Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2016-11-02T10:09:59+01:00

Tout autour

Publié par MyaRosa

Ilya Green

48 pages, Didier Jeunesse, novembre 2016, dès 5 ans

Présentation de l'éditeur :

Une petite fille évoque son enfance douce et protégée auprès de sa maman, avant que celle-ci ne soit reprise par la terre… Commence alors pour l’enfant une odyssée à la recherche d’un autre monde, tout autour, plus grand, pour retrouver les mots et renaître à la vie, différemment, grâce à une rencontre et au dessin.

 

Mon avis :

 

 Depuis des années, Ilya Green nous fait rêver avec ses illustrations poétiques et tendres, cet univers onirique bien à elle qui retranscrit toute la magie de l'enfance. Aujourd'hui, c'est un album plus personnel et encore plus émouvant que ce qu'elle nous a proposé jusqu'à maintenant qu'elle nous offre. Un ouvrage exceptionnel et d'une grande sensibilité dans lequel l'artiste se dévoile un peu plus.

 

 C'est un album qui parle du deuil et de la perte d'un être cher sans jamais se noyer dans le pathos. L'artiste nous parle de cette douloureuse épreuve mais surtout de toutes les étapes que suit son personnage pour se reconstruire, se réinventer, trouver un moyen de s'exprimer pour renaître, grandir, accepter et s'ouvrir au monde.

 

 

 Pour l'enfant, le monde se résume d'abord à sa maman et à elle-même. Ensemble, elles forment un tout. L'essentiel est là. Pourtant, la mère est rappelée à la terre. La fillette la voit ensuite comme un arbre dans lequel elle peut se réfugier. Un arbre qui l'abrite, la protège, la nourrit et la pousse à aller voir plus loin. Tout autour. La fillette part alors à la découverte du monde, sans vraiment savoir ce qu'elle cherche ou ce qu'elle y trouvera. Elle se sent à l'étroit, a besoin d'espace. Ses rencontres et ce qu'elle va découvrir vont la pousser à trouver un moyen de s'exprimer, de raconter son histoire et ce qu'elle ressent pour surmonter sa peine. C'est à ce moment-là qu'elle se met à dessiner pour - on l'imagine - ne plus jamais s'arrêter...

 

"Je ne sais rien faire pour arrêter ça.  La terre la reprend.

C'est un corps de pierre à sa place et tout un monde enterré là."

 

 Cet album m'a émue comme je l'ai rarement été en lisant un livre. Il a su mettre des mots sur des émotions et des douleurs enfouies au fond de moi. Il est d'une grande sensibilité et d'une poésie incroyable. L'impuissance de l'enfant face à l'état de sa maman qui se dégrade nous brise le coeur. Il y a tellement de justesse dans cette reconstruction, dans ce cheminement pour retrouver un sens à sa vie, un autre univers que celui si chaleureux du cocon maternel qu'on ne voudrait jamais quitter et qui nous est parfois injustement et brutalement retiré. Ce n'est pas un livre larmoyant. On ne s'apitoie pas sur son sort, on tente de trouver les clés pour avancer, trouver sa place dans le monde, un but, un  univers bien à soi et dans lequel on se sent bien.

 

C'est un livre qui est plein de force et d'optimisme. Les illustrations sont merveilleuses et pleines d'émotions. En les regardant, on ressent la force de l'amour maternel, la douleur de l'enfant, l'errance et la reconstruction. Rien que d'en parler, j'en ai les larmes aux yeux. C'est un album à découvrir absolument.

 

 

En quelques mots :

COUP DE COEUR pour cet album sensible, poétique et terriblement émouvant.

 

 

Voir les commentaires

2016-11-01T20:21:04+01:00

Chanson douce

Publié par MyaRosa

Leïla Slimani

227 pages, éditions Gallimard, août 2016

L'histoire :

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

 

Merci à Priceminister pour cette lecture.

#MRL16 #PriceMinister

 

Mon avis :

 

 Tout va pour le mieux chez les Massé. Myriam en rêvait et elle l'a fait ! Après des mois passés à s'occuper de son foyer, elle retrouve la vie professionnelle qui lui manquait tant et s'épanouit à nouveau pleinement dans son rôle de femme, d'avocate et de maman. Le couple vit à Paris, dans un bel appartement du dixième arrondissement. Ils ont deux jeunes enfants, Adam et Mila, et ont trouvé la perle rare, la nounou idéale en la personne de Louise, une femme soigneuse et douce qui gère à la perfection la maison et les enfants. Chaque matin, ils quittent leur progéniture et leur foyer en toute sérénité et sont soulagés de pouvoir souffler un peu. Pourtant, on nous prévient dès le début, tout cela va mal se finir. Un terrible drame est sur le point de se produire... Comment ? Pourquoi ? C'est justement ce que l'on va découvrir au fil des pages...

 

 L'écriture de Leïla Slimani est envoûtante et très belle. On se laisser hypnotiser dès les premières pages. L'auteur arrive, avec une aisance déroutante, a glisser des idées sombres et des phrases dérangeantes au milieu de scènes plutôt ordinaires qui nous laissent avec une sensation et une impression étranges. On n'est pas toujours sûr d'avoir bien compris, on doute, mais on sent que le malaise est là, qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. C'est assez perturbant. On a vraiment l'impression de faire partie de l'histoire et la présence de Louise, si familière et agréable au début, devient de plus en plus gênante.

 

 Ce qui fait tant parler de ce roman, je crois, c'est la façon dont Leïla Slimani arrive à expliquer le pire. Ce qui nous semble totalement injustifiable au début, tellement improbable, devient inéluctable et presque logique lorsque l'on lit le roman. C'est difficile à avouer et à encaisser, pour le lecteur. L'auteur décortique notre société, ses injustices et ses malaises, avec tellement de justesse que ça nous met mal à l'aise. On s'embourbe doucement mais sûrement dans les ténèbres. On est pris au piège dans la toile de l'araignée et on ne peut plus faire machine arrière. On avance vers le pire, l'horreur, tout ce qu'on redoute et qui est maintenant inévitable. C'est un roman terriblement sombre qui remue, bouscule et nous laisse sans voix. Une sorte de conte moderne cruel. Un livre qu'on n'oublie pas.

 

 

En quelques mots :

Noir, c'est noir ! Un roman hypnotique et ténébreux qui vous laissera sans voix.

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog