Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018-11-21T10:13:42+01:00

Gros sur le coeur

Publié par MyaRosa

Carène Ponte

254 pages, éditions Michel Lafon, novembre 2018

L'histoire :

C'est l'histoire d'une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.
C'est l'histoire d'un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C'est l'histoire d'un professeur d'allemand qui séduit.
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

 

Mon avis :

 

 On connaît Carène Ponte pour ses romans "feel good" plein d'humour et d'émotions, mais avec "Gros sur le coeur", elle change de registre et nous livre un roman jeunesse dur et percutant qui traite sans tabou du harcèlement scolaire et s'inspire, en partie, de moments vécus.

 

 Mélissa, 17 ans, n'est pas forcément bien dans sa peau, mais arrive à faire avec ses quelques kilos en trop jusqu'à ce qu'elle se retrouve loin de ses amis, dans un nouveau lycée. Dès son premier jour là-bas, les autres élèves s'en donnent à coeur joie pour se moquer d'elle et la surnomment "Sac à gras". C'est le début pour elle de la descente aux enfers...

 

 Jour après jour, Mélissa subit les moqueries, les mauvaises blagues, les insultes et les humiliations de ses camarades. Elle a tellement honte qu'elle n'ose pas en parler et lorsqu'elle essaie, elle se ravise. Elle a l'impression que personne ne la comprend et pire encore, elle se met à se dire que les autres ont raison, qu'elle devrait avoir honte d'être aussi grosse et hideuse. Elle ne supporte plus de voir son reflet dans le miroir, fait tout pour être invisible et se cache même dans les toilettes du lycée, mais ça ne suffit pas. Les autres s'acharnent sur elle. Il n'y a que son professeur d'allemand qui semble la regarder autrement.

 

 Ce roman est très dur à lire. Dur parce que l'on ressent toute la méchanceté des autres et parce que l'on prend de plein fouet ce que subit Mélissa en se disant que cela aurait pu nous arriver et pourrait arriver à nos enfants. C'est crédible et ça va loin. On ressent toute la détresse de Mélissa, on la voit perdre le peu de confiance en elle qu'elle avait et l'espoir de s'en sortir un jour.

 

 C'est un roman dur mais nécessaire parce qu'après tout le premier pas pour lutter contre le harcèlement, c'est d'en parler. Il ne faut pas nier son existence ni le minimiser et c'est ce que fait Carène Ponte en allant aussi loin. Il est impossible de rester insensible face à l'horreur de la situation. J'ai bien aimé les pistes apportées et le fait que l'auteure donne des conseils, des numéros et des adresses pour lutter contre le harcèlement scolaire. C'est un livre qui fera réfléchir aussi bien les harcelés et leurs proches que les harceleurs. Un livre qui donne aussi envie d'être plus attentif à ce qui se passe autour de nous car les choses peuvent aller très vite. C'est un roman qui devrait avoir sa place dans toutes les bibliothèques des collèges et des lycées. Je suis certaine qu'il pourrait donner le courage à certains de dire stop ou au moins de ne plus se taire.

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
L
Tu sais à quel point je suis sensible à ce sujet là (et pour cause) alors forcément je le note (et le rajoute à vos billets tentateurs, plus on lira sur ce sujet là, plus il sera pris au sérieux)
Répondre
M
Oh oui, je sais... Et j'espère de tout coeur que ça va mieux, aujourd'hui. C'est un roman dur mais indispensable. J'aimerais vraiment qu'il soit lu dans tous les établissements scolaires.
C
Un livre qui aborde un sujet intéressant et dur... je le note ! <br /> Bonne journée !
Répondre

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog