Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2016-06-20T08:47:03+02:00

La Fabuleuse Gilly Hopkins

Publié par MyaRosa

The great Gilly Hopkins - Katherine Paterson

206 pages, éditions Hachette, juin 2016

 

L'histoire :

Avec son mauvais caractère, ses poings musclés, et ses bulles de chewing-gum, Gilly Hopkins ne supporte rien ni personne. Surtout pas les reproches de son assistante sociale. Et encore moins l'étouffante Maime Trotter, la grosse baleine qui lui sert de famille d'accueil ! De toute façon, Gilly attend que sa véritable mère vienne la sauver de cet enfer. Et, si jamais elle tarde trop, c'est décidé : Gilly partira elle-même à sa rencontre.

 

Mon avis :

 

 Roman culte aux Etats-Unis, ce livre a été traduit dans de nombreuses langues et fait partie des classiques de la littérature de jeunesse. Il a été publié pour la première fois en 1977 et est arrivé en France en 1983 sous le titre : "Ginny et la grosse baleine". . Il n'avait jamais été réédité en langue française depuis, mais la sortie en DVD de l'adaptation cinématographique est l'occasion de le remettre en lumière.

 

 

 C'est l'histoire de Galadriel, surnommée Gilly, petite tornade qui va de famille d'accueil en famille d'accueil et en fait voir de toutes les couleurs à son entourage. Gilly a mauvais caractère, elle est impertinente et ne mâche pas ses mots, mais surtout, elle sait déceler le point faible de chacun et frapper là où ça fait mal... Lorsqu'elle se retrouve placée chez Maime Trotter, c'est le comble de l'horreur pour elle. Elle n'en revient pas qu'on l'ai envoyé dans une famille aussi bizarre et elle est bien décidée à tout faire pour que sa vraie mère vienne la chercher. Pas question d'accepter la charité, Gilly rejette toutes les marques d'affection et toutes les personnes qui tentent de se rapprocher d'elle.

 

 

 Ce roman m'a fait rire et m'a surtout beaucoup touché. Les personnages sont vraiment très attachants. Ils sont modestes et ont le coeur sur la main. Gilly les prend de haut au début, elle ne les trouve pas assez bien, mais elle va apprendre à ne se pas fier aux apparences. Elle ne sera plus jamais la même après son passage dans cette famille. Elle va grandir et apprendre de belles leçons de vie.

 

 Au premier abord, Gilly a tout de la petite peste détestable, mais comme Maime Trotter, on comprend que c'est une façade, qu'elle fait cela parce qu'elle souffre et qu'elle se sent terriblement en colère. Maime s'y prend de la meilleure des façons pour l'apprivoiser sans la brusquer et c'est émouvant de voir Gilly accepter un peu d'affection même si on sent qu'elle bouillonne encore et que d'un moment à l'autre, elle peut exploser ! J'ai aimé la façon dont elle s'ouvre peu à peu au monde qui l'entoure et la fin m'a beaucoup surprise. C'est un très beau roman et je comprends qu'il ait eu autant de succès dans le monde entier. J'ai maintenant hâte de visionner l'adaptation, surtout que le casting est assez impressionnant !

 

"La pacotille des uns est le trésor des autres".

 

En quelques mots :

Une histoire émouvante qui m'a beaucoup plu.

 

Voir les commentaires

2016-06-19T14:58:55+02:00

Agatha Raisin enquête #01 : La Quiche fatale

Publié par MyaRosa

The Quiche of Death - M.C. Beaton

320 pages, éditions Albin Michel, juin 2016

L'histoire :

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.

 

Mon avis :

 

 Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'Agatha Raisin, une héroïne unique en son genre et irrésistible à découvrir absolument ! Elle a la cinquantaine, est indépendante et citadine jusqu'au bout des ongles, dynamique, active et pleine d'ambition. Quand elle a une idée en tête, rien ni personne ne peut l'arrêter.  C'est ainsi que, surprenant son entourage, elle décide de tout plaquer pour réaliser un rêve qui ne l'a jamais quitté depuis l'enfance : s'offrir un cottage typiquement anglais dans un petit village comme on en voit sur les cartes postales.

 

 

 Une fois sur place, à Carsely, Agatha se rend compte qu'il n'est pas simple de se faire une place dans un endroit comme celui-ci où tout le monde connaît tout le monde et où le temps semble s'être arrêté depuis longtemps. Les règles ne sont pas du tout les mêmes qu'à Londres et dans cet univers si particulier, la pétillante et excentrique Agatha dénote complètement. Malgré tout ses efforts pour s'intégrer, et parce qu'elle est aussi un peu gaffeuse et maladroite, elle va s'attirer les foudres de la population locale et se retrouver mêlée à un décès bien mystérieux... Et pour passer le temps, Agatha enquête, à sa manière...

 

Petite gourmandises maison pour accompagner ma lecture. Moelleux amande-fraise et amande-abricot d'après cette recette.

 

 Franchement, j'ai adoré ! C'est génial ! Agatha est une héroïne étonnante et très attachante. Que c'est drôle de la voir se débattre dans son nouvel élément tellement différent de ce qu'elle connaît et de ce qu'elle avait imaginé en s'y installant. Et puis, on imagine sans peine la mine outrée des gens qui se retrouvent face à elle et entendent pour la première fois sans franc parler. Que vous aimiez ou non les romans policiers, vous allez adorer ! On s'intéresse autant à l'enquête qu'au quotidien d'Agatha : la vie domestique, les petites querelles de voisinage, les secrets de chacun, l'hypocrisie ambiante, les festivités locales...

 

 Je me suis régalée ! J'ai eu l'impression de m'offrir une vraie pause rafraîchissante, de déguster une friandise. On ne voit pas le temps passer... Les dialogues sont savoureux, les personnages inoubliables et on assiste à des scènes toutes plus drôles les unes que les autres. J'adore l'humour british mais souvent ça passe ou ça casse. Avec Agatha, je dois dire que ça passe drôlement bien ! J'ai adoré cette immersion à ses côtés, cette enquête rafraîchissante, drôle et déjantée et j'ai déjà hâte de me plonger dans la suite de cette série délicieuse et croustillante.

 

 

 En quelques mots :

Si vous cherchez un roman drôle et léger avec une héroïne qui ne manque pas d'audace, que vous êtes sensible au charme de l'Angleterre rurale (ou tout le contraire...) et que vous aimez l'humour british, alors foncez, vous aller vous régaler ! En tout cas, moi, j'ai adoré !

 

 ***

En VO, en retrouve Agatha Raisin dans une dizaine d'aventures et deux sont traduites en français. Une adaptation de cette première enquête est passée à la télévision britannique. J'aimerais beaucoup la visionner. Ca a l'air très chouette !

Voir les commentaires

2016-06-17T11:50:30+02:00

L'Oiseau

Publié par MyaRosa

Paule Battault (texte) & Marie Caillou (illustrations)

48 pages, Seuil jeunesse, juin 2016, dès 4 ans

L'histoire :

Aki, sept ans, découvre un jour dans son jardin une hirondelle blessée. Emue par le sort de l'oiseau, elle décide de l'aider. Mais que mange une hirondelle ? Et comment la nourrir, s'occuper d'elle sans l'effrayer ?

 

Mon avis :

 

 Qu'il est joli, cet album ! Je trouve la couverture craquante et je peux vous assurer que l'intérieur du livre l'est tout autant. C'est l'histoire d'Aki, une petite fille de sept ans qui passe les vacances d'été chez son papa. Elle est en train de s'amuser dans le jardin lorsqu'elle découvre une hirondelle tombée de son nid. Avec beaucoup de soin, elle lui fabrique un nid douillet et lui offre à boire et à manger. Mais Aki ne sait pas vraiment ce qu'il faut faire pour s'occuper d'une hirondelle. Son papa n'est pas loin et ensemble, ils vont faire des tas de recherches sur les hirondelles.

 

 

 Jour après jour, Aki prend soin de l'oiseau et rêve d'être une hirondelle. L'oiseau reprend des forces et prend confiance. Aki sait que bientôt l'oiseau va s'envoler, mais elle espère le garder encore près d'elle un petit peu. Maintenant, c'est la fin des vacances, le retour chez maman, l'envol de l'hirondelle... Mais Aki sait que l'oiseau sera toujours là, dans son coeur et aussi qu'au printemps prochain, les hirondelles reviendront !

 

 

 Ce livre est vraiment particulier puisque c'est un mélange d'album, de documentaire et de bande-dessinée. Les illustrations de Marie Caillou sont vraiment très, très belles. J'adore les décors, le choix des couleurs, les expressions des personnages... Le texte est doux, tendre et poétique. Il y a beaucoup d'amour et de respect entre les personnages. J'aime particulièrement la relation d'Aki et de son papa qui m'a beaucoup émue : les moments de tendresse et de complicité qu'ils partagent, leur intérêt commun pour l'oiseau et ce joli présent qu'il lui fait, mais aussi les belles valeurs qu'il lui transmet et le respect qu'on devine entre les parents malgré leur séparation.

 

 

 Ce livre est un vrai bonheur à lire, à (faire) découvrir et à partager. Un joli message d'amour et de solidarité à faire circuler et à transmettre. Des illustrations et un univers qui font rêver...

 

 

En quelques mots :

Un très bel album plein de tendresse, d'optimisme et de poésie.

 

A découvrir aussi :

L'oiseau blessé

 

Voir les commentaires

2016-06-16T18:28:32+02:00

Splat range sa chambre

Publié par MyaRosa

The Big Helper

d'après le personnage de Rob Scotton

32 pages, éditions Nathan, février 2016

L'histoire :

Splat n'a pas envie d'aider ses parents à nettoyer la maison. Mais avec un peu d'imagination, même ranger devient une aventure !

 

Mon avis :

 

 C'est toujours un plaisir de retrouver Splat, ce drôle de matou mignon et attachant. Cette histoire m'a particulièrement plu car elle m'a fait penser à mon petit pirate qui râle toujours quand il s'agit de s'occuper des corvées parce qu'il a peur de ne pas avoir assez de temps pour jouer... Dans cette nouvelle aventure, les parents de Splat ont décidé que tout le monde allait mettre la main à la patte pour ranger la maison, et chacun a sa petite liste de choses à faire. Notre cher Splat - qui ne se voit pourtant confier que de petites missions : faire son lit, arroser sa plante et ranger ses jouets - n'y met pas vraiment du sien...

 

 

 Il décide d'abord de faire l'autruche, se met à râler et tente de se débarrasser de ses corvées en bâclant le rangement. Hop, il fourre tout sous ses draps et empile les jouets n'importe comment. Manque de chance, ses parents veillent au grain et ne vont pas le laisser s'en sortir si facilement ! Mais, plutôt que de le gronder, son papa a une excellente idée. Il lui montre qu'on peut s'amuser même lorsque l'on fait quelque chose qui ne nous plaît pas. Il suffit d'avoir un peu d'imagination...

 

 

 Après cela, Splat s'amuse comme un p'tit fou ! Il s'imagine en train de pêcher sur une mer déchaînée, se voit en pirate qui a trouvé un fabuleux trésor et même en explorateur perdu dans la jungle. Quelle aventure ! Il s'amuse tellement qu'il ne se rend même pas compte que sa chambre est rangée. Finalement, les corvées, ce n'est pas si terrible ! Il se pourrait même que notre matou y prenne goût...

 

 

En quelques mots :

Un vrai plaisir de lecture à partager en famille.

Une histoire amusante pour tous les petits pirates qui ne veulent pas ranger leur chambre !

 

D'autres histoires de Splat à découvrir :

¤ Bonne nuit, Splat ! ¤

¤ Splat agent secret ¤

¤ Splat chante faux ! ¤

¤ Splat est un vrai chef ! ¤

¤ Splat raconte ses vacances ¤

¤ Splat s'amuse sous la pluie ¤

¤ Splat n'aime pas perdre ¤

¤ Splat dit merci ! ¤

¤ Splat et le Gang des Chats ! ¤

¤ Splat the Cat : What was that ? ¤

¤ Splat fait son spectacle ! ¤

¤ Splat est amoureux ¤

¤ Splat prépare un cadeau ! ¤

¤ Splat va à l'aquarium ! ¤

¤ Splat et la sortie de classe ! ¤

¤ Splat à la mer ! ¤

¤ Splat à la fête foraine ! ¤

¤ Splat va chez le docteur ¤

¤ Splat fait du sport avec son papa ! ¤

¤ Splat range sa chambre ¤

 

Voir les commentaires

2016-06-15T21:09:53+02:00

L'Enfant du lac

Publié par MyaRosa

The Lake House - Kate Morton

632 pages, éditions Presses de la Cité, avril 2016

L'histoire :

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l'enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l'abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désœuvrée, s'intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l'enquête, au grand dam de l'une des sœurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.

 

Mon avis :

 

 Même si je n'ai pas encore lu tous ses romans, je peux déjà affirmer avec certitude que Kate Morton est ma romancière préférée. Ca a été une vraie révélation lorsque j'ai découvert "Les Heures lointaines" il y a quelques années. J'ai lu et relu ce roman plusieurs fois, toujours avec autant de plaisir et d'émotions. Pourtant, je n'étais pas très enthousiaste en commençant ce livre car en général, j'ai horreur des pavés. C'est bête, je sais, mais on a tous nos petites manies de lecteurs... Moi, les pavés, ça m'angoisse ! Je sais déjà que je vais être coincée un bout de temps avec les personnages qu'ils me plaisent ou non, que je ne vais pas pouvoir passer à une autre histoire avant longtemps et ça, ça m'angoisse. Je me sens un peu piégée et prisonnière. C'est totalement ridicule puisque les rares pavés que je me suis risquée à lire m'ont beaucoup plu, mais que voulez-vous... Si on me laisse le choix entre un roman de 800 pages et un autre de 200, je n'hésiterai pas bien longtemps.

 

 Tout cela pour vous dire que lorsque j'ai découvert Kate Morton, j'ai su que je m'étais trompée. J'ai été charmée dès les premières lignes au point de me dire "C'est ce que je cherchais ! C'est pour ça, c'est pour cette raison que je lis !" Vous savez, cette impression d'être emportée ailleurs, ce mélange de frisson et d'excitation, ce sentiment d'être encore là-bas, au coeur du livre, même quand vous l'avez reposé. Cette envie d'avoir le fin mot de l'histoire qui ne nous quitte pas, ce besoin de lire encore et encore pour comprendre, pour être là-bas. Kate Morton a un talent incroyable. Elle sait comme personne vous emmener ailleurs, vous raconter des histoires qui pourraient être vraies. Elle vous transmet son amour des vieilles pierres, sa passion pour tous ses secrets qu'elles renferment et qui ne doivent pas tomber dans l'oubli. Ses histoires sont toujours palpitantes et dramatiques, pleines de mystères, d'amour et de passion. Ses livres me font toujours le même effet, je m'y sens bien et je n'ai aucune envie d'en sortir. Je suis totalement hypnotisée à chaque fois. Toutes ses histoires me hantent et me poursuivent bien après ma lecture... Et puis, je prends un tel plaisir à les lire. Je savoure chaque mot, je relis des passages, je prends mon temps, j'apprécie chaque description et j'ai l'impression d'avoir l'endroit sous les yeux.

 

 

 Vous vous en doutez, je pense, "L'Enfant du lac" n'a pas fait exception à la règle... Ce roman m'a profondément bouleversée. Il m'a fait rire, sourire, pleurer aussi. Les personnages m'ont émue et je n'avais aucune envie de les quitter. J'ai adoré la petite Alice, son amour si fort pour la maison de son enfance, j'ai été touchée par Eleanor, cette femme si courageuse et si passionnée. J'ai aimé Daffyd Llewellyn, curieux personnage qui semble tout droit sorti d'un conte de fées. Et comment rester insensible aux thèmes abordés dans ce roman ? L'amour, la guerre, l'écriture la perte d'un enfant, la fidélité et la loyauté, les sacrifices, la complexité des relations au sein d'une famille, la perte d'un être cher, la douleur de l'absence, les rêves et l'envie de se libérer aussi bien des promesses que l'on a faites que d'une éducation trop rigide qui laisse peu de place au bonheur...

 

 

 Et puis, il y a ces femmes passionnées par le mystère qui cherchent à tout prix à résoudre les énigmes les plus coriaces. J'ai aimé leur obstination et leur façon de contourner les règles. Quel mystère autour de la disparition de ce petit garçon ! Cette enquête va mettre en lumière beaucoup de secrets. L'auteur nous balade d'une hypothèse à l'autre et elles sont toutes plus crédibles les unes que les autres. C'est brillant et bien orchestré. On ne s'ennuie pas une seconde ! J'ai adoré chaque chapitre et même chaque ligne de ce roman. Je n'avais aucune envie de tourner la dernière page et je me sens vraiment triste de l'avoir terminé. C'est une merveille, un roman qui vous prend aux tripes, vous émeut et vous captive du début à la fin. Vous cherchiez votre pavé de l'été, vous l'avez trouvé !

 

 

 

En quelques mots :

Gros coup de coeur pour cette histoire captivante et bouleversante. Kate Morton m'a, encore une fois, impressionnée par son talent de romancière. Quelle merveilleuse conteuse ! Elle nous transporte et nous hypnotise et on n'a aucune envie que ça s'arrête.

 

 

A découvrir aussi :

Les Heures lointaines

La Scène des souvenirs

 

 

Voir les commentaires

2016-06-15T08:27:57+02:00

Un Monde de bonnes manières

Publié par MyaRosa

Eliane Karsaklian, Raphaël Martin, Jessica Das

64 pages, éditions De La Martinière Jeunesse, février 2016

Présentation de l'éditeur :

Un documentaire passionnant sur les coutumes et le savoir-vivre dans les différents pays du monde.

 

Mon avis :

 

 Voilà un ouvrage tout à fait étonnant qui nous dévoile les usages et les règles de savoir-vivre à travers le monde. C'est un documentaire passionnant et très instructif qui met en lumière la diversité de notre monde et de notre époque. Parce que ce qui se fait chez nous peut être très malpoli ailleurs. Parce que ce qui nous semble étrange ou déplacé est sûrement courant à l'autre bout du monde. C'est un livre qui donne envie d'être plus ouvert et plus curieux et qui donne envie de voyager pour découvrir d'autres cultures et d'autres façons de vivre. J'ai beaucoup aimé.

 

 

 Dans ce livre très coloré, on apprend comment se saluer dans différents endroits du monde, on nous explique ce qui se fait et ce qui ne se fait pas, la façon dont se prennent les repas, la place de l'enfant au sein de la famille, la façon dont on accueille les invités, les règles de l'école, la façon dont on se déplace et les règles à respecter dans les transports en commun. On parle aussi des coutumes et traditions pour les mariages et les enterrements ainsi que pour les fêtes ou la naissance d'un enfant. On apprend aussi beaucoup de choses sur les croyances et superstitions.

 

 

Saviez-vous qu'en Chine, cela ne se fait pas de terminer son assiette ou bien qu'au Japon, il n'est pas du tout impoli de manger en faisant du bruit ? Saviez-vous qu'en Tunisie et dans d'autres pays d'Afrique, il faut éviter de terminer son thé si on ne veut pas être resservi encore et encore ? Saviez-vous qu'en Russie, on peut offrir des fleurs pour annoncer à quelqu'un qu'on le quitte et qu'au Cambodge cela ne se fait pas de toucher la tête d'un enfant puisque cette partie du corps est sacrée et considérée comme le siège de l'âme ? Saviez-vous qu'en Arménie, on pense qu'en mâchant du chewing-gum après le coucher du soleil on risque de réveiller les morts ou qu'en Inde, cela ne se fait pas d'aider une femme à porter des paquets ou de lui offrir sa place dans un bus ?

 

 

 En quelques mots :

Un documentaire amusant et instructif qui nous apprend beaucoup de choses sur les bonnes manières et la façon dont on vie à l'autre bout du monde. Un livre plein d'humour, de diversité, de bonne humeur et de couleurs.

 

 

Voir les commentaires

2016-06-15T07:57:47+02:00

A la nuit tombée : Conseils aux monstres et aux enfants pour bien vivre ensemble

Publié par MyaRosa

Al caer la noche - Enrique Quevedo

40 pages, Seuil Jeunesse, avril 2016, dès 6 ans

Présentation de l'éditeur :

À la nuit tombée, quand on est un enfant, il n'est pas toujours simple de détourner l'attention d'un monstre dans un long corridor sombre ou encore d'éviter celui qui veut sortir du placard de notre chambre lorsqu'on dort tranquillement... Par ailleurs, à la nuit tombée, quand on est un monstre, il n'est pas toujours facile de chasser les enfants qui envahissent le parc où l'on se repose ou de se cacher sous l'escalier lorsqu'un petit humain en dévale les marches au moment même où l'on sort rejoindre quelques monstrueux mais. Heureusement, les conseils d'Enrique Quevedo sont là pour apprendre à chacun à faire face à de telles situations ! Énigmatique et truffé d'humour, cet album en clair-obscur s'adresse aussi bien aux enfants les plus turbulents qu'aux monstres les plus sages ! Il se présente comme un manuel riche en conseils pratiques pour une plus saine cohabitation entre les deux espèces précédemment citées. Magnifique hommage à l'univers peuplé de monstres de Maurice Sendak et aux minutieux dessins à la plume noire d'Edward Gorey, cet ouvrage convie le lecteur à entrer dans un univers où l'ordinaire côtoie l'extraordinaire et où rêve et réalité se confondent à la perfection.

 

Mon avis :

 

 Cet album, unique en son genre, s'adresse aussi bien aux enfants qu'aux monstres ! S'il est bien connu que les enfants ont peur de croiser des monstres dans les couloirs ou dans leur chambre quand vient la nuit, l'auteur nous confie que les monstres aussi redoutent les enfants... La nuit, les monstres essaient souvent de se balader tranquillement, de se baigner en paix, de faire le ménage quand personne ne les regarde, mais ils tombent bien souvent sur des hordes d'enfants pas sages ayant échappés à la vigilance de leurs parents et ils en ont assez de toujours devoir se cacher pour ne pas les effrayer. Les enfants, ça crie, ça court partout, c'est assez terrifiant pour un monstre calme et solitaire, voyez-vous. Heureusement, Enrique Quevedo s'est donné pour mission d'aider les uns et les autres à bien vivre ensemble.

 

 

 Cet album étrange et truffé d'humour est un bel hommage aux univers fascinants de Maurice Sendak et d'Edward Gorey. Les illustrations minutieuses et pleines de détails d'Enrique Quevedo sont mystérieuses et un peu effrayantes. Elles m'ont beaucoup plu ! Le texte, vraiment drôle, vient alléger l'ensemble et donner des explications amusantes qui devraient rassurer les enfants en expliquant les bruits et les phénomènes étranges de la nuit. Après cette lecture, on ne voit plus les monstres de la même façon. Ils ont quelque chose de très ordinaire qui les rend plus sympathiques et moins terrifiants. Et s'ils n'étaient en fait pas tellement différents de nous ? Et s'ils avaient les mêmes préoccupations et obligations que nous comme aller se laver, faire le ménage ou bien prendre un bol d'air frais et profiter d'un peu de calme ? Et s'ils s'ennuyaient et voulaient juste attirer l'attention des enfants, se faire des amis ? J'aime beaucoup le contraste entre les illustrations et le texte et le soin apporté à l'ensemble. C'est un très bel album.

 

 

En quelques mots :

Un univers aussi étrange que fascinant. Des illustrations fabuleuses et un texte très drôle qui devrait rassurer les enfants.

 

A découvrir aussi :

L'étrange zoo de Lavardens

 

Voir les commentaires

2016-06-14T19:13:11+02:00

Une tache qui fâche

Publié par MyaRosa

A Spot of Bother

Jonathan Emmett & Vanessa Cabban

32 pages, éditions Circonflexe, avril 2016

L'histoire :

Très fier de son apparence soignée, Cochon est toujours parfaitement propre. Aussi est-il stupéfait quand il découvre une tache de cerise sur son flanc. Lorsque ses amis de la ferme essaient de la faire disparaître, cette petite tache qui fâche se transforme EN VÉRITABLE CATASTROPHE !

 

Mon avis :

 

 Parmi les histoires que mes enfants me réclament beaucoup, en ce moment, il y a cet album pour lequel ils ont eu un vrai coup de coeur. C'est l'histoire d'un cochon très propre sur lui, toujours élégant et soigné. Il habite la ferme Sur-la-colline, un endroit tranquille où il fait bon vivre, surtout à cette période de l'année car le temps est agréable et on peut se régaler de belles cerises bien juteuses à l'ombre du cerisier. Hum, on s'y croirait ! Les journées de Cochon s'écoulent paisiblement jusqu'à ce qu'un TERRIBLE incident vienne tout bouleverser...

 

 

 Notre pauvre Cochon a dû s'asseoir par mégarde sur une cerise et le voilà tout défiguré ! Il a une tâche sur le flanc ! Une horrible tâche ! Quelle horreur ! Notre ami Cochon ne parvient plus à penser à autre chose. Il faut ABSOLUMENT que cette vilaine tâche disparaisse ! Oui, mais comment ? Heureusement, ses amis de la ferme lui proposent de l'aide... Mais au lieu de disparaître, la tâche devient de plus en plus grosse. A chaque fois que quelqu'un l'aide, c'est encore pire ! Cochon n'en peut plus... C'est une véritable CATASTROPHE !

 

 

 Quelle drôle d'histoire ! L'auteur s'amuse avec les mots et les sons et nous offre des dialogues et des rebondissements savoureux et hilarants. On se demande, de rencontre en rencontre, ce qui va arriver à notre pauvre Cochon et dans quel état il va finir ! On s'amuse de sa manie de tout exagérer et des proportions que prend cette histoire de tâche. La fin est délicieuse et nous a beaucoup amusé, mes enfants et moi. Les illustrations champêtres que l'on découvre au fil des pages sont pleines de fraîcheur et sentent bon les beaux jours. Il n'y a vraiment rien à jeter, dans cet album. C'est un régal du début à la fin et une fois la dernière page tournée, on a juste envie de reprendre l'histoire depuis le début pour suivre Cochon dans ses mésaventures très amusantes !

 

 

En quelques mots :

Un album de saison. Une histoire drôle, rafraîchissante et délicieuse à ne surtout pas manquer !

 

A découvrir aussi :

Le Bonheur, c'est un peu de miel...

Vacances à la ferme

Rufus va à l'école

Olivia

Bas les pattes, c'est mon miel !

De bien mauvaise humeur

 

J'en profite pour vous présenter l'un des compagnons préférés de ma poucinette (la photo date un peu). C'est "Pochon" !

 

Voir les commentaires

2016-06-14T18:45:01+02:00

Le génie de la bouteille de lait

Publié par MyaRosa

Emmanuel Trédez & Yves Calarnou

32 pages, Bayard Jeunesse, juin 2016, dès 6-7 ans

L'histoire :

Hugo prend son petit déjeuner avec sa mère et sa soeur. Tandis qu'il verse du lait sur ses céréales, un génie saute de son bol et lui propose de réaliser trois voeux ! Mais quand Hugo lui demande une console, il obtient... une casserole !

 

Mon avis :

 

 Ayant beaucoup apprécié la petite histoire de Malo, j'avais très envie de poursuivre ma découverte de cette belle collection destinée aux jeunes lecteurs, et j'ai craqué pour ce titre très prometteur. Dans cette histoire, on fait la connaissance d'Hugo, un petit garçon comme les autres qui est en train de prendre son petit déjeuner en compagnie de sa soeur et de leur maman. Tout est normal jusqu'à ce qu'un génie sorte de la bouteille de lait ! Oui, oui, un génie, un vrai ! Tout se passe comme dans les livres... Le génie propose à Hugo de faire trois voeux. Mais attention, il ne faut pas se tromper !

 

 

 L'histoire prend ensuite une tournure très étonnante qui a beaucoup amusé mes p'tits monstres. On joue sur les mots et sur les sons, ce qui est malin et pertinent puisque le livre s'adresse justement à des jeunes lecteurs qui sont en plein apprentissage de toutes ces notions. Comme pour les autres livres de la collection, le texte est court et les mots sont simples. Il y a de belles illustrations sur toutes les pages et la mise en page est aérée. Le vocabulaire un peu compliqué est expliqué et il faut partager la lecture du livre avec un lecteur plus expérimenté. L'enfant commence par lire les dialogues et pourra lire l'intégralité du livre seul lorsqu'il sera plus à l'aise. C'est drôle, original et pétillant. J'ai beaucoup aimé !

 

 

En quelques mots :

Une histoire très amusante et un livre bien adapté aux jeunes lecteurs.

 

A découvrir aussi :

Quand Malo tombe à l'eau...

J'ai trop mangé !

Tu es trop bavard, Léonard !

Tu chantes comme une casserole !

Je veux changer de prénom !

 

Voir les commentaires

2016-06-10T11:04:52+02:00

Partir

Publié par MyaRosa

texte anonyme, illustrations de Marion Fournioux

36 pages, éditions Winioux, décembre 2015

Quatrième de couverture :

Partir pour où ? Le bout du monde ? Le bout de la rue ? La pièce d'à côté ? Peu importe ! Filer droit ou zigzaguer mais partir !

 

Mon avis :

 

 Cet album a une histoire particulière puisque le texte est anonyme. Il a été découvert gravé sur la roche du Mont Lozère et l'équipe des éditions Winioux, séduite, a décidé d'en faire un livre. C'est Marion Fournioux qui a mis en images ce joli texte plein de poésie.

 

 Peu importe les raisons, l'endroit que l'on quitte et la façon dont on s'y prend. Ici, tout se mêle. On parle d'un départ, d'une décision, des sentiments qui entrent en compte nous font reculer ou nous poussent à avancer. On parle de l'absence, du manque, de l'excitation, du désir d'évasion, des changements, du retour et des émotions... On parle du voyage, de la peur, de l'envie, des rêves aussi...

 

 C'est un texte très poétique dans lequel chacun peut se retrouver. Parce qu'on a tous en nous des rêves et des envies d'ailleurs, un besoin d'air ou d'espace, l'envie de rentrer aussi parfois ou au contraire de fuir très loin. Parce qu'on a tous un jour ressenti ce genre de frissons et d'émotions, cette excitation teintée d'appréhension, ce désir de toucher du doigt le rêve, l'inconnu, l'oubli... On quitte une maison, on quitte un pays, un ami ou un amant, on quitte l'enfance et l'innocence, on quitte sa famille, ses soucis, ses habitudes, ses certitudes et ses peurs. On vole, on rêve, on oublie ailleurs, ici... Partir, rentrer, repartir, revenir... C'est un peu triste et grave et en même temps léger et plein d'espoir. C'est assez difficile à expliquer, il faut le lire pour comprendre. Il y a notre histoire personnelle, l'Histoire avec un H majuscule, le passé, le présent, l'avenir, l'enfance et l'âge adulte, les rires et les pleurs. Chacun y verra quelque chose de différent : le reflet de sa propre histoire ou bien ses désirs, ses regrets, ses envies... En tout cas, on ne peut pas y être insensible.

 

 

En quelques mots :

Un album unique en son genre et assez difficile à décrire. Un texte très poétique qui m'a beaucoup plu et peut, je pense, parler à chacun de nous.

 

Voir les commentaires

2016-06-10T09:18:22+02:00

Le Dragon qui crachait n'importe quoi

Publié par MyaRosa

Sylvain Zorzin & Brice Follet

36 pages, éditions Père Fouettard, juin 2016

L'histoire :

Un matin, Bernard le dragon ne crache plus de feu. Il crache... n'importe quoi ! Il est bien décidé à découvrir quel sortilège lui a été lancé.

 

Mon avis :

 

 Voilà le dernier coup de coeur de mes enfants ! Un album très drôle dans lequel on croise un dragon, une fée, une princesse, des chevaliers et des princes, un ogre, un kangourou et des bonbons en pagaille ! L'histoire est totalement loufoque. C'est celle d'un dragon, mais pas n'importe lequel : le plus fort des dragons, celui que personne n'a jamais battu et qui est aussi champion de trampoline à ses heures perdues. Mais aujourd'hui, rien ne va plus, car au lieu de cracher de longues flammes, il se met à cracher... n'importe quoi ! Des armoires, un vase, un réveil, une poêle à frire, une guitare, des rollers, un cerf-volant, un vélo, une chemise hawaïenne, une horloge... Nom d'un vieux dragon boutonneux, mais qu'est-ce que c'est que ce bazar ? Après de multiples et vaines tentatives pour retrouver sa flamme, notre dragon tente de comprendre et de résoudre ce mystère avec l'aide d'une fée croisée en chemin qui semble souffrir de la même chose.

 

 

 J'ai adoré cet univers drôle et déjanté et cette fin totalement inattendue qui m'a beaucoup plu. Mes enfants n'ont pas arrêté de rire durant la lecture de ce livre et ils me réclament cette histoire très souvent. Les illustrations sont pétillantes et très colorées. Le texte est amusant et ne manque ni de rythme ni de piquant et encore moins d'originalité ! Personnages fantastiques, héros et méchants sortis des contes de fées, imprévus qui agaçent terriblement les protagonistes mais font rire les enfants, dialogues savoureux et jeux de mots, bonbons et surprises en pagaille, il y a vraiment tout ce qu'il faut pour charmer et divertir les enfants ! On a adoré ! 

 

 

En quelques mots :

Un album drôle et décalé à découvrir absolument !

 

Voir les commentaires

2016-06-10T08:22:27+02:00

Croc-Croc ne veut pas partager !

Publié par MyaRosa

Crunch ! - Carolina Rabei

32 pages, éditions Circonflexe, avril 2016, dès 4 ans

L'histoire :

Croc-Croc le cochon d'Inde adore manger et possède une grande réserve de nourriture qu'il pourrait tout à fait partager avec une petite souris affamée. Alors pourquoi Croc-Croc refuse-t-il ? N'était-ce pas l'occasion de se faire une amie ? Croc-Croc s'inquiète ensuite pour la souris. Peut-être est-elle en train de mourir de faim ! Pour la première fois, il sort de sa cage, et part à la recherche de Gruyère... Parviendra-t-il à la trouver ? Que va-t-il donc découvrir ?

 

Mon avis :

 

 J'ai vraiment craqué pour la couverture de cet album. N'est-elle pas adorable ? La bonne nouvelle, c'est que l'intérieur l'est tout autant !

 

 

 C'est l'histoire d'un cocon d'Inde qui passe ses journées à manger et quand il ne mange pas, il dort. Croc-Croc ne sort jamais de sa maison. Pourquoi le ferait-il puisqu'il a tout ce dont il a besoin ? Enfin, presque... Lorsqu'il rencontre une souris nommée Gruyère, il discute volontiers avec elle jusqu'à ce qu'elle lui demande de partager sa nourriture. Pour notre cher Croc-Croc, cette idée est inconcevable. Et puis quoi, encore ? Il en a tout juste assez pour lui et cette souris affamée serait bien capable de tout manger sans lui en laisser une miette ! Pourtant, un peu plus tard, Croc-Croc est tourmenté. Et si la souris ne trouvait rien à manger ? Et s'il lui arrivait malheur ? Croc-Croc prend alors son courage à deux mains pour sauver Gruyère...

 

 

 Quelle belle histoire ! De cette aventure, notre cher Croc-Croc va tirer une belle leçon. Il va apprendre le partage et la valeur de l'amitié, mais il va aussi se rendre compte qu'il faut savoir prendre des risques et affronter ses peurs si on ne veut pas passer à côté de quelque chose... Le texte est drôle et accessible aux tout-petits. Les illustrations m'ont beaucoup plu. Elles sont charmantes et colorées et notre Croc-Croc adoré est très expressif. Ce livre est tout simplement irrésistible. Il est à la fois drôle et tendre et véhicule de beaux messages. On aurait tort de s'en priver !

 

 

 

En quelques mots :

Coup de coeur ! Un album à ne pas manquer !

 

Voir les commentaires

2016-06-09T12:43:34+02:00

La Reine des Truites

Publié par MyaRosa

Sandrine Bonini & Alice Bohl

64 pages, Grasset Jeunesse, juin 2016

Quatrième de couverture :

Suzie et Ismaël aimeraient se baigner dans la chaleur de l'été. Mais la Reine des Truites veille sur la rivière...

 

Mon avis :

 

 Suzie et son petit frère Ismaël sont en vacances. Ils profitent du beau temps, se baladent, s'amusent et prennent leur goûter en explorant la nature. Mais aujourd'hui, il fait très chaud et le petit Ismaël a très envie d'aller se baigner dans la rivière. Sa soeur ne veut pas, elle semble craindre quelque chose... ou plutôt quelqu'un ! On comprend rapidement que la rivière est gardée par la mystérieuse Reine des Truites. Qui est-elle et pourquoi ne veut-elle pas que les enfants se baignent et profitent de la rivière ?

 

 

 J'ai beaucoup aimé ce livre. L'histoire est très jolie. On est tout de suite touché par cette jolie complicité qui unit Suzie et son frère. Elle s'occupe bien de lui, fait tout pour le distraire et le protéger tandis qu'Ismaël promet à sa soeur d'être sage et courageux. On s'immerge dans cette ambiance calme et reposante et on s'amuse des petits dialogues savoureux. La forme du livre est originale, il y a des petites saynètes avec des dialogues et des tas d'illustrations, mais aussi des pages entières sans texte qui retranscrivent parfaitement l'atmosphère de ces vacances d'été.

 

 

 Il y a un vrai mystère autour de cette Reine des Truites. On ressent la peur des enfants et on se pose des tas de questions. Ce qui m'a beaucoup plu, c'est cette façon si vraie d'aborder l'enfance. Il y a beaucoup de fraîcheur, d'innocence et de gaieté dans ce livre, et en même temps on parle aussi de rivalité, des jeux parfois cruels des enfants et des paroles qui peuvent blesser et qui sont presque toujours causés par un mal-être ou une souffrance, comme ici, où tout prend sens à la fin de l'histoire... Rassurez-vous, tout est bien qui finit bien ! C'est un livre que j'ai trouvé beau et émouvant. Je suis ravie de cette découverte.

 

En quelques mots :

L'enfance, les vacances d'été, la nature, les jeux... Un très beau livre à ne pas manquer !

 

Voir les commentaires

2016-06-09T07:04:46+02:00

Dessus Dessous : Autour du monde

Publié par MyaRosa

Anne-Sophie Baumann & Charline Picard

10 pages, Seuil Jeunesse, juin 2016

Présentation de l'éditeur :

Qu'y a-t-il sous la glace de la banquise ou sous le sable du désert ? D'où vient la lave d'un volcan ? Quels secrets cachent les hauts arbres de la forêt tropicale ?
De grands rabats en petits flaps, la nature nous révèle ses dessous dans ce documentaire animé. On y découvre les secrets et cachettes des insectes, reptiles, poissons, mammifères qui peuplent banquise, volcan, île, désert ou forêt tropicale.
Un album pour voyager autour du monde à la découverte de la faune et de la flore des écosystèmes les plus extraordinaires.

 

Mon avis :

 

 J'avais déjà repéré les deux livres parus précédemment : "Dessus Dessous : la ville" et "Dessus Dessous : la nature". Celui-ci vient tout juste de sortir et nous présente le dessus et le dessous de cinq écosystèmes fascinants : la banquise, le volcan, l'île, le désert et la forêt tropicale. Grâce à des flaps et des rabats, on peut découvrir les secrets et les merveilles de la nature, la faune, la flore, tout ce qu'on ne voit pas forcément au premier regard lorsque l'on observe ces paysages.

 

 

 Anne-Sophie Baumann et Charline Picard nous offrent un documentaire aussi beau qu'instructif. La mise en page est très soignée. Le livre a une forme particulière qui convient parfaitement à son thème. On soulève pour découvrir ce que renferment et cachent la couverture, les pages et la nature. Mon fils de cinq ans a beaucoup aimé. Il était ravi de pouvoir explorer l'intérieur d'un volcan, découvrir ce qu'il y a sous la banquise et ce que l'on trouve sous une île ou dans les profondeurs d'un désert. Il a aimé découvrir la faune et la flore de la forêt tropicale et essayer de reconnaître tous les animaux croisés au fil des pages. Quelle lecture étonnante et enrichissante !

 

 

En quelques mots :

Un livre aussi intéressant que beau qui nous apprend des tas de choses sur la faune et la flore de notre chère planète.

 

Voir les commentaires

2016-06-07T19:34:05+02:00

Quand Malo tombe à l'eau...

Publié par MyaRosa

Sidonie Van den Dries & Aviel Basil

32 pages, Bayard (Tu lis, je lis), juin 2016, dès 6 ans

L'histoire :

Malo passe ses vacances à jouer avec sa console, mais il est si concentré qu'il tombe dans la piscine ! Impossible de rallumer sa console. Désespéré, Malo s'assied devant sa caravane. Soudain, il aperçoit une fille de son âge qui court après une grenouille...

 

Mon avis :

 

 Ce livre fait partie de la collection "Tu lis, je lis" destinée aux enfants qui apprennent à lire. Les livres de cette collection ont été spécialement conçus pour être lus à deux. Un adulte ou un lecteur confirmé lit le texte tandis que le jeune lecteur déchiffre les dialogues. Les mots compliqués sont expliqués, le texte est court, la mise en page aérée et il y a beaucoup d'illustrations. Tout est fait pour mettre le lecteur débutant à l'aise et le mettre en confiance.

 

 

 C'est le premier livre de cette collection que je lis et ce ne sera certainement pas le dernier. Mon p'tit loup qui sera en CP l'an prochain l'a aussi beaucoup aimé. C'est une histoire parfaite pour les vacances d'été et pleinement d'actualité puisqu'elle nous parle d'un petit garçon qui, a force d'être scotché à sa console de jeux, en oublie de profiter de ses vacances. Il ne regarde même pas autour de lui, ne cherche pas à se faire des amis et passe tout son temps dans son coin. Mais heureusement, un petit imprévu va venir tout bouleverser et lui montrer qu'il y a bien mieux à faire, surtout en vacances !

 

 

En quelques mots :

Une histoire amusante qui délivre une belle leçon. Un livre joliment illustré et parfait pour les vacances d'été.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog