01T15:06:00+02:00

Nina Volkovitch, tome 1 : La Lignée (Carole Trébor)

Publié par MyaRosa

Nina Volkovitch, tome 1 : La Lignée

de Carole Trébor

lalignee-gde.jpg

Catégorie(s) : Roman jeunesse

Edition / Collection : Gulf Stream

Date de parution : 6 septembre 2012

Nombre de pages : 224

Prix : 14,90€

 

L'histoire :

Une adolescente, une mission, un destin.

Envoyée à l’orphelinat de Karakievo parce que ses parents sont considérés comme des « ennemis du peuple », Nina Volkovitch a fait le serment de s’enfuir et de retrouver sa mère, emprisonnée dans un goulag de Sibérie. Mais comment s’enfuir d’un tel lieu quand on a quinze ans, et qu’on en paraît douze ? Ce qu’elle ne sait pas, c’est que sa mère a pris soin de dissimuler de précieux indices pour l’aider à s’échapper, mais aussi pour lui révéler les dons particuliers qu’elle possède sans le savoir. Car Nina est la descendante des Volkovitch, une illustre famille qui détient des pouvoirs aussi prodigieux que terrifiants. Et c’est elle, Nina, qui représente le dernier espoir face à un ennemi plus puissant que la dictature soviétique…

 

monavis2

 

 Très intriguée par ce roman, je me suis plongée dedans sans trop savoir ce que j'allais y trouver. Roman historique ? Fantastique ? Aventure ? J'ai tout de suite été séduite par l'écriture de Carole Trébor et le découpage des chapitres. C'est un livre très accessible, les chapitres sont courts et portent des titres qui intriguent, et il n'y a pas de longueurs. On entre tout de suite dans le vif du sujet et l'auteur n'a pas besoin de s'égarer dans de longues descriptions pour nous plonger dans l'horreur du totalitarisme soviétique aux côtés de Nina. On s'y croirait ! Je connais assez peu cette partie de l'Histoire, et tout ce que nous découvrons au fil des chapitres est révoltant : famine, pauvreté, censure, arrestations arbitraires, maltraitance, violence et règles totalement absurdes. Heureusement, la petite Nina est courageuse, intelligente, et bien décidée à s'évader du terrible orphelinat dans lequel on l'a enfermée, pour retrouver sa mère et découvrir enfin la vérité sur sa famille.

 

 C'est un roman plein d'action, les rebondissements ne manquent pas et il y a beaucoup de scènes marquantes. Je pense que ce roman est accessible et pourrait plaire même à des adolescents qui lisent peu. En plus du côté historique et du drame familial, il y a une petite note de fantastique qui apporte un côté mystérieux qui sera certainement davantage développé dans les deux autres tomes. En tout cas, la fin nous donne vraiment envie de connaître la suite même si elle est assez frustrante. J'attends avec impatience le mois de janvier pour en apprendre un peu plus sur la famille de Nina et savoir ce qui va lui arriver. A la fin, un glossaire très complet permet de mieux comprendre la Russie soviétique. Néanmoins, je regrette qu'il n'y ait pas un dossier avec plus d'informations sur ce qui est fictif et sur ce qui est inspiré de faits réels, sinon, c'est une très bonne entrée en matière. Vivement la suite ! 


Voir les commentaires

2012-09-26T05:00:00+02:00

Issun, l'enfant-pouce

Publié par MyaRosa

Issun, l'enfant-pouce

adapté par Russell Punter

et illustré par Matt Ward

issun.jpg

Catégorie(s) : Roman jeunesse illustré

Edition / Collection : Usborne - La Malle aux livres

Date de parution : 13 septembre 2012

Nombre de pages : 48

Prix : 6€

 

L'histoire : Quand madame Ping souhaite avoir un enfant, peu lui importe qu'il soit petit, comme elle. Mais il y a quelque chose d'inhabituel chez ce garçon...

 

monavis-copie-1

 

 La collection La Malle aux livres propose des romans illustrés, parfois adaptés de contes classiques, accessibles pour les jeunes lecteurs et classés selon trois niveaux (niveau 1 : lecteur débutant, niveau 2 : pour l'enfant qui maîtrise mieux la lecture, et niveau 3 : pour le lecteur plus âgé capable d'aborder une longue histoire). Cette histoire est classée en niveau 2.

 

 Issue d'un conte de fées japonais, cette petite histoire est vraiment adorable. Monsieur et Madame Ping vivent une vie calme et paisible dans leur petite maison mais il manque quelque chose pour parfaire leur bonheur : un enfant. Malheureusement, ils manquent de place dans leur petite maison. Une fée qui passait par là les entend et décide de leur offrir le plus beau des cadeaux : un fils. Les années passent et le jeune garçon ne grandit pas. Il ne fait pas plus de 3cm, c'est pourquoi ses parents l'ont appelé Issun qui signifie "un pouce", une mesure chinoise. Malgré sa petite taille, Issun est un enfant spécial destiné à faire de grandes choses et ses parents l'aiment plus que tout. Il va vivre de belles aventures et saura prouver son intelligence et son courage. Une belle leçon de vie.

 

 Je ne connaissais pas cette histoire mais je l'ai vraiment beaucoup aimé, autant pour ce qu'elle symbolise que pour la manière dont elle est racontée. Les illustrations sont très jolies, toutes en rondeurs avec de jolies couleurs et des décors asiatiques superbes. Une très jolie découverte ! De plus, je trouve que la mise en page est parfaitement adapté aux jeunes lecteurs. Il y a beaucoup d'illustrations, le texte est écrit en gros et on retrouve même des petits bulles de bandes-dessinées. Un joli conte de fées à faire découvrir à vos enfants pour leur montrer que ce qui est petit peut être spécial aussi...

 

photo-210-.JPG

photo-211-.JPG

 

Voir les commentaires

2012-09-25T15:19:00+02:00

L'Egypte (questions-réponses 4-6 ans)

Publié par MyaRosa

L'Egypte

Questions-Réponses 4-6ans

de Sylvie Baussier et Vincent Dutrait

egypte-copie-1.JPG

Catégorie(s) : Documentaire - Jeunesse

Edition / Collection : Nathan / Questions-réponses 4-6ans

Date de parution : 30 août 2012

Nombre de pages : 32

Prix : 6€

 

Présentation de l'éditeur :

Toutes les questions des enfants...et les réponses !

 

Où vit le pharaon ?

À quoi ressemblent les dieux des Égyptiens ?

Combien de temps faut-il pour faire une momie ?

Qu’y a-t-il dans la pyramide ?

Peux-tu écrire en hiéroglyphes ?



monavis-copie-1

 

 J'aime beaucoup la collection Questions-réponses des éditons Nathan. Je l'ai découverte il y a quelques mois avec un titre sur le thème de la mer destiné aux 4-6ans et j'avais trouvé toutes les informations très intéressantes et bien expliquées. C'est une collection qui me plait car la mise en page est vraiment agréable, on apprend beaucoup de choses en peu de pages, les explications sont claires et les illustrations très jolies. En plus, le prix est plus que raisonnable pour des ouvrages grand format avec une couverture cartonnée. Il existe de nombreux titres (le corps humain, les animaux sauvages, le football, l'écologie, les religions, etc...) toujours classés par tranches d'âge : 4-6ans, 6-8ans ou 8-10ans. On retrouve même des thèmes identiques mais adaptés de façons différentes suivant le public visé.

 

 Ce livre permet de faire découvrir l'Egypte ancienne aux 4-6ans. On y retrouve de nombreuses informations sur la façon de vivre à l'époque, les coutumes, les croyances, le Nil, les Dieux, les pharaons, la construction des pyramides, les sarcophages, etc. C'est un sujet passionnant qui est très bien traité. Tout est clair et en même temps on ne s'attarde pas trop sur les détails. C'est vraiment idéal pour une première approche de l'Histoire avec des enfants de moins de 7 ans. C'est aussi l'occasion pour les enfants de confronter la vie qu'ils connaissent à celle vécue par d'autres enfants à une autre époque et dans un autre lieu.

 


Voir les commentaires

2012-09-17T21:43:00+02:00

Le Jongleur le plus maladroit (E. Brisou-Pellen)

Publié par MyaRosa

Le Jongleur le plus maladroit

de Evelyne Brisou-Pellen

illustré par Nancy Peña

9782092536797.jpg

Catégorie(s) : Roman jeunesse historique

Edition / Collection : Nathan / Premiers romans

Date de parution : 7 août 2012

Nombre de pages : 34

Prix : 5,60€

Dès 7 ans

 

L'histoire : Au Moyen Âge, Aymeri, le jongleur, déteste l'injustice ! Et il déteste quand il voit un paysan en train de se faire fouetter parce qu'il ne peut pas payer sa part de récoltes au seigneur. L'homme à la cape noire, le cruel intendant, devrait se méfier : ce jongleur est terriblement maladroit ! Un accident est si vite arrivé...

 

monavis-copie-1

 

 Voilà un très bon livre pour aborder avec les jeunes lecteurs la période du Moyen-Âge. Le texte est adapté à un lectorat débutant sans pour autant être trop simpliste. Les mots compliqués ou propres à cette époque sont expliqués quand cela est nécessaire. J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce jongleur qui n'est en fait pas du tout maladroit. C'est un jeune garçon habile et rusé qui n'hésite pas à se mettre en danger pour lutter contre l'injustice. C'est une sorte de Robin des bois, un justicier qui sauve des vies, défend les innocents et tout cela avec beaucoup d'humour et une innocence feinte. On plonge brièvement en plein Moyen-Âge, ce qui permet déjà de se faire une petite idée sur les conditions de vie de l'époque : le rôle des intendants, les artistes de rue, les interdits, les vêtements d'époque,...

 

 En faisant quelques recherches, je me suis rendue compte que ce livre est en fait une réédition mais les éditions Nathan ont choisi de faire appel à un autre illustrateur. C'est Nancy Peña qui a repris le flambeau. Je ne peux pas comparer avec l'ancienne édition que je ne connais pas mais j'y jeterai un oeil lors d'une prochaine visite à la bibliothèque. En tout cas, j'ai vraiment adoré les illustrations de cet ouvrage et je ne résiste pas à l'envie de vous en montrer un petit aperçu. Encore un joli ouvrage de la collection Premiers romans, bien écrit, drôle, intelligent, bref une réussite !

 

photo-206-.JPG

photo-205-.JPG

 

Voir les commentaires

2012-09-05T07:32:00+02:00

C'est mon premier jour d'école... tous les jours ! (R.L. Stine)

Publié par MyaRosa

C'est mon premier jour d'école... tous les jours !

(It's the first day of school... forever !)

de R.L. Stine

couv32277192.jpg

Catégorie(s) : Jeunesse - Horreur - Fantastique

Edition / Collection : Michel Lafon

Date de parution : 16 août 2012

Nombre de pages : 206

Prix : 7,95€

 

L'histoire : Le jour de la rentrée, Artie tombe du lit et se cogne la tête. Dur. Il dit à sa mère qu’il a des vertiges et elle lui répond : « Tu es juste inquiet car c’est ton premier jour d’école. »
Au petit déjeuner, son jeune frère Eddie lui renverse du sirop sur la tête. Trop tard pour se laver. Artie part à l’école avec les cheveux poisseux. Sur le chemin, il trébuche dans une fl aque d’eau et trempe son pantalon – on dirait qu’il s’est fait pipi dessus. Ce n’est pas seulement le premier jour, c’est aussi le pire jour d’école qui soit.
Le lendemain, Artie tombe du lit et se cogne la tête. Dur. Il dit à sa mère qu’il a des vertiges et elle lui répond : « Tu es juste inquiet car c’est ton premier jour d’école. »
Horreur ! Aujourd’hui est identique à hier. Comment Artie pourra-t-il se sortir de ce cycle infernal avant que ne recommence son premier jour d’école… pour toujours ?

 

monavis-copie-1

 

 Le nom de l'auteur vous dit quelque chose ? Amateurs de Chair de poule, réjouissez-vous ! Le grand maître du genre est de retour pour vous faire frémir ! J'étais totalement fan de la collection Chair de poule étant plus jeune, alors je ne pouvais pas passer à côté de ce nouveau titre. En plus, avec la rentrée des classes, le sujet est pleinement d'actualité et devrait intéresser les jeunes lecteurs et même ceux qui lisent peu. Le livre fait environ 200 pages  et le texte est très aéré. Le format est un peu plus grand qu'un livre de poche, ce qui est très appréciable. Le texte est accessible et on plonge tout de suite dans l'histoire aux côtés d'Artie qui va vivre une drôle d'aventure.

 

 Imaginez un peu... C'est votre premier jour d'école et tout va de travers. Les catastrophes s'enchaînent et vous vous dites que ça ne pourrait pas être pire et qu'heureusement, cette journée interminable prendra bientôt fin. Imaginez qu'au contraire, le lendemain vous reviviez encore ce terrible jour de rentrée... Que feriez-vous ? On s'imagine tout de suite à la place d'Artie même si franchement je n'aimerais pas du tout mais alors pas du tout être à sa place. J'ai aimé les nombreux rebondissements et la fin qui est plutôt surprenante. C'est vraiment dans la lignée des Chair de poule et ça m'a rappelé beaucoup de souvenirs car je passais de longues heures à lire les romans de cette collection sous la couette et je n'en menais pas large une fois la lumière éteinte. Un retour réussi pour R.L. Stine. J'espère qu'il nous offrira encore d'autres romans de ce genre.


Voir les commentaires

2012-08-29T08:16:00+02:00

Mène l'enquête avec Mister Bonflair : Un voleur trop gourmand

Publié par MyaRosa

Mène l'enquête avec Mister Bonflair :

Un voleur trop gourmand

de Claire Clément et Frédéric Benaglia

9782092542750.jpg

Catégorie(s) : Policier - Jeunesse (lecteurs débutants)

Thèmes & Mots clés : enquête - animaux - voleur - gourmand

Edition / Collection : Nathan

Date de parution : 16 août 2012

Nombre de pages : 32

Prix : 6,90€

Dès 6 ans

 

L'histoire : Un voleur rôde dans la forêt et menace la fête de Picou, Zizou et Tirelou Mister Bonflair est chargé de l'enquête... Et tu vas l'aider !

 

monavis-copie-1

 

 Je ne connaissais pas encore les aventures de Mister Bonflair mais j'ai beaucoup aimé cette enquête. Picou, Zizou et Tirelou organisent une grande fête pour leur anniversaire. Tout est prêt, la pièce est décorée, les ballons sont gonflés et le gâteau est superbe. Il ne reste plus qu'à attendre le lendemain pour faire la fête. Seulement lorsque tout le monde se réveille, le gâteau a disparu ! Mister Bonflair mène l'enquête et soupçonne ses amis les uns après les autres mais pour une fois, il n'y comprend plus rien. Tous les indices semblent mener... à lui ! Quelqu'un aurait-il semé de faux indices afin de le faire accuser du vol ?

 

 Ce petit livre, accessible dès 6 ans, est adapté aux jeunes lecteurs. Le texte est écrit en gros, il est bien aéré et le vocabulaire utilisé est simple. L'enfant mène l'enquête avec Mister Bonflair, armé d'une loupe magique qui permet de décoder certaines parties du texte ainsi que de trouver des indices présents dans les illustrations. A chaque fin de page, une question est posée à l'enfant pour voir s'il a bien compris l'histoire. Cela l'incite aussi à réfléchir et à rassembler les indices qui lui sont proposés pour résoudre l'énigme du gâteau volé. Une très chouette enquête pour les plus jeunes qui deviennent acteurs de l'histoire et doivent être attentifs, observer, mémoriser et déduire. 

 


Voir les commentaires

2012-08-22T16:23:00+02:00

Le Fils de Picasso (Marie Sellier)

Publié par MyaRosa

Le Fils de Picasso

de Marie Sellier

9782092539156.JPG

Catégorie(s) : Roman jeunesse

Edition / Collection : Nathan

Date de parution : 16 août 2012

Nombre de pages : 156

Prix : 4,95€

 

L'histoire : 1955, Etats-Unis. Après la disparition de sa mère dans un accident d’avion, Pablo, 14 ans, se retrouve seul avec sa grand-mère. Celle-ci découvre dans les affaires de sa fille une lettre qui la convainc que Picasso est le père de Pablo. Elle décide alors d’emmener Pablo en France, ou le peintre s’est installé. Par l’intermédiaire d’amis communs, Pablo va pouvoir approcher le maître et découvrir qui est son véritable père.

 

monavis

 

 coeurDévoré cet après-midi, ce court roman est une petite pépite. Je me suis régalée à suivre Pablo durant cet été de l'année 1955. Ce jeune américain va vivre une aventure hors du commun ! Pablo est un jeune garçon de quatorze ans qui vit avec sa grand-mère, Betty et n'a jamais connu son père. Il vient de perdre sa mère, Téa, dans un tragique accident et en triant ses affaires, la grand-mère de Pablo tombe sur une lettre qui la persuade que le père de Pablo n'est autre que le célèbre Picasso que Téa a rencontré lors d'un séjour en France. Bien décidée à éclaircir l'affaire, Betty embarque son petit-fils à la recherche de la vérité et en profite pour lui dévoiler l'existence de sa soeur jumelle, une femme excentrique qui rêve de faire partie du cercle très fermé des artistes.

 

 Nous découvrons ainsi la France des années 50 à travers les yeux de ce jeune américain. Quelle belle aventure ! Le roman est court (150 pages) et pourtant, on apprend des tas de choses. Fiction et biographie se mélangent et on voyage sans peine à une autre époque. On croise le grand Picasso, mais aussi Henri-Georges Clouzot ou encore Cocteau. Paris est rapidement évoqué, on découvre surtout le Sud de la France, le soleil, les cigales, les spécialités culinaires, l'atelier de Picasso. C'est totalement fascinant. On s'y croirait !


 L'auteure a une plume incroyable. J'ai su dès les premières lignes que j'allais passer un bon moment et noter des tas de citations, notamment lorsqu'elle parle de Téa, du deuil et de la couleur des mots. Concernant Picasso, elle connait son sujet à la perfection et ça se sent. On apprend sans en avoir l'impression. Elle revient sur la vie de Picasso, les périodes de son oeuvre, ses proches, sa famille, ses habitudes. Il y a des petites anecdotes amusantes, notamment sur le tournage du Mystère Picasso, et l'art est abordé d'une manière qui m'a beaucoup plu. Au travers des yeux de Pablo - "l'américain" - j'ai mieux compris le cubisme et le travail de Picasso. Cet ouvrage me fait regarder son oeuvre d'un tout autre oeil et m'a donné envie de redécouvrir son travail. A côté de tout cela, la fiction tient une place importante et m'a totalement fasciné. J'ai adoré la tendre complicité qui lie Pablo et sa grand-mère. On a parfois un peu de mal à démêler le vrai du faux mais tout est expliqué à la fin du livre et j'aime beaucoup ce qu'en dit Marie Sellier : "L'Art est un mensonge qui nous fait comprendre la vérité", disait Picasso. On pourrait en dire autant de ce roman." Pablo découvre un univers qui lui est totalement inconnu, il apprend à connaître sa grand-tante excentrique, fait des rencontres inoubliables comme Sylviane, l'espiègle rouquine, découvre la corrida, les moeurs françaises,  et ne sera plus jamais le même après cet été-là...

 

 Un été inoubliable à la rencontre de Pablo Picasso. Un excellent roman jeunesse que je recommande fortement. L'intrigue est prenante, c'est très bien écrit, c'est un roman inédit et il est disponible à moins de 5€ avec une jolie couverture tirée d'une magnifique photographie de Doisneau. Ca ne vaut pas le coup de s'en priver ! Marie Sellier a écrit d'autres romans de ce genre, mettant en scène de grands artistes tels que Van Gogh ou De Vinci, que je compte bien découvrir prochainement. Une très belle surprise !

 

PicassoGuernica.jpg

Guernica, Pablo Picasso, huile sur toile, 1937 (source)

 

"[...] Téa s'était volatilisée dans les étoiles. Disparue. A jamais. Et ce petit mot, "jamais", que j'employais jusqu'ici avec légèreté, presque à tort et à travers, a pris une toute autre dimension, une dimension abyssale. Il est devenu un tout, notre tout. Jamais. Je savais désormais ce que ça voulait dire."

 

"- Tu sais, Pablo, la folie, c'est le sel et le poivre de la vie. Quand tout est trop normal, quand rien ne cloche, il manque souvent l'essentiel."

 

"C'est le propre des génies de vivre plus intensément que le commun des mortels"

 

         2picasso.png picasso.jpg

"Les pains de Picasso", Robert Doisneau, 1952

"La Ligne de chance", Robert Doisneau, 1952 

 


Voir les commentaires

2012-07-29T16:01:00+02:00

Sacrées sorcières (Roald Dahl)

Publié par MyaRosa

Sacrées sorcières

(The Witches)

de Roald Dahl

illustré par Quentin Blake

couv4518216.jpg

Catégorie(s) : Roman jeunesse

Edition / Collection : Folio Junior

Date de parution : juin 2007 (première publication en 1983)

Nombre de pages : 225

Prix : 7,90€

 

L'histoire : Ah ! Si les sorcières portaient vraiment de grandes robes noires, des chapeaux pointus, une verrue sur le nez et qu'elles se promenaient sur des balais magiques, les choses seraient tellement plus simples ! La réalité est beaucoup moins folklorique et beaucoup plus inquiétante, Roald Dahl nous l'apprend : les sorcières sont pratiquement impossibles à identifier dans une foule. Seuls de petits signes peuvent les trahir et il vaut mieux les connaître, car les sorcières n'ont qu'un but : éliminer les enfants qu'elles détestent ! Lorsque notre jeune héros se retrouve bien malgré lui caché dans une pièce où les sorcières tiennent leur congrès annuel, les choses risquent de mal tourner...

 

monavis

 

 C'est à la bibliothèque du collège que j'ai découvert Roald Dahl. Attirée par la couverture et le titre de Charlie et la chocolaterie, j'allais souvent le chercher pour relire quelques passages. J'ai lu Matilda il y a quelques années et j'en garde un très bon souvenir. Je me suis ensuite procurée Gelée royale, mais j'ai moyennement apprécié. Je m'attendais à autre chose. C'est à Chocolatine et Liyah (merci les filles) que je dois la lecture de ce livre. Chocolatine me l'a offert pour le swap Halloween (oui, je sais, je suis affreusement en retard) et il faisait partie des propositions de Liyah pour le challenge Livra'deux pour Pal'addict. Moi qui ai toujours adoré les histoires de sorcières, je ne sais pas comment j'ai fait pour attendre si longtemps avant de le découvrir. Allez-savoir pourquoi, j'étais persuadée que c'était écrit sous forme de pièce de théâtre alors qu'en fait pas du tout... Bon, assez de blabla, passons au contenu maintenant...

 

 Quelle plaisir de retrouver la plume et l'humour de Roald Dahl ! Je comprends pourquoi il a une place si importante dans la littérature de jeunesse. Il s'adresse aux enfants sans les prendre de haut, sans penser qu'il y a des choses qu'ils ne peuvent pas comprendre. Il sait les cerner et les captiver et même en tant qu'adulte, je suis sous le charme. J'ai beaucoup aimé cette histoire. Le narrateur et sa grand-mère vivent une sacrée aventure ! J'ai aimé le début, la découverte de la Norvège, les explications de la grand-mère et je n'ai pas vu le temps passer. Ca peut être effrayant pour un enfant et en même temps c'est tellement drôle ! Le sort du narrateur qui pourrait être tragique devient finalement comique. J'ai beaucoup aimé la fin qui laisse au lecteur le soin d'imaginer encore de très belles aventures pour les personnages.

 

Les chapitres sont courts et agrémentés de belles illustrations de Quentin Blake. C'est un vrai plus pour l'histoire et c'est très plaisant. C'est exactement le genre de romans que j'aurais aimé découvrir étant enfant car je sais que j'aurais pu passer des heures et des heures à le relire. C'est un livre que je ferai découvrir à mon petit bonhomme quand il sera plus grand, c'est certain ! Drôle, émouvant, divertissant et bien écrit, un très bon roman jeunesse. Incontournable ! Il n'est jamais trop tard pour le découvrir et ce serait vraiment dommage de passer à côté.

 


"Une vraie sorcière éprouve le même plaisir à passer un enfant à la moulinette qu'on a du plaisir à manger des fraises à la crème."

 

livradeux.png


Pour le challenge, Liyah a choisi de lire "Deux filles sur le toit" de Alice Kuipers. Voici son billet.


Voir les commentaires

2012-07-21T10:38:00+02:00

Histoires illustrées pour les vacances

Publié par MyaRosa

Histoires illustrées pour les vacances

couv34491194.jpg

Catégorie(s) : Recueil d'histoires - Jeunesse

Edition / Collection : Usborne

Date de parution : 24 mai 2012

Nombre de pages : 352

Prix : 13,20€

 

Présentation de l'éditeur :

Allongé sur la plage, au bord de la rivière ou assis au coin du feu, tu trouveras dans ce recueil des histoires pour te distraire.

  • Le rat des villes et le rat des champs, Le vent dans les saules, Le fantôme de la foire, Le songe d’une nuit d’été…
  • Huit histoires – classiques ou inventées pour le livre – spécialement adaptées pour les jeunes lecteurs.
  • Un texte court et simple, à lire soi-même ou avec un adulte.
  • Des illustrations de styles divers : humoristiques, genre BD ou pleines de fraîcheur et de poésie.
  • Un joli livre à lire en vacances… ou n’importe où et n’importe quand.

 

monavis

 

 Toujours sur le thème des vacances, voici un très joli recueil d'histoires illustrées que pris plaisir à découvrir tranquillement en lisant une petite histoire de temps en temps. J'en ai déjà parlé, mais je suis assez difficile en ce qui concerne les recueils d'histoires car je trouve qu'ils sont souvent bâclés et peu attractifs, mais celui-ci m'a bien plu. Ce que j'ai aimé, c'est surtout la place laissée aux illustrations. Souvent, dans ce genre de livres, pour limiter le nombre de pages, on retrouve l'histoire sur quelques pages avec du coup beaucoup de texte et très peu d'illustrations. Celui-ci est assez conséquent (352 pages) mais on y trouve de belles illustrations pleine page avec peu de texte. C'est beaucoup plus agréable à lire et plus intéressant pour les enfants. De plus, le livre a été écrit et illustré par de nombreuses personnes, ce qui est vraiment un plus car ça apporte une grande diversité et une richesse non discutable à ce recueil. J'aime beaucoup car chaque histoire est vraiment unique et ne ressemble en rien à la précédente. Il y en a pour tous les goûts, de l'action avec une histoire de cow-boys, de l'humour avec un récit mettant en scène des pirates ou un petit fantôme, des histoires avec des animaux ou encore une belle sirène, une bataille entre le vent et le soleil, un réécriture d'une fable de La Fontaine ou encore une belle adaptation du Songe d'une nuit d'été. De belles histoires pour rêver et s'évader !

 

Autre point que je trouve intéressant, certaines histoires sont très courtes et d'autres sont beaucoup plus longues. On peut donc choisir l'histoire en fonction du moment de la journée et de l'âge de l'enfant. J'ai aimé toutes les histoires et souvent pour des raisons différentes. J'ai apprécié le charme des illustrations classiques du "Vent dans les saules", les couleurs envoûtantes des illustrations de l'histoire "Le Soleil et le vent" ou l'humour de "Pierre et les pirates". C'est un très joli recueil qui devrait plaire aussi bien aux filles qu'aux garçons. L'éditeur conseille ce livre aux enfants dès 9 ans et il est vrai que celles qui sont longues et les dernières conviennent mieux à des enfants de cet âge, mais je pense que d'autres peuvent être accessible à partir de 5,6 ans.

 

L'avis de Liyah

 

histoiresillu

 

Voir les commentaires

2012-07-19T13:34:00+02:00

Carnets de dessins pour les filles et les garçons

Publié par MyaRosa

Carnet de dessins pour les filles/Carnet de dessins pour les garçons

illustrés par Maria Pearson et Lizzie Barber

  carnetdessinfille.jpg  carnetdessingarcon.jpg

Catégorie(s) : Cahiers d'activités - Jeunesse

Edition / Collection : Usborne

Date de parution : 10 mai 2012

Nombre de pages : 208

Prix : 7€

 

Présentation de l'éditeur :

Un livre divertissant avec des pages détachables, qui propose une foule de suggestions de dessins amusants à faire.

 

monavis

 

 J'adore ! C'est typiquement le genre de cahiers d'activités que j'aurais aimé avoir étant enfant. Les cahiers de coloriages classiques, c'est sympa, mais les carnets de dessins avec des tonnes d'idées amusantes et originales, c'est encore mieux ! Ces carnets sont vraiment très réussis. Ils permettent de guider l'enfant, de lui donner des idées, tout en laissant parler son imagination et sa créativité. Il y a des formes à compléter, des motifs à dessiner, des lignes à continuer sur une page quadrillée, une couverture de livre à inventer, un collier à décorer, des illustrations à compléter ou à reproduire et aussi des choses à inventer comme un message à laisser dans une bouteille ou un dessin de ce que l'on aimerait emporter sur une île déserte ! J'adore ! Vraiment, les idées sont excellentes et je trouve que c'est divertissant à tout âge. D'ailleurs, je n'ai pas honte d'avouer que j'ai moi-même rempli quelques pages et que je me suis bien amusée !

 

 Dans les deux carnets, on retrouve des choses similaires car il y a des petits jeux qui peuvent plaire aux filles comme aux garçons comme dessiner la garniture d'une pizza, ajouter de la fumée au dessus des cheminées, dessiner ce qu'il y a dans les placards d'un monstre, imaginer à quoi peut rêver un pirate ou encore décorer un arbre de jolies feuilles aux couleurs de l'automne. Les thèmes sont variés et bien choisis: robots, véhicules, monstres, pirates et dinosaures pour les garçons ; bonbons, princesses, papillons et animaux pour les filles. Il y a également quelques activités pour Noël, Halloween, Pâques,... De bonnes idées pour les vacances ou les journées pluvieuses.

 

photo-147-.jpg

photo-146-.jpg

photo-145-.jpg


Voir les commentaires

2012-07-15T10:38:00+02:00

La Famille trop d'filles : Elisa

Publié par MyaRosa

La Famille trop d'filles : Elisa

de Susie Morgenstern

illustré par Clotka

couv30902329.jpg

Catégorie(s) : Roman jeunesse

Edition / Collection : Nathan / Premiers romans

Date de parution : mai 2012

Nombre de pages : 43

Prix : 5,60€

Dès 7 ans

 

L'histoire : Chez les Arthur, il y a sept enfants... dont six filles ! Entre les devoirs, les grandes tablées, les copines, le garçon au pair, les coups de coeur et les petites crises, il y a beaucoup de bruit dans cette maison. Et dans la famille trop d'filles, je demande... la cinquième, la danseuse, la gracieuse Elisa !

 

¤¤

 

 Je vous ai déjà parlé de quatre autres tomes de cette série que j'aime beaucoup et cette fois, c'est au tour d'Elisa d'être à l'honneur. C'est une petite fille grâcieuse passionnée par la danse. Elle danse partout et tout le temps et aimerait bien entraîner ses frères et soeurs dans un somptueux ballet, mais ce n'est vraiment pas leur truc. Il n'y a que ses parents qui aiment danser mais ils sont trop souvent absents. Elisa rêve de faire un stage de danse mais ça coûte cher et comme elle fait partie d'une famille nombreuse, ses parents ne peuvent pas payer un stage pour chaque enfant. Alors avec son ami Eliott, elle essaie de trouver un moyen de gagner de l'argent : organiser un vide-grenier, laver des voitures, vendre des parts de gâteaux... Malheureusement, ça ne se passe jamais comme prévu et les enfants sont loin de réunir la somme nécessaire pour participer au stage.

 

 J'ai bien aimé ce tome car c'est toujours un plaisir de retrouver la famille Arthur et l'écriture de Susie Morgenstern est toujours aussi agréable à lire, mais je suis quand même un peu déçue par la fin que je trouve facile et un peu contestable... (ATTENTION SPOILER : la grand-mère qui paie le stage en échange d'un peu de temps passé avec elle, je trouve ça un triste et ce n'est pas le genre de valeur que j'ai envie de transmettre à mes enfants mais néanmoins, je trouve ça bien que l'idée ne vienne pas d'Elisa mais d'une de ses soeurs.)

 

 J'ai aimé les illustrations de Clotka, toujours aussi jolies et pleines de petits détails amusants et j'ai beaucoup aimé l'univers de la danse aussi (si vous cherchez des romans jeunesse sur le thème de la danse, je vous conseille aussi Coeur mandarine). Dans le prochain (et dernier) tome de la série, il sera question de Flavia. J'ai hâte de la découvrir car c'est un personnage que j'ai du mal à cerner. Vous n'êtes pas obligés de lire les tomes dans l'ordre. Je vous conseille fortement cette série qui met les filles à l'honneur et nous montre que nous sommes tous uniques car s'ils sont membres d'une même famille, les personnages de cette série sont tous très différents, que ce soit au niveau de leur caractère, de leur passion ou de leur rêve. Une très jolie série !

 

"Elisa ne marche pas, elle flotte. Elle flotte dans la cuisine, la cour de récréation, la classe, le parking du centre culturel. Ce n'est pas du sang qui coule dans ses veines, mais de la grâce, de l'élégance, de l'allégresse. Elle est née comme ça. Elle n'est jamais tombée, et du jour où elle a effectué ses premiers pas, ses pieds se sont mis à voler. Elisa n'a pas besoin de se demander ce qu'elle fera plus tard. Elle sera ce qu'elle est déjà : une danseuse."

 

Un-mot-des-titres.jpg

summerbis.jpg

palier1.jpg

Voir les commentaires

2012-07-13T11:10:00+02:00

La Nuit du Saphir

Publié par MyaRosa

La Nuit du saphir

de Marie Bertherat

illustré par Alessandra Fusi

couv63421286.jpg

Catégorie(s) : Roman jeunesse illustré

Edition / Collection : Eveil & Découvertes / Récit illustré

Date de parution : 18 septembre 2011

Nombre de pages : 81

Prix : 16€

Dès 9 ans

 

L'histoire : Rose porte la bague ornée d'un saphir héritée de sa grand-mère Hortensia. Depuis le décès de celle-ci, Rose et ses parents se sont installés chez elle, dans sa villa normande. Tous les jours, il pleut ! Rose s'ennuie à mourir. Heureusement, il y a la balançoire au fond du jardin.
Un jour, en se balançant un peu plus haut, un peu plus fort que d'habitude, Rose découvre qu'il se passe de drôles de choses de l'autre côté du mur. Là-bas, il ne pleut pas. Là-bas, le soleil ne se lève pas. Là-bas, il y a une maison abandonnée qui ne l'est pas. Là-bas, il y a un curieux garçon en chemise blanche...

 

¤¤

 

  Lorsque j'ai découvert ce livre, j'ai tout de suite été charmée et intriguée par le synopsis. Je me suis demandée quel pouvait bien être le mystère de cet endroit où il fait toujours nuit. L'idée de la balançoire qui permet de découvrir de l'autre côté du mur un endroit plein de secrets m'a vraiment charmé. Lorsque j'ai eu le livre entre les mains, j'ai été vraiment émerveillée. Quel bel ouvrage ! La mise en page est soignée et les illustrations sont vraiment magnifiques. La couverture est cartonnée et bien solide et il y a un beau ruban bleu qui fait office de marque-page. Passons maintenant au contenu...

 

 Rose est une petite fille solitaire et curieuse. Elle ne va pas à l'école mais passe beaucoup de temps à lire et à faire du sport. Elle vient d'arriver dans un petit village de Normandie et habite dans une vieille maison héritée de sa grand-mère Hortensia. Celle-ci lui a légué une très belle bague ornée d'un saphir qu'elle ne quitte plus. Rose s'ennuie. Elle en assez que sa maman soit toujours sur son dos et il n'y a pas grand chose à faire dans ce petit village. En plus, il pleut tout le temps... Alors quand elle se rend compte qu'il y a quelque chose d'étrange de l'autre côté du mur, elle n'hésite pas une seconde et part à l'aventure...

 

 J'ai été totalement charmée par ce roman Je m'attendais à tout autre chose mais finalement, cette histoire a bien plus de sens comme ça. Le secret de "l'autre côté" est finalement bien plus proche du monde réel que ce que j'avais imaginé et j'ai été émue par cette histoire triste et émouvante. La fin est un peu rapide mais l'épilogue est vraiment parfait et l'illustration qui l'accompagne est sublime. Une jolie leçon de vie teintée de magie, un pan de notre histoire à ne pas oublier et à transmettre à nos enfants, un récit plein d'amour et de mystère et des illustrations charmantes. Un très beau roman jeunesse.

 

photo-138-.jpg

photo-137-.jpg


Voir les commentaires

2012-07-04T04:00:00+02:00

Une année pour tout changer

Publié par MyaRosa

Une année pour tout changer

(El complot de Las Flores)

de Andrea Ferrari

9782081265158

Catégorie(s) : Roman jeunesse

Edition / Collection : Flammarion jeunesse

Date de parution : 16 mai 2012

Nombre de pages : 151

Prix : 5,60€

Dès 11 ans

 

L'histoire : Une année pour tout changer ! Bienvenue à Las Flores ! C'est en fanfare que ce village isolé de Patagonie accueille Mara et sa famille : son père y a trouvé un travail. Et s'ils sont aussi chouchoutés, c'est qu'il faut lutter pour que le village ne soit pas déserté. Mais pour Mara, c'est un cauchemar : il n'y a rien à faire ! Ce qu'elle ignore encore, c'est qu'ils ont un plan pour sauver le village... et qu'elle en fait partie !

 

« Fous. Ridicules. Complètement détraqués. Voilà ce que sont les villageois. Une bande de cinglés. J'ai encore du mal à y croire. Ce qui s'est passé est si absurde que je ne trouve pas de mots pour le définir. »

 

¤¤

 

 Lorsque j'ai commencé ce roman, je m'attendais à une lecture légère et drôle, un roman girly pour l'été avec une jolie histoire d'amour. En fait, ce n'est pas vraiment ce que j'y ai trouvé mais j'ai tout de même passé un elcomplot.jpgbon moment. Mara est une adolescente de quatorze ans qui vit à Buenos Aires et mène une vie ordinaire. Tout bascule lorsque son père trouve du travail à Las Flores, un petit village isolé de tout... Fini les sorties au restaurant, le shopping avec les copines et les soirées au cinéma. Là-bas il n'y a rien de tout cela et encore moins internet. Mara et son frère ne sont pas du tout enthousiastes à l'idée de déménager dans cet endroit perdu et ils sont loin de se douter de ce qui les attend... Là-bas, tout le monde attend leur arrivée avec impatience. Les habitants connaissent leurs prénoms, les arrêtent dans la rue pour discuter et leur réservent un accueil particulier. Mara et sa famille, en vrais citadins, sont habitués à marcher incognito dans la rue et ont du mal à s'habituer à cette nouvelle vie. C'est sans compter sur le projet farfelu des villageois qui espèrent sauver Las Flores d'un avenir incertain...


  Même si j'aurais aimé que cette histoire soit plus étoffée, le fond m'a beaucoup plu. C'est un beau message d'espoir et de solidarité. Des villageois se coupent en quatre et tentent par tous les moyens de sauver le village qui leur est cher. Un village qui a toute une histoire, qui a vu des générations se succéder les unes après les autres et qui est malheureusement en train d'être déserté. Les jeunes s'en vont, les familles partent chercher du travail en ville et les commerces se ferment les uns après les autres... J'ai beaucoup aimé suivre l'avancement du projet ainsi que le journal du groupe de sauvetage. J'aurais aimé découvrir un peu plus la vie en Argentine et je m'attendais à plus de rebondissements mais j'ai tout de même passé un bon moment. Pas inoubliable, mais un roman qui véhicule de jolis messages et qui devrait plaire à de jeunes lecteurs. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j'aime beaucoup la couverture. Elle a été illustrée par Margaux Motin.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog