Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2010-03-23T19:38:00+01:00

Le Libraire - Régis de Sá Moreira

Publié par MyaRosa

couv50748144-copie-1


Résumé :


- Vous l'avez lu ?
- Oui, dit le libraire.
- Moi aussi, répondit le jeune homme.
Le libraire lui sourit. Le jeune homme prit confiance :
- Mais je l'ai offert à quelqu'un… à qui je n'aurais pas dû l'offrir.
- C'est difficile d'être sûr de ces choses-là, répondit le libraire.
- Oui, dit le jeune homme.
- Ne désespérez pas, dit encore le libraire. Certains livres sont à retardement…

***

"Un coup de coeur, pur concentré de poésie et de tendresse, façon Amélie Poulain.
Erwan Desplanques, Télérama

"Ne pas lire trop vite, pour faire durer le plaisir."
Bernard Plessy, Le Bulletin des Lettres


Mon avis :

coeur50.jpg


 Ce petit livre dormait dans ma PAL depuis quelques mois, et je ne regrette qu'une chose : ne pas l'avoir lu plus tôt. Je ne sais pas vous, mais moi j'adore les livres qui parlent de livres. Ca me plait de pouvoir comparer les habitudes d'autres amoureux des livres, voire de m'idenfier à eux. Ce petit livre est complètement déjanté et vraiment unique en son genre. Les dialogues sont souvent drôles et ce libraire est vraiment hallucinant. Sa librairie est ouverte 24h/24, 7j/7, il vit dedans, et sa vie est rythmée par le passage des clients : il se lève quand le premier arrive dans sa boutique et il ne se nourrit que de livres et de tisanes. Il ne met sur ses étagères que les livres qu'il a lu et qui lui conviennent et congédie les clients qui voudraient acheter des "livres de merde". Plus qu'un métier, les livres sont toute sa vie. Dans cette histoire, le réel et l'imaginaire se partagent la vedette, ainsi la mort, Dieu, le Dalaï-Lama, et la tristesse sont des personnages à part entière qui font de temps en temps irruption dans la librairie.

 L'écriture est particulière, étrange et en parfait accord avec le récit. Les dialogues sont percutants et certains m'ont fait rire à n'en plus pouvoir m'arrêter et pourtant je me disais "Mais c'est pas si drôle que ça ! " Cet étrange libraire est sympathique et terriblement attachant. Il n'aime pas les couples et va jusqu'à ce cacher sous son bureau pour ne pas voir certains clients. Bon, il faut le reconnaître, c'est un livre assez particulier qui ne plaira pas à tout le monde (décidemment, en ce moment je les collectionne), mais c'est ce qui fait son charme, et je ne vois pas comment un amoureux des livres et des mots pourrait ne pas y être sensible. C'est un livre plein d'humour, mais aussi plein de poésie, d'amour et de beauté.

 J'avais apprécié Zéro tués du même auteur, mais celui-ci est, de mon point de vue, encore meilleur. Peut-être parce qu'il parle des livres, peut-être parce que je me suis davantage identifiée à ce personnage, je n'en sais rien, ce que je sais c'est que j'ai vraiment adoré ce petit livre drôle et original. C'est un livre très court, à lire d'une traite, qui donne envie de lire, encore et encore et d'aller flaner dans des petites ruelles à la recherche d'une librairie isolée et intime où les livres sont bien plus encore pour son propriétaire qu'un gagne-pain.

Le petit + dont j'avais oublié de parler : j'adore la couverture ! On ne voit pas bien sur l'image, mais sur les petits papiers des sachets de tisane ou de thé, ce sont en fait des résumés de livres très célèbres : Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee, La Fille du capitaine de Pouchkine, ... C'est en parfaite adéquation avec l'histoire et je trouve l'idée vraiment sympa. Moi aussi je veux une infusion aux livres! Je termine ce billet par de petits extraits qui je l'espère, vous donneront envie de découvrir ce livre si vous n'êtes pas encore convaincus, et aussi par une petite phrase que vous ne comprendrez qu'après l'avoir lu : " Il y a beaucoup de choses intéressantes à apprendre sur les icebergs."

***

" Le libraire aimait l'idée de clients se retrouvant seuls devant un océan, une marée plus exactement, de livres, sans personne pour les observer. Il aimait l'idée que les livres existent sans lui. Il se demandait s'il n'aimait pas aussi l'idée de ne pas exister. "

" Le libraire refusait de vendre de la merde. "Mais qui était-il pour décider ainsi de la merde ," lui faisait-on parfois, et pas toujours si poliment, comprendre. Eh bien, il était le libraire. Et ça lui semblait suffisant. Les gens n'avaient qu'à se rendre dans l'une ou l'autre des nombreuses librairies de la ville, ou bien aller s'ouvrir leurs propres librairies, se vendre et s'acheter leurs merdes, le libraire ne voyait pas pourquoi se serait à lui de le faire. Lui refusait la merde."

" L' idée d'un client à la recherche désespérée d'un livre se retrouvant devant une porte fermée l'angoissait. [...] Au début, le libraire fermait la librairie le soir et se cachait à l'intérieur en attendant le client à la recherche désespérée d'un livre. Il s'imaginait lui faire la surprise et rouvrir tout d'un coup sa librairie pour lui. Mais le client n'étant jamais apparu, le libraire, las de l'attendre, avait sorti ses pinceaux et ouvert pour toujours sa librairie."

" En bon gardien, le libraire suivait la vie de ses livres, saluait ceux qui partaient et accueillait les nouveaux venus. Il veillait sur leur sommeil, sur leur propreté et vers midi, le libraire allait jusqu'à nourrir ses livres, c'est-à-dire qu'il en prenait quelques-uns au hasard et en lisait des passages aux autres, à voix haute, en marchant dans les allées."

" Lorsqu'un client nocturne se présentait, le libraire l'accompagnait parmi les étagères en tenant la lampe à pétrole à bout de bras, tantôt à la hauteur de son visage, tantôt à la hauteur du visage du client. "

" Lorsque, au milieu de la journée, il n'avait plus la force de lire, le libraire, les yeux grands ouverts, rêvait. Et lorsqu'il rêvait, il rêvait qu'il lisait."

" [...] le libraire remarqua d'un seul coup d'oeil que quelques livres avaient été volés. "Enfin des gens qui ne volent pas de la merde", se dit-il rapidement."

" - Bonjour, je cherche Madame Bovary, dit un client à l'air intelligent.
  - Madame Bovary, c'est moi, répondit le libraire. "

" A la tombée de la nuit, la porte de la librairie restait grande ouverte et le libraire, assis sur le pas, lisait à voix haute et au clair de lune. Le bar-tabac était déjà fermé, la rue était calme. Seuls les jambes, les avant-bras, et le livre que lisait le libraire dépassaient de la librairie. De temps en temps, un chat venait s'y frotter ou grimpait sur l'épaule du libraire pour se glisser à l'intérieur. Le libraire le laissait faire. Le chat se lassait vite de la compagnie des livres et de l'odeur des tisanes. Il sautait parfois sur la tête du libraire pour retrouver l'air libre."

***

 

(190 pages - Le Livre de Poche - 13 septembre 2006 - 5,50€)

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
C
Bonjour,

Je passe au hasard et... Oups ! Je découvre chez vous une multitude de choses intéressantes... Celui-la, je file l'acheter... Je reviendrais !
Amitiés
Capucine
Répondre
M


Merci beaucoup Capucine. J'avais adoré "Le Libraire".


Bonne lecture et à bientôt.



L


Ce livre à l'air vraiment bien, c'est vrai que j'aime les livres qui parlent de livres, comme exemple : L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon (je ne sais pas si tu l'as lu mais il est génial !)



Répondre
M


Je n'ai lu que le début, il faudrait que je m'y remette. J'avais beaucoup aimé mais j'étais dans une période où je n'arrivais plus
du tout à lire. En ce qui concerne Le Libraire, c'est très décalé, on adore ou on déteste, moi je me suis régalée.



1


3ème avis enthousiaste que je lis sur ce livre en deux jours! Il me le faut c'est certain!



Répondre
M


Il est très très très bien. J'espère
qu'il te plaira.



L


J'ai beaucoup aimé moi aussi. C'est d'une grande poésie. Et quand on aime passionnément les livres...



Répondre
C


Je l'ai lu en début de semaine... et je vais faire partie de ceux à qui ce livre n'a pas parlé...


Il est effectivement très poétique, et le libraire avait tout pour me plaire, mais je ne sais pas, je n'ai pas été sensible aux dialogues.


Peut-être est-ce un livre qui me parlera, mais plus tard ;)



Répondre
M


Je suis en train de le lire et c'est génial ^^ Dou, tranquille, bref j'aime !


(PS/ Je pourrais mettre ton billet en lien chez moi ?)



Répondre
M


Ahh génial! Je suis contente que tu aimes. Pas de problème, au contraire, c'est gentil. Je mettrais ton avis en lien
aussi.



G

Un excellent souvenir de lecture pour moi, mais trop lointain pour pouvoir le chroniquer. Une relecture s'impose !!!


Répondre
M

C'est un livre que je suis certaine de relire... dans peu de temps je pense!


M

Il est aussi dans ma PAL depuis plusieurs mois mais les avis sont partagés : soit on adore, soit on déteste. Je me demande quel sera mon avis.


Répondre
M

Oui, le style est très particulier. J'ai hâte de savoir ce que tu en penses.


L

ah ben enfin je peut te laisser un commentaire sur ce billet ! Ca fais deux jours que j'essaie ! Bref tout cas pour dire que ce livre je l'avais moi aussi adore ! Un de mes gros coup de coeur !
Ton billet m'a donne envie de le relire ! Mais bon je ne l'ai pas je l'avais emprunte a la bibliotheque ! En tout cas merci pour ce billet le lire m'a rappeler un tres bon moment de lecture !


Répondre
M

Oh ben merci à toi d'avoir insisté. C'est
pénible ces problèmes techniques... Grrrr! J'ai eu du mal à publier mon billet sur Le Libraire justement. Moi aussi j'ai envie de le relire. Oui, oui, déjà! Je l'ai vraiment adoré!


E

Et voilà ma wish list qui grossit encore !!!!


Répondre
M

Roo mais il est tout petipetipetipetit
celui-là.


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog