Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2011-10-03T18:02:00+02:00

[Concours] #2

Publié par MyaRosa

Bonsoir,

 

Ceux qui me suivent régulièrement via la newsletter ou sur Facebook le savent déjà puisque j'en ai parlé plusieurs fois,

mon blog fêtera ce mois-ci ses deux ans.

Eh oui, deux ans déjà !

img 0-550 smile amoureux rose

Deux ans de lectures partagées, de belles rencontres, de souvenirs émus et de découvertes littéraires. Ce petit blog créé un peu par hasard un week-end où j'étais enrhumée et sous la couette avec un bon thé chaud et des tonnes de mouchoirs et qui est finalement devenu une partie importante de ma vie puisqu'il m'a apporté beaucoup de choses. Bon, je ne vais pas m'étaler plus que cela, je le ferai le jour J. Ce soir, je veux surtout vous annoncer que j'ai décidé d'organiser quelques petits concours pour vous remercier de votre fidélité et le premier de cette série commence dès ce soir. J'espère qu'il vous plaira.

 

Les éditions Marabout se joignent à moi pour vous proposer 5 exemplaires d'un livre chroniqué ici il y a quelques jours :

Les jeunes filles et la mort

de Michael Genelin

 

Pour tenter votre chance, répondez aux questions suivantes et envoyez moi vos réponses via le formulaire de contact uniquement (pas de mail ou de message privé). J'accepte les participations des personnes que je connais et/ou qui sont inscrites sur les forums de lecture que je fréquente. (Si on ne se connait pas, merci de m'indiquer sur quel forum vous êtes inscrits ainsi que votre pseudo). L'éditeur est plus que généreux puisque les participations ne sont pas ouvertes uniquement à la France, mais à la Terre entière ! :D J'ai toujours rêvé de dire ça ! Je suis ravie pour mes amis qui habitent à l'étranger. N'hésitez pas à tenter votre chance. Il est inutile de me joindre vos coordonnées dans le message, votre adresse email suffira pour le moment.

 

1) De quelle nationalité est l'auteur des Jeunes filles et la mort ?

2) Quel est le nom de l'enquêtrice ?

3) Dans quel(s) pays est-elle amenée à mener l'enquête ? (plusieurs réponses possibles - une seule suffira)

 

ATTENTION : Lisez bien les questions. J'ai déjà reçu beaucoup de réponses fausses.

(Madrid n'est pas une nationalité, ni un pays...)

 

Les questions sont faciles donc je ne vous donne pas d'indication. Les réponses sont dans ma chronique ou un peu partout sur internet. Le concours est ouvert dès maintenant et jusqu'au 9 octobre 2011 à 23h59. Un tirage au sort sera effectué après la fin du concours et les résultats seront en ligne ici. Je contacterai les gagnants par email pour avoir leurs coordonnées. Si pas de réponse d'un gagnant au bout de cinq jours, son exemplaire sera remis en jeu.

 

J'offre une chance supplémentaire aux fans de ma page facebook.

(Merci de me le préciser)

 

N'hésitez-pas à en parler autour de vous, les amis de mes amis sont les bienvenus.

 

Bonne chance à tous !

 

jfm.jpg

Voir les commentaires

2011-10-03T08:26:00+02:00

Les étranges talents de Flavia de Luce

Publié par MyaRosa

Les étranges talents de Flavia de Luce

( The Sweetness at the Bottom of the Pie )

de Alan Bradley

couv23023455

Catégorie(s) : Roman policier - Jeunesse - Littérature canadienne

Edition / Collection : Editions du Masque / MsK

Date de parution : avril 2010

Nombre de pages : 369

Prix : 17€

 

L'histoire : En plein été caniculaire, le paisible manoir de Buckshaw est agité par de curieux événements : un oiseau mort, timbre collé au bec, est retrouvé devant la porte de la cuisine, un cadavre fait son apparition au beau milieu d'un plant de concombres, et le colonel de Luce, maître des lieux, n'est plus lui-même. Sa fille Flavia décide alors de mener l'enquête et va se retrouver plongée au coeur du passé tourmenté de son père. Véritable chimiste en herbe à l'esprit vif et imprévisible, ses lunettes rondes lui servent autant à attirer la compassion qu'à protéger ses yeux des projections d'acide, et nul ne peut résister à sa fabuleuse repartie... surtout pas ses soeurs.

 

bk-Sweetness-Norwegian-PBcapa-plano flavia-frente cb69d5f5208255567fe96b115a2ce96d

 

786.jpg Une jolie couverture, un résumé plein de promesses, il n'en fallait pas plus pour que je succombe à la tentation. Est-ce que ce livre a été à la hauteur de mes attentes ? Parfaitement ! Pour moi, ce livre fait partie des bons, même des très bons romans jeunesse et j'espère que d'ici quelques années il aura sa place parmi les classiques du genre parce que ce serait parfaitement mérité ! L'auteur est canadien et a publié son premier roman (celui-ci) à l'âge de soixante-dix ans. Il a obtenu de nombreux prix littéraires. L'écriture est brillante, agréable, et pleine de jeux de mots amusants. L'histoire est prenante et les personnages sont excentriques et fascinants. J'ai adoré suivre Flavia dans ses aventures. C'est vraiment un personnage haut en couleur ! A seulement onze ans, cette petite fille est un vrai petit génie. Elle se passionne pour la chimie et les mystères de la vie. Sa curiosité débordante lui joue parfois des tours mais l'aide aussi à surmonter bien des épreuves. Je l'ai trouvé tellement attachante, cette petite fille tellement en décalage avec le monde dans lequel elle évolue ! L'histoire se passe dans la campagne anglaise, dans les années cinquante, cette époque et le milieu social dans lequel elle a grandit font qu'on attend elle qu'elle soit une gentille petite fille bien sage qui reste à sa place et s'intéresse à des choses de fille de son âge. Elle vouvoie son père, est censée demander la permission pour tout et n'importe quoi et pourtant, Flavia prend beaucoup de libertés et ne respecte pas toujours les conventions. Sa relation avec ses soeurs est également délicieuse. Ophélia et Daphné sont très différentes d'elle et sont toutes les deux très proches. Ophélia est obsédée par son image et Daphné passe son temps à dévorer tous les livres qui lui tombent sous la main tandis que Flavia est plus aventurière et n'hésite pas à prendre des risques. Elles ne cessent de se jouer des tours, de s'envoyer des répliques bien cinglantes à la figure. C'est vraiment jubilatoire ! Le manoir Buckshaw est, lui aussi, fascinant avec ses pièces interdites, le laboratoire de Flavia et ses secrets. C'est un personnage à part entière tout comme l'environnement de Flavia dans ce petit village où tout le monde se connait.

 

 J'ai vraiment passé un très bon moment avec ce livre qui était bien partie pour devenir un coup de coeur grâce aux personnages et à l'écriture vraiment délicieuse. Malheureusement, j'ai trouvé certains passages un peu longs ce qui a un peu freiné ma lecture et mon enthousiasme. Néanmoins, ce n'est vraiment pas l'image que je garderai de ce livre car c'est vraiment anecdotique. Ce roman mérite vraiment d'être lu car il est original et sort vraiment du lot. Il n'est pas réservé aux enfants, qui doivent d'ailleurs avoir un peu de mal à saisir toutes les subtilités du texte, il est d'ailleurs paru simultanément dans la collection adultes des éditions JC Lattès. Je suis vraiment très contente d'avoir fait la connaissance de Flavia et je me réjouit car je lirai d'ici peu un autre roman la mettant en scène : La Mort n'est pas un jeu d'enfant. J'espère avoir réussi à attiser votre curiosité. Si ce n'est pas encore le cas, j'espère que les passages suivants sauront vous convaincre...

 

Flavia_de_Luce_by_Go_Dark.jpg Les-etranges-talents-de-Flavia-de-Luce-Alan-Bradley-Les-lec Sweetness lowres

 

" Ainsi donc, c'était comme ca que se passaient les choses... Baptême ou enterrement, c'était chaque fois la même histoire : sans même un mot gentil, la première femelle en vue se retrouve enrôlée et on l'envoie s'assurer que l'eau bout dans la marmite... Une petite collation, ben tiens ! Pour qui me prenait-il ? Son larbin ?"

 

"Il me vint à l'esprit que le paradis était sûrement un endroit où les bibliothèques étaient ouvertes vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. Voire... huit jours sur sept !"

 

"Une fille peut deviner immédiatement si une autre l'apprécie ou pas : c'est un fait avéré. Fély prétend qu'il existe une ligne téléphonique coupée entre l'homme et la femme, et qu'on ignorera toujours qui des deux a raccroché le premier. Avec les garçons, on ne peut jamais savoir s'ils sont charmés ou tout l'inverse, alors que chez les filles, cela se voit en trois secondes. Un flux ininterrompu de signaux invisibles circule entre elles, comme les messages câblés entre la côte et les bateaux en haute mer."

 

" J'acquiesçai bêtement, tel l'ingrat rejeton d'une famille d'aristocrates consanguins en mal de compassion."

 

sweetness-bottom-pie.jpg sweetness-taiwancover.jpg the-sweetness-at-the-bottom-of-the-pie.jpg

 

 


 


 

challenge-jeunesse-2

4/24

Voir les commentaires

2011-10-01T10:41:00+02:00

Arrête de mourir

Publié par MyaRosa

Arrête de mourir

de Irène Cohen-Janca

couv31254686.jpg

Catégorie(s) : Littérature francophone - Drame - (Jeunesse)

Edition / Collection : Actes Sud Junior / D'une seule voix

Date de parution : 13 avril 2011

Nombre de pages : 81

Prix : 7,80€

 

L'histoire :

"Ca a commencé par les Post-it. Tu t'es mise à en acheter des tonnes. Ils traïnaient partout dans la cuisine, la salle de bains, les chambres. Tu en bourrais ton sac comme s'il t'en fallait toujours à proximité. Pour te rassurer. Te protéger. Au début, on ne savait pas encore de quoi. Accro au Post-it. On en rigolait. Et puis le reste est venu. Lentement. Insidieusement. Moins marrant."

 

Samuel voudrait seulement profiter de ses dix-sept ans, être amoureux, insouciant... Mais la vie en a décidé autrement et il doit affronter le regard de sa mère qui vacille et se perd. Comment vivre avec une mère qu'on ne reconnaît plus ?

 

**

 

 J'aime beaucoup les publications des éditions Actes Sud. Les textes sont souvents courts mais marquants. Je crois que c'est la première fois que je lis un texte classé jeunesse chez eux. La collecion "D'une seule voix"est un peu particulière et nécessite une petite présentation : "Des textes d'un seul souffle. Les émotions secrètes trouvent leur respiration dans la parole. Des textes à murmurer à l'oreille d'un ami, à hurler devant son miroir, à partager avec soi et le monde." Il est également précisé que "la grosseur du caractère a été spécialement étudiée pour faciliter une lecture à voix haute". J'ai découvert ce titre par hasard, je n'en avais jamais entendu parler avant et je me suis donc lancée dans cette lecture sans préjugés.

 

 Voilà encore une preuve que les textes les plus courts ne sont pas forcément les moins marquants. Ce texte m'a bouleversée et je ne suis pas près de l'oublier. On sait déjà de quoi il va être question en lisant le résumé. La vie de Samuel est celle d'un ado comme les autres, jusqu'à ce que sa mère se mette à faire des choses bizarres et à devenir une étrangère, une "sorcière" comme il dit. Très vite, un nom vient se mettre sur ce mal qui est en train de détruire leur famille : Alzheimer. Partagé entre ses préoccupations d'adolescent et sa mère qui déraille, Samuel n'en peut plus. C'est sa détresse qu'il crie dans ce livre, sa rage, sa peine. Il ne sait plus quoi penser ni à qui se raccrocher. Il en veut à sa mère de l'abandonner comme ça, il en veut à son père d'avoir poussé sa mère à les abandonner pour retourner travailler et se payer des vacances plus chics pour parader devant les autres. Il en veut à Pauline, sa copine, de le repousser et de ne pas le comprendre. Il en veut à tout le monde et ne comprend plus trop l'utilité de ses études et du bac qui approche. A quoi bon apprendre si on doit tout oublier ? Samuel envoie tout valser, crie sa haine et son incompréhension face à cette vie si injuste. Il cherche des raisons d'expliquer cela, des réponses à ce qui a pu les mener là et foutre sa vie en l'air, il cherche un coupable et ses mots sont violents, incisifs : "J'AIME MIEUX QUE TU CREVES AVANT D'OUBLIER MON NOM".

 

  Un texte très court mais terriblement émouvant. Un questionnement intéressant sur le sens de la vie. Des mots touchants, violents qui décrivent parfaitement ce qu'on peut ressentir face à cette situation et les sentiments contradictoires que l'on peut éprouver. Je me suis reconnue dans ce texte et je tire mon chapeau à Irène Cohen-Janca qui se glisse dans la peau de cet adolescent de manière si juste, sans trop en faire. Ce texte m'a émue et si le sujet est difficile et douloureux, il permet tout de même d'aider à mettre des mots sur cette terrible douleur auquel chacun est confronté à un moment ou à un autre : voir un être cher perdre pied sous nos yeux. Un texte d'une grande intensité.

 

yeah.jpg

 

" Vers qui se tourner maintenant pour se rappeler les histoires du temps où on était petits. Plus de gardien de notre enfance ni de nos vies. La gardienne est folle et notre enfance enterrée. Plus de consolation. De quelle faute nous punis-tu? [...] C'est quoi ce bordel, ce désordre, ce foutoir, où les mères retombent en enfance alors que leurs enfants en sont à peine sortis ? Je te hais. Je hais le monde entier. Comment as-tu pu devenir une menace, toi qui étais le rempart, l'abri."

 

challenge-jeunesse-2

3/24

 

NB : J'ai décidé d'arrêter de mettre des étoiles pour noter mes livres lus. Je trouve ce système un peu injuste car il y a des livres qui ont la même note mais n'ont pourtant pas la même valeur à mes yeux. Et puis, je pense que mes avis sont assez explicites. Vous avez certainement compris que s'il fallait une note pour celui-ci, ce serait 5... peut-être même 6 sur 5 !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog