Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2014-05-12T13:07:00+02:00

Que fais-tu bébé ?

Publié par MyaRosa

Que fais-tu bébé ?

He Zhihong

9782021080681.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : bébé - éveil - grandir - quotidien

Edition / Collection : Seuil Jeunesse

Date de parution : 17 avril 2014

Nombre de pages : 40

Prix : 13,90€

 

Quatrième de couverture :

Tous les bébés du monde ont besoin de rire, de découvrir, d'être aimés. Dans de magnifiques peintures sur soie, He Zhihong saisit des moments de tendresse et d'émotions universels.

 

monavis878

 

 La couverture de cet album m'avait tapé dans l'oeil et le contenu est largement à la hauteur. Comment ne pas fondre devant tant de douceur et de tendresse ? Quoi de plus beau que de découvrir le monde à travers les yeux d'un enfant ? En partant de la question posée dans le titre, He Zhihong illustre la journée d'un bébé avec ses moments clés. C'est émerveillés que nous découvrons des bébés du monde entier sourire, rire, dormir, rêver, jouer.

 

photo-535-.JPG

 

 Les peintures sur soie de He Zhihong dégagent énormément d'émotions. On reconnaît sur les visages des bébés des expressions, des attitudes et des sentiments universels. Qu'ils viennent d'Asie, d'Europe, d'Afrique ou d'ailleurs, les bébés sont les mêmes. Ils ont les mêmes besoins, les mêmes envies. Ils vivent, sans le savoir, les mêmes choses, apprennent et découvrent en même temps, à leur rythme. C'est tellement merveilleux d'imaginer ce que peuvent faire tous ces bébés au même moment, aux quatre coins du monde. Parce que nous sommes tous différents, uniques, mais avons pourtant tellement de choses en commun...

 

photo-534-.JPG

 

 C'est un album plein d'émotions qui nous fait voyager. Les tout-petits se reconnaîtront forcément dans chacun des petits êtres représentés, et les adultes ne pourront pas rester indifférent devant tant de douceur et de délicatesse. MAGNIFIQUE !

 

QFTB.jpg

 

En quelques mots :

Un album tout en délicatesse et en poésie face auquel on ne peut être indifférent. Un trésor !


Voir les commentaires

2014-05-12T04:00:00+02:00

Hansel et Gretel (Anne-Sophie Baumann)

Publié par MyaRosa

Hansel et Gretel

Anne-Sophie Baumann (texte) & Amélie Falière (illustrations)

d'après le conte des frères Grimm

7654380.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse - Conte

Edition / Collection : Hatier jeunesse / Mon théâtre de contes

Date de parution : 30 avril 2014

Nombre de pages : 10

Prix : 9,99€

 

L'histoire :

Il était une fois un bûcheron qui vivait près d'une grande forêt avec sa femme et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Ils étaient si pauvres qu’un jour, ils n’eurent plus rien à manger. Demain, nous emmènerons les enfants dans la forêt et nous les perdrons, décida la marâtre. Heureusement, Hansel avait tout entendu…

 

monavis878

 

 De tous les contes qui ont bercé mon enfance, celui-ci est certainement celui qui m'a le plus marqué et celui qu'on m'a lu, à ma demande, le plus grand nombre de fois. J'ai toujours aimé cette histoire qui, bien que terrifiante et cruelle, se termine bien. Moi qui aime les histoires de sorcières, j'ai toujours trouvé celle qui capture Hansel et Gretel particulièrement effrayante. Pas vous ? Je me réjouis donc à chaque nouvelle adaptation et j'attendais celle-ci avec impatience.

 

photo-529-.JPG

 

 Je vous ai déjà parlé de la collection "Mon théâtre de contes" qui propose de nous faire (re)découvrir les plus célèbres contes dans des adaptations raccourcies mais adaptées aux petits et qui respectent bien l'esprit du conte initial. Le plus de cette collection, c'est qu'un véritable décor s'ouvre sous nos yeux. Les formes, les décors et les personnages nous semblent plus vrais que nature grâce à cette mise en page particulière avec des parties découpées.

 

photo-530-.JPG

 

 J'aime énormément cette adaptation du conte des frères Grimm. Qu'il est effrayant ce décor de nuit dans lequel les enfants évoluent au début de l'histoire ! Et on comprend pourquoi ils se laissent facilement tenter par les couleurs et les gourmandises qu'offrent la merveilleuse maison de la sorcière... C'est joli comme tout, effrayant à souhait et fabuleux à regarder ! J'aime beaucoup, beaucoup !

 

photo-528-.JPG

En quelques mots :

Une belle adaptation du conte des frères Grimm avec de superbes illustrations et un décor fabuleux qui s'ouvre sous nos yeux.


Voir les commentaires

2014-05-11T16:21:00+02:00

Bonne nuit, petit bébé

Publié par MyaRosa

Bonne nuit, petit bébé

(Go to sleep, little baby)

Deborah Allwright, Nickey Butler, Anthony Marks

gotosleeplittlebabycd-f.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse - Livre-CD - Livre à toucher

Thèmes & Mots clés : nuit - sommeil - coucher - rêves - douceur - berceuses

Edition / Collection : Usborne / Les tout-doux Usborne

Date de parution : 9 octobre 2010

Nombre de pages : 10

Prix : 13,20€

Dès 6 mois

 

Présentation de l'éditeur :

Un adorable livre avec des matières à toucher et un CD de douze jolies mélodies - idéal pour endormir bébé.

 

monavis2-copie-1

 

 On ne le dira jamais assez, mais il n'y a pas d'âge pour commencer à apprécier les histoires et les livres. Néanmoins, ce n'est pas toujours évident de trouver des albums adaptés aux tout-petits. Il y a bien sûr les livres en tissu, les livres pour le bain et les livres sonores que les petits bouts adorent feuilleter tout seuls, mais que choisir comme histoire du soir ? J'en ai plusieurs en réserve, et celle-ci est l'une de mes préférées.

 

photo-519-.JPG

photo-517-.JPG

 

 C'est un petit album tout en carton avec des onglets et de grandes illustrations sur lesquelles on retrouve des parties à toucher et des parties brillantes. Qu'est ce que c'est joli ! Les illustrations de Deborah Allwright sont vraiment très douces et apaisantes. On y retrouve des étoiles et des petits moutons qui nous guident vers le sommeil ainsi que des personnages qui sont en train de s'endormir. Se succèdent ainsi un nounours, un chaton, un lion, un lapin et un bébé à qui l'on souhaite bonne nuit. Le livre est accompagné d'un CD de musique douce qui dure environ 35 minutes et dont les mélodies sont très apaisantes et agréables à écouter.

 

photo-518-.JPG

photo-520-.png

 

 En quelques mots :

Un véritable petit bijou que ce livre-CD qui guide, rassure et accompagne l'enfant, en douceur, vers le sommeil. Je pense que c'est une bonne idée de cadeau de naissance. En tout cas, moi, ça m'aurait plu qu'on me l'offre, et ma petite puce adore.



Voir les commentaires

2014-05-11T11:24:00+02:00

Letters from Skye [extraits]

Publié par MyaRosa

LFS2

Une Lettre de vous - Jessica Brockmole -

traduit par Valérie Bourgeois

éditions Presses de la cité, 2014

¤ Mon billet sur ce roman ¤

 

"Hier soir, je me suis assise dehors pour regarder la lune se lever, avec mon carnet et mon porte-plume sur les genoux. Le parfum des digitales pourprées et du chèvrefeuille flottait dans le jardin, accompagné bien sûr par l'odeur âpre de la mer. Il faisait même assez frais pour que je ne sois pas embêtée par les moucherons. Màthair m'a apporté un Thermos de thé avant d'aller se coucher et je suis restée là toute la nuit. J'avais du thé chaud, mon carnet. Que demander de plus ? L'air semblait si prégnant, si poignant. C'était un de ces soirs qui, en Ecosse, vous font comprendre pourquoi certains croient aux esprits et aux lutins. J'étais dans l'expectative. J'attendais quelque chose, là, au-dehors, que je ne suis pas sûre d'avoir trouvé. Quand mon père est sorti traire les vaches au matin, il m'a surprise endormie sur le banc à côté de la maison "toute couverte de rosée comme une fée", a-t-il dit." (Pages 100-101)

 

764490.jpg

 

"[...] ces poèmes, je les compose à la faible lueur d'une bougie, à l'heure où les oiseaux se perchent dans le chaume au-dessus de moi. Je frotte mes yeux fatigués pour lire tes lettres, recroquevillée près de la fumée tourbillonnante d'un feu de tourbe. Pour mes voisins, je suis "cette drôle de fille", Elspeth, celle qui se rend en ville avec un livre à la main plutôt qu'avec un fuseau." (Page 116)

 

875489.jpg

 

"Je me lance alors dans un conte de fées en regardant ses yeux s'écarquiller dans les moments effrayants et se plisser lorsqu'elle rit. C'est merveilleux, cet étalage brut d'émotions sur le visage d'un enfant. Elle n'essaie pas de masquer ses sentiments, elle vit pleinement tout ce que je lui raconte." (Page 46)

 

765443.png

 

"Je trouve si étrange de relire ces poèmes composés avant la guerre. Les thèmes que j'explore ont tellement changé depuis. Il n'est plus question de fleurs, de nuages ou de journées d'été, mais de solitude, de peur, d'hivers sinistres." (Page 88)

 

343.jpg

 

"Je suis sortie faire les boutiques aujourd'hui. Davey, pourquoi ne m'as-tu pas dit qu'il existait tant de livres ? Alors que je marchais dans la ville, je suis tombée sur une artère qui regorgeait de librairies. Tu vas peut-être rire, mais même si j'avais laissé libre court à mon imagination, jamais elle ne m'aurait donné à voir un magasin rempli de livres et uniquement de livres. J'ai peur d'avoir incarné la paysanne de province dans toute sa splendeur, plantée dans l'entrée de Foyles, mon regard ébahi embrassant les étagères qui se succédaient sans fin. Je t'assure que je me suis perdue une dizaine de fois. J'ai passé le restant de la journée à déambuler d'un bout à l'autre de Charing Cross Road et à plonger dans toutes les librairies que je croisais - et dont je ne sortais jamais avant d'avoir acheté au moins un ouvrage." (Page 119)

 

lfs-copie-1.png

 

"Ils se ressemblaient plus qu'ils ne l'admettront jamais. Enfants, ils étaient les rêveurs de la famille, tous deux incapables de se satisfaire d'une vie dans une petite ferme. Tous deux assoiffés de connaissances - ils lisaient et relisaient tout ce qui leur tombait sous la main. Tous deux les yeux rivés sur l'horizon, comme s'ils cherchaient un moyen de le toucher. Et tous deux assurés de perdre leur coeur à jamais quand ils le donnaient. [...] Mais la différence, c'est que Finlay n'était poète que dans l'âme. Elspeth, elle, avait la poésie chevillée au corps, jusque dans ses doigts." (Page 193)

 

LFS4-copie-1.png

Voir les commentaires

2014-05-11T05:24:00+02:00

Fenêtre sur les trains

Publié par MyaRosa

Fenêtre sur les trains

Emily Bone & Colin King

fenetre-sur-trains.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse - Documentaire

Thèmes & Mots clés : trains - Histoire - documentaire - vapeur - vitesse

Edition / Collection : Usborne / Fenêtre sur

Date de parution : 24 avril 2014

Nombre de pages : 16

Prix : 11,20€

Dès 6 ans

 

Présentation de l'éditeur :

Soulève les rabats et découvre des trains extraordinaires : un train de luxe fonctionnant à la vapeur qui était réservé à une reine, les trains à grande vitesse à aimants, ceux qui grimpent au sommet des montagnes, et bien d'autres encore.

 

monavis

 

 Véritable petit trésor pour ceux que les trains fascinent, cet ouvrage est très complet et bien conçu. On y découvre toute l'histoire des trains qui commence avant-même l'invention du chemin de fer. On revient sur l'âge d'or de la vapeur, sur les premières locomotives. On découvre des trains luxueux dans lesquels des passagers parcouraient le monde. On voit les trains évoluer et se moderniser au fil des pages, passer de la vapeur au diesel puis à l'électricité, jusqu'à ce qu'ils deviennent ceux que l'on croise aujourd'hui. On croise également de nombreux trains surprenants et des voies ferrées étonnantes.

 

photo-514-.JPG

photo-515-.JPG

 

 L'ouvrage est découpé en plusieurs thèmes et il y a sur chaque page de grandes illustrations colorées avec de nombreux rabats à soulever et des tas d'informations pour satisfaire sa curiosité. C'est un très beau livre que l'on a plaisir à lire, à feuilleter et à manipuler. Mon fils de trois ans est encore trop petit pour comprendre tout cela, mais il a tout de même beaucoup aimé les illustrations et regarde ce livre très souvent. Je suis sûre qu'il sera ravi de le lire seul d'ici quelques années. Quant à moi, j'ai appris des choses très intéressantes et j'ai beaucoup aimé cette visite virtuelle qui m'a fait remonter le temps et voyager partout dans le monde.

 

photo-516-.JPG

 

En quelques mots :

Un très beau livre à avoir dans sa collection. Ludique, passionnant et très complet, c'est un ouvrage à offrir à tous les enfants fascinés par les trains.


Voir les commentaires

2014-05-09T20:54:00+02:00

Une Lettre de vous (Jessica Brockmole)

Publié par MyaRosa

Une Lettre de vous

(Letters from Skye)

Jessica Brockmole

couv49514827.gif

Catégorie(s) : Roman épistolaire contemporain - Littérature américaine - Drame

Edition / Collection : Presses de la cité

Date de parution : 10 avril 2014

Nombre de pages : 284

Prix : 21€

 

L'histoire :

Mars 1912. La jeune et obscure poétesse Elspeth Dunn ne connaît d’autres horizons que celui de l’île de Skye, au large de l’Ecosse. Aussi est-elle à la fois étonnée et ravie de recevoir sa première lettre de fan de David Graham, un étudiant originaire de la lointaine Amérique. Tous deux entament alors une correspondance. Ils se confient leurs auteurs préférés, leurs espoirs les plus fous et leurs secrets les plus chers. Très vite, cet échange épistolaire donne naissance à une amitié profonde qui a tout d’un amour inavoué. Mais lorsque la Première Guerre Mondiale éclate et que David se porte volontaire comme ambulancier, Elspeth ne peut que l’attendre sur son île en espérant qu’il survivra, à moins de forcer le destin… Juillet 1940, Edimbourg est bombardé. Dans l’appartement familial dévasté, Margaret découvre des dizaines de lettres adressées à une certaine Sue. Le lendemain, sa mère a disparu et il lui reste pour seul indice une unique lettre d’amour. En partant à sa recherche, Margaret va petit à petit lever le voile sur les mystères qui entourent sa famille et ce père dont on refuse de lui parler.

 

monavis2-copie-1

 

 Cela fait maintenant quelque temps que j'essaie en vain de trouver les mots qu'il faut pour commencer ce billet. J'aimerais tellement vous faire ressentir tout ce que j'ai ressenti à la lecture de ce roman épistolaire. J'aimerais pouvoir vous parler de toutes les émotions qui m'ont submergées et de toutes les larmes que j'ai versées, mais je ne sais pas par où commencer...

 

 Tout commence par une simple lettre. David, jeune étudiant américain découvre par hasard un recueil de poésie écrit par une femme habitant l'île de Skye, au large de l'Ecosse. Il lui écrit, sans arrière pensée, pour lui faire part de son admiration. La poétesse, Elspeth, lui répond et ils entament alors une correspondance épistolaire qui va durer plus de temps qu'ils ne l'auraient imaginé. Ils sont tous les deux amusés et fascinés par la vie que mène l'autre et qui est totalement différente de ce qu'ils connaissent. Il lui raconte les défis qu'il se lance à l'université pour épater la galerie tandis qu'elle lui parle de ses rêveries poétiques et de sa vie simple et sans prétention sur cette minuscule île qu'elle n'a jamais quittée. Nous lisons chacune des lettres qu'ils s'échangent, découvrant leurs rêves, leurs espoirs, leurs regrets et tous les bouleversements que la guerre va provoquer dans leurs vies...

 

LFS4.png

 

 Quel roman ! Mais quel roman ! Je vais avoir du mal à m'en remettre. J'ai toujours eu un faible pour les romans épistolaires et celui-ci m'a tout de suite fait penser à "Quand souffle le vent du nord" que j'avais tant aimé. J'aime la façon dont l'auteur nous fait rentrer dans la vie des gens. J'aime pouvoir découvrir les personnages au travers de leurs écrits. J'aime savoir ce qu'ils pensent, ce qu'ils ressentent et partager leur intimité. Je trouve que ce genre nous offre un point de vue totalement différent et j'ai l'impression que ça me permet de m'attacher encore plus aux personnages, comme si je les connaissais intimement. Vous n'imaginez pas à quel point je me suis attachée à David et à Elspeth. Ces deux-là m'ont semblé tellement vrais, tellement authentiques ! Je me suis régalée de leurs lettres passionnées, de leurs échanges, de l'amour des mots qu'ils partagent et des secrets qu'ils se confient. J'ai été surprise et ravie de trouver dans ce roman beaucoup d'humour et de dérision malgré le contexte vraiment très dur. La guerre est ici un bon prétexte pour aborder des thèmes tels que la solitude, l'absence et l'attente. 

 

 Et puis, quel bel hommage rendu aux mots ! Les mots, l'écriture sous toutes ses formes, la lecture et les livres sont au coeur de ce roman et ont une importance capitale. David et Elspeth sont de véritables passionnés qui dévorent des livres pour s'instruire, se distraire, faire passer plus vite les longues soirées d'hiver ou oublier les horreurs de la guerre et ils adorent en discuter et s'échanger des livres. Et en plus de leurs échanges épistolaires, ils écrivent chacun de leur côté : Elspeth de la poésie et David des contes pour enfants. J'ai adoré les échanges qu'ils entretiennent  au sujet de leurs auteurs favoris, de leurs dernières lectures et aussi quand ils décrivent le contexte dans lequel ils écrivent leurs lettres et leurs petites habitudes d'écriture ou ce qui les inspire. Il y a une scène vraiment amusante dans laquelle Elspeth rentre dans une librairie pour la première fois alors qu'elle ne savait pas que ce genre d'endroits pouvait exister. Je vous laisse imaginer sa réaction. C'est tellement adorable ! On dirait une petite fille qui s'émerveille le jour de Noël.

 

lfs.png

 

 Jessica Brockmole nous livre ici un roman épistolaire bouleversant, intelligent, passionnant et habilement mené. On y croit tellement qu'on en oublie l'auteur qui est derrière tout cela. On a vraiment l'impression de tomber sur une valise de lettres oubliées. J'ai dévoré les pages de ce roman et en même temps, je m'arrêtais pour relire certaines lettres tellement je les trouvais merveilleuses et puis j'avais aussi envie de faire durer le plaisir et de rester plus longtemps encore avec ce duo unique. Il y a des révélations que l'on voit venir à l'avance, mais qu'importe, ça ne gâche en rien la lecture de ce livre. C'est l'une des plus belles histoires d'amour qu'il m'ait été donné de lire. 

 

LFS3.png

 

 Je me suis mise dans la peau de chacun des personnages. Je me suis imaginée à la place d'Elspeth, seule sur la petite île sur laquelle elle a passé toute sa vie, loin de la guerre, là où tout est toujours comme avant et pourtant tellement différent en même temps. Je me suis imaginée attendant là qu'une lettre arrive et qu'elle puisse me délivrer la pire comme la meilleure des nouvelles. Ce calme environnant est tellement à l'opposé des bouleversements qui lui serrent le coeur et l'empêchent d'être tranquille et de vaquer à ses occupations. C'est tellement en décalage avec ce qui se passe sur d'autres continents et toutes ces émotions qui l'assaillent. Et puis David... Je n'imagine même pas tout ce qu'il a pu ressentir. D'ailleurs, c'est amusant, j'allais mettre "ce qu'il a dû ressentir". J'ai tellement le sentiment d'avoir lu une histoire vraie que j'ai terminé le livre en larmes, incapable de me calmer, réellement bouleversée par cette histoire qui pourrait être celle de quelqu'un. Et si j'ai été émue par le duo Elspeth/David, je ne l'ai pas moins été par toutes les relations mère-fille et soeur-frère que l'on découvre au fil des pages. Pudeur, non-dit, convenance et finalement tant d'amour derrière tout cela...

 

LFS2.png

 

 Je garderai un souvenir tout particulier de cette lecture De ces heures virtuellement passées sur l'île de Skye à regarder la mer, à imaginer toutes les histoires de fées, de sirènes et de fantômes que l'on raconte en gaélique au coin du feu depuis la nuit des temps. Je garderai un souvenir ému de ma découverte de cette correspondance passionnée et passionnante. Et s'il est impossible d'imaginer l'horreur que peut être la guerre lorsqu'on ne l'a pas vécu, je dois dire que j'ai tremblé sous les bombardements et les assauts et que je m'en souviendrai encore longtemps... Je ne sais plus quoi dire pour vous convaincre de lire ce merveilleux roman à part qu'il serait vraiment dommage de passer à côté d'une histoire aussi belle et aussi émouvante.

 

En quelques mots :

Sans-titre-1-copie-3.jpgCoup de coeur pour ce roman épistolaire triste et émouvant qui m'a fait verser beaucoup de larmes et me marquera longtemps. L'une des plus belles histoires d'amour qu'il m'ait été donné de lire et, pour le moment, ma plus belle lecture de 2014.

 

 


 

Je ne résiste pas à l'envie de vous faire découvrir le book trailer de ce roman ainsi que ses différentes couvertures, toutes plus belles les unes que les autres. N'hésitez-pas à aller faire un petit tour ICI pour découvrir de magnifiques photographies prises sur l'île de Skye.  J'ai publié un autre billet avec quelques extraits notés au fil des pages : ICI Bon voyage !


Voir les commentaires

2014-05-08T12:47:00+02:00

Splat et la sortie de classe

Publié par MyaRosa

Splat et la sortie de classe

(Splat and the Cool School Trip)

Rob Scotton

couv9836462.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : chats - humour - animaux - sortie scolaire - zoo

Edition / Collection : Nathan / Album Nathan

Date de parution : 15 mai 2014

Nombre de pages : 40

Prix : 13,90€

Dès 4 ans

 

monavis

 

 Nous voilà repartis avec Splat - mon chat chouchou - pour une nouvelle aventure ! Cette fois, Splat est tout excité parce qu'une sortie scolaire au zoo se prépare. Il a surtout hâte de voir les manchots parce qu'il les trouve fascinants. Il est tellement excité qu'il y pense tout le temps et en rêve la nuit. Seulement voilà, son fidèle compagnon, Harry Souris, ne pourra pas être de la partie. Harry ne peut pas venir à cause des éléphants qui ont terriblement peur des souris. Mais Harry a un plan... Un plan qui - vous vous en doutez - va entraîner de multiples catastrophes pour le plus grand plaisir du lecteur...

 

photo-513-.JPG

photo-512-.JPG

 

 C'est toujours un grand plaisir de retrouver Splat et Harry Souris dans de nouvelles aventures. Ils sont si attachants et tellement drôles ! J'adore quand Splat boude ! Dans cet album, j'ai beaucoup aimé l'obsession de Splat pour les manchots, la représentation du bus jaune qui prend la forme de la route et le dénouement vraiment rigolo. Rob Scotton a beaucoup d'imagination et nous embarque avec lui dans son drôle d'univers. Les illustrations sont vraiment très belles, il y a toujours plein de petits détails à observer et les personnages ont des bouilles très expressives, ce qui apporte encore une touche d'humour. J'ai adoré et mon petit garçon aussi. Aussitôt terminé, il a voulu qu'on relise cet album et m'a dit, avec le sourire jusqu'aux oreilles,  "Il est vraiment trop rigolo, ce chat !"

 

photo-511-.JPG

 

En quelques mots :

Encore un bel album de Splat qui fait sourire et rire. Je ne m'en lasse pas !

 

¤¤¤

 

 

D'autres albums de Splat à découvrir :

¤ Bonne nuit, Splat ! ¤

¤ Splat agent secret ¤

¤ Splat chante faux ! ¤

¤ Splat est un vrai chef ! ¤

¤ Splat raconte ses vacances ¤

¤ Splat s'amuse sous la pluie ¤

¤ Splat n'aime pas perdre ¤

¤ Splat dit merci ! ¤

¤ Splat et le Gang des Chats ! ¤

¤ Splat the Cat : What was that ? ¤

¤ Splat fait son spectacle ! ¤

¤ Splat est amoureux ¤

¤ Splat prépare un cadeau ! ¤

¤ Splat va à l'aquarium ! ¤


Voir les commentaires

2014-05-07T14:22:00+02:00

Miss Alabama et ses petits secrets (Fannie Flagg)

Publié par MyaRosa

Miss Alabama et ses petits secrets

(I still dream about you)

Fannie Flagg

9782749133171

Catégorie(s) : Roman contemporain - Littérature américaine

Edition / Collection : Le Cherche midi

Date de parution : 7 mai 2014

Nombre de pages : 435

Prix : 21€

 

L'histoire :

Birmingham, États-Unis. Ex-Miss Alabama, Maggie Fortenberry a pris une grande décision : elle va mettre fin à ses jours. Elle n'est ni malade ni déprimée, son travail dans une petite agence immobilière est plutôt agréable, mais elle a trouvé malgré tout seize bonnes raisons d'en finir, la principale étant peut-être que, à 60 ans, elle pense avoir connu le meilleur de la vie. Maggie a donc arrêté la date de sa mort et se consacre désormais en toute discrétion à en régler les détails. Or, peu de temps avant de passer à l'acte, Maggie est invitée par une collègue, Brenda, à un spectacle de derviches tourneurs. La représentation étant dans moins d'une semaine, elle décide, pour faire plaisir à Brenda, de retarder l'ultime échéance. Elle est alors loin de se douter combien les jours à venir vont être riches en secrets dévoilés et en événements imprévus, lesquels vont lui montrer que l'existence a encore beaucoup plus à lui offrir qu'elle ne le croyait.

 

monavis2

 

 Fannie Flagg fait partie de mes auteurs favoris. J'avais beaucoup aimé "Un Lieu béni", une histoire pleine d'optimisme dans laquelle la générosité et le partage sont à l'honneur et qui se déroule en plus à la période de Noël, et j'ai encore plus aimé "Beignets de tomates vertes", un livre qu'on ne présente plus tant il a fait parler de lui et je vous confirme que son succès est largement mérité. C'est un roman fabuleux à ne surtout pas manquer ! Quand j'ai appris qu'un autre roman de Fannie Flagg allait être traduit (enfin !), vous vous doutez bien que j'étais ravie - quelle jolie couverture, en plus ! - et je n'ai pas perdu une minute. Je me suis jetée dessus, laissant de côté mes autres livres en cours pour m'évader quelques heures en Alabama grâce à la jolie plume de Fannie Flagg...

 

 Dans ce roman, nous suivons Maggie, ex-Miss Alabama, la soixantaine, elle souhaite en finir avec la vie et est en train de prendre ses dispositions pour partir sur la pointe des pieds, sans gêner personne car c'est ce qu'elle a toujours essayé de faire. Maggie n'est ni déprimée ni profondément malheureuse, mais elle est rationnelle. Le meilleur de sa vie est derrière elle. Que peut-on encore attendre de la vie quand on a soixante ans, qu'on est seule et que nos rêves sont derrière nous ? Plutôt de continuer à se lamenter en pensant à l'homme qu'elle aurait dû épouser, à la couronne de Miss Alabama qui lui est passée sous le nez ou encore à la maison de ses rêves qu'elle n'aura jamais, Maggie préfère partir dès maintenant. Mais alors que tout est prêt, un événément imprévu vient reporter ses projets. Puis un autre et encore un autre. Croyez-vous au destin et aux miracles ? Maggie non. Du moins, pas au début de cette histoire...

 

 Fannie Flagg est une conteuse incroyable. Elle nous entraîne avec elle en Alabama, à différentes époques, à la rencontre de personnages inoubliables et attachants. Hazel est un petit bout de femme incroyable, Brenda est vraiment très drôle, Ethel est unique en son genre et Maggie est tellement gentille et généreuse... J'aime beaucoup la façon dont Fannie Flagg nous les fait photo-510-.JPGdécouvrir. Elle nous parle d'elles en omettant d'abord leurs particularités, ces différences qui ont fait qu'elles ont souffert et été rejetées à différents moments de leur vie, si bien qu'on les voit tout autrement. On les voit pour ce qu'elles sont vraiment au fond d'elles et non comme des personnes différentes. Fannie Flagg nous invite à voir au-delà des apparences. La solidarité et l'égalité entre tous ainsi que les femmes sont toujours au coeur de ses romans et elle nous livre encore un joli message de tolérance. On parle évidemment de la ségrégation, du racisme, mais également des regards méfiants et haineux que peuvent porter les gens sur les personnes âgées, les gens obèses, les handicapés, les gens trop petits ou trop grands et il est également question de l'égalité entre les hommes et les femmes à différentes époques. C'est très intéressant et ce qu'elle dit est vraiment pertinent.

 

 J'ai beaucoup aimé suivre Maggie, Brenda et Ethel dans leur quotidien et découvrir Hazel grâce à elles. Elles travaillent toutes dans la même agence immobilière et c'est pour elles un combat quotidien que de faire perdurer cette agence car elle est menacée par "la bête", une femme sans scrupule qui n'hésite pas à écraser les autres et à employer des moyens douteux pour parvenir à ses fins. Cette lutte acharnée va nous permettre de découvrir une immense demeure chargée d'Histoire et de secrets : Crestview. J'ai vraiment adoré découvrir en même temps que Maggie la fascinante histoire de cet endroit et naviguer entre les différentes époques. 

 

 En plus des thèmes sociaux-politiques abordés, il est également question d'acceptation de soi, de se sentir bien dans sa peau. C'est vraiment un roman plein d'optimisme que l'on lit avec le sourire. Je n'ai pas vu le temps passer et même si ce roman n'est pas aussi inoubliable que "Beignets de tomates vertes" (en même temps, difficile de passer après), j'en garderai un très bon souvenir. J'ai passé de merveilleuses heures à Birmingham en compagnie de Maggie à espérer, à croire jusqu'au bout qu'elle n'irait pas au bout de son triste projet. Elle m'a fait rire, elle m'a émue et je me souviendrai encore longtemps de son histoire et de celle de Crestview...

 

899754.jpg

 

En quelques mots :

Fannie Flagg confirme encore une fois son talent de conteuse. Elle nous entraîne avec elle en Alabama et nous fait découvrir des personnages excentriques et attachants. C'est bien écrit, entraînant, souvent drôle et aussi très émouvant. Un joli roman plein d'optimisme et de générosité, bon pour le moral !



Voir les commentaires

2014-05-06T17:18:00+02:00

Mon grand carnet de dessins

Publié par MyaRosa

Mon grand carnet de dessins

grand-carnet-de-dessins.jpg

Catégorie(s) : Cahier d'activités - carnet de dessins

Edition / Collection : Usborne

Date de parution : 13 mars 2014

Nombre de pages : 408

Prix : 10,95€

Dès 7 ans

 

Présentation de l'éditeur :

Prends vite tes crayons ! Ce carnet avec feuilles détachables propse une myriade d'idées pour réaliser des dessins amusants en un rien de temps.

 

monavis

 

 Ce soir, j'avais envie de vous parler de ce grand carnet de dessins qui m'a bien occupé pendant mes vacances. Encore une merveilleuse idée des éditions Usborne ! Il s'agit d'un carnet proposant une multitude de dessins à compléter sur feuilles détachables, ce qui permet d'en transporter juste une partie quand on manque de place ou pourquoi pas de partager ses dessins avec son entourage. Idéal pour les vacances et les déplacements, c'est un carnet qui plaira à coup sûr à toute la famille !

 

photo-507-.JPG

 

 Les thèmes des dessins sont très variés : animaux, paysages, fleurs, châteaux, monstres, véhicules, pirates, masques, bonbons, etc... On nous propose, par exemple, de décorer de jolis masques pour le carnaval, des  sucettes de fête foraine ou des nichoirs à oiseaux. On est invité à imaginer des lunettes aux formes originales, à continuer à remplir des formes avec des motifs ou à réaliser des maisons dans une ville qui penche. Chaque page illustrée est accompagnée d'une petite suggestion mais on peut, bien sûr, choisir de faire les choses à sa façon. Il y a également des villes à terminer, des vagues en spirale à tracer autour d'un phare, des nuages à transformer en animaux, un gâteau de fête à décorer, des écailles de poissons  à dessiner.

 

photo-506-.JPG

 

 Certaines pages proposent même d'aller encore plus loin en laissant parler notre imagination pour créer une nouvelle couverture à ce livre, pour imaginer ce qui peut bien effrayer un dinosaure, pour dessiner des pirates et les nommer, pour illustrer un rêve ou un voeur ou pour décorer des mugs souvenirs ou imaginer ce que peut bien cacher un mystérieux portail... C'est ludique, amusant et ça détend follement. Pourquoi s'en passer ?

 

photo-508-.JPG

 

En quelques mots :

Un grand carnet de dessins, familial et ludique, pour partager ensemble de belles heures de détente et de jeux. A avoir dans sa valise pour les vacances !


Voir les commentaires

2014-05-06T04:00:00+02:00

Vieux, râleur et suicidaire : La Vie selon Ove

Publié par MyaRosa

Vieux, râleur et suicidaire : La Vie selon Ove

(En man som heter Ove)

Fredrik Backman

couv28412263.jpg

Catégorie(s) : Roman contemporain - Littérature suédoise

Edition / Collection : Presses de la cité

Date de parution : 13 mars 2014

Nombre de pages : 352

Prix : 21,50€

 

L'histoire :

Dans le lotissement où il vit depuis quarante ans, Ove est connu pour être un râleur de la pire espèce. Mais depuis qu'il est sans travail, il se sent seul et inutile. Il erre dans sa maison, fait des rondes de quartier pour relever les infractions des habitants. Jusqu'au jour où, las de cette routine, il décide d'en finir. Corde au cou, debout dans le salon, il est prêt à passer à l'acte... C'est sans compter l'arrivée de nouveaux voisins et d'un chat abandonné. Interrompant involontairement ses tentatives de suicide, ceux-ci vont peu à peu pousser Ove dans ses derniers retranchements et le ramener à la vie ! Tel un chat de gouttière amoché et craintif, à la fois drôle et touchant, Ove réveille l'instinct protecteur qui sommeille en chacun de nous. Mais attention, il griffe !

 

monavis2-copie-1

 

 Ove, cinquante neuf ans, ne voit plus d'intérêt à rester en vie et décide de mettre fin à ses jours. Après avoir perdu sa moitié, voilà qu'il se retrouve sans travail, seul dans une société qu'il ne comprend pas, avec du temps dont il ne sait que faire. Chaque jour, il veille à ce que la copropriété où il vit depuis des dizaines d'années reste telle qu'elle est et observe la même routine depuis longtemps, inspectant les maisons et les allées en notant tout dans son carnet, n'hésitant pas à houspiller ceux qui auraient le malheur de ne pas respecter les règles établies. Mais cette routine ne lui suffit plus. Pourtant, lui qui a toujours tout fait correctement sans laisser la moindre place au hasard se retrouve dans l'incapacité de mettre fin à ses jours à sa façon. Il est, à chaque fois, interrompu par ses voisins qui vont venir, bien malgré eux, pimenter sa vie et lui redonner du sens...

 

Vieux, râleur et suicidaire, voilà la description que l'on pourrait faire du personnage principal de ce roman lorsqu'on le découvre au début du roman. Et pourtant, Ove est tellement plus que cela... Même s'il a un fichu caractère et même s'il passe son temps à râler et à enguirlander les autres, c'est un homme au grand coeur auquel on s'attache incroyablement au fil des chapitres. On s'amuse de son obsession pour le respect des règles, de son franc parler et des injures qu'il envoie sans vergogne à la tête de tout le monde. Et puis on est très ému de voir l'amour inconditionnel qu'il porte à sa femme. Quelle belle surprise que ce roman ! On rit, on sourit, on pleure et on en veut encore ! Il y a dans ce roman des personnages inoubliables : Ove, bien sûr, mais aussi Sonja et Paarvaneh, entre autres, deux femmes bouleversantes et terriblement attachantes. Et puis il y a cette atmosphère que l'on retrouve souvent dans les romans scandinaves. Ce désir de simplicité et de tranquillité, l'envie de se raccrocher aux choses essentielles, de vivre avec le minimum en rejetant la société actuelle. Il y a un joli mélange de drôlerie et de sensibilité. Certains passages sont vraiment marquants et touchants. 

 

 Il n'y a rien que je n'ai pas aimé dans ce roman. J'ai été séduite par l'histoire, par les personnages, mais aussi par l'écriture de Fredrik Backman. L'auteur signe ici son premier roman et j'espère de tout coeur qu'il y en aura des tas d'autres. J'ai adoré sa façon de nous raconter cette histoire ainsi que la construction du roman. Derrière l'humour omniprésent et l'apparente méchanceté d'Ove qui n'est finalement qu'une façade - vous vous en doutez - se cachent beaucoup d'émotions. Même dans les paroles d'Ove, dans ses actes, la gentillesse et la générosité sont partout. L'auteur glisse quelques mots, parfois quelques phrases, qui changent tout et nous bouleversent. C'est un très, très beau roman, d'une grande sensibilité que l'on lit avec plaisir en gardant toujours le sourire. Il y a beaucoup d'espoir et d'optimisme dans cette histoire inoubliable. J'ai adoré !

 

OVE.jpg

 

En quelques mots :

Un roman inoubliable et irrésistible à ne surtout pas manquer ! On rit et on pleure du début à la fin et on n'a pas envie que ça s'arrête. C'est un roman plein de sensibilité, d'émotion, de charme et d'optimisme.

 

6775-copie-1.jpg

 

 "Aimer quelqu'un est comme emménager dans une maison, disait Sonja. Au début, on tombe amoureux de la nouveauté. On s'étonne chaque matin que tout cela nous appartienne, comme si on craignait qu'on n'annonce qu'il y a eu méprise, que nous ne sommes en réalité pas autorisés à habiter une si belle demeure. Puis les années passent et la façade se ternit, le bois se fissure par endroits, et on commence à aimer la maison moins pour sa perfection que pour ses imperfections. On apprend par cœur chacun de ses coins et recoins ; comment éviter de coincer la clé dans la serrure quand il fait froid ; quelles lattes du parquet ploient quand on marche dessus ; comment ouvrir la penderie sans faire grincer la porte. ce sont tous ces petits secrets qui font que c'est notre maison." 

 

"Ce n'est pas qu 'Ove détestait Ernest en particulier. Il n'aimait pas les chats en général. Il les avait toujours trouvés extrêmement peu fiables . Surtout si comme Ernest, ils avaient la taille d'une mobylette. Au premier coup d’œil, on hésitait entre en chat exceptionnellement gros et un lion exceptionnellement petit. Et on ne pouvait pas faire ami-ami avec une créature dont on n'était pas absolument certain qu'elle n'allait pas attaquer un homme pendant son sommeil. Telle était le philosophie d'Ove."

 

"Il était un homme en noir et blanc. Et elle était les couleurs. Toutes les couleurs."

 

"Personne n'avait jamais demandé à Ove comment il vivait avant leur rencontre. Mais si on lui avait posé la question, il aurait répondu qu'il ne vivait pas."

 

"Un seul rayon de soleil suffit à dissiper des millions d'ombres, déclara-t-elle un jour qu'il lui avait demandé pourquoi elle se forçait toujours à être aussi joyeuse."

 

" Elle disait souvent que "les chemins que nous empruntons nous mènent vers ce pour quoi nous sommes nés" Pour elle, c’était peut-être quelque chose. Pour lui, c’était quelqu’un"

 


Voir les commentaires

2014-05-05T09:32:00+02:00

Tu es trop bavard, Léonard !

Publié par MyaRosa

Tu es trop bavard, Léonard !

Agnès de Lestrade (texte) & Sylvie Bessard (illustrations)

couv13314658.jpg

Catégorie(s) : Roman jeunesse

Edition / Collection : Nathan / Premières lectures (Je lis comme un grand)

Date de parution : 7 mai 2014

Nombre de pages : 32

Prix : 5,60€

Dès 6 ans

 

L'histoire :

Léonard n'arrête pas de parler, et tout le monde en a assez. Et si ce vilain défaut était aussi une qualité ?

 

monavis2

 

 Léonard est un petit singe très bavard. Un véritable moulin à paroles qui casse les oreilles de son entourage. Sa famille, ses amis et même sa maîtresse n'en peuvent plus. Ils ont mal à la tête à force de l'entendre parler sans cesse. A cause de ce petit défaut, Léonard se retrouve seul. Plus personne ne veut jouer avec lui. Mais voilà qu'un événement va bouleverser les choses et faire de ce vilain défaut une qualité précieuse. Notre Léonard après avoir été rejeté par les autres va devenir un véritable héros !

 

photo-504-.JPG

 

 J'aime beaucoup cette collection qui propose des petits romans accessibles aux lecteurs débutants. Les livres sont toujours très colorés avec une mise en page soignée et bien aérée (même si dans celui-ci je l'ai trouvée un peu chargée), et surtout les histoires sont toujours très chouettes. Celle-ci m'a particulièrement plu. Il est touchant ce petit Léonard qui se retrouve rejeté par les autres mais qui va finalement transformer son petit défaut en grande qualité en faisant preuve de beaucoup de courage.

 

 Les illustrations sont vraiment très réussies. Elles collent bien au texte et on y retrouve le même humour. On rencontre dans cette histoire des singes, un zèbre, des éléphants, un crocodile et même... des crottes de chèvre ! Succès garantis auprès des enfants, c'est évident ! Mon fils est trop petit pour lire cette histoire mais je lui ai lu et ça lui a beaucoup plu. Encore un chouette roman à avoir dans sa collection !

 

photo-505-.JPG

 

En quelques mots :

Un petit roman très rigolo, aux illustrations vives et pleines de couleurs, qui délivre en plus un joli message. Parfait pour les lecteurs débutants mais peut-être lu  aussi aux plus jeunes car l'histoire est facile à comprendre et il y a de grandes illustrations sur toutes les pages.


Voir les commentaires

2014-05-05T08:42:00+02:00

Lulu-Grenadine fait du vélo

Publié par MyaRosa

Lulu-Grenadine fait du vélo

Laurence Gillot  (texte) & Lucie Durbiano (illustrations)

couv56182408.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : apprentissage - grandir - vélo - famille

Edition / Collection : Nathan

Date de parution : 7 mai 2014

Nombre de pages : 32

Prix : 5,95€

Dès 4 ans

 

L'histoire :

Luu-Grenadine veut apprendre à faire du vélo sans petites roues, comme les grands ! Attention, devant !

 

monavis

 

 Lulu-Grenadine est un personnage que nous aimons beaucoup, à la maison. Cette petite fille mignonne et attachante vit les mêmes choses que nos petits bouts de choux. Dans chaque album, elle est confrontée à une nouvelle épreuve, à quelque chose qui lui fait un peu peur mais qu'elle arrive à affronter pour faire un pas de plus dans l'autonomie et devenir une grande fille.

 

 Dans cet album, Lulu-Grenadine se balade au parc avec son papa. Elle est ravi et toute fière de son petit vélo rouge, jusqu'à ce qu'elle croise l'un de ses copains de classe qui frime avec son vélo sans roulette. Lulu-Grenadine se sent bien bête avec ses petites roues, mais avec l'aide de son papa, elle va apprendre à s'en passer. Cet apprentissage incontournable va se faire avec quelques frayeurs, mais surtout de grands éclats de rire !

 

 Encore un album mignon comme tout dans lequel on retrouve avec plaisir la charmante Lulu-Grenadine. Tous les enfants peuvent s'identifier à elle et on adore son naturel et sa bouille à croquer ! C'est une petite fille pleine de vie qui montre l'exemple et pousse le petit lecteur à surmonter sa peur s'il est confronté à la même situation. C'est un album charmant et rassurant qui nous a beaucoup plu.

 

LLG.jpg

 

En quelques mots :

Un album vraiment mignon et rassurant. L'enfant s'identifie facilement au personnage principal qui vit les mêmes choses que lui. La simplicité de l'histoire et le fait qu'elle soit ancrée dans la réalité ainsi que le naturel de Lulu-Grenadine en font un album irrésistible à ne pas manquer. Idéal pour les 4-5 ans.


Voir les commentaires

2014-05-02T04:00:00+02:00

Sorties poche à ne pas manquer #81

Publié par MyaRosa

sortieslitterairesenpoche

 

Sans-titre-1-copie-2.jpgCoup de foudre à Austenland ¤ Shannon Hale

22 mai 2014

Jane Hayes est une jeune New-Yorkaise en apparence tout à fait normale, mais elle a un secret : son obsession secrète pour Mr Darcy, ou plus précisément pour Colin Firth jouant Mr Darcy dans l'adaptation de la BBC d'Orgueil et préjugés. Résultat, sa vie amoureuse est proche du néant : aucun homme n’est à la hauteur de la comparaison. Quand une riche parente lui laisse en héritage un séjour de 3 semaines dans un centre chic pour les Austen-addicts, où l’on peut revivre dans le monde de l’auteur d’Orgueil et préjugés, les fantasmes de Jane impliquant une rencontre avec un héros tiré tout droit de l'époque de la Régence deviennent un peu trop réels. Cette immersion dans cet Austenland réussira-t-elle à débarrasser Jane de son obsession pour lui permettre de rencontrer un vrai Mr. Darcy ?

 

Sans-titre-2-copie-1.jpgL'impératrice des sept collines ¤ Kate Quinn

10 juillet 2014

Empire romain, Ier siècle de notre ère, sous le règne de Trajan. Fougueux et obstiné, le jeune Vix, ancien gladiateur, revient à Rome en quête de gloire. Fille d'un sénateur, l'insaisissable Sabine a soif d'aventure. Tous deux se connaissent depuis l'adolescence, et nourrissent une passion réciproque. Mais si elle aime s'amuser avec le beau Vix, Sabine rêve d'un grand destin – ce que le garçon ne pourra jamais lui offrir, contrairement à Hadrien, le futur empereur, auquel elle est promise.
Alors que Rome se prépare à de grands changements, les deux amants, happés chacun de leur côté par le tourbillon de l'histoire, sauront-ils se retrouver ?

 

Sans-titre-3-copie-1.jpgPour un jour avec toi ¤ Gayle Forman

5 juin 2014

(deux couvertures au choix)

Peut-on tomber amoureux en seulement un jour ? Allyson « Loulou » Healey, sage Américaine, rencontre Willem de Ruiter, acteur hollandais ténébreux, lors d’une représentation théâtrale en Angleterre. Une étincelle se produit. Elle le suit alors à Paris où ils vont passer une journée inoubliable. Mais, le lendemain matin, quand elle se réveille, Willem a disparu. Allyson commence alors un long voyage afin de guérir de son premier chagrin d’amour, se libérer de ses chaînes et, un jour, retrouver l’amour.

 

9782253004592-T.jpgTu ne m'échapperas pas ¤ Lisa Gardner (réédition)

7 mai 2014

A Bakersville, Oregon, " pas de gangs, ou de drogue, ou de rien ! ". Pour un peu, Rainie, jeune inspectrice, le croirait. Comment imaginer qu'une si charmante bourgade puisse devenir le théâtre de l'horreur ? Qu'une voix affolée l'appelle par radio pour signaler qu'une fusillade a éclaté au collège, tuant une enseignante et deux fillettes ? Quand ça arrive, impossible de se soustraire aux faits et, pour Rainie, à l'enquête que le shérif lui confie. Même si les indices sont formels : le meurtrier est le fils de son supérieur, qui entend bien qu'elle revienne sur ses conclusions. Après tout, s'il n'avait pas fermé les yeux, jadis, Rainie ne serait jamais devenue flic...

 

9782253176657-T.jpgLa Tête à Toto ¤ Sandra Kollender

14 mai 2014

« Neurologique. Le mot est lâché et le sol commence à se fissurer. Je reprends peu à peu mes esprits, et je remets tant bien que mal mon fils, évidemment endormi, dans sa combinaison pilote. Pilote de quoi ? Il n’attrape même pas mon doigt. Il y a des fermetures Éclair partout et je suis aussi calme qu’un vendeur de Red Bull. » Le jour où Anna apprend que Noé est atteint l’un lourd handicap, sa vie bascule. Entre rires et larmes, elle nous raconte ici son parcours du combattant, dans une société où rien n’est prévu pour accueillir son fils.

 

9782253177210-T.jpgLes Sorcières de North Hampton (tome 1) ¤ Melissa de La Cruz

14 mai 2014

Joanna Beauchamp vit avec ses filles, Ingrid et Freya, à North Hampton, à la pointe de l'île de Long Island. Elles y mènent une vie en apparence paisible. En réalité, les trois femmes sont de puissantes sorcières. Ressusciter les morts, guérir les blessures et les peines de cœur, prédire l'avenir sont autant de pouvoirs qu'elles n'ont pourtant pas le droit d'utiliser. Jusqu'au jour où Freya, la fille rebelle, emportée dans un dangereux jeu de désir entre deux frères, met son secret en péril. Quand North Hampton devient le théâtre d'événements tragiques, les trois femmes comprennent qu'elles ne pourront plus dissimuler leur vraie nature, tôt ou tard.

 

9782253179207-T.jpgLes Gosses ¤ Valérie Clo

¤ Mon billet sur ce roman ¤

4 juin 2014

« Je fais souvent le même rêve, enfin plutôt le même cauchemar. Mes enfants se transforment, ils ont des bras et des jambes immenses qui traversent l'appartement et sortent par les fenêtres, ils prennent de plus en plus d'espace. Je suis obligée d'enlever toutes les portes. Je les regarde se développer ainsi, impuissante, et j'ai peur qu'ils ne m'écrasent. » Une mère, la quarantaine, divorcée, légèrement dépassée. Et ses trois gosses : deux ados – un garçon qui vient de rater son bac et qui réfléchit au sens de la vie, affalé sur son lit ou sur le canapé ; une fille de 16 ans qui supporte mal sa génitrice - et une fillette de 9 ans qui pense encore que sa maman est la plus belle des mamans. Et puis un ex-mari, une grand-mère, un lapin, un voisin... Situations désopilantes, moments de crise et fous rires. Le portrait sans fard d'une famille du XXIe siècle.

 

9782253175322-T.jpgRetour à Bombay ¤ Kavita Daswani

4 juin 2014

Sohana Badshah est de retour à Bombay après avoir abandonné ses études à Londres à la suite d'une déception amoureuse. Son grand-père, Darshan Badshah, self-made-man octogénaire et tyrannique, annonce que, plutôt que céder la firme familiale à l’un de ses fils, il la léguera à celui de ses petits-enfants qui lui présentera le projet de développement le plus innovant. Une terrible compétition s'engage. Sohana, dont on attend surtout qu’elle trouve un mari, en est d’emblée éliminée. Mais peu à peu elle va s’affranchir des tabous, découvrir la vérité sur son grand-père et comprendre pourquoi Jag, l'homme de sa vie, a décidé de rompre avec elle. Dix ans après Mariage à l’indienne, Kavita Daswani nous offre un récit plein d'humour qui nous montre une Inde nouvelle où les jeunes gens à qui tout est dû ont les dents longues, mais où les femmes sont loin d'avoir dit leur dernier mot.

 

9782253194989-T.jpgNina ¤ Frédéric Lenoir et Simonette Greggio

11 juin 2014

Adrien a décidé de mourir. Quadragénaire, célibataire sans enfant, il a perdu le goût de vivre. Alors qu’il s’apprête à avaler un mélange de médicaments, il repense à Nina, son amour d’enfance et d’adolescence, qu’il n’a jamais cessé d’aimer. Repoussant son suicide d’un soir, puis d’un autre, il lui écrit une lingue lettre qui devient, au fil des nuits, une bouleversante déclaration d’amour. Adrien avait toujours rêvé de devenir écrivain. Il lui aura fallu attendre cet instant ultime pour oser écrire. À bout de forces mais apaisé, il finit par passer à l’acte et tombe dans un coma profond. Il ne se doute pas que ses mots vont bouleverser plusieurs existences… Frédéric Lenoir et Simonetta Greggio signent un roman à quatre mains qui nous plonge dans l’absolu et la simplicité de l’amour qu’on cherche toute sa vie.

 

9782253161516-T.jpgRed room lounge ¤ Megan Abbott

18 juin 2014

Lora et Bill King sont frère et sœur ; ils vivent ensemble et en bonne entente dans la maison héritée de leurs parents près de Los Angeles. Elle est enseignante, lui policier. Leur vie est brusquement perturbée par la rencontre entre Bill et Alice Steele, habilleuse dans un studio à Hollywood. Bill s'entiche de cette mystérieuse et éblouissante jeune femme, et l'épouse. Jalouse de l'emprise d'Alice sur son frère, et néanmoins fascinée par elle, Lora sent chez sa belle-sœur une tension inexplicable, qu’elle va tenter de tirer au clair en fouillant dans son passé. Alice, elle, semble jouer de l'ingénuité de Lora pour la donner en pâture à Mike, un de ses amis, un garçon plutôt sulfureux. Deux femmes entre rivalité et séduction, le premier roman de l’auteur d’Absente et Adieu Gloria.

 

41NHbt4B5QL._SY445_.jpgPromise ¤ Ally Condie

5 mai 2014

Cassia, 17 ans, vit dans une Société prétendument idéale qui dicte tout : les distractions, le travail, le lieu d’habitation, la nourriture, les vêtements, même la mort est programmée. Mais surtout, les Officiels organisent les mariages selon des critères de compatibilité idéale. Aussi, quand Cassia apprend qu’elle est promise à Xander, son meilleur ami depuis l’enfance, tout semble parfait ! Etrangement, c’est le visage d’un certain Ky qui apparaît sur le fichier numérique consacré à son Promis, avant que l’écran ne s’obscurcisse…
Une erreur, lui dit-on ? Car Ky est issu d’une classe inférieure et n’a pas le droit de se marier. Intriguée, Cassia cherche à mieux connaître ce garçon au passé mystérieux. Ky est un garçon sensible qui lui fait découvrir l’écriture, la création poétique…

 

41HSJzY75AL._SY445_.jpgLe Mois le plus cruel ¤ Louise Penny

2 avril 2014

Lorsqu'une étrangère ayant le don de communiquer avec les esprits s'installe au gîte d'Olivier, sa présence éveille la curiosité. Une soirée de spiritisme est organisée dans la vieille maison abandonnée des Hadley, déjà aperçue dans les volumes précédents. Destinée à libérer la demeure du Mal qu'elle recèle, la séance est tragiquement interrompue par la mort d'une participante. Morte de peur, vraiment ? C'est ce qu'Armand Gamache, l'inspecteur-chef de la Sûreté du Québec, va devoir découvrir en revenant dans les Cantons-de-l'Est avec son équipe. Alors que le printemps explose de vie, le Mal, lui, reste tapi dans l'ombre, et Gamache le sait mieux que quiconque. Dans cette nouvelle enquête, la troisième de la série, les lecteurs de Louise Penny retrouveront avec bonheur Three Pines, sa communauté anglophone et l'inspecteur en chef Gamache, avec sa veste en tweed impeccable, son côté un peu suranné, son physique de bon vivant, ses longues promenades méditatives et cette façon de se tenir debout quand tout le monde pense qu'il est sur le point de tomber.

Voir les commentaires

2014-05-01T04:00:00+02:00

Sortilèges

Publié par MyaRosa

Sortilèges

(Spells)

Emily Gravett

couv1010781.jpg

Catégorie(s) : Album jeunesse

Thèmes & Mots clés : magie - conte de fées - humour

Edition / Collection : Kaléidoscope

Date de parution : 25 août 2008

Nombre de pages : 26

Prix : 15,30€

 

monavis

 

 Il était une fois, un petit crapaud vert qui rêvait d'être quelqu'un d'autre. Il découvrit un mystérieux livre de sortilèges. Comme celui-ci ne contenait ni histoire de pirates, ni récits de prince et de princesse, le crapaud eut une brillante idée. Il allait se changer en prince charmant. Après de multiples tentatives peu concluantes, le crapaud devient enfin un beau prince et il trouve même une jolie princesse à embrasser. Mais la vie n'est pas comme dans les contes de fées et le petit crapaud a oublié de lire les précisions inscrites en tout petits caractères sur le livre...

 

photo-498-.JPG

photo-499-.JPG

 

 Quel album fabuleux ! Le concept est vraiment génial. Le début commence comme une histoire classique, et puis les pages sont ensuite découpées afin que l'on puisse modifier et tester nous mêmes les différentes formules magiques pour en admirer ensuite les conséquences. C'est drôle et les illustrations d'Emily Gravett sont fabuleuses ! C'est vraiment un très joli livre qui ne manque pas d'humour et d'originalité.

 

photo-500-.JPG

photo-497-.JPG

 

En quelques mots :

Un album original et décalé qui devrait plaire à tous les sorciers, sorcières et magiciens en herbe !


 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog