Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2016-06-06T11:47:17+02:00

Le Témoignage du pendu

Publié par MyaRosa

The Testimony of the Hanged Man - Ann Granger

335 pages, éditions 10/18, juin 2016

L'histoire :

Un homme destiné à la corde dirait n’importe quoi pour sauver sa vie. Mais que faire si son témoignage était vrai ? Lorsque l’inspecteur Ben Ross est appelé à la prison de Newgate par un homme condamné à mort, il ne s’attend pas à accorder le moindre crédit à son témoignage. Mais le récit d’un assassinat dont il a été témoin il ya plus de dix-sept années est si convaincant que Ben ne peut s’empêcher de se demander si ce qu’il a entendu est vrai. S’il est trop tard pour sauver la vie de l’homme, peut-il encore enquêter sur un crime passé inaperçu pendant toutes ces années ?

 

Mon avis :

 

 Rares sont les séries et les auteurs pour lesquels je suis prête à changer mon planning et à arrêter tout ce que je lis et tout ce que je suis en train de faire lorsqu'un nouveau livre paraît, mais la série "Lizzie Martin" de l'auteur britannique Ann Granger en fait indéniablement partie. Même si les enquêtes sont classiques et parfois prévisibles, c'est un vrai délice à chaque fois d'être propulsé à l'époque victorienne et de découvrir les moeurs et les codes de cette époque si singulière et si chère à mon coeur. C'est le genre de romans à lire au coin du feu avec un bon thé et un plaid douillet lors d'un week-end pluvieux, et même si vous vous y plongez sur un transat en plein été, je suis sûre que vous aurez l'impression de voyager jusqu'en Angleterre tant l'ambiance est prenante et bien retranscrite.

 

 

 "Le témoignage du pendu" est (déjà !) la cinquième enquête de Ben et Lizzie. Un homme arrêté par Ben pour un assassinat et condamné à mort demande à lui parler et lui confie le récit d'un crime dont il a été témoin seize ans plus tôt. Si ses supérieurs sont bien décidés à étouffer l'affaire, Ben n'a pas l'esprit tranquille et ne peut s'empêcher de se poser des questions sur cette histoire. Comme toujours, sa femme Lizzie n'est pas en reste et commence à mener l'enquête de son côté...

 

 J'ai dévoré ce roman en très peu de temps et pourtant, je n'avais aucune envie de quitter Ben et Lizzie. Je suis toujours impressionnée par la façon dont l'auteur arrive à nous faire voyager dans le temps. On a vraiment l'impression d'enquêter aux côtés de Ben et Lizzie, de se promener dans les rues brumeuses de Londres, de visiter de riches demeures pleines de domestiques et de sombres secrets. On est bien souvent ébahi devant les us et coutumes de l'époque et cette façon de considérer les femmes comme de pauvres petites choses fragiles sans cervelle. Sans parler de la façon dont on enquêtait à l'époque, en prenant soin de ne pas trop importuner ni mettre mal à l'aise les notables et en essayant de faire parler les domestiques qui, bien souvent, n'osent pas parler pour ne pas perdre leur travail.

 

 Cette fois encore, j'ai trouvé le dénouement de l'histoire trop prévisible, mais étrangement ça n'a gâché en rien mon plaisir. Je me suis régalée de chaque ligne et je n'ai pas vu le temps passer. Il y a des échanges vraiment délicieux, d'autres totalement révoltants mais cela n'est jamais long ou ennuyeux. J'ai encore appris des tas de choses sur l'époque victorienne et j'ai trouvé cette lecture passionnante d'un bout à l'autre. J'attends déjà avec impatience la prochaine enquête de Ben et de Lizzie et je crois qu'en attendant, je vais aller goûter les scones et les crumpets avant que Tante Parry n'engloutisse toute l'assiette !

 

 

En quelques mots :

Un dénouement prévisible mais un roman délicieux et passionnant d'un bout à l'autre et qui nous apprend des tas de choses sur la vie à l'époque victorienne. Comme toujours avec cette série, je me suis régalée !

 

¤¤¤¤

 

Les autres enquêtes de Lizzie et Ben :

Un intérêt particulier pour les morts

La curiosité est un péché mortel

Un assassinat de qualité

Un flair infaillible pour le crime

Voir les commentaires

2016-06-05T10:28:45+02:00

Anna et Johanna

Publié par MyaRosa

Géraldine Elschner & Florence Koenig

32 pages, L'Elan Vert (Pont des arts), mars 2016

L'histoire :

Dans la brume de la ville de Delft,
deux jeunes filles s’affairent ce matin.
Chacune prépare pour l’autre un cadeau
qui lui tient à coeur. Drôle de hasard :
Anna, la fille du maître de maison,
est née le même jour que Johanna,
la fille de la servante. Est-ce pour cela
qu’elles sont devenues amies ?
En ce jour d’anniversaire commun,
une lettre les attend toutes les deux.
À l’intérieur, un secret…

 

Mon avis :

 

 J'aime beaucoup la collection Pont des arts qui a pour but de faire découvrir des oeuvres d'art aux plus jeunes à travers de belles histoires. C'est dans l'univers fascinant de Vermeer que nous entraînent Géraldine Elschner et Florence Koening. Cette histoire s'inspire plus particulièrement de deux tableaux très célèbres peints entre 1658 et 1665 : "La Dentellière" et "La Laitière".

 

 

 En s'inspirant des couleurs, de la luminosité, de leur propre ressenti ainsi que des émotions et des sensations provoquées par ces deux oeuvres, l'auteur et l'illustratrice ont imaginé une belle histoire d'amitié entre deux jeunes filles de milieux très différents. Autour de ces deux personnages, un mystère et un secret qui à l'occasion de leur anniversaire vont être éclaircis.

 

 

 Quelle merveilleuse idée, cet album ! L'histoire est absolument délicieuse. On observe les deux jeunes filles se préparer en secret des cadeaux. On sent qu'elles s'apprécient vraiment et ont envie de se faire plaisir. Le texte est très poétique et les illustrations sont très lumineuses. Il y a une atmosphère vraiment particulière qui m'a beaucoup plu. Le défi lancé n'était pas des plus faciles et pourtant, il a été relevé haut la main. On a vraiment l'impression d'être au coeur des tableaux, dans l'univers fascinant de Vermeer. On ressent le calme à l'intérieur des habitations, l'odeur des petits pains dorés pétris à la main, la danse des fuseaux, la proximité de la mer, le vent qui fait frissonner... On n'a aucune envie de tourner la dernière page. On resterait bien plus longtemps près d'Anna et de Johanna.

 

 

En quelques mots :

Un album charmant et délicat à ne surtout pas manquer !

 

A découvrir aussi :

La jeune fille au ruban

La fille de Guillaume le mal-peigné

 

Voir les commentaires

2016-06-05T09:19:38+02:00

Sirène

Publié par MyaRosa

Emmanuelle Colin & Gaëlle Bantegnie

32 pages, Marmaille & Compagnie, mai 2016, dès 5 ans

Présentation de l'éditeur :

Du fond des océans, la sirène est fascinée par les humains dont elle ne connaît que les objets qui s'entassent dans les abysses. Un jour, elle aperçoit un jeune surfeur. Un sentiment étrange l'envahit... En vacances avec ses parents, Tom n'a qu'une envie, apprendre à faire du surf. Pas très confiant, il remporte pourtant une compétition avec le sentiment étrange qu'il a été aidé... La mer, la terre, deux histoires qui se rejoignent dans un livre tête-bêche.

 

 

Mon avis :

 

 Je ne vais pas y aller par quatre chemins : j'ai tout simplement adoré cet album ! J'ai toujours été fascinée par les histoires de sirènes et plus particulièrement par le conte d'Andersen qui est ici revisité et modernisé avec brio pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

 

 

 La grande particularité de cet album est que c'est un livre tête-bêche, c'est à dire qu'il se lit des deux côtés. Nous avons d'abord le point de vue de la sirène qui est attirée par le monde des humains et tombe amoureuse d'un jeune surfeur, et de l'autre nous avons l'histoire de Tom qui passe des vacances en famille, découvre le surf et tombe amoureux...

 

 

 Vous allez voir que nos deux personnages ne vivent pas les choses de la même manière... Comme dans le conte, il y a quelque chose de tragique dans cet amour impossible, dans ces deux mondes qui ne peuvent et ne pourront jamais se mêler... Mais - et c'est là toute la nouveauté et la modernité apportées - il y a en même temps beaucoup de légèreté dans cet album car nos deux personnages sont très jeunes, innocents, naïfs et ont encore tellement de choses à découvrir ! Et puis, il y a ce décalage entre le monde réel et le monde imaginaire qui est très intéressant.

 

 

 C'est un album qui, je trouve, évoque subtilement les premiers amours, les vacances d'été, l'innocence et l'insouciance des premiers émois, l'adolescence et l'attrait du danger et de la nouveauté, l'envie de se dépasser et d'aller plus loin, le fait de prendre confiance en soi et d'apprendre à se connaître soi-même... Je trouve que selon l'âge du lecteur, cette histoire aura un tout autre sens... En tout cas, j'ai adoré et je trouve les illustrations vraiment magnifiques !

 

 

En quelques mots :

Un album qui offre plusieurs lectures et plusieurs interprétations. Une histoire à la fois tragique et légère, pleine d'insouciance, d'innocence et d'amour.

 

Voir les commentaires

2016-06-03T19:57:36+02:00

Nos adorables belles-filles

Publié par MyaRosa

Aurélie Valognes

270 pages, éditions Michel Lafon, mai 2016

L'histoire :

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut:
Un père, despotique et égocentrique, Jacques.
Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine.
Leurs fils. Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants. Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps. Alexandre, rêveur mou du genou.
Et surtout… trois belles-filles délicieusement insupportables !
Stéphanie, mère poule angoissée. Laura, végétarienne angoissante. Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse (bien à elle) à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’invite dans la famille et dont personne ne veut.
Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

 

Mon avis :

 

 Après plusieurs lectures difficiles et un peu tristes, j'avais envie de quelque chose de léger et de rafraîchissant et j'ai trouvé exactement ce que je cherchais dans le dernier roman d'Aurélie Valognes. Dans ce livre, l'auteur nous présente des personnages qui n'ont rien d'extraordinaire et qui ne sont pas des héros. Ils ont des qualités et des défauts, pourraient être nous ou bien nos voisins. Elle nous parle de la difficulté de s'intégrer au sein d'une famille mais aussi des problèmes de cohabitation lorsqu'on se retrouve tous ensemble avec des goûts, des idées, des habitudes et des envies bien différentes...

 

 J'ai beaucoup aimé ce livre. C'est une comédie pétillante et rafraîchissante qui ne manque pas d'humour. J'avais l'impression d'assister à une pièce de théâtre et ça m'a beaucoup plu. Les personnages de ce roman ont tous des côtés insupportables qui sont bien mis en avant, mais en même temps, on se reconnaît souvent et/ou on reconnaît nos proches en eux et ils ont aussi un côté très touchant. Il y a des scènes et des dialogues délicieux, des personnages (presque tous) qui frôlent la crise de nerfs, des répliques piquantes et des claques qui se perdent, plein de bons sentiments mais aussi des réflexions pertinentes sur le sens de la vie et sur la famille. C'est une lecture qui fait du bien et que je trouve parfaite pour les vacances d'été.

 

En quelques mots :

Une comédie familiale drôle et rafraîchissante qui m'a beaucoup plu.

 

 

Voir les commentaires

2016-06-02T13:52:36+02:00

Le Secret du dernier fils

Publié par MyaRosa

La malediccio dels Palmisano - Rafel Nadal

331 pages, éditions Terra Nova, mai 2016

L'histoire :

1918. Dans un petit village du sud de l’Italie, un bébé pousse son premier cri tandis que l’Europe sort tout juste de la guerre. Ce nouveau-né ne connaîtra jamais son père, mort au combat, tout comme vingt autres hommes de la famille. Vitantonio est donc le dernier fils d’une lignée dont les hommes semblent frappés de malédiction. Pour qu’il ne connaisse pas le même sort, le jour de sa naissance, Vitantonio est adopté par une autre famille, très aisée. Il est élevé comme le jumeau de Giovanna, née le même jour. Les deux enfants grandissent, vivent dans l’insouciance… et se rapprochent. Mais la seconde guerre mondiale éclate. La tragédie va déchirer le voile du secret des origines de Vitantonio. Le dernier fils pourra-t-il à échapper à son destin et à la malédiction des siens ?

 

Mon avis :

 

 Le début de ce roman m'a totalement envoûtée. La mort tragique de toute une famille, un secret et un sacrifice destinés à sauver un enfant sur lequel plane une menace terrible ont de quoi intriguer le lecteur, mais il y a, en plus de cela, des descriptions de l'Italie à couper le souffle... tellement réalistes et bien écrites qu'on s'y croirait ! La chaleur suffocante, le parfum et la saveur des olives et des fruits et légumes gorgés de soleil, les jeux d'enfants et les récits des vieux sur la place du village, les grands repas de famille après la messe, les fêtes et le passage de la Befana, les fleurs dans le jardin de la nonna, l'insouciance et l'innocence des enfants que la guerre va venir balayer sans crier gare...

 

 Si le récit commence tragiquement durant la première guerre mondiale, on oublie presque tout cela lorsque viennent les moments plus calmes de l'entre-deux-guerres. On ne s'attend tellement pas à ce que l'ambiance change que l'on reste sans voix lorsque l'auteur nous propulse d'une période à l'autre. C'est tellement différent qu'on a l'impression de lire un autre roman. On oublie un peu Giovanna et Vitantonio pour s'intéresser à un pays, à un peuple confronté à l'horreur de la guerre. Je dois reconnaître que j'ai eu un peu de mal à m'y faire. La première partie était tellement passionnée et passionnante, tellement ennivrante et pleine d'émotions que j'ai trouvé la seconde partie plus fade. J'avais l'impression de lire une succession de faits, un constat tragique comme un documentaire historique qui me touchait, bien sûr, mais pas autant que le début du livre. Et puis, je crois que j'attendais un peu plus de rebondissements par rapport au fameux secret.

 

 Pourtant, j'ai fini par m'y habituer et j'ai compris pourquoi l'auteur avait fait ce choix. Avec cette construction singulière, il nous montre à quel point la guerre change les choses et les gens. Tout ce qui avait de l'importance avant n'en a plus en temps de guerre. Chacun doit faire des choix, choisir son camp, se sacrifier et accepter de perdre des proches sans avoir le temps de les pleurer car il faut se relever tout de suite et réagir au risque de subir le même sort. Tant d'injustice, tant de vies brisées, tant de destins gâchés, de passé enterré. Pourquoi ? Pour qui ?

 

 J'ai vraiment aimé suivre cette famille, connaître ses secrets, ses conflits, ses désaccords. Je me suis attachée à Giovanna et Vitantonio ainsi qu'à leur pays, leur petit coin de paradis qu'ils chérissent tant. Je garderai en tête les désastres de la guerre, mais aussi et surtout la dolce vita italienne, cette enfance inoubliable et insouciante, cet amour infini et passionné pour la terre et la famille.

 

 

En quelques mots :

Des passages un peu longs, mais une jolie lecture très contrastée qui nous montre les désastres et les injustices provoquées par la guerre et l'insouciance perdue de la jeunesse.

 

 

Voir les commentaires

2016-06-01T16:56:36+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #139

Publié par MyaRosa

Le Témoignage du pendu

Ann Granger

2 juin 2016

Un homme destiné à la corde dirait n'importe quoi pour sauver sa vie. Mais que faire si son témoignage était vrai ? Lorsque l'inspecteur Ben Ross est appelé à la prison de Newgate par un homme condamné à mort, il ne s'attend pas à accorder le moindre crédit à son témoignage. Mais le récit d'un assassinat dont il a été témoin il ya plus de dix-sept années est si convaincant que Ben ne peut s'empêcher de se demander si ce qu'il a entendu est vrai. S'il est trop tard pour sauver la vie de l'homme, peut-il encore enquêter sur un crime passé inaperçu pendant toutes ces années ?

 

Sombre est mon coeur

Antti Tuomainen

8 septembre 2016

À une heure de route d'Helsinki, entre l'immense forêt et la côte battue par les vents, Aleksi prend ses fonctions au manoir de Kalmela – un monde d'ombres et de silences...
Étrange nouveau gardien que ce jeune homme ténébreux, solitaire, traversé de désirs contradictoires.
Étrange également la ronde qu'il mène avec la cuisinière, mutique, et la fille de la maison, aussi hautaine que cajoleuse. Étrange enfin la complicité menaçante que lui impose son sulfureux patron, le millionnaire Henrik Saarinen...
Car Aleksi n'est pas là par hasard.
Vingt ans auparavant, sa mère succombait sauvagement sous un poignard anonyme – affaire classée pour tous sauf pour lui qui ne vivrait plus, désormais, que pour trouver des réponses.
Pour y arriver, il a tout sacrifié : son métier, ses désirs, jusqu'à l'amour d'une fille.
Cette obsession le dévore encore, aujourd'hui qu'il croit toucher au but.

 

L'Ombre

Stephen Lloyd Jones

8 septembre 2016

Elle fuit. Elle est terrifiée. A l'arrière de la voiture, sa fille de sept ans dort paisiblement. Sur le siège passager, son mari se vide de son sang. Lorsqu'elle arrive de nuit à Llyn Gwyr, une maison de campagne perdue dans les montagnes arides du Pays de Galles, Hannah Wilde sait que plus rien ne sera jamais comme avant : sa mère est morte, son père a peut-être subi un destin pire encore, et l'implacable prédateur qui s'attaque à sa famille est à ses trousses. Elle ne peut faire confiance à personne. Elle ne doit faire confiance à personne. Désormais elle ne peut plus fuir, et sa seule issue est d'affronter Jakab, un ennemi dont elle ne connaît ni l'identité ni le visage.

 

Contrecoups

Nathan Filer

1er septembre 2016

Matthew a 19 ans, et c’est un jeune homme hanté. Par la mort de son grand frère, dix ans auparavant. Par la culpabilité. Par la voix de Simon qu’il entend partout, tout le temps…
Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui « ressemble à un serpent ». Pour comprendre son passé et s’en libérer, Matthew dessine, écrit. Il raconte l’enfance étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents ; l’adolescence ingrate brouillée par les nuages de marijuana ; la lente descente dans la folie, l’internement… Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l’hôpital psychiatrique, les soignants débordés, l’ennui abyssal… Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde.
Bouleversant, tourmenté, souvent drôle, Contrecoups est un roman tendre et courageux, porté par une voix absolument unique.

 

L'Innocence

Brian Deleeuw

7 juillet 2016

Il a six ans et il s'appelle Luke Nightingale. Lors d'une froide après-midi de novembre, dans une allée de Central Park il fait la connaissance de Daniel et sa vie bascule. L'amitié qui va naître de cette rencontre ne ressemble à aucune autre. En instance de divorce, Claire, la mère de Luke n'a guère le temps de s'occuper de son fils et de son nouvel ami. Il y a pourtant quelque chose d'anormal chez Daniel. Exigeant et exclusif, il s'emploie à faire le vide autour de Luke comme s'il se nourrissait de son malheur. Ça tombe bien : Luke est souvent malheureux. Mais ne pourrait-il l'être encore plus ? Peu à peu, ce qui n'était en apparence qu'une amitié entre deux enfants prend les allures d'une manipulation terrible dont il devient vital pour Luke de se défaire. Douze ans plus tard, alors que l'enfant devenu adulte entre à l'université, Daniel est de retour. Et le jeune homme doit désormais se battre pour garder le contrôle de son existence. Car certaines amitiés semblent destinées à ne jamais mourir... Dès les premières pages de L'Innocence, le lecteur est pris à la gorge par une impression de menace diffuse, qui ne fera que s'amplifier jusqu'à l'explosion finale. Chronique d'un désastre annoncé, ce thriller psychologique dérangeant et paranoïaque, vibrant d'une tension extrême, révèle un écrivain de tout premier ordre.

 

De Darcy à Wentworth

Sybil G. Brinton

8 juillet 2016

Publié pour la première fois en 1913, ce livre est la toute première fan-fiction écrite dans l'univers de Jane Austen.
Alors que les Darcy se rendent à Bath pour y passer la belle saison, ils vont croiser et rencontrer les héros des autres romans de Jane Austen d'Emma au capitaine Wentworth... Mais les diverses conjectures amoureuses mènent à la formation de nombreux couples qui devront affronter les inévitables difficultés avant de connaître le parfait amour.

 

La Fille du papillon

Anne Mulpas

18 mai 2016

Et voilà comment Solveig a décidé de débuter un journal intime. Mais attention : le " girly ", les ragots et les jérémiades, c'est pas son style. Alors, pourquoi s'y mettre ? Entre autres choses, à cause d'un garçon si spécial qu'elle l'a surnommé "le Monde", de son père, veuf et volage - papillon, donc ; de son amitié trouble avec la Ni... Non, Solveig ne manque pas de bonnes raisons de commencer un journal... ni de fantaisie pour le remplir !

 

Parapluie

Will Self

26 mai 2016

Audrey Death est schizophrène depuis près de cinquante ans. Pour l'éveiller, son psychiatre lui administre une drogue proche du LSD. Les effets sont fulgurants. Du Londres de 1915, avec ses usines de parapluie, de munitions, l'émergence du féminisme et du socialisme, jusqu'à la Grande Guerre et la perte de ses frères, la vieille dame se met à lui raconter sa vie. Son médecin n'a alors plus qu'une obsession : qu'est-il arrivé à Audrey ? Et que fait-elle dans cet asile d'aliénés ?

 

Ma Belle-mère russe et autres catastrophes

Alexandra Fröhlich

2 juin 2016

En quelques semaines, Paula, brillante avocate, a tout perdu : l'homme qui partageait sa vie la quitte lâchement, emportant avec lui la clientèle de leur cabinet commun.
Seule et désœuvrée, Paula est proche du désespoir, quand elle voit débouler dans son bureau désert l'extravagante famille Polyakov et leurs histoires à dormir debout. Et avec eux leur fils, le mystérieux et désirable Artiom, qui emporte dans un tourbillon le cœur chamboulé de Paula.
Mais si on ne choisit pas sa famille, on choisit encore moins sa belle-famille et c'est peu dire que les Polyakov sont envahissants ! Avec une belle-mère comme Darya, une femme plus obstinée qu'un char russe et plus folle qu'un furet enragé, le mariage de Paula a-t-il une chance ?

 

La Bastide aux chagrins

Jean-Paul Malaval

8 juin 2016

1919, près de Gaillac, dans le Tarn. Encore hanté par les horreurs du front, Stéphane Frontignac ne se sent pas à sa place quand il revient à la bastide familiale. Son petit frère Armand, qui a échappé à la mobilisation, a profité de son absence pour épouser sa fiancée, la belle Elvire. Tout le monde a fermé les yeux sur cette trahison. L'essentiel pour les Frontignac n'est-il pas de prévoir et d'assurer l'avenir du domaine viticole exploité depuis des générations ? Contre toute attente, la flamme se ravive entre Stéphane et Elvire ce qui va déclencher un tourbillon de colère dans la famille du jeune homme. Surtout lorsque, de cet amour interdit, naît Hadrien.
Jean-Paul Malaval explore l’effet dévastateur sur une famille française des conflits qui ont jalonné notre histoire contemporaine.

 

La Mélodie du passé

Hans Meyer zu Düttingdorf

15 septembre 2016

En vidant l'appartement de sa mère qui vient de mourir, Christina, une jeune journaliste berlinoise, trouve une vieille carte postale représentant un groupe de joueurs de tango, sur le dos de laquelle est écrit : " Le bandonéon est toute ma vie, E. " Intriguée par le mystérieux message, Christina décide de fouiller le passé de sa mère et apprend que celle-ci n'était pas celle qu'elle croyait. À la recherche de ses véritables origines, la journaliste part pour l'Argentine. Sur cet autre continent, elle découvre un pays merveilleux, mais surtout l'histoire de son arrière-grand-mère Emma, une jeune femme audacieuse qui a quitté son Allemagne natale dans les années vingt pour trouver le bonheur auprès de Juan, un riche exportateur argentin ambitieux épousé dans la précipitation. Le destin d'Emma sera bouleversé par sa rencontre avec un joueur de bandonéon qui exerce sur elle une fascination irrésistible.

 

Les Ombres de Canyon Arms

Megan Abbott

6 avril 2016

1953. Penny Smith débarque à Hollywood, des rêves de gloire plein la tête. Entre promesses de contrats et premiers rôles bidons, elle déchante rapidement et devient maquilleuse pour un studio. A Canyon Arms elle découvre le bungalow de ses rêves, s'y installe malgré les étranges rumeurs dont lui parlent ses voisins. Mais la mémoire du lieu refait surface lorsqu'elle découvre un étrange message laissé sur le mur de la cuisine par l'ancien locataire.

 

Le Lys de Brooklyn

Betty Smith

2 juin 2016

New York, au début du XXe siècle. Francie Nolan a neuf ans, un optimisme infernal et un rêve : écrire. Sur sa mère, fée du quotidien ; son père, héros ambigu ; son frère, un roublard qui court les rues ; sur ses tantes, la douce Evy et la pétulante Sissy, qui collectionne les « John » ; sur Williamsburg, son quartier. Mais Francie voudrait aussi pouvoir écrire la vérité, sans fard : la misère, la débrouille, le lot des immigrés. Fillette sensible, lectrice avide, cherchant sa voix, elle raconte leurs vies, la vie... ?uvre culte de la littérature américaine, parue en 1943 et portée à l'écran par Elia Kazan, ce superbe roman d'apprentissage vibre d'une fraîcheur et d'une imagination extraordinaires. Un trésor, à redécouvrir absolument.

 

Bilqiss

Saphia Azzeddine

9 mars 2016

«Vous priez encore Dieu ?- Bien sûr. Pourquoi ne le ferais-je pas ?- Eh bien, il me semble qu'Il vous a abandonnée ces derniers temps.- Allah ne m'a jamais abandonnée, c'est nous qui L'avons semé.» Bilqiss est l'héroïne de ce roman : c'est une femme indocile dans un pays où il vaut mieux être n'importe quoi d'autre et si possible un volatile. On l'a jugée, on l'a condamnée, on va la lapider. Qui lui lancera la première pierre ? Qui du juge au désir enfoui ou de la reporter américaine aux belles intentions lui ôtera la vie ? Le roman puissant de Saphia Azzeddine est l'histoire d'une femme, frondeuse et libre, qui se réapproprie Allah.

 

L'épreuve, tome 1 : Le Labyrinthe

James Dashner

2 juin 2016

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier... Il se retrouve entouré d'adolescents dans un lieu étrange, à l'ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d'acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.
Thomas comprend qu'une terrible épreuve les attend tous. Comment s'échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets
enfouis au plus profond de sa mémoire...

 

Notre vie antérieure

Anne-Sophie Brasme

8 juin 2016

Bertier aimait Laure, Laure aimait Aurélien et Aurélien aimait la vie. Ils étaient jeunes et sans doute pouvaient-ils encore espérer qu’avec le temps ce triangle amoureux revisité finisse par trouver son équilibre. Il n’en fut rien. Devenue écrivain, Laure Narsan n’a pourtant jamais évoqué cette période de sa vie dans son œuvre. Dix-sept romans, mais pas une ligne sur les nuits blanches à Saint-Germain-des-Prés, les après-midis studieux à la bibliothèque Sainte-Geneviève, les interminables journées de vacances sur l’île d’Oléron. Que s’est-il passé ? À bientôt soixante-cinq ans, Laure entame ce qui sera sans doute son dernier livre. Et accepte enfin, après quarante ans et dix-sept succès de librairie, d’affronter le passé.

 

Le Bleu des abeilles

Laura Alcoba

22 octobre 2015

«Devant le miroir de la salle de bains, je m’entraîne à prononcer des mots compliqués, avec plein de r, des g et des s entre deux voyelles qui font comme des chatouilles au niveau du palais. Je m’entraîne aussi à prononcer à toute allure des mots avec des u, et même des u tout seuls que je fais durer le plus longtemps possible.» À dix ans, l’héroïne quitte l’Argentine de Videla pour rejoindre sa mère réfugiée en France tandis que son père est emprisonné à La Plata. À la dure réalité de l’exil se mêle bientôt l’enthousiasme de la découverte d’un pays et d’une langue. Un récit raconté à hauteur d'enfant, acidulé, joyeux et profondément touchant.

 

La Piscine-bibliothèque

Alan Hollinghurst

2 mars 2016

Londres, années 1980. William Beckwith est un jeune dandy extraverti, vivant librement son homosexualité. Autour de la piscine du Corinthian, lieu de drague et de sexe, fréquentations et liaisons amoureuses se multiplient. Un jour, William rencontre lord Nantwich, un homme âgé, puissant et conservateur, qui lui demande d’écrire sa biographie.
Premier roman d’Alan Hollinghurst, paru en 1988 en Angleterre, La Piscine-Bibliothèque dessine le portrait brillant d’une époque, celle de l’apogée d’une sexualité débridée, avant que le sida frappe la communauté homosexuelle. Cette œuvre majeure reparaît dans une nouvelle traduction, établie en collaboration avec l’auteur, qui a depuis signé La Ligne de beauté  et L’Enfant de l’étranger. Il est considéré comme l’un des plus grands romanciers anglais contemporains.

 

La robe de Hannah : Berlin 1904-1914

Pascale Hugues

13 avril 2016

Intriguée par ce qui a pu se passer depuis un siècle dans sa rue berlinoise, Pascale Hugues décide de partir à la recherche des hommes et des femmes qui y ont vécu. Le puzzle de l'histoire s'assemble alors sous nos yeux : on y voit la rue se construire en 1904 et s'installer les premières familles d'entrepreneurs, d'avocats et de banquiers. On perçoit l'humiliation de la défaite de 1918, les effets de la crise économique et l'arrivée du nazisme. Presque entièrement détruite en 1945, l'artère ne compte plus qu'une poignée d'habitants désireux d'oublier le passé et de tout reconstruire. Avec le mur de Berlin, elle se retrouve à l'Ouest, accueillant dans les années 1970 quelques artistes rebelles... dont David Bowie. Aujourd'hui, elle est à nouveau tranquille et prospère. Avec des souvenirs en plus.

 

La Mécanique des fluides

Lidia Yuknavitch

19 mai 2016

Nageuse depuis toute petite et espoir pour les Jeux olympiques, Lidia cherche à tout prix à échapper à un univers familial malsain et oppressant, entre un père alcoolique et une mère dépressive. Elle accepte une bourse sportive pour entrer dans une université au Texas. Mais, renvoyée de l'université pour avoir consommé des drogues et de l'alcool, Lidia décide de participer au projet d'écriture de Ken Kesey (l'auteur culte de Vol au-dessus d'un nid de coucou) car, elle en est convaincue, l'écriture est sa vocation, plus que ça, son salut... Un roman coup de poing sur la résilience, dans lequel le récit autobiographique est magnifié par une écriture originale et percutante.

 

La Fin de l'éternité

Isaac Asimov

10 mars 2016

L'Éternité veille sur vous ! L'Éternité modifie le passé pour le bien de l'Humanité. Elle élimine les inventions dangereuses, avant même qu'elles n'aient été imaginées, et supprime dans l'oeuf les apprentis tyrans. Andrew Harlan est un Éternel, chargé d'empêcher l'invention de la bombe atomique au XXe siècle. Au cours de sa mission, il rencontre la mystérieuse Noÿs Lambent. Cette dernière l'incite à comprendre que l'Éternité, en annihilant tout droit à l'erreur, finira par paralyser l'évolution de l'espèce humaine. Faut-il détruire l'Éternité ? Qui est réellement Noÿs Lambent ? De 1945 au XXIVe siècle, une véritable guerre temporelle éclate, opposant un homme aveuglé par l'amour et une communauté toute-puissante.

 

Demain le soleil

Ishmael Beah

15 septembre 2016

La guerre civile terminée, la petite ville d'Imperi, en Sierra Leone, devrait enfin pouvoir revivre. Kadie, Moiwa et Kainesi, trois anciens revenus les premiers sur leur terre natale, vont s'employer à réveiller l'esprit de leurs ancêtres en attendant le retour des plus jeunes, qui ne tardera pas. Malgré les champs de ruines et les ossements qui jonchent encore le sol, tout le monde est déterminé à reconstruire le village ; Bockarie et Benjamin, tous deux instituteurs, le sont plus que quiconque. Mais le conflit a beau être derrière eux, les dangers continuent à menacer les survivants. La nourriture manque, le travail aussi, et, lorsque la compagnie minière rouvre ses portes, une série de nouveaux fléaux s'abat sur les habitants : alcoolisme, viols, pollution des cours d'eau et accidents tragiques liés à la négligence d'investisseurs cupides...

 

La Lettre de Queenie

Rachel Joyce

15 septembre 2016

Vingt ans que leurs chemins s'étaient séparés. Il a suffi d'une lettre de Queenie, lui annonçant qu'elle allait mourir, pour qu'Harold Fry décide de la retrouver.

Alors qu'il traverse, à pied, l'Angleterre, Queenie, de son côté, redoute les retrouvailles. Comment lui faire face ? Comment lui dire ce qu'elle cache depuis tant d'années ?

Queenie lui écrit une seconde lettre. Elle lui raconte toute l'histoire. Cette fois-ci, pas de mensonges. Il est temps pour elle de lever le voile et de se libérer de cette culpabilité qui la ronge.

Mais qu'a-t-il bien pu se passer, il y a vingt ans, dans cette petite ville du sud de l'Angleterre, pour qu'elle veuille la quitter et ne jamais y revenir ?

 

Populaire

L'histoire vraie d'une geek devenue reine du vintage

Maya Van Wagenen

12 mai 2016

Alors que Maya en a assez de stationner en bas de l'échelle sociale du collège, elle déniche dans une brocante Le Guide de popularité de Betty Cornell, publié en 1951. Les conseils vintage de l'ancienne top model marcheraient-ils encore ? L'adolescente décide d'en tester la validité et s'y tient rigoureusement.  Apprendre la drague version fifties ? OK. S'appliquer de la vaseline sur les paupières à la place du fard ? Qu'à cela ne tienne. Armée de son collier de perles et guidée par Betty, Maya explore tous les thèmes qui préoccupent les adolescents : amitié, amour, apparence et tolérance. Car au final, avec un brin de confiance en soi et une étincelle d'originalité, tout le monde peut briller !

 

Je suis là

Clélie Avit

1er juin 2016

« Ça fait vingt semaines que je suis seule, seulement six que je m’en rends compte. Et pourtant, j’ai l’impression que ça fait une éternité. Ça passerait peut-être plus vite si je dormais plus souvent. Enfin, si mon esprit se déconnectait. Mais je n’aime pas dormir. »
À la suite d’un accident d’escalade en montagne, Elsa est plongée dans le coma. Tandis que l’espoir de son réveil s’amenuise de jour en jour, que ses proches et les médecins commencent à baisser les bras, un jeune homme, Thibault, pénètre par erreur dans sa chambre. Traumatisé par le sort de son frère, qui a renversé deux jeunes filles en voiture, Thibault décide de se confier à Elsa et noue une relation avec elle, malgré son mutisme. Est-il à ce point désespéré de lui-même ? Ou a-t-il décelé chez elle ce que plus personne ne voit ?

 

Dernier voyage à Niceville

Carsten Stroud

16 juin 2016

Les disparitions inexpliquées de plusieurs personnes, le comportement alarmant du jeune Rainey, la longévité exceptionnelle d'Abel Teague, et tous les événements troublants qui se sont succédé dans l'atmosphère moite de la cité maléfique trouvent leur conclusion dans ce volume. Ceux qui erraient entre deux vies vont faire enfin ce dernier voyage qui leur apportera la paix. Mais avant d'en arriver là, le Mal frappera encore, avec la même brutalité sauvage. Reste à savoir si l'on peut vraiment imputer l'inconcevable à Kalona Ayeliski, le Démon Corbeau qui hante Niceville depuis des temps immémoriaux... Alliant la violence effrénée du thriller à l'atmosphère toxique du gothique surnaturel, Dernier Voyage à Niceville est un trip à part, avec des dialogues décapants et des scènes envoûtantes.

 

La Septième nuit de Venise

Thierry Maugenest

18 mai 2016

Venise, hiver 1727. Une invention tenue secrète destinée à révolutionner la navigation et à redonner à la ville son lustre d’antan est l’objet de toutes les convoitises. Elle est aussi à l’origine d’actions les plus noires, comme le sordide assassinat d’un brillant scientifique espagnol.
Zorzi Baffo, membre de la Quarantia criminale, auteur à ses heures de contes érotiques, et son adjoint, un certain Carlo Goldoni, passionné de théâtre et futur génie de la comédie italienne, mènent l’enquête et tente de protéger la précieuse trouvaille. Mais tandis que la Sérénissime, craignant de tomber entre les mains d’une puissance étrangère, redouble d’insouciance et sombre dans l’excès au rythme d’un carnaval propice à tous les vices, l’assassin continue de sévir.
Inspiré de la jeunesse trépidante de Carlo Goldoni, ce roman révèle une Venise insolite, voluptueuse et inquiétante.

Pour voir + de sorties, cliquez ici

 

Voir les commentaires

2016-06-01T13:33:41+02:00

La mode des années 1940

Publié par MyaRosa

Historical Sticker Dolly Dressing 1940s Fashion

Rosie Hore & Simona Bursi

24 pages, éditions Usborne, avril 2016

Présentation de l'éditeur :

J'habille mes amies à travers l'histoire avec plus de 180 autocollants.

De l'austérité de la guerre à l'élégance New Look, découvre la mode des années 40 en France, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis dans ce livre passionnant. Utilise les autocollants pour habiller les personnages dans différentes tenues, dont des mécaniciennes sur une base aérienne et des étudiants qui jouent au tennis.

 

Mon avis :

 

 Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises de cette collection de livres d'autocollants que j'aime beaucoup : J'habille mes amies à travers l'histoire. Le but est simple, faire découvrir aux plus jeunes (mais aussi aux moins jeunes) la mode d'une époque tout en s'amusant à coller de superbes autocollants afin d'habiller les personnages au fil des pages en fonction de leurs activités. Les albums de cette collection sont tous très soignés. Il y a beaucoup de détails, beaucoup de choses à observer et pas seulement des vêtements. On retrouve aussi des publicités et des affiches d'époque ainsi que des photographies et des tas d'anecdotes. C'est une belle façon d'apprendre tout en s'amusant ! Je dois vous avouer que si je propose volontiers des tas de livres à mes enfants, ceux-là, je les garde rien que pour moi...

 

 

 Dans ce livre, il y a d'abord un petit tour d'horizon de la mode des années 1940. On aborde ainsi la vie pendant la guerre et les tenues bien particulières de cette période de restriction et de pénurie - vêtements de travail, vêtements utilitaires et tenues de "débrouille" - qui contrastent fortement avec la mode américaine de l'époque et surtout avec la mode Hollywoodienne. On parle aussi des tenues d'après-guerre et cette nouvelle liberté de création dont jouissent les créateurs de mode.

 

 

 Au fil des pages, on découvre des tableaux d'époque : des femmes qui disent au revoir à leur mari sur le quai de la gare, des femmes qui tentent de donner un aspect neuf à de vieux vêtements, des mécaniciennes en plein travail, des jeunes filles venues rencontrer des soldats américains à une soirée dansante, des femmes qui accueillent les hommes de retour chez eux après la guerre, mais aussi de jeunes étudiantes américaines qui nous présentent la mode "college", des tenues de plage, des vêtements pour swinguer dans les clubs de jazz, des tenues d'actrices hollywoodiennes, la mode New Look, etc...

 

 

 Il y a même des vêtements que l'on peut décorer nous-mêmes. On parle aussi du maquillage, des bijoux et des coiffures de l'époque ainsi que des accessoires à la mode dans les années 1940. Les autocollants sont à manipuler avec soin car ils sont très fragiles, mais ils sont vraiment superbes. Admirez un peu ces petits souliers, ces pardessus, ces chapeaux, ces chemisiers et ces tabliers en patchwork ! J'adore !

 

 

En quelques mots :

Encore un ouvrage très réussi qui nous apprend des tas de choses sur la mode et la vie dans les années 1940. Passionnant et magnifique, comme tous les livres de cette collection.

 

A découvrir aussi :

La Mode des années 1920

La Mode des années 1950

La Mode des années 1960

La Belle Epoque

 

Le prochain titre de la collection - La Mode des années 1930 - sera disponible le 13 juillet. Je l'attends déjà avec impatience ! La couverture est superbe, n'est-ce pas ?

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog