Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-03-28T20:37:00+01:00

Un Vent de cendres (Sandrine Collette)

Publié par MyaRosa

Un Vent de cendres

Sandrine Collette

couv62363126.png.jpg

Catégorie(s) : Roman policier / Thriller / Littérature francophone

Edition / Collection : Denoël / Sueurs froides

Date de parution : 13 février 2014

Nombre de pages : 255

Prix : 18€

 


Merci à Babelio et aux éditions Denoël pour cette lecture.

 

 

L'histoire :

Malo a un mauvais pressentiment. Depuis leur arrivée au domaine de Vaux pour faire les vendanges, Octave, le maître des lieux, regarde sa sœur Camille d'un œil insistant. Le jeune homme voudrait quitter l'endroit au plus vite, partir loin de cette angoisse qui ne le lâche plus. Camille trouve ses inquiétudes ridicules, mais Malo n'en démord pas. L'étrange fascination d'Octave pour Camille, pour ses cheveux d'un blond presque blanc, le met mal à l'aise. Camille, elle, oscille entre attirance et répulsion envers cet homme autrefois séduisant, au visage lacéré par une vieille blessure. Ils se disputent et, le troisième jour, Malo n'est plus là. Personne ne semble s'en soucier, hormis Camille qui veut retrouver son frère à tout prix. Mais leur reste-t-il une chance de sortir vivants de ce domaine, ou le piège est-il déjà refermé ?

 

monavis

 

 Malo et Camille sont frères et soeurs. Ils partent rejoindre des amis pour faire les vendanges, un bon moyen de se faire un peu d'argent tout en passant du temps ensemble. Dès le départ, Malo sent que quelque chose ne va pas. Il ressent comme un malaise et a un mauvais pressentiment. Sa soeur se moque un peu de lui car même si les propriétaires du domaine sont un peu étranges, l'endroit et le travail lui plaisent et l'ambiance est plutôt festive et joyeuse. Loin d'être effrayée, Camille est plutôt intriguée par Octave, l'un des maîtres des lieux au visage défiguré. Elle se pose encore plus de questions sur Andreas, "le grand patron", qui ne descend jamais les voir mais les observe de sa fenêtre. On le dit fou à lier. Camille est jeune, vive et curieuse. Elle s'intéresse à eux, s'interroge, ce qui agace encore plus Malo qui ne cesse de la mettre en garde. Et puis, après une dispute, voilà que ce dernier disparaît sans laisser de trace... Tandis que les autres mettent cela sur le compte de sa jeunesse et de son impulsivité (pour ne pas dire de sa bêtise), Camille est la seule à s'en inquiéter. Qu'est-il arrivé à son frère ? Que se passe-t-il dans ce domaine ? Quels sont les secrets d'Octave et d'Andreas ?

 

 Sandrine Collette a fait une entrée fracassante dans l'univers du polar puisque son premier roman, après avoir été salué par la critique et les lecteurs, a obtenu le Grand prix de littérature policière 2013. (Je vous en avais d'ailleurs parlé ici). Inutile de préciser qu'elle était donc attendue au tournant pour ce second opus et d'ailleurs, elle le dit elle-même dans les dernières pages du livre, elle avait vraiment peur de décevoir. En ce qui me concerne, j'avais beaucoup aimé "Des noeuds d'acier", mais j'ai trouvé celui-ci encore bien meilleur ! L'auteur arrive avec une facilité déconcertante à nous plonger dans une atmosphère oppressante et angoissante. On se sent comme pris au piège, incapable de sortir de l'histoire, victime et coupable d'une fascination morbide et malsaine. On lit le livre en apnée, incapable de décrocher. On sait dès le début que tout finira mal et pourtant on est là, on s'accroche, et on attend que l'horrible spectacle commence...

 

 L'auteur nous livre ici un huis clos vraiment percutant, une sorte de réécriture moderne de "La Belle et la Bête". Ca, je dois dire que je ne l'avais pas vu venir et ça a été une belle surprise. Il y a plein de clins d'oeil et de nombreuses scènes qui nous y font penser. L'auteur joue avec nos nerfs. Il y a des moments où la tension est forte et puis ça redevient plus léger, à tel point qu'on en oublierait presque ce qu'on lit, absorbés par quelques scènes de franches camaraderies ou même par quelques passages romantiques où l'on sent naître une histoire d'amour. Et puis d'un coup, la tension remonte, on trépigne, on retient son souffle, on attend, on espère, on redoute et puis on repart sur autre chose. C'est assez frustrant et en même temps tellement jubilatoire ! L'auteur maîtrise totalement la construction de son récit et la façon dont elle nous raconte son histoire. Elle sait entretenir la tension, provoquer la peur et l'angoisse, détendre l'atmosphère lorsque c'est nécessaire pour pouvoir frapper à nouveau et nous assomer d'un grand coup sur la tête.

 

 Et puis les personnages sont tellement intrigants... Il y a Octave, son terrible visage, son côté si doux parfois et son apparence qui l'empêche de se détendre totalement, de s'intégrer aux autres. Il est presque toujours sur la défensive, mais on sent que c'est un personnage très intéressant qui, lorsqu'il se laisse aller même juste quelques minutes, devient touchant. Et  Andreas, le mystérieux Andreas, perché en haut de sa demeure. On sait peut de choses sur lui. Il passe son temps à épier les autres. On sent tellement de haine, de rage et de douleur en lui. De folie aussi... C'est fascinant ! 

 

 Et puis il y a cette fin... Et quelle fin ! Franchement, je n'y étais pas mais alors pas du tout et quelle tension dans ces dernières pages ! L'auteur nous tient dans ses filets et, cette fois, ne nous lâche plus. La tension monte, le rythme s'accèlère et on tremble d'effroi. Brrrr, quelle lecture ! Ca fait vraiment froid dans le dos et pour tout vous dire, j'en veux encore ! Vivement le prochain Sandrine Collette !

 

En quelques mots :

Un huis clos terrifiant au suspense implacable qui nous offre une réécriture libre, moderne et effrayante de "La Belle et la Bête". J'ai adoré !

 

BVN.jpg

 

"[...] certains endroits, à l'instant où on les découvre, révèlent ce sombre pressentiment que rien de bon ne peut y advenir. Un trouble diffus qui se remarque à peine, une hésitation, un frisson qui pourrait tout aussi bien venir du petit vent d'est ; seulement il y a autre chose. Ces endroits, on ne les connaît pas, mais eux semblent vous attendre.

 Pour le pire.

 Et le pire, c'est de se dire plus tard qu'on l'avait senti venir." (Page 26)

 

"Chaque fois qu'il a été heureux, quelque chose l'a brisé. C'est comme si le destin lui disait : Regarde, mon vieux, tu as vu, c'est merveilleux, non ? Eh bien voilà, c'est fini. Restent des petits morceaux de bonheur qui s'étiolent, se diluent puis disparaissent, sans qu'il puisse rien y faire. Une mauvaise étoile peut-être." (Page 221)


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
C
Je ne lis définitivement pas ce type de livre, pourtant tu me tenterais presque. :)
Répondre
M


Oh, c'est gentil ça. :)



S
plus déroutant que le premier et tellement différent. J'ai surtout apprécié celui ci pour l'écriture de l'auteure. Alors que pour le premier les scènes choques avaient tendance a faire passer au
second plan le style, je trouve que ce nouveau livre lui rend plus service de ce coté ci.
j'aime de plus en plus S Collette !
Répondre
M


Moi aussi, je l'aime de plus en plus. Vivement le prochain !



L
Je sais que je suis souvent déçu par les polars mais celui ci ressemble plus à un roman noir, je me trompe ? En tout cas tu as bien réussi à me tenter à la folie, et je le note tout de suite... Le
sujet à tout pour me plaire, j'aime ces histoires un peu tordu et de plus j'adore les huis-clos !! Bisous, bon dimanche
Répondre
M
Tu as l'air vraiment emballée par ce roman! :)
Répondre
S
J'ai adoré des noeuds d'acier, je vais attendre que celui ci sorte en poche, mais je crois que je n'aurai pas la patience
Répondre
L
J'ai bien aimé même si pour ma part j'ai préféré "Des nœuds d'acier" ! Par contre, j'aimerais savoir comment tu as compris la fin parce que je me suis rendu compte qu'avec d'autres bloggeuses, nous
n'avions pas perçu les mêmes choses sur le dénouement !
Répondre
M


Ah bon, vraiment ? On en discute en privé sur facebook, si tu veux. A moins qu'il n'y ait un topic dédié à ce livre sur Livraddict ?



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog